Examen blanc code de la route : passez un test du code avec Lepermislibre !

Après des semaines de révision, l’examen blanc du code de la route permet à tout candidat au permis de se confronter à la réalité de la session d’examen officiel. Réalisez vous aussi un examen blanc du code la route avec Lepermislibre !

Comment s’organise le test blanc du code ? Quels sont les types de questions posées ? Etes-vous prêt à passer l’examen théorique du permis de conduire ?

Quel est l’intérêt de passer un examen blanc du code de la route ?

La formation au code de la route avec Lepermislibre est un savant mélange de sessions de révisions et de tests de code en ligne. Après l’entraînement, les candidats au permis ont la possibilité de se confronter à la réalité de l’examen théorique.

Cette dernière étape indispensable est l’examen blanc du code de la route. Avec Lepermislibre, le candidat au permis suit une session d’examen du code la route fictive, en conformité avec les modalités de l’examen théorique officiel. Ce test blanc du code de la route proche d’un examen réel, permet d’atteindre plusieurs objectifs :

  • Tester son niveau d’apprentissage et de compétence autour des 10 thèmes officiels de l’examen du code de la route ;
  • Dédramatiser ce moment clé qui peut représenter une source de stress pour certains candidats ;
  • Acquérir les réflexes et automatismes nécessaires à la réussite de l’examen du code ;
  • Développer ses facultés de concentration pour réaliser l’examen dans le temps imparti (temps moyen entre 20 et 30 minutes).

A l’issue de l’examen blanc du code la route, le candidat au permis a une première évaluation de son niveau avec des éventuels points de faiblesse à rectifier. Selon le bilan de son test blanc du code la route, il peut soit reprendre sa formation du code de la route pour progresser sur certaines compétences, ou au contraire s’inscrire pour la prochaine session d’examen du code !

Quels sont les thèmes du code de la route à réviser ?

L’épreuve du code appelée également ETG (Examen Théorique Général) est composée d’une suite de 40 questions sélectionnées à partir des 10 thèmes officiels du code de la route.

Notre auto-école en ligne construit tous ses tests et ses examens blancs du code en ligne, autour d’une combinaison de questions sur les 10 thématiques officielles du code de la route, à savoir :

  1. Le conducteur (10 questions)
  2. Les autres usagers (5 questions)
  3. La circulation routière (4 questions)
  4. La route (4 questions)
  5. La mécanique et les équipements (4 questions)
  6. Les notions diverses (3 questions)
  7. Prendre et quitter son véhicule (3 questions)
  8. La sécurité du passager et du véhicule (3 questions)
  9. L’environnement (3 questions)
  10. Les premiers secours (1 question)

Comment se déroule l’examen blanc du code de la route avec Lepermislibre ?

L’organisation de l’examen blanc du code par Lepermislibre est quasi-similaire aux modalités de l’examen réel. Mise à part l’aspect virtuel et à distance, puisque notre plateforme de formation au permis est 100% en ligne.

Ceci étant dit, chaque candidat Lepermislibre est conforté de suivre une formation au code de la route gagnante ! La formation du code en ligne délivrée par Lepermislibre est conforme au programme du Code de la route 2021 avec +2700 questions officielles.

Le programme du code de la route a subi de profonds changements depuis 2016. Désormais, l’accent est mis sur la capacité du candidat à évaluer la globalité de la question posée, vis-à-vis d’un environnement (danger potentiel, état de la route ou de la circulation, etc.). 

De ce fait, chaque série de questions de l’examen blanc du Code de la route est accompagnée d’une photo ou d’une vidéo illustrant la mise en situation.

Le déroulement d’un examen blanc du code de la route chez Lepermilibre se passe comme pour un examen du code réel :

  1. Chaque candidat doit répondre à 40 questions sélectionnées sur les 10 thèmes du code de la route ;
  2. Les questions de l’examen blanc du code sont organisées sous forme d’un QCM (questionnaire à choix multiples) ;
  3. Les réponses aux questions sont indiquées via l’ordinateur, la tablette ou le téléphone mobile du candidat. Sachant que lors de l’examen du code réel, le centre d’examen fournit une tablette numérique et un casque audio à chaque candidat ;
  4. La durée de l’épreuve d’examen blanc du code est chronométrée avec 20 secondes par question pour une durée totale d’environ 30 minutes comme le jour de l’examen officiel ;
  5. Toute question vaut 1 point, sachant qu’il est indispensable d’obtenir un score égal ou supérieur à 35/40 pour réussir son examen théorique. Au-delà de 5 fautes, il sera nécessaire de parfaire sa formation au code ;
  6. A l’issue de l’épreuve, le candidat reçoit son résultat d’examen blanc au code de la route, accompagné des explications détaillées.

Il est recommandé d’avoir réussi au moins 5 examens du code (tests en ligne ou examens blancs) avant de s’inscrire à l’épreuve théorique officielle.

Notre plateforme de formation au permis de conduire est un espace en ligne. Cette virtualisation n’est aucunement un frein à la proximité comme dans une auto-école classique. 

Tout candidat au permis avec l’auto-école Lepermislibre dispose d’un espace en ligne personnalisé avec l’accès à l’intégralité de la formation au code pour réviser son code en ligne (tests en ligne, fiches pratiques, session d’entraînement en live avec nos deux coachs, etc.).

Notre équipe pédagogique est également disponible en ligne pour répondre aux interrogations des candidats et les guider vers la réussite de toutes les étapes de leur formation au permis de conduire.

Après le test blanc, comment s’inscrire pour passer l’examen du code ?

Après avoir suivi l’entraînement du code en ligne Lepermislibre, vous êtes enfin en confiance pour vous inscrire à l’épreuve théorique. En tant que candidat libre, vous pouvez choisir le centre d’examen du code de votre choix.

Vous avez également la possibilité de passer le code dans le centre d’examen de La Poste, partenaire officiel de notre auto-école en ligne. Les démarches sont d’une grande simplicité puisqu’il suffit de se rendre sur votre espace en ligne et réserver le premier créneau adapté à vos disponibilités (délai moyen de réservation -24h en moyenne).

Le prix de l’épreuve du code est réglementé pour tous les centres d’examen. Il est d’environ 30 € TTC payable directement en ligne auprès du centre d’examen.

Les documents officiels à présenter le jour J de l’examen du code

Une pièce d’identité en cours de validité ;
La convocation à l’épreuve théorique ;
Le numéro NEPH (Numéro d’Enregistrement Préfectoral Harmonisé) attribué par la préfecture (voir notre article dédié pour obtenir rapidement son NEPH).

Les 10 thèmes du code de la route 2021

La révision du code de la route est une étape clé de tout candidat au permis de conduire. Mais quelles sont les thématiques officielles à maîtriser pour réussir son examen du code de la route ? Règles de la circulation routière, panneaux de signalisation, attitudes du conducteur vis-à-vis de son environnement et des autres usagers de la route, etc….

Avant de commencer votre entraînement en ligne avec Lepermislibre, voyons dans le détail les 10 thèmes abordés dans les 40 questions de l’examen du code de la route.

Zoom sur les 10 thématiques de l’examen du code de la route

Un candidat au permis de conduire doit être incollable sur les 10 thèmes de l’examen du code de la route :

  1. La circulation routière
  2. La route
  3. Le conducteur
  4. Les notions diverses
  5. La mécanique et les équipements
  6. L’environnement
  7. Prendre et quitter son véhicule
  8. Les autres usagers 
  9. Les premiers secours
  10. La sécurité des passagers et du véhicule
Comment créer sa micro-entreprise pour devenir enseignant de la conduite avec Lepermislibre ?
circulation routière

1/10 – La circulation routière

Les règles de la « circulation routière » est la thématique la plus importante du Code de la route. Elle permet au futur conducteur de se préparer à de multiples situations qui peuvent se produire sur la route ou sur l’autoroute. 

Pour vous préparer dans les meilleures conditions, nous vous encourageons à multiplier les entraînements en ligne avec Lepermislibre.

Sur ce point, l’ensemble des tests à l’examen du code de la route font un focus particulier sur :

  • La signalisation routière (panneaux, marquage au sol, signalisation temporaire, etc.) ;
  • Les intersections (feux de signalisation, carrefour ou rond-point, circulation avec priorité, etc.) ;
  • Les règles de circulation en général (changement de direction, tourner à gauche/droite) ;
  • La réglementation sur la vitesse autorisée (limitations à respecter, adaptation de sa vitesse à la circulation, etc.) ;
  • Croisement et dépassement (croisement d’autres usagers, dépasser en sécurité, dépasser par la droite, etc.) ;
  • Le stationnement (interdiction de stationner, stationnement payant et gratuit, etc.).

Exemple de question de l’examen du Code de la route sur le thème « La circulation routière »

Lors d’un carrefour à sens giratoire, je dois :
A. Laisser la priorité à gauche
B. Marquer l’arrêt

circulation routière

2/10 – La route

Le second thème sur « la route » est également une thématique de l’examen théorique essentielle. A travers ce thème, l’apprenti conducteur prend connaissance des règles de la Sécurité routière et des attitudes à adopter sur les différentes voies de circulation, en particulier :

  • Lors de conditions de route difficiles (conduite de nuit, conduire sous la pluie ou le brouillard, neige et risque de verglas, etc.) ;
  • Sur l’autoroute (limitations de vitesse, distance de sécurité, règles de dépassement, signalisation sur l’autoroute, etc.) ;
  • Lors de passage sur des voies dangereuses (chantier et travaux, passages à niveau, tunnels, etc.).

Exemple de question de l’examen du Code de la route sur le thème « La route »

Par temps de pluie, je dois :
A. Allumer mes feux de croisement
B. Allumer mes feux anti-brouillard

conducteur

3/10 Le conducteur

La thématique sur le « conducteur » a trait essentiellement aux responsabilités du futur usager de la route après l’obtention de son permis de conduire. Quelles sont ses obligations ? Que doit-il vérifier avant de mettre le contact du véhicule ?

Les questions sur le thème n°3 du test au code de la route tourne essentiellement autour de :

  • La conduite (la bonne évaluation des distances de sécurité, s’arrêter quand les conditions de circulation l’exigent, etc.) ;
  • Être en état de conduire et évaluer la prise de conscience des risques (consommation d’alcool ou de stupéfiants, état de fatigue, vision et ouïe, évaluer les dangers liés à la somnolence au volant, etc.).

Exemple de question de l’examen du Code de la route sur le thème « Le conducteur »

La consommation d’alcool, réduit le temps de réaction :
A. Oui
B. Non

notions diverses

4/10 Les notions diverses

Le 4e thème de l’examen du code de la route est relatif aux notions diverses. Y sont notamment abordés des sujets liés aux obligations administratives et légales à remplir par le conducteur d’un véhicule, ainsi que des notions liées au permis de conduire.

  • Les documents obligatoires et facultatifs (permis de conduire valide, attestation d’assurance, carte grise ou certificat d’immatriculation, etc.) ;
  • Les règles liées au chargement (personnes, animaux, bagages, remorque ou attelage) ;
  • Le permis de conduire à points (délivrance d’un permis probatoire à 6 points, durée pour obtenir un permis de conduire classique).

Cette thématique est donc essentielle pour les titulaires d’un permis probatoire afin de s’éviter des contraventions facilement évitables en étant en règle en cas de contrôle routier.

Exemple de question de l’examen du Code de la route sur le thème « Notions diverses »

La hauteur du chargement d’une remorque est limitée : :
A. Oui
B. Non

mécanique code de la route

5/10 La mécanique

Le 5e thème du code de la route sur la « mécanique de la voiture » aborde des sujets souvent mis de côté par les candidats au permis et par les usagers de la route en général : le fonctionnement du véhicule.

Pourtant, l’usager de la route est contraint de s’assurer de la fiabilité de son véhicule sur la route, en se préoccupant de sujets :

  • L’entretien du véhicule (révision annuelle, contrôle de la pression des pneus, contrôle technique, etc.) ;
  • Le fonctionnement du véhicule (tableau de bord, éclairage et dispositifs d’éclairage intérieur, etc.).

Exemple de question de l’examen du Code de la route sur le thème « La mécanique »

L’indication de couleur « verte » sur les pneus correspond à :
A. Des pneus économiques
B. Des pneus adaptés à tous les temps

planète thème "environnement" code de la route

6/10 L’environnement

Le 6e thème de l’examen du code de la route sur « l’environnement » aborde des sujets d’actualité et d’enjeux sociétaux pour les années à venir : l’impact de son véhicule et de sa conduite sur l’environnement.

Les révisions et tests du code de la route sur l’environnement sont des sujets liés à la réduction de l’empreinte carbone de sa voiture et des gestes à adopter en tant que conducteur éco-responsable :

  • Le choix d’un véhicule à haute performance énergétique (étiquette énergie, puissance de moteur, consommation de carburant réduite, etc.) ;
  • Les gestes à adopter dans sa conduite (utilisation de la climatisation, vitesse à adopter, utilisation du limiteur ou régulateur de vitesse, etc.) ;
  • L’adoption de l’écomobilité (moyens de transport alternatifs à la voiture tels que le vélo et le train, covoiturage, autopartage, etc.).

Exemple de question de l’examen du Code de la route sur le thème « L’environnement »

Le régulateur de vitesse permet de faire des économies de carburant :
A. Oui
B. Non

prendre et quitter son véhicule

7/10 Prendre et quitter son véhicule

Cette thématique « Prendre et quitter son véhicule » de l’examen du code de la route donne les clés des gestes et attitudes à appliquer lorsque l’usager doit prendre ou quitter son véhicule :

  • Avoir un poste de conduite confortable et sécurisé (réglage des sièges et des rétroviseurs, mettre sa ceinture de sécurité, etc.) ;
  • Vérifier que la visibilité est maximale à partir de son siège ;
  • Contrôler que les conditions de sécurité sont réunies pour sortir le véhicule d’un stationnement, ou sortir soi-même/les passagers du véhicule stationné (contrôle du frein à main, vérifier avant de sortir de la présence de piétons ou cyclistes).

Exemple de question de l’examen du Code de la route sur le thème « Prendre et quitter son véhicule »

Je serai particulièrement vigilant en entrant ou sortant de mon véhicule :
Coté route
A. Oui
B. Non
Coté trottoir
C. Oui D. Non

8/10 Les autres usagers

Cette partie des révisions pour les tests d’examen au code de la route est relative aux « autres usagers » rencontrés sur les différentes voies de circulation. La route étant un espace collectif et de partage « respectueux », il est impératif de connaître certaines règles de circulation relatives :

  • Aux catégories d’usagers vulnérables de la route (piétons, cyclistes, deux-roues, etc.) ;
  • Aux catégories d’usagers spécifiques ou prioritaires (véhicules lents pour un convoi exceptionnel, bus et cars, ambulances et pompiers, etc.) ;
  • Aux règles de partage de l’espace public (zone piétonne, zone à 30km/h, etc.).

Exemple de question de l’examen du Code de la route sur le thème « Les autres usagers »

Je vois un piéton à une centaine de mètres qui longe la route :
A. Je klaxonne
B. Je ralentis et me déporte de 1 mètre

9/10 Les premiers secours

Ce 9e thème du code de la route “les premiers secours” est indispensable pour comprendre les attitudes à adopter et à éviter lors d’un accident de la route ou d’une panne de véhicule. Cette thématique peut représenter un enjeu vital pour les usagers de la route victimes d’un accident.

Lors de la révision, le test pour préparer l’examen du code de la route aborde le thème “Protéger, Alerter, Secourir” :

  • La protection de la zone de l’accident (pose du triangle de signalisation) et des victimes pour évaluer rapidement si tout risque potentiel est écarté pour soi et les autres usagers ;
  • Connaître les numéros des secours pour contacter rapidement les services d’urgence et de police ;
  • L’apport des premiers secours aux victimes avec évaluation de l’état physique des victimes.

Pour information, le fait de ne pas porter secours à des victimes d’un accident de la route est une infraction pénale – Article 223-6 du Code pénal « non-assistance en personne en danger » – punie par la loi jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 75 000€ d’amende.

Exemple de question de l’examen du Code de la route sur le thème « Les premiers secours »

En cas d’accident, j’appelle les secours avant d’avoir évalué l’état des victimes :
A. Oui
B. Non

10/10 La sécurité du passager et du véhicule

Le 10e thème du programme de révision pour l’examen du code de la route est spécifique à l’installation et à la sécurité des passagers dans le véhicule.

Tout conducteur d’un véhicule est responsable de la sécurité de ses passagers. Il lui appartient de veiller à leur installation pour que leur transport soit assuré en toute sécurité.

Différents points sont abordés tels que :

Exemple de question de l’examen du Code de la route sur le thème « Les premiers secours »

Qu’est-ce que l’ABS ?
Un dispositif qui limite le blocage des roues en cas de freinage d’urgence
A. Oui B. Non
Un dispositif obligatoire sur tous les véhicules depuis 2004
C. Oui D. Non

Gérer son activité d’enseignant de la conduite indépendant avec Lepermislibre

L’exercice du métier d’enseignant de la conduite indépendant implique de multiples démarches et obligations au quotidien. Suivez le guide de Lepermislibre pour tout savoir des formalités à remplir pour créer son statut juridique, acquérir une voiture double-commande, etc.

Découvrez également l’outil de gestion d’activité mis en place par notre plateforme de mise en relation enseignant/élève de la conduite Lepermislibre !

SOMMAIRE

Les démarches pour exercer légalement son métier d’enseignant de la conduite indépendant

métier enseignant de la conduite Lepermislibre

Lepermislibre vous aide à prendre le virage de la profession d’enseignant de la conduite indépendant : focus sur les formalités et démarches à remplir !

Renouvellement de l’autorisation d’enseigner la conduite à titre onéreux

Une fois accomplie votre formation d’enseignant de la conduite (Titre pro ESCR ou ex-BEPECASER), vous devez entamer une demande d’autorisation d’enseigner la conduite auprès de la préfecture de votre lieu d’habitation.

En tant que profession réglementée, ce certificat est obligatoire pour donner des leçons de conduite.

Une fois délivrée, cette autorisation a une durée de validité de 5 ans. Il est impératif de veiller à son renouvellement dans les temps sous peine d’illégalité !

Pour tout savoir sur le renouvellement de l’autorisation d’enseigner la conduite indépendant.

Création de son statut d’entrepreneur ou auto entrepreneur

L’enseignant de la conduite indépendant agit en tant que prestataire auprès d’une auto-école agréée. Il ne peut dispenser des heures de conduite directement à des élèves au permis.

A ce titre, il est obligatoire d’acquérir un statut juridique afin de pouvoir facturer ses prestations à une auto-école partenaire. Plusieurs statuts d’entreprise peuvent être envisagés au premier rang desquels le régime de la microentreprise tire son épingle du jeu.

Chez Lepermislibre, la majorité de nos enseignants partenaires sont devenus moniteurs d’auto-école auto-entrepreneurs.

Découvrez tous les avantages d’être enseignant de la conduite auto entrepreneur et les formalités à accomplir pour créer sa micro entreprise.

Remplir ses obligations fiscales et sociales

En tant qu’indépendant, le règlement des charges sociales est une obligation afin d’être en règle vis-à-vis de l’URSSAF. Sous le statut d’enseignant de la conduite auto-entrepreneur, la déclaration du chiffre d’affaires doit s’effectuer tous les mois ou trimestres, suivi du règlement de ses charges sociales (taux à 22% ou 11% la première année avec l’Acre).

Le paiement de l’impôt sur le revenu a lieu tous les mois ou trimestres lors de la déclaration du chiffre d’affaires. L’enseignant de la conduite auto-entrepreneur réalise à cette occasion un versement libératoire de 2,2% sur son CA.

De plus, le moniteur d’auto-école indépendant doit s’acquitter du paiement de la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises). Cet impôt foncier dépend du chiffre d’affaires annuel et du taux d’imposition de sa commune d’habitation. A noter que l’enseignant de la conduite indépendant est exonéré de cet impôt la première année d’exercice.

Souscrire à une assurance pour protéger son activité et sa santé !

Plusieurs types d’assurance obligatoires ou facultatives doivent être souscrites par l’enseignant de la conduite indépendant :

  • L’assurance automobile spéciale « auto-école » obligatoire, pour disposer d’une couverture optimale en cas de dommages corporels ou matériels causés à des tiers. Deux options existent : la protection minimale de l’assurance au tiers ou la protection complète de l’assurance Tous Risques ;
  • L’assurance RC-Pro (responsabilité civile professionnelle) obligatoire, pour protéger le moniteur indépendant et son activité, en cas de sinistre occasionnant des dommages corporels, matériels et immatériels à des tiers ;
  • La prévoyance et la mutuelle santé sont deux assurances de la protection sociale facultatives. Il est néanmoins fortement recommandé d’y souscrire afin de prendre en charge des frais souvent élevés en cas de pépin de santé ou d’un accident avec arrêt de travail.

Pour tout savoir sur les assurances obligatoires d’un enseignant de la conduite indépendant.

Obtenir une voiture double commande

En tant que formateur à la conduite automobile, vos leçons de conduite sont délivrées à bord d’une voiture double-commande de moins de 7 ans.

Plusieurs options sont disponibles pour acquérir ce type de véhicule : l’achat, la location longue durée (LLD) ou la transformation de son véhicule personnel (pose d’un double pédalier et de double rétroviseurs, boîtier moniteur, panneau « auto-école » sur le toit).

En savoir plus sur l’acquisition d’une voiture double-commande et des offres bons plans de Lepermislibre chez nos partenaires afin de réduire le coût de cette acquisition.

Ouvrir un compte bancaire professionnel

En tant que professionnel, l’enseignant de la conduite indépendant facture ses prestations à une auto-école agréée. Le paiement de ces factures doit obligatoirement être versé sur un compte bancaire professionnel.

La banque en ligne Shine, partenaire Lepermislibre, est spécialisée dans les offres bancaires à destination des entrepreneurs. Compte courant, carte bancaire et outil de suivi de trésorerie, Shine vous accompagne également dans la création de votre entreprise !

Pour en savoir plus sur les offres exclusives de la banque en ligne Shine, contactez sans plus attendre notre équipe enseignant sur l’email enseignant@lepermislibre.fr.

Renouvellement de son permis de conduire

La détention d’un permis de conduire en cours de validité est bien évidemment un élément obligatoire de la panoplie de tout bon enseignant de la conduite indépendant !

Attention de veiller au renouvellement du permis de conduire selon les échéances suivantes :

  • Pour les permis de conduire au format européen, la durée de validité est de 15 ans ;
  • Pour les anciennes versions de permis de conduire « carton rose » délivrés avant le 16 septembre 2013, le renouvellement du permis de conduire au format européen est obligatoire à partir du 19 janvier 2033.

Les outils mis à la disposition des moniteurs indépendants Lepermislibre

La gestion de son activité d’enseignant de la conduite partenaire n’a jamais été aussi facile avec Lepermislibre !

Notre plateforme de mise en relation entre élèves au permis et moniteurs indépendants comporte de multiples outils innovants pour piloter son activité efficacement :

  • Espace de planning en ligne pour aménager son emploi du temps selon ses disponibilités et ses objectifs de rémunération (5h, 10h, 35h voire plus). Équilibrer sa vie personnelle et sa vie professionnelle est maintenant possible avec Lepermislibre !
  • Outil de facturation en ligne pour gérer directement ses prestations avec son auto-école partenaire Lepermislibre ;
  • Gestion de sa zone géographique d’intervention. Les enseignants partenaires Lepermislibre peuvent proposer jusqu’à 8 points de rendez-vous ;
  • Rédaction en ligne des comptes-rendus de leçons de conduite ;
  • Accès au livret d’apprentissage dématérialisé de leurs élèves au permis de conduire ;
  • Espace virtuel pour envoyer des documents légaux obligatoires pour travailler avec Lepermislibre (attestation de vigilance, copie du permis de conduite en cours de validité, pièce d’identité, attestation SIREN ou extrait Kbis, autorisation d’enseigner la conduite, etc.).

Pour en savoir plus l’accompagnement personnalisé Lepermislibre, contactez sans plus attendre notre équipe enseignant sur l’e-mail enseignant@lepermislibre.fr.

Quelles sont les prestations des enseignants de la conduite indépendants Lepermislibre ?

Les moniteurs d’auto-école partenaires Lepermislibre délivrent des cours de conduite automobile en vue de former les futurs apprenants à la Sécurité routière.

Travaillant main dans la main avec Lepermislibre, les enseignants partenaires peuvent proposer des leçons de conduite suivant leur propre liberté pédagogique.

Ils peuvent adapter leurs cours de conduite en fonction du profil de l’élève et leur transmettre les compétences clés pour réussir leur examen de passage au permis de conduire !

Pour en savoir plus sur le quotidien du métier d’enseignant de la conduite. Découvrez également les documents obligatoires pendant les leçons de conduite.

Moniteur d’auto-école et enseignant de la conduite indépendant : quelles différences ?

Enseigner la conduite est pour vous une passion, voire une vocation ? Devenir moniteur d’auto-école est une évidence pour vous, mais quel statut allez-vous choisir ? Moniteur d’auto-école salarié ou enseignant de la conduite indépendant ?

Quelles sont les spécificités à connaître avant d’entamer toute démarche de création d’entreprise ou de candidature auprès d’une auto-école agréée ? Suivez le guide de Lepermislibre.

SOMMAIRE

Les différences entre un enseignant de la conduite indépendant et un moniteur salarié

L’exercice de la profession d’enseignant de la conduite se déroule au sein d’une auto-école agréée, en empruntant soit la voie classique du moniteur d’auto-école salarié, soit l’autoroute de l’autonomie en devenant enseignant de la conduite indépendant. 

Le choix d’un statut particulier apporte son lot de différences qu’il est utile de connaître avant de démarrer son activité.

Qui gagne la meilleure rémunération entre un enseignant indépendant et un moniteur salarié ?

La principale différence entre un moniteur salarié et un enseignant de la conduite indépendant concerne la question de la rémunération. Le revenu net d’un enseignant de la conduite va fortement différer en fonction de facteurs tels que, la taille de son auto-école agréée et la zone géographique d’exercice.

Sachez toutefois qu’un moniteur salarié gagne en moyenne un taux horaire de 12,85€, soit pour un 35h/mois un salaire net de 1 525€. Autre point à souligner, des différences de salaire peuvent exister entre moniteurs salariés d’une même auto-école ; un moniteur d’auto-école expérimenté peut gagner un salaire plus intéressant qu’un jeune enseignant de la conduite avec moins de 5 ans d’expérience.

A contrario, un enseignant de la conduite indépendant peut facilement doubler son taux horaire en fonction de son auto-école partenaire. A titre d’information, le taux horaire moyen d’un moniteur d’auto-école indépendant se situe entre 25€ et 27€ HT. Et ceci, sans aucune relation avec le niveau d’expérience ou l’âge du moniteur indépendant, ni même le nombre d’élèves au permis qu’il accompagne au nom de l’auto-école en ligne !

Chez Lepermislibre, le taux horaire est entre 25€ HT et jusqu’à 29€ HT ! Sachez que le revenu mensuel d’un enseignant indépendant peut facilement monter à 2 401€ net avec Acre ou 2 048€ sans Acre pour un 35h/mois (pour un taux horaire de 27€ HT) ! Renseignez-vous auprès de notre équipe Enseignant.

L’enseignement de la conduite : quelle liberté pédagogique ?

Enseignant de la conduite indépendant et moniteur salarié ne sont pas égaux en termes de contenu pédagogique. Là où un moniteur salarié d’une auto-école va devoir appliquer à la lettre les directives de son employeur, un enseignant indépendant va bénéficier d’une liberté quasi-totale sur ses méthodes de travail. Ainsi, il peut adapter facilement son discours et choisir les outils pédagogiques en fonction de son élève au permis.

Toutefois, ces deux statuts – salarié ou indépendant – reçoivent la même formation pour devenir moniteur d’auto-école. A ce titre, la délivrance du titre pro ESCR ou équivalent type ex-BEPECASER est obligatoire. L’enseignant de la conduite indépendant et le moniteur salarié détiennent tous les deux, les bases essentielles pour enseigner la conduite et transmettre les réglementations sur la sécurité routière.

Moniteur salarié ou enseignant de la conduite indépendant : Qui peut organiser son emploi du temps librement ?

Un moniteur salarié d’une auto-école ne dispose pas de la liberté d’organiser son planning de travail ; c’est son employeur qui va lui fixer le nombre d’heures travaillées par semaine en fonction du contrat de travail (temps plein ou temps partiel). Le moniteur salarié peut donc fatalement se retrouver avec un emploi du temps bancal en totale inadéquation avec ses contraintes personnelles. De plus, il n’est pas rare que l’employeur impose la période des congés payés, ainsi que des jours de travail le week-end !

De son côté, l’enseignant de la conduite indépendant agit en tant que prestataire d’une auto-école « cliente ». Ainsi, cette différence de liberté d’action permet à l’enseignant de la conduite indépendant d’organiser de son propre chef son planning de travail. Non tenu à des horaires de travail fixes, ni à un quota d’heures à réaliser par semaine/mois, l’enseignant indépendant est totalement libre de travailler 5h, 10h, 35h voire plus par semaine.

Chez Lepermislibre, l’enseignant de la conduite partenaire peut organiser son travail via son espace en ligne. Il n’est plus nécessaire de partir à la chasse aux clients, en tant que partenaire Lepermislibre, l’enseignant indépendant dispose d’un système de mise en relation automatique avec les élèves au permis.
Cet outil technologique offre une praticité totale pour fixer ses heures de conduite en fonction de sa vie personnelle et des disponibilités de ses élèves apprenant la conduite routière. De plus, cerise sur le gâteau, le planning d’heures de conduite Lepermislibre dispose d’une grande amplitude horaire : du lundi au dimanche de 7h à 22h !

Qui doit payer le plus de charges ?

En matière d’obligations juridiques, sociales ou fiscales, la palme revient au statut d’enseignant indépendant. A la différence d’un moniteur salarié, l’enseignant de la conduite partenaire est soumis à de multiples charges telles que :

  • la création d’un statut juridique afin de pouvoir facturer ses prestations de service. A titre d’information, plus de la majorité des enseignants indépendants choisissent le régime de la micro-entreprise ;
  • la déclaration de son chiffre d’affaires tous les mois ou trimestres ;
  • le paiement de cotisations sociales afférentes (taux moyen de 22% en profession libérale – 11% avec l’Acre la 1ère année) ;
  • le paiement de son impôt sur le revenu ou versement libératoire ;
  • L’achat, la location ou la transformation de sa voiture double-commande ;
  • L’assurance auto spéciale « auto-école » ;
  • L’assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RC Pro) ;
  • La prévoyance et la mutuelle santé, deux assurances indispensables pour couvrir le reste à charge de l’Assurance maladie ou débloquer une somme d’argent en cas de maladie ;
  • Le coût mensuel du carburant.

A contrario, le moniteur salarié dispose de tous les avantages de son auto-école employeur : mise à disposition d’une voiture double-commande, salaire mensuel avec prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu + prélèvement des cotisations sociales, mutuelle d’entreprise dans certaines situations, etc.

Les enseignants partenaires Lepermislibre bénéficient d’un accompagnement complet de la création de leur statut juridique à la gestion quotidienne de leur activité. Encadré par notre équipe Enseignant, l’enseignant partenaire est totalement libéré de charges fixes inhérentes à la gestion d’une auto-école : location d’un local, paiement des cotisations patronales, facture d’électricité, etc. Le contrat de partenariat avec Lepermislibre lui donne accès à des offres préférentielles auprès de nos nombreux partenaires : location d’une voiture double-commande, ouverture d’un compte bancaire, offre d’assurance prévoyance et de mutuelle santé, aide à la comptabilité, etc.

Moniteur d’auto-école salarié ou enseignant de la conduite indépendant : quel statut choisir ?

Le choix d’un statut particulier pour un enseignant de la conduite ou moniteur d’auto-école doit faire l’objet de mûres réflexions. En effet, l’encadrement fixe du statut salarié ne convient pas à tout le monde, tout comme la liberté d’entreprendre d’un enseignant indépendant.

Cette question doit être en rapport avec vos aspirations et vos objectifs personnels. Le statut d’enseignant indépendant réserve une multitude d’avantages, dont une grande souplesse pour gérer son activité. Devenir enseignant de la conduite indépendant implique de posséder certaines qualités indispensables : autonomie, adaptabilité, discipline.

Chez Lepermislibre, les enseignants de la conduite partenaires ne sont pas lâchés dans la nature. Chaque moniteur indépendant bénéficie de l’accompagnement et des conseils d’un membre de l’équipe Enseignant.

Quelles démarches pour devenir enseignant indépendant ou moniteur salarié ?

Les formalités à accomplir pour devenir enseignant de la conduite sont identiques quel que soit le statut choisi. En effet, le métier d’enseignant de la conduite est une profession réglementée nécessitant de réunir certaines conditions :

  • Avoir au minimum 20 ans ;
  • Être titulaire du permis B (de plus de 2 ans – hors permis probatoire) ;
  • Ne pas avoir eu de condamnation relevant des articles L. 213-3 et R. 212-4 du Code de la route ;
  • Être titulaire d’un titre pro ESCR ou équivalent (ex-BEPECASER, etc.) ;
  • Faire une demande ou un renouvellement de son autorisation d’enseigner la conduite à titre onéreux. Cette attestation d’une durée renouvelable de 5 ans est délivrée par la préfecture.

L’enseignant indépendant doit également remplir certaines obligations évoquées dans le point précédent : voiture double commande, statut juridique, paiement des charges fiscales et sociales, etc.

Où travailler en tant qu’enseignant de la conduite indépendant ou moniteur salarié ?

Voiture auto ecole lepermislibre

Le choix d’une auto-école est déterminant pour son futur épanouissement dans son métier d’enseignant de la conduite, que l’on choisisse le salariat ou d’être entrepreneur.

A ce titre, plusieurs opportunités existent pour candidater ou proposer ses prestations de service :

  1. Le cadre d’une auto-école traditionnelle ;
  2. Le modèle disruptif de l’auto-école en ligne.

Dans le premier cas, l’auto-école classique est majoritairement choisie par les moniteurs salariés ; les enseignants indépendants lui préfèrent en grande majorité, la souplesse apportée par l’auto-école en ligne. Citons l’exemple de Lepermislibre, notre plateforme de mise en relation entre des enseignants partenaires et des élèves au permis

Du côté du candidat, cette approche innovante permet de réduire le prix du permis de conduire de plusieurs centaines d’euros. 

Pour l’enseignant indépendant, le partenariat avec Lepermislibre lui donne une visibilité accrue et un ensemble d’outils pour gérer son activité sereinement. Sachez que les équipes Lepermislibre accompagnent depuis 2015 un réseau solide d’enseignants de la conduite partenaire. Pour savoir si devenir enseignant partenaire Lepermislibre est synonyme de partenariat gagnant, vous pouvez vous faire une idée concrète en consultant les avis des enseignants.

Comment calculer son revenu d’enseignant de la conduite indépendant ?

L’enseignant de la conduite indépendant peut travailler en partenariat avec des auto-écoles partout en France. Mais quel est le revenu potentiel d’un moniteur d’auto-école indépendant ? Quelles charges sont à déduire du chiffre d’affaires pour calculer sa future rémunération d’enseignant partenaire ?

Focus sur le simulateur de revenus Lepermislibre qui propose une approche concrète du potentiel revenu d’un enseignant indépendant.

SOMMAIRE

calcul revenu enseignant de la conduite indépendant

Utiliser le simulateur de revenu de moniteur d’auto-école indépendant

Pour vous aider à calculer votre revenu potentiel d’enseignant de la conduite, nous vous proposons notre simulateur de revenus Lepermislibre. Ce dernier prend en compte l’ensemble des éléments qui vont rentrer dans le calcul de votre future rémunération d’enseignant de la conduite partenaire.

Formulaire de simulation

Un enseignant de la conduite partenaire peut gagner un revenu jusqu’à 40% plus élevé qu’un moniteur salarié !

Saviez-vous que les enseignants de la conduite indépendants peuvent augmenter leur revenu net de l’ordre de 30% à 40% par rapport à un revenu moyen de moniteur salarié ? A titre de comparaison, le revenu d’un enseignant partenaire Lepermislibre peut atteindre 2 401€ net pour un 35h/semaine (avec Acre), contre 1 525€ net pour un moniteur salarié !

Taux horaire, charges, impôts : quels sont les éléments utilisés par le simulateur de revenu d’enseignant indépendant ?

Pour calculer la rémunération d’un moniteur d’auto-école indépendant, plusieurs éléments sont à prendre en compte pour avoir une idée objective de la viabilité de son activité professionnelle. Plusieurs types de charges sont à déduire du montant du chiffre d’affaires afin de calculer son revenu d’enseignant de la conduite indépendant.

Calcul du revenu par rapport au nombre d’heures travaillées par un enseignant de la conduite indépendant

comment calculer sa rémunération enseignant indépendant ?

Un enseignant de la conduite indépendant est libre d’effectuer ses propres choix en matière de pédagogie, d’heures travaillées dans la semaine/mois, mais également et surtout, de rémunération ! La question du partenariat avec une auto-école est donc essentielle pour travailler dans des conditions de travail idéales. Généralement, le revenu d’un enseignant de la conduite indépendant dépend du taux horaire pratiqué et du nombre d’heures travaillées.

Sur ce point, il est bon de rappeler que le moniteur indépendant est dans l’obligation de collaborer avec une auto-école agréée, principalement via un contrat de prestation de service. Il ne peut proposer des heures de conduite directement aux élèves au permis. A ce titre, le moniteur indépendant agit en tant que prestataire auprès d’une auto-école. Aucun lien de subordination n’existe entre l’enseignant et l’auto-école cliente.

L’enseignant indépendant peut faire son choix entre le cadre traditionnel d’une auto-école classique ou choisir le modèle innovant d’une auto-école en ligne. 

En tant qu’indépendant, l’enseignant de la conduite partenaire fixe en toute autonomie son planning hebdomadaire ; Ce nombre d’heures travaillées est multiplié par le taux horaire pratiqué. En moyenne, le taux horaire observé se situe dans une fourchette entre 25€ à 27€ HT selon les zones géographiques et les auto-écoles.

Chez Lepermislibre, sachez que vous pouvez facturer jusqu’à 29€ HT de l’heure ! Par ailleurs, le revenu de l’enseignant partenaire est déplafonné : il n’y a aucune limite aux 35h/semaine. A l’inverse, le moniteur indépendant n’est pas tenu d’effectuer un quota d’heures minimum par semaine (5h, 10h, 30h, etc.).

Sachez également que ce taux horaire est fixe, il ne dépend pas du prix du permis de conduire payé par l’élève, ni du nombre d’heures travaillées dans une semaine.

Le simulateur de revenus Lepermislibre utilise le taux moyen de 27€ HT. Ce qui donne, par exemple, un chiffre d’affaires pour un 35h semaine : (35 x 27€) x 4 = 3 780€ par mois.  

Déduire les charges d’exploitation

Le revenu net d’un enseignant indépendant dépend de multiples charges à déduire du chiffre d’affaires mensuel. En effet, en tant que chef d’entreprise, l’enseignant de la conduite indépendant doit prendre en charge de multiples frais relatifs à l’exercice de sa profession. 

Vous pouvez ajuster le montant de ces charges sur le simulateur de revenus Lepermislibre, en fonction de votre situation personnelle :

  • L’achat, la location ou la transformation de sa voiture double-commande. Tout moniteur d’auto-école indépendant est dans l’obligation de posséder son propre véhicule double-commande (de moins de 7 ans). En moyenne, la location d’une voiture double-commande est d’environ 430€/mois (sur la base d’une location d’une Clio 5 sur une durée d’un an -45000 km) ;
  • L’assurance auto spéciale « auto-école » obligatoire pour couvrir les sinistres causés à des tiers via la garantie Responsabilité Civile ;
  • L’assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RC Pro) obligatoire pour protéger votre activité d’enseignant de la conduite ;
  • La prévoyance et la mutuelle santé, deux assurances indispensables pour le remboursement de frais médicaux, ou garantir une aide financière en cas d’immobilisation, invalidité ou décès ;
  • Le coût mensuel du carburant, soit en moyenne 1,90€/heure.

Déduire les charges sociales du chiffre d’affaires de l’enseignant partenaire

Chaque mois ou trimestre, l’enseignant de la conduite indépendant doit déclarer son chiffre d’affaires à l’Urssaf afin de s’acquitter du règlement de ses cotisations sociales. Au même titre que le salarié paie des cotisations sur son salaire mensuel, l’indépendant est également soumis à des charges sociales (Assurance maladie, retraite, etc.).

Cette déclaration vient directement impacter le calcul du revenu du moniteur d’auto-école indépendant. En tant que profession libérale, le taux des prélèvements sociaux est fixé à 22 % de manière générale pour tous les moniteurs d’auto-école indépendants (paiement au choix : mensuel ou trimestriel).

Il peut cependant être réduit de 50% (soit 11%) la première année d’exercice via l’Acre (Aide à la Création ou Reprise d’Entreprise). Cette exonération partielle de cotisations sociales est un formidable effet de levier sur le montant du revenu net d’un enseignant de la conduite indépendant.

Prendre en compte les charges fiscales

En parallèle des charges sociales, l’enseignant de la conduite indépendant est redevable de charges fiscales. A noter que la grande majorité des enseignants indépendants choisissent le régime fiscal de la micro-entreprise pour démarrer leur activité. C’est également le cas chez Lepermislibre où la quasi-totalité de nos enseignants partenaires deviennent auto-entrepreneurs pour exercer leur profession.

Sous le régime de l’auto-entrepreneur, ces charges se composent principalement du paiement de l’impôt sur le revenu. Le règlement peut s’effectuer :

  • Soit une fois par an, sur la base de sa déclaration d’impôt. L’intégralité du chiffre d’affaires annuel doit être déclarée, déduction faite d’un abattement forfaitaire de 34% (profession libérale) ;
  • Soit chaque mois ou trimestre, via un versement libératoire de 2,2% appliqué sur la déclaration de son chiffre d’affaires à l’Urssaf.

Autre point fiscal important, l’assujettissement à la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises). Le revenu d’un enseignant de la conduite indépendant peut sensiblement varier après le paiement de cet impôt foncier. Prélevé sur la base du chiffre d’affaires annuel déclaré, le taux de cotisation est fixé par la commune d’habitation. En moyenne le montant de la CFE pour un revenu d’enseignant indépendant à 35H/semaine (soit 3 780 € de CA mensuel et 45 360€ annuel) se situe dans une fourchette entre 223€ et 2 229€ (Source Service Public). 

Par souci de praticité, notre formulaire de simulation de revenus applique un taux de versement libératoire de 2,2% et un montant minimum de CFE estimé à 18,58€/mois.

Devenir enseignant de la conduite partenaire Lepermislibre : est-ce intéressant ?

la rémunération d'un enseignant indépendant lepermislibre

Le métier d’un enseignant de la conduite indépendant est soumis à de multiples charges comme vous pouvez le constater sur le simulateur de calcul du revenu d’un moniteur indépendant.

Néanmoins, les avantages à devenir un enseignant de la conduite indépendant sont beaucoup plus nombreux. Au premier rang desquels nous pouvons sans hésiter citer notre taux horaire de rémunération attractif situé en moyenne entre 25€ et 29€ HT (selon sa zone géographique).

Le choix de l’indépendance répond également à un besoin de liberté. Là encore, l’enseignant partenaire Lepermislibre est doublement gagnant : liberté pédagogique sur son enseignement de la conduite et liberté de choisir son emploi du temps en fonction de ses contraintes personnelles.

Notre auto-école en ligne Lepermislibre a développé un fort partenariat sur toute la France avec un réseau d’enseignants de la conduite indépendants. Notre équipe Enseignant est entièrement dédiée à l’accompagnement au quotidien de +700 moniteurs indépendants partenaires Lepermislibre. A ce titre, nous répondons à toutes leurs problématiques et assurons un suivi personnalisé dans la réalisation de leurs démarches administratives, ainsi que dans la gestion de leur activité.

L’enseignant partenaire peut également compter sur des outils technologiques à la pointe de l’innovation. Un espace de travail en ligne leur permet de gérer en toute autonomie leur activité professionnelle : aménagement de leur planning en ligne, outil de facturation, fiche personnalisée de candidat au permis, etc.

Le statut d’enseignant de la conduite auto-entrepreneur : comment créer sa micro-entreprise ?

Enseignant qui donne un cours de conduite à une élève

Pour exercer la profession d’enseignant de la conduite en tant qu’indépendant, il est indispensable de répondre à certaines obligations juridiques. La création d’un statut d’entreprise est obligatoire pour travailler auprès d’une auto-école agréée. La majorité des moniteurs d’auto-école indépendants choisissent le statut d’auto-entrepreneur. Quels sont les avantages de la micro-entreprise ? Comment créer son statut d’enseignant de la conduite auto-entrepreneur ? Décryptage de Lepermislibre.

SOMMAIRE

Enseignant qui donne un cours de conduite à une élève

Comment créer son statut de moniteur d’auto-école auto-entrepreneur ?

Le métier d’enseignant de la conduite indépendant est une profession réglementée. Outre une formation diplômante (voir toutes les informations sur le titre pro ECSR dans Quelle formation pour devenir moniteur d’auto-école ?), choisir de devenir enseignant de la conduite indépendant impose de remplir certaines exigences, dont la création d’un statut juridique.

En effet, pour proposer des cours de conduite, l’enseignant de la conduite indépendant agit en tant que prestataire externe et doit pouvoir facturer ses prestations auprès d’une auto-école agréée. A ce titre, le choix d’un statut juridique est un point incontournable à l’exercice de cette profession.

Sur ce point, exercer en tant qu’enseignant de la conduite auto-entrepreneur est particulièrement apprécié par les moniteurs d’auto-école qui se lancent dans l’indépendance. La facilité des démarches administratives et la souplesse des déclarations fiscales sont, en effet, au premier rang des avantages de la micro-entreprise.

Obtenir le statut d’auto-entrepreneur implique la réalisation de quelques formalités dont vous pouvez retrouver les étapes clés dans notre tutoriel vidéo :

Découvrez en vidéo les étapes à suivre pour créer votre micro-entreprise

Les points à connaître lors de la création de la micro-entreprise

La création du statut d’enseignant de la conduite auto-entrepreneur doit être réalisée auprès d’un CFE (Centre de Formalités des Entreprises). Dans le cas de la micro-entreprise, c’est l’URSSAF qui gère les immatriculations des enseignants de la conduite indépendants. Le formulaire en ligne de l’URSSAF est disponible sur : http://www.autoentrepreneur.urssaf.fr/.

Lorsque vous procédez aux démarches d’inscription pour obtenir le statut d’auto-entrepreneur, prenez garde à certaines étapes du formulaire :

  • Le statut d’enseignant de la conduite indépendant en micro-entreprise est une activité libérale ;
  • Le code APE (Activité Principale Exercée) est 85.53Z Enseignement de la conduite ;
  • Le choix d’un régime fiscal entre le versement libératoire ou pas. En cas de non-imposition, il est conseillé de ne pas choisir cette option fiscale et donc de cocher « non » à cette étape du formulaire (la modification du choix est toujours possible en cours d’activité) ;
  • Ne pas cocher la case 12 du formulaire. Certaines banques ou autres organismes de financement ont besoin d’accéder à votre dossier d’immatriculation auto-entrepreneur.

A l’issue de la procédure d’immatriculation, l’enseignant de la conduite auto-entrepreneur reçoit sous quelques jours son numéro SIRET. Ce précieux sésame est à faire figurer sur tout document officiel entre le prestataire et ses clients : devis, factures, contrats de prestation, etc.

Les prérequis pour exercer en tant qu’enseignant de la conduite indépendant auto-entrepreneur

Outre le statut juridique, le métier de moniteur d’auto-école indépendant est conditionné à différents critères obligatoires :

  • Avoir plus de 20 ans ;
  • Être titulaire du permis B ;
  • Avoir un casier judiciaire vierge ;
  • Être titulaire de la formation diplômante Titre Pro ESCR ou équivalent type BEPECASER ;
  • Posséder une autorisation d’enseigner la conduite à titre onéreux auprès de la préfecture en cours de validité (durée de 5 ans renouvelable) ;
  • Disposer une voiture double-commande de moins de 7 ans ;
  • Souscrire à une assurance auto spécialisée « auto-école » pour couvrir les dommages corporels et matériels causés à des tiers ;
  • Souscrire à une assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RC Pro).

Les obligations du statut d’enseignant de la conduite en micro-entreprise

Feu signalisation croix rouge

La voie de l’indépendance est souvent synonyme de liberté et d’autonomie. Les avantages à devenir moniteur indépendant sont nombreux, dont le taux horaire fixé en moyenne à 25€ HT (jusqu’à 29€ HT avec Lepermislibre !).

Pour autant, l’enseignant de la conduite auto-entrepreneur n’est pas exempt de toutes obligations. Bien au contraire, en tant que chef d’entreprise, le moniteur d’auto-école indépendant doit répondre à des obligations fiscales et sociales :

  • Le paiement de cotisations sociales sur les revenus générés, dont le taux est fixé à 22% ;
  • La déclaration de son chiffre d’affaires (CA) selon la périodicité choisie : mensuelle ou trimestrielle. Sachant que le plafond de chiffre d’affaires annuel ne doit pas dépasser 72 500€. Au-delà de ce seuil, l’enseignant de la conduite indépendant doit quitter le régime de la micro-entreprise s’il ne veut pas être assujetti au régime réel d’imposition ;
  • L’imposition des revenus de l’enseignant de la conduite auto-entrepreneurs relève des BNC (Bénéfices Non Commerciaux) ;
  • La facturation des prestations de l’enseignant de la conduite auto-entrepreneur se fait en franchise de TVA jusqu’à 34 400€ de CA ;
  • L’imposition annuelle de l’entreprise à la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises).

Bon à savoir

Depuis 2019, les auto-entrepreneurs tous secteurs d’activité confondus sont affiliés au régime général de la Sécurité sociale.
Exit le régime du RSI (Régime Social des Indépendants), toute démarche quant à ses cotisations sociales, attestation d’affiliation ou attestation de vigilance, etc., doit être adressée à l’Urssaf.

Pourquoi choisir de devenir enseignant de la conduite auto-entrepreneur ?

Le choix du statut d’auto-entrepreneur permet d’accéder à certains avantages.

Les atouts du statut de moniteur d’auto-école auto-entrepreneur

En choisissant le régime de la micro-entreprise, les enseignants de la conduite indépendants font le choix d’une création d’entreprise facile à mettre en place. Comme vu précédemment, toutes les démarches se font principalement en ligne via le portail de l’URSSAF. Les démarches administratives sont ainsi grandement facilitées.

De plus, le pilotage de son auto-entreprise est également d’une grande souplesse : le moniteur indépendant ne doit s’acquitter du paiement de cotisations sociales uniquement s’il y a un chiffre d’affaires déclaré. En l’occurrence, un mois de travail (ou trimestre) à 0€ équivaut à 0€ de charges sociales. Un avantage indéniable pour l’enseignant de la conduite auto-entrepreneur qui souhaite exercer cette activité indépendante en complément d’activité.

Enfin, sachez que la création du statut d’enseignant de la conduite auto-entrepreneur permet sous conditions de bénéficier de l’ACRE (Aide à la Création ou Reprise d’Entreprise) qui permet d’avoir un taux de cotisation dégressif (11% la première année, puis 22% les années suivantes).

Les autres statuts juridiques

La micro-entreprise n’est pas la seule option pour exercer son métier d’enseignant de la conduite indépendant. Il existe d’autres statuts juridiques tout aussi judicieux à choisir en fonction de ses objectifs à moyen ou long terme :

  • L’entreprise individuelle (EI) ;
  • L’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) ;
  • La SARL (Société à Responsabilité Limitée) ;
  • La Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU) ;
  • Etc.

Où exercer son activité d’auto-entrepreneur enseignant de la conduite ?

Voiture auto-école de Lepermislibre

Une fois la création de son statut d’auto-entreprise dans les clous, l’enseignant de la conduite indépendant doit trouver une auto-école agréée. Il ne peut en effet donner des cours de conduite directement aux élèves au permis. 

L’auto-école agréée permet à l’enseignant de la conduite indépendant d’exercer son activité dans un cadre structuré. Mais attention, le respect de cette indépendance est la clé pour pratiquer son métier en toute légalité. Aucun lien de subordination ne doit exister entre l’auto-école et l’enseignant de la conduite auto-entrepreneur. 

Ainsi, l’auto-école ne doit pas dicter ses règles en termes d’horaires, de jours de travail, ni de programme pédagogique. A ce titre, la prospection puis la sélection de son auto-école partenaire sont déterminantes pour pratiquer l’enseignement de la conduite.

Lepermislibre est une auto-école en ligne agréée labellisée en tant qu’organisme de formation depuis 2017. Tous nos enseignants partenaires peuvent compter sur l’accompagnement au quotidien de nos équipes pour les aider à concrétiser leur objectif professionnel :

  • Facturer jusqu’à 29€ HT de l’heure de conduite en fonction de sa zone géographique d’habitation ;
  • Organiser son planning de travail librement en fonction de ses contraintes personnelles. Soit sur une grande amplitude horaire du lundi au dimanche inclus de 7h à 22h !
  • Pratiquer son propre programme pédagogique en s’adaptant au profil de l’élève au permis ;
  • Bénéficier d’un espace de travail en ligne intuitif où il n’a jamais été aussi facile de programmer ou annuler des heures de conduite, établir des factures, de suivre les progressions de ses élèves via l’accès à leur livret d’apprentissage, etc. ;
  • Profiter d’offres préférentielles auprès des partenaires Lepermislibre, sur l’acquisition d’une voiture double-commande, la souscription d’une assurance auto, RC pro ou une mutuelle santé/prévoyance !

Le métier d’Enseignant de la Conduite et de la Sécurité Routière

La profession d’enseignant de la conduite, plus communément appelé moniteur d’auto-école, nécessite une palette de compétences et de savoir-faire au service de l’apprentissage de la conduite et de la Sécurité routière. Quelles sont les qualités d’un enseignant de la conduite ? Quelles sont ses missions au quotidien pour former les futurs candidats au permis ? Comment devenir enseignant de la conduite ? Suivez le guide de Lepermislibre !

SOMMAIRE

En quoi consiste la profession d’enseignant de la conduite ?

Faisons un tour de piste des principales qualités humaines et professionnelles pour réussir en tant qu’enseignant de la conduite.

Les missions d’un moniteur d’auto-école

L’enseignant de la conduite accomplit au quotidien auprès des candidats au permis, des missions autour de la formation à la conduite automobile et aux règles de la sécurité routière. Le métier de moniteur d’auto-école consiste principalement à animer des séances de formation individuelles ou collectives, au cours desquelles sont délivrées :

  • Des actions pratiques de formation à la conduite ;
  • Les normes et la réglementation du Code de la route. Sur ce point, l’enseignant de la conduite doit avoir une activité de veille afin de se tenir au courant des dernières règles de circulation en vigueur (limitations de vitesse, etc.) ;
  • Des actions de sensibilisation à la sécurité routière afin d’adopter un comportement responsable et sans risque vis-à-vis des autres usagers de la route. Il peut exercer son activité en dehors des murs de l’auto-école via des missions d’éducation à la sécurité routière en milieu scolaire, ou en entreprise lors d’actions de formation à la gestion des risques routiers.

Les qualités attendues d’un enseignant de la conduite

Un enseignant de la conduite n’est pas qu’un simple moniteur animé par la passion de la conduite. En tant que formateur à la conduite automobile, il doit être capable de transmettre ses connaissances avec un savant mélange de relationnel et d’adaptation.

A ce titre, la pédagogie de l’enseignant de la conduite est une clé essentielle de son métier. Il doit être capable d’adapter son discours et ses cours de conduite à des candidats d’âges différents, et avec des besoins différents. L’écoute, l’empathie et la patience sont des qualités précieuses pour exercer le métier au quotidien.

Le quotidien d’un enseignant de la conduite

emploi enseignant de la conduite indépendant

Le métier d’enseignant de la conduite se compose de missions variées pour former les futurs usagers de la route.

Quelle est la journée type d’un enseignant de la conduite ?

L’enseignant de la conduite et de la sécurité routière anime principalement des séances théoriques et pratiques de formation à la conduite automobile en salle ou dans un véhicule. 

Lors de ces actions de formation aux règles de la circulation, le moniteur d’auto-école doit s’assurer de la progression et de la compréhension de chacun de ses élèves. Les qualités du moniteur d’auto-école jouent ici un rôle clé dans son rôle éducatif. Il doit avoir un sens de l’observation aiguisé afin de repérer les difficultés de compréhension chez ses élèves et les aider à maîtriser leurs compétences. 

En fonction de la taille de l’auto-école agréée, l’enseignant de la conduite peut également accomplir des missions administratives consistant à gérer le planning de cours de conduite de ses élèves, à monter et suivre leurs dossiers, à réaliser les demandes d’inscription aux examens du Code de la route et à la pratique de la conduite.

Comment se déroule un cours de conduite ?

L’enseignant de la conduite doit transmettre à chaque élève un contenu pédagogique indispensable au passage du permis de conduire. Le moniteur doit en permanence prendre en considération le profil du candidat dans sa globalité, et adapter son discours lors de la leçon de conduite. Un jeune apprenant de 20 ans n’a pas les mêmes besoins (ni les mêmes craintes) par exemple, qu’un apprenant de 45 ans.  

La formation pratique se déroule lors de cours de conduite combinant :

  • La transmission d’un ensemble de connaissances sur la manipulation du véhicule (régler un rétroviseur, allumer les feux de croisement, repérer la roue de secours, etc.) ;
  • L’apprentissage des règles de la circulation afin d’être un conducteur responsable et sensibilisé aux enjeux de la sécurité routière.

Pour ce faire, l’enseignant de la conduite se base sur le Référentiel pour l’Éducation à une Mobilité Citoyenne (REMC). Articulé autour des 4 compétences clés du conducteur, le REMC est une base de travail essentielle sur la pédagogie de l’enseignement de la conduite. L’enseignant de la conduite doit ainsi amener le candidat au permis à s’auto-évaluer sur sa maîtrise de la route (prise en compte de l’environnement et des autres usagers, capacité à se déplacer de manière autonome selon des conditions de la route simples ou complexes, capacité à utiliser son véhicule en toute sécurité, etc.).

Comment se passe une heure de conduite chez LPL ?

heure de conduite lepermislibre

L’enseignant de la conduite indépendant a toute liberté sur le contenu pédagogique délivré à ses élèves. Chez Lepermislibre, nos enseignants partenaires diplômés adaptent leurs leçons de conduite en fonction du profil de l’élève et de leur propre pédagogie. Le REMC sert évidemment de base de travail aux enseignants indépendants, sans pour autant être un programme strictement imposé. Les enseignants de la conduite indépendants peuvent adapter les cours de conduite à leur propre philosophie de travail, au contraire d’un moniteur salarié tenu de respecter le programme de formation de son auto-école.

En pratique, le cours de conduite chez Lepermislibre est d’une durée d’une heure comprenant : 

  1. 5 minutes pour accueillir l’élève et lui présenter la leçon ;
  2. Suivi de 50 minutes de cours effectif ;
  3. Et enfin 5 minutes de débriefing afin de souligner les points de progression et aborder les points de faiblesse à corriger.

Quelle est la formation pour devenir enseignant de la conduite ?

L’enseignement de la conduite est un secteur réglementé nécessitant le passage de formations diplômantes. Pour devenir un enseignant de la conduite, il est indispensable de suivre la formation au Titre Professionnel ECSR (Enseignant de la Conduite et de la Sécurité Routière). Ce diplôme de niveau BAC+2 remplace depuis 2017, le BEPECASER (Brevet pour l’Exercice de la Profession d’Enseignant de la Conduite Automobile et de la Sécurité Routière). 

Une fois obtenu le titre pro ECSR, l’enseignant de la conduite doit faire une demande d’autorisation d’enseigner la conduite auprès de la préfecture de son lieu d’habitation. 

Retrouvez dans notre article dédié toutes les informations sur la formation pour devenir enseignant de la conduite.

Les pré-requis pour devenir enseignant de la conduite

L’exercice du métier d’enseignant de la conduite quel que soit le statut, indépendant ou salarié, est conditionné à : avoir le titre pro ESCR (ou un diplôme équivalent selon l’article R. 212-3 du Code la route), être titulaire du permis B, être âgé au moins de 20 ans, avoir un casier judiciaire vierge et être reconnu apte à l’enseignement par un médecin agréé par l’Etat.

Le marché de l’emploi de moniteur d’auto-école

Le secteur de l’enseignement de la conduite suit les mutations de la société. Hier tournée vers des méthodes pédagogiques traditionnelles, l’auto-école agréée évolue et s’adapte aux nouvelles pratiques de consommation. L’enseignant de la conduite peut ainsi opter pour la voie classique de l’auto-école traditionnelle, ou choisir la voie de l’indépendance avec le modèle disruptif de l’auto-école en ligne.

Dans le premier choix, le moniteur d’auto-école salarié bénéficie de l’encadrement d’une structure et doit suivre les méthodes d’enseignement imposées. Dans le second choix, l’enseignant de la conduite indépendant dispose d’une plus grande liberté d’action (choix des horaires, choix du programme, etc.) couplée à un vent de modernité apportée par l’auto-école en ligne. Avec l’aide d’outils technologiques adaptés, le métier de l’enseignant de la conduite gagne en souplesse et se concentre ainsi sur les missions essentielles. 

Retrouvez dans notre article dédié : Comment devenir enseignant de la conduite indépendant chez Lepermislibre.

Le métier d’enseignant de la conduite chez Lepermislibre

En intégrant le réseau d’enseignants partenaires de Lepermislibre, vous choisissez de vivre votre métier de moniteur d’auto-école avec la liberté d’entreprendre :

  • Gagner une rémunération déplafonnée jusqu’à 30% à 40% supérieur à celle d’un moniteur salarié ;
  • Choisir librement le programme pédagogique qu’il va enseigner aux futurs candidats au permis ;
  • Opter pour le modèle de voiture double-commande de son choix, ou bien d’assurance auto et d’assurance RC pro ;
  • Gagner du temps et en efficacité via l’espace de travail délivré par la plateforme en ligne Lepermislibre. A travers son espace personnalisé, chaque enseignant partenaire peut gérer son activité en souplesse via les nombreux outils technologiques disponibles : planning en ligne, suivi des élèves, facturation, etc.), ainsi qu’un accompagnement au quotidien via son équipe dédiée.

Quels sont les documents obligatoires pendant les leçons de conduite ?

Un enseignant de la conduite et de la sécurité routière indépendant exerce une activité réglementée. Pendant les leçons de conduite avec son élève, le moniteur d’auto-école indépendant doit pouvoir justifier de la légalité de son métier auprès des forces de l’ordre en cas de contrôle routier ou lors d’un examen au permis. Quels sont les documents et accessoires obligatoires à avoir à bord du véhicule d’auto-école ? Suivez le guide de Lepermislibre.

SOMMAIRE

Enseignant de la conduite : comment être en règle lors de la formation à la conduite ?

Pour être en règle lors d’une leçon de conduite ou un examen du permis, l’enseignant de la conduite doit être en possession d’un certain nombre de documents obligatoires à bord du véhicule. Il doit également disposer d’équipements et accessoires indispensables à la sécurité des passagers.

Quels sont les documents obligatoires d’un moniteur d’auto-école à bord de la voiture ?

Lors d’un contrôle routier effectué par les forces de l’ordre ou lors du passage de l’examen au permis, l’enseignant de la conduite doit pouvoir présenter des documents légaux obligatoires :

  • L’autorisation d’enseigner la conduite à titre onéreux – originale et en cours de validité. Ce document justifie la légalité de l’exercice de votre profession. Vous devez l’avoir en votre possession en permanence pendant vos journées de travail. Pour rappel, l’autorisation d’enseigner la conduite est d’une durée de 5 ans renouvelable (renouvellement au moins 2 mois avant la date de fin de validité) ;
  • Le permis de conduire – original et en cours de validité ;
  • L’attestation d’assurance voiture spécifique à un véhicule auto-école – carte verte originale et en cours de validité ;
  • Le certificat d’immatriculation du véhicule avec la mention « véhicule école » (mention Z1) – original de la carte grise ;
  • Le contrôle technique périodique pour les véhicules de plus de 4 ans ;
  • Le livret d’apprentissage de l’élève au permis. Chez Lepermislibre, l’enseignant partenaire accède à une version dématérialisée du livret d’apprentissage via son application Lepermislibre.

Bon à savoir

Il est également recommandé à tous nos enseignants de la conduite partenaires d’avoir à bord du véhicule une copie de leur contrat de prestation de services Lepermislibre. Pour rappel, l’activité d’enseigner la conduite en indépendant est subordonnée à l’obligation légale d’exercer son activité en tant que prestataire auprès d’une auto-école avec un agrément délivré par la Préfecture. Lepermislibre est une auto-école en ligne agréée en tant qu’organisme de formation depuis 2017.

Quelles sont les obligations liées au véhicule d’auto-école ?

L’enseignant de la conduite doit circuler dans un véhicule réunissant quelques obligations légales. Le moniteur indépendant doit en effet posséder une voiture double-commande pour dispenser ses leçons de conduite. Ce type de véhicule dispose d’équipements et d’accessoires distinctifs à une voiture d’auto-école. Voici les principales caractéristiques d’une voiture double-commande, ainsi que les accessoires de sécurité classiques présents dans un véhicule :

  • Un panneau « auto-école » sur le toit aux dimensions réglementaires (40×12 cm et 50×15 cm) ;
  • Une voiture de moins de 7 ans ;
  • Une voiture avec 4 places assises ;
  • Une voiture à double-commande équipée en conséquence : double pédalier (frein, accélérateur et embrayage), double rétroviseur extérieur, double avertisseur sonore et double clignotant ;
  • Un gilet jaune ;
  • Un éthylotest ;
  • Un triangle de signalisation.

Bon à savoir

L’enseignant de la conduite indépendant peut acquérir son véhicule double-commande – neuf ou d’occasion – via la location, l’achat ou la location longue durée (LDD). Il est également possible de transformer son véhicule en voiture double-commande. En tant que partenaire Lepermislibre, les enseignants indépendants ont accès aux offres préférentielles de nos partenaires. N’hésitez pas à faire appel à notre équipe Enseignant pour avoir des informations complémentaires.

Élèves au permis : Quels documents obligatoires lors de l’apprentissage de la conduite ?

En tant qu’enseignant de la conduite, vous devez veiller à ce que toutes les conditions idéales soient réunies lors des leçons de conduite. A ce titre, il vous est demandé de contrôler régulièrement les documents en possession de vos élèves au permis. Avec le stress lié à un examen pratique, ou lors d’une leçon de conduite, un oubli est vite arrivé.

Lors de son examen pratique ou en cas de contrôle routier, l’élève au permis de conduire doit pouvoir produire :

  • Son NEPH (Numéro d’Enregistrement Préfectoral Harmonisé). Le numéro d’identification unique délivré par la préfecture lors de l’inscription du candidat à l’examen de passage au permis de conduire ;
  • Leur livret d’apprentissage (une version dématérialisée est disponible sur leur espace en ligne Lepermislibre) ;
  • Une pièce d’identité valide ;
  • Sa convocation à l’examen pratique ;
  • Son CERFA 02 et 06 (dans le cas où ils sont en sa possession) ;
  • Le résultat avec la mention “favorable” à l’épreuve du code de la route (dans le cas de l’épreuve pratique du permis de conduire – non obligatoire dans le cadre d’une leçon de conduite).

Comment travailler en toute légalité avec l’auto-école en ligne Lepermislibre ?

Voiture auto ecole lepermislibre

Le réseau d’enseignants indépendants & partenaires de Lepermislibre est composé de professionnels de la conduite et de la sécurité routière animés par la passion de leur métier. Chez Lepermislibre, nous mettons à la disposition de nos enseignants partenaires un espace de travail en ligne où ils peuvent piloter leur activité au quotidien.

Chaque enseignant partenaire doit également veiller à la mise à jour de certains documents légaux, nécessaires à l’exercice de leur activité et à la légalité de leur partenariat avec Lepermislibre :

  • 1 pièce d’identité en cours de validité ;
  • Une copie (recto verso) du permis de conduire – Permis B en cours de validité ;
  • L’autorisation d’enseigner la conduite à titre onéreux + le certificat médical d’aptitude ;
  • La carte grise du véhicule avec la mention « voiture école » ;
  • L’attestation d’assurance automobile « voiture double commande » ou « voiture auto-école » en cours de validité (durée étendue au jour suivant l’examen pratique en cas de présentation d’un élève) ;
  • L’attestation d’assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro) en cours de validité. L’assurance professionnelle est obligatoire afin de garantir les dommages corporels ou matériels occasionnés lorsque le véhicule est à l’arrêt ;
  • 1 extrait Kbis ou l’attestation SIREN ;
  • L’attestation de vigilance en cours de validité pour justifier du paiement à jour des cotisations sociales auprès de l’URSSAF (à renouveler tous les 6 mois) ;
  • 1 extrait de votre bulletin n°3 du casier judiciaire.

Bon à savoir

Outre les documents évoqués, nous vous rappelons les pré-requis obligatoires pour enseigner la conduite et la sécurité routière en indépendant : avoir au minimum 20 ans, être titulaire d’un titre pro ESCR ou équivalent, être titulaire du permis B (de plus de 2 ans), aucune condamnation relevant des articles L. 213-3 et R. 212-4 du Code de la route, avoir le statut juridique autorisant à facturer (auto-entrepreneur, IE, etc.).
Retrouvez toutes les démarches pour devenir enseignant de la conduite indépendant.

Quelle est la rémunération d’un moniteur d’auto-école chez Lepermislibre ?

Un enseignant de la conduite indépendant qui devient partenaire de l’auto-école en ligne Lepermislibre peut bénéficier d’une rémunération attractive jusqu’à 30 à 40% plus élevée qu’un salaire de moniteur salarié. Quel est le taux horaire chez Lepermislibre ? Quels sont les éléments à prendre en compte pour le calcul de sa rémunération d’enseignant indépendant ? Suivez le guide de Lepermislibre.

SOMMAIRE

Quel est le salaire d’un moniteur d’auto-école chez Lepermislibre ?

La rémunération d’un enseignant de la conduite partenaire Lepermislibre dépend de plusieurs facteurs :

  • Le taux horaire fixé par heure de conduite. Chez Lepermislibre, un enseignant de la conduite partenaire peut gagner entre 25€ HT et 29€ HT selon sa zone géographique d’habitation. De plus, sa rémunération est déplafonnée, le moniteur d’auto-école indépendant n’est pas contraint de limiter le nombre d’heures de conduite par semaine. Il peut exercer son activité au-delà de 35h de travail hebdomadaire ;
  • La déduction des différentes charges d’exploitation liées à son activité. Ces charges viennent directement impacter le niveau de salaire d’un enseignant partenaire Lepermislibre : assurance automobile et assurance RC professionnelle, location voiture double-commande, coût du carburant ;
  • La déduction des cotisations sociales déclarées à l’Urssaf. Sous le statut de la micro-entreprise, le moniteur partenaire doit déclarer son chiffre d’affaires chaque mois ou chaque trimestre, et s’acquitter du règlement de ses charges sociales (taux à 22%). Sachant qu’au début de son activité, l’enseignant de la conduite indépendant peut bénéficier d’une exonération partielle de ses cotisations sociales au titre de l’Acre (Aide à la création ou à la reprise d’une entreprise), soit un taux de 11% la première année, puis 22% dès la 2eme année.

En intégrant ces différents paramètres dans le calcul de la rémunération d’un enseignant partenaire Lepermilibre, vous pouvez estimer votre future rémunération de moniteur indépendant.

En comparaison d’un moniteur d’auto-école salarié, vous pouvez gagner un salaire 30% à 40% supérieur. A titre d’exemple, le salaire moyen estimé pour un 35h/semaine est de 2 408€ nets de charges (sans l’ACRE) ou de 2 626€ nets de charges (avec l’ACRE)

Calculez votre rémunération d’enseignant de la conduite indépendant Lepermislibre

Devenir un enseignant de la conduite indépendant permet d’accéder à différentes opportunités : liberté pédagogique, choix de son planning, etc. La question de la rémunération de l’enseignant est, en règle générale, un des éléments moteurs pour les personnes qui souhaitent gagner en autonomie. Chez Lepermislibre, nous vous donnons la possibilité d’augmenter votre rémunération de moniteur d’auto-école par rapport à un statut de salarié.

Vous pouvez estimer votre salaire de moniteur partenaire Lepermislibre en utilisant notre simulateur en ligne. Cette estimation de rémunération prend en compte les différents paramètres évoqués précédemment (charges, ACRE).

J’accède au simulateur de revenus Lepermislibre.

Moniteur d’auto-école indépendant ou salarié : qui a le meilleur salaire ?

rémunération enseignant de la conduite Lepermislibre

Le moniteur d’auto-école salarié et l’enseignant de la conduite indépendant sont animés par la même passion : former les futurs candidats au permis à l’apprentissage de la conduite et à la Sécurité routière. A ce titre, ils ont reçu la même formation d’enseignant de la conduite (Titre Pro ESCR) et doivent exercer leur métier auprès d’une auto-école agréée.

Il existe cependant des différences entre un moniteur salarié et un enseignant de la conduite indépendant, qui tiennent principalement aux écarts de salaire et de statut (salarié en CDD ou CDI, indépendant sous le statut de la micro-entreprise ou autre forme d’entreprise individuelle).

Le salaire d’un moniteur salarié est en moyenne de 1 525€ nets par mois pour un 35h/mois (taux horaire moyen de 12,85€). Cette rémunération dépend de multiples facteurs (âge du moniteur, zone géographique, taille de l’auto-école, niveau d’expérience). 

Nous avons vu précédemment que la rémunération d’un enseignant de la conduite indépendant est bien différente. Elle peut facilement être doublée par rapport à la base salariée : le taux horaire est en moyenne de 25€ HT. Chez Lepermislibre, chaque enseignant partenaire applique un taux horaire fixe entre 25€ et 29€ HT (selon la zone géographique). Et ceci quel que soit le nombre d’élèves qu’il accompagne, le nombre d’heures de conduite par semaine, son niveau d’expérience ou son âge.

Pour rappel, la rémunération d’un enseignant partenaire Lepermislibre est en moyenne de 2 048€ nets de charges pour un 35h/semaine.

Quels sont les avantages à devenir moniteur partenaire du Lepermislibre ?

avantages enseignant de la conduite indépendant avec Lepermislibre

La question de la rémunération est généralement un argument de choix lorsque l’on souhaite devenir enseignant de la conduite indépendant. Chez Lepermislibre, nous savons que l’indépendance peut conduire à d’autres avantages au quotidien. En étant son propre patron, l’enseignant de la conduite partenaire gère son activité professionnelle en autonomie :

  • La gestion de son planning, où il fixe en toute liberté le nombre d’heures de conduite qu’il veut réaliser (20h, 35h, 40h, etc.). L’enseignant partenaire Lepermislibre peut établir un planning conforme à ses attentes. De plus, la grande amplitude horaire des cours de conduite chez Lepermislibre lui permet d’accompagner ses élèves en fonction de leurs disponibilités : du lundi au dimanche de 7h à 22h !
  • Le contenu pédagogique délivré aux candidats au permis. L’enseignant de la conduite partenaire n’est pas tenu de suivre un programme imposé. Il détermine lui-même le contenu de sa formation à la conduite, et peut l’adapter si besoin aux profils de ses élèves.

Les enseignants partenaires de notre auto-école 2.0 Lepermislibre peuvent compter sur notre savoir-faire humain et technologique pour les aider à exercer leur métier en toute sérénité. Ainsi, les équipes de Lepermislibre mettent à leur disposition un espace en ligne personnalisé pour gérer leur activité avec flexibilité. Cet espace de travail se compose de multiples outils technologiques : planning en ligne, fiches d’évaluation des élèves, facturation, compte-rendu des heures de conduite, etc.

En parallèle, notre équipe enseignant est la cellule dédiée à l’accompagnement personnalisé de chaque moniteur partenaire. Les conseillers assistent les enseignants indépendants dans la réalisation de leurs démarches administratives, ainsi que dans leur activité quotidienne pour enseigner la conduite et la sécurité routière. 

Renouveler son autorisation d’enseigner la conduite à titre onéreux

Pour exercer en toute légalité et de manière pérenne son métier de moniteur d’auto-école indépendant, il est obligatoire de renouveler son autorisation d’enseigner la conduite de véhicule et de la sécurité routière. Quel est le délai pour réaliser cette démarche de renouvellement ? Quelles sont les formalités à accomplir pour circuler dans les règles lors d’une leçon de conduite ? Roulez dans les clous avec Lepermislibre !

SOMMAIRE

Quand faut-il renouveler son autorisation d’enseigner la conduite ?

Lorsque l’on entame des démarches pour devenir enseignant de la conduite indépendant, il est obligatoire de faire une demande d’autorisation d’enseigner la conduite à titre onéreux. Ce document officiel est délivré par la préfecture de son lieu d’habitation pour une durée de 5 ans renouvelable. A charge ensuite au moniteur de veiller à respecter les délais de renouvellement, au risque de ne plus pouvoir exercer son activité ou pire l’exercer en étant hors-la-loi.

Le renouvellement de son autorisation d’enseigner la conduite doit être réalisé sous un délai de 2 mois avant la fin de la date de validité mentionnée sur ladite autorisation d’enseigner. En effet, suivant l’article 6 de l’arrêté du 08 janvier 2001 « Le titulaire de l’autorisation d’enseigner doit en solliciter le renouvellement deux mois avant la date d’expiration de sa validité […] ».

homme dans sa voiture auto école Lepermislibre

Que faire si les délais de traitement des demandes de renouvellement d’autorisation d’enseigner sont longs ?

Conformément à l’article 6 de l’arrêté du 08 janvier 2001, les demandes de renouvellement d’autorisation d’enseigner la conduite, effectuées dans les délais, permettent d’étendre la durée de validité de ladite autorisation, pendant toute la durée de l’instruction du dossier par la préfecture.
En conséquence, vous pouvez donc continuer à exercer votre métier de moniteur d’auto-école indépendant en toute légalité. En cas de contrôle routier, il suffit de présenter sa demande de renouvellement d’autorisation d’enseigner accompagné du certificat médical du permis de conduire. Et ceci, même si votre autorisation d’enseigner la conduite est périmée.

Quelles démarches pour renouveler l’autorisation d’enseigner en auto-école ?

L’enseignant de la conduite indépendant doit faire sa demande de renouvellement d’autorisation d’enseigner la conduite de sa propre initiative.

Formulaire de demande d’autorisation d’enseigner la conduite : quelles pièces justificatives ?

Le moniteur d’auto-école indépendant qui veut renouveler son autorisation d’enseigner, doit se rapprocher de la préfecture de son lieu d’habitation. En règle générale, la demande peut se faire directement en ligne.

A noter que le dossier de renouvellement d’autorisation d’enseigner la conduite est similaire à celui d’une première demande. Le formulaire de demande d’autorisation d’enseigner – rempli et signé – doit être retourné à la préfecture, accompagné de la liste des pièces justificatives suivantes :

  • 2 photos d’identité récentes ;
  • Une copie d’une pièce d’identité en cours de validité ;
  • Une photocopie d’un justificatif de domicile de moins de 3 mois ;
  • Une photocopie recto/verso du permis de conduire ;
  • Une photocopie d’un des titres ou diplômes reconnus pour l’exercice du métier d’enseignant de la conduite (titre pro ESCR, BEPECASER, CAPEC, CAPP) selon l’article R. 212-3 du code la route ;
  • Une photocopie du certificat médical en cours de validité délivré par un médecin agréé par l’Etat (liste disponible sur le site de la préfecture) ;
  • L’extrait du casier judiciaire (bulletin n°2) ;
  • L’originale – ou une copie selon la préfecture – de l’ancienne autorisation d’enseigner la conduite ;
  • Une enveloppe affranchie au nom et adresse du demandeur. Cette enveloppe est indispensable pour recevoir sa nouvelle autorisation d’enseigner la conduite. Il est recommandé de joindre une enveloppe « lettre suivie » ou en recommandé avec accusé de réception.

Faut-il renouveler la visite médicale pour sa nouvelle autorisation d’enseigner la conduite ?

Lors d’une première demande d’autorisation pour enseigner la conduite, le moniteur d’auto-école doit effectuer une visite médicale obligatoire. Cette visite médicale est réalisée par un médecin agréé par l’État qui délivre un certificat médical attestant des conditions d’aptitude physique mentionnées à l’article R.212-2 du code de la route.

En cas de demande de renouvellement de son autorisation d’enseigner la conduite, le titulaire doit vérifier la durée de validité de son dernier certificat médical et le cas échéant, faire une nouvelle visite médicale. Ceci, conformément à l’article 4 de l’arrêté du 08 janvier 2001 « Avant que ne soit atteinte la date de fin de validité de la visite médicale mentionnée sur son autorisation d’enseigner, le titulaire de ladite autorisation doit se soumettre, de sa propre initiative, à un examen médical, conformément aux dispositions fixées par l’arrêté du 20 avril 2012 fixant les conditions d’établissement, de délivrance et de validité du permis de conduire. » 

La liste des médecins agréés est disponible sur le site internet de sa préfecture ou de la sous-préfecture.

Défaut d’autorisation d’enseigner la conduite : quelles conséquences pour le moniteur d’auto-école ?

En cas de non-renouvellement de son autorisation d’enseigner la conduite, le moniteur d’auto-école s’expose à des sanctions pénales et juridiques, qui peuvent aller de la suspension d’enseigner, à l’interdiction totale d’exercer son métier d’enseignant de la conduite indépendant.

Il est donc recommandé d’être particulièrement vigilant sur les formalités obligatoires à accomplir : renouvellement de son autorisation d’enseigner la conduite, ainsi que la date de validité de son assurance automobile, de son assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro), et de son attestation SIREN.

Quelle est la conséquence d’un défaut de mise à jour de documents pour un enseignant partenaire Lepermislibre ?

Le défaut de présentation des différents documents obligatoires lors d’une leçon de conduite peut entraîner la suspension du contrat de partenariat avec Lepermislibre.

Faut-il renouveler son permis de conduire pour travailler avec Lepermislibre ?

Tous les enseignants de la conduite partenaires de Lepermislibre doivent justifier d’un permis de conduire en cours de validité et de plus de deux ans (hors période probatoire). Pour autant, il peut être nécessaire de renouveler son permis de conduire en fonction des différentes dates de validité inscrites sur son titre officiel :

  • Pour les anciens permis de conduire délivrés avant le 16 septembre 2013 – le modèle de permis en carton rose – la durée de validité est fixée jusqu’au 19 janvier 2033. Au-delà de cette date, il est nécessaire de faire une demande de permis au format européen ;
  • Pour les permis au format européen – permis B – la durée de validité est de 15 ans ;
  • Pour les permis de conduire au format européen – permis poids-lourds – la durée de validité varie entre 1 et 5 ans en fonction de l’âge.