Distance de sécurité : calcul et évaluation

La distance de sécurité est l’écart entre deux véhicules qui permet de conserver une marge de manoeuvre et de prévenir les accidents. Voici comment se calcule la distance de sécurité et surtout comment évaluer la bonne distance de sécurité sur autoroute et sur route, une notion très importante pour le permis de conduire.

Le calcul de la distance de sécurité

Maintenir une distance de sécurité suffisante avec les véhicules alentours assure la possibilité d’agir et de réagir, quelle que soit la situation, sans forcément s’arrêter.

Calcul de la distance de sécurité en conditions optimales

Le calcul de la distance de sécurité est le suivant : il suffit de multiplier le chiffre des dizaines de votre vitesse par 6. On obtient alors la distance de sécurité minimale avec le véhicule de devant.

Par exemple :

  • à 50 km/h= 6×5 soit 30 mètres de distance de sécurié
  • à 90 km/h=6×9 soit 54 mètres de distance de sécurité

Le calcul de la distance de sécurité sur autoroute et sur toutes les routes est le même. Cependant, ce calcul ne vaut que dans des conditions normales d’adhérence au sol, c’est-à-dire avec des pneus en bon état et sur chaussée propre.

Adapter la distance de sécurité en fonction de la situation

Le calcul de la distance de sécurité présenté ci-dessus n’est pas fixe. Certains éléments sont à prendre en compte également.

Faîtes attention notamment à la distance de sécurité du véhicule à l’arrière. Si celui-ci ne se trouve trop proche de vous, vous devez augmenter votre distance de sécurité avec le véhicule de devant pour compenser.

Il est aussi très important d’augmenter la distance de sécurité en cas d’intempérie. Sur chaussée mouillée par exemple, on doit multiplier sa distance de sécurité par 1,5.

Distance de sécurité latérale

Vous devez également laisser une distance suffisante avec les véhicules sur le côté : c’est ce qu’on appelle la distance de sécurité latérale.

En agglomération à moins de 50 km/h, la distance minimale à respecter est 1 mètre, ce qui représente à peu près une portière ouverte. Hors agglomération, la distance de sécurité latérale minimale est 1,50 mètres.

Cette distance permet notamment de préserver les usagers les plus vulnérables, comme les 2 roues et les piétons. En effet, le véhicule provoque un souffle en roulant et ces usagers pourraient être déstabilisés par ce souffle et chuter en cas de croisement ou de dépassement. De plus, si un usager vient à faire un écart brutal, un manque de distance de sécurité latérale peut entraîner un choc.

Comment évaluer la distance de sécurité en conduite

Il n’est pas facile d’apprécier une distance visuellement. Voici donc quelques repères pratiques pour évaluer la distance de sécurité sur autoroute et sur route.

Evaluer la distance de sécurité sur autoroute

Pour conserver une bonne distance de sécurité sur autoroute, veillez à laisser au moins deux lignes blanches d’intervalle avec le véhicule de devant (il s’agit des lignes en bordure de la chaussée).

Distance de sécurité sur autoroute
La distance de sécurité sur autoroute peut être évaluée grâce aux lignes blanches en bordure de la chaussée : laissez au minimum deux lignes entre vous et le véhicule devant.

Evaluer la distance de sécurité sur route

Voici une technique simple pour le calcul de la distance de sécurité sur n’importe quelle route.

Vous devez laisser deux secondes de marge avec le véhicule vous précédant. Prenez un point de repère au loin et commencez à compter quand l’arrière du véhicule devant vous passe ce point, en énumérant à vitesse normale “une seconde, deux secondes”. L’avant de votre véhicule ne devra pas atteindre le point de repère avant d’avoir fini de compter.

Si le véhicule de derrière n’est qu’à une seconde de vous, vous devez augmenter votre distance de sécurité d’une seconde avec le véhicule de devant.

Calcul de la distance de sécurité
Le calcul de la distance de sécurité peut se faire en secondes : le véhicule de devant doit être situé à deux secondes de vous minimum. N’oubliez pas d’augmenter cette distance si le véhicule de derrière est trop près.

Distance de sécurité non respectée : les risques

Distance de sécurité et accidents

Le nombre d’accidents liés à un manque de distance de sécurité est conséquent et ses répercussions peuvent être tragiques. Plus la vitesse augmente, plus la force de l’impact en cas de choc sera violente.

A titre informatif, voici ce que représente un choc avant/arrière selon votre vitesse :

  • à 30 km/h,  le choc équivaut déjà à une chute du premier étage d’un bâtiment, soit d’environ 3 mètres
  • à 50 km/h, cela équivaut à tomber d’environ 8 mètres (troisième étage).
  • à 100 km/h on passe à 32 mètres, (douzième étage)
  • à 130 km/h on tombe à près de 60 mètres (vingt-deuxième étage)

Inutile de vous demandez l’état dans lequel vous pensez vous retrouver après le choc !

Maintenir la distance de sécurité : les pièges à éviter

De nombreux conducteurs pensent que le système ABS, qui permet de freiner fort sans risque de blocage des roues, réduit leur distance d’arrêt et leur permet donc de réduire leur distance de sécurité. Il n’en est rien ! Ce système permet simplement de garder le contrôle de la trajectoire, mais le calcul de la distance de sécurité sur autoroute et sur route reste le même.

Les conducteurs pressés ont également l’impression qu’en “collant” le véhicule de devant, ils gagneront du temps. C’est faux : si le véhicule devant se déplace à 50 km/h, vous roulerez également à 50 km/h, que vous soyez très près du véhicule devant ou non.

Au final, il faut essayer de créer comme un “coussin d’espace” autour de votre véhicule . Celui-ci englobe les distances de sécurité avant/arrière et les distances de sécurité latérales et vous protégera, ainsi que les autres usagers de la route, en cas d’imprévu.

Maintenir la distance de sécurité sur autoroute et sur route est important dans toutes les conditions de circulation. Découvrez tous nos conseils pour rester en sécurité lorsque la circulation est dense que vous vous situez dans une file de véhicules.

Comment démarrer une voiture et s’arrêter en voiture

Pour devenir conducteur, il est indispensable de savoir comment démarrer une voiture et comment s’arrêter en voiture. Il existe plusieurs manières de démarrer et s’arrêter en fonction de la situation. Il convient de savoir exécuter ces étapes de manière précise, car le risque de heurt avec le véhicule derrière ou devant peut être important.

Les commandes de la voiture pour démarrer et s’arrêter

Démarrer et s’arrêter : la chaîne cinématique

L’ensemble des organes et commandes qui expliquent comment démarrer une voiture, comment se déplacer et comment s’arrêter en voiture, forment ce qu’on appelle la chaîne cinématique.

En effet, plusieurs éléments mécaniques sont mobilisés pour démarrer et s’arrêter en voiture. Le moteur fournit l’énergie nécessaire au véhicule, modulée par le conducteur grâce à la pédale d’accélérateur. Le levier de boîte de vitesse et les pédales d’embrayage et de freins permettent également au conducteur de commander la voiture.

Comment démarrer une voiture et comment s'arrêter en voiture : la chaîne cinématique
Les mécanismes qui expliquent comment démarrer une voiture et comment s’arrêter en voiture constituent la chaîne cinématique du véhicule.

Démarrer et s’arrêter en sécurité

En complément des commandes mécaniques, d’autres éléments sont à mobiliser. Ils permettent de prendre toutes les précautions nécessaires afin de démarrer et s’arrêter en voiture. On utilise particulièrement les rétroviseurs pour d’observer les alentours et les autres usagers, ainsi que les clignotants pour signaler ses déplacements si nécessaire.

Comment démarrer une voiture

Comment démarrer une voiture sur terrain plat ou en pente

Pour démarrer une voiture, il suffit de suivre quelques étapes… et d’un peu d’entraînement !

Voici comment démarrer une voiture :

  1. Si le frein à main est enclenché, on lâche le frein préalablement.
  2. On commence par débrayer, c’est-à-dire appuyer sur la pédale d’embrayage à gauche, pour ouvrir l’embrayage.
  3. En maintenant la position débrayée, on passe la première vitesse : la main droite tire d’abord le levier de vitesse vers la gauche, puis monte pour enclencher la première vitesse.
  4. Ensuite, on relâche progressivement la pédale d’embrayage du pied gauche. Quand la voiture commence à bouger très lentement, on dit qu’on est au point de patinage.
  5. On maintient cela pendant 3 secondes environ, tout en donnant de l’accélération. Pour doser l’accélération au début, on peut regarder le compte tour et essayez d’avoir environ 1500 trs/min à ce moment là. Mais cela se fera plutôt à l’oreille, le bruit du moteur doit être audible, sans être trop fort.

Cette technique est applicable sur terrain plat ou en descente. Nous verrons dans un autre article comment démarrer une voiture dans le cas d’un démarrage en côte.

Comment démarrer une voiture après calage

En cas de calage, on peut remettre le moteur en marche rapidement, en débrayant à fond et en tournant la clef de la voiture. Le moteur est alors prêt pour repartir, il suffit de suivre à nouveau les étapes indiquant comment démarrer une voiture.

Conseil pratique : il peut être nécessaire d’appuyer sur la pédale de frein si on cale, pour éviter que le véhicule ne recule dans une pente, ou pour l’empêcher de s’engager dans une intersection si l’on est en circulation. Il faut toutefois faire attention aux véhicules arrivant de derrière pour éviter le choc.

Comment s’arrêter en voiture

En conduite, démarrer et s’arrêter vont de paire. Après avoir vu comment démarrer une voiture, voici donc comment s’arrêter en voiture.

Freiner pour s’arrêter en voiture

Pour s’arrêter en voiture, il faut freiner. Pour cela, le conducteur doit lâcher la pédale d’accélérateur à droite et appuyer sur la pédale de frein au milieu. Il faut faire attention que le talon soit bien placé devant la pédale de frein, pour éviter le risque de freiner et accélérer en même temps.

Le freinage doit être dosé plus fort au départ, car on roule plus vite, pour s’assouplir au fil du ralentissement. On place son regard sur l’objectif à atteindre, pour effectuer son arrêt de manière précise.

Le frein à main

Comment démarrer une voiture et comment s'arrêter en voiture grâce au frein à main.
Pour s’arrêter en voiture et avant de démarrer une voiture, ne pas oublier d’enclencher ou de lâcher le frein à main, qui permet d’immobiliser le véhicule.

Après s’être arrêté, il faut tirer le frein à main et éteindre le moteur avant de quitter le véhicule. Il ne faut pas oublier de vérifier également que la voie soit libre avant d’ouvrir sa portière. Le conducteur doit demander à ses passagers de faire de même.

Conseil pratique : le frein à main peut parfois lâcher, ou rester bloqué en hiver. Pour limiter tout risque, on peut laisser enclenchée la première vitesse après avoir serré le frein à main. Cela permet d’empêcher tout départ possible du véhicule.

Démarrer et s’arrêter en voiture font partie des premiers apprentissages de la conduite. Si vous avez compris comment démarrer une voiture, consultez nos conseils pour une bonne installation au poste de conduite. Vous aurez alors toutes les clés pour bien débuter votre formation au permis de conduire !

La PEEP partenaire de Lepermislibre

Lepermislibre est fier d’annoncer son partenariat avec la PEEP, la première et plus ancienne fédération d’associations de parents d’élèves.

Depuis plus de 90 ans, la PEEP, réseau de parents bénévoles, s’engage pour améliorer les chances de réussite à l’école et accompagne les parents d’élèves afin de les représenter face à l’institution scolaire. Cette organisation englobe un ensemble d’associations non lucratives, mettant en oeuvre divers projets éducatifs. Le but est d’informer les parents, suivre les élèves et favoriser leur réussite, de l’école au monde professionnel.

La PEEP et Lepermislibre défendent une même ligne directrice, à savoir l’accès à l’apprentissage et l’accompagnement des jeunes et de leurs parents.

Chez Lepermislibre, nous savons que l’inscription à l’auto-école représente un budget conséquent pour une famille, encore plus lorsque l’on a plusieurs enfants à charge. C‘est pourquoi nous avons souhaité proposer ce service à un prix plus accessible, afin de permettre aux jeunes de partir sur un même pied d’égalité.

De plus, nous savons que posséder le permis de conduire favorise l’insertion sociale et professionnelle chez les jeunes, cette certification est presque devenue indispensable de nos jours.

Fort de ce constat, nous avons décidé de proposer aux adhérents de la PEEP sur toute la France, une offre exclusive sur notre formation au code de la route

Nous sommes fiers de ce partenariat et souhaitons qu’il perdure sur le long terme. Notre volonté est de tisser des liens forts et durables avec une organisation qui partage les mêmes valeurs que nous.

Pour profiter de ce partenariat, vous pouvez adhérer à la PEEP et accompagner l’association dans ses missions. 

Pour en savoir plus sur la PEEP et son mode de fonctionnement, rendez-vous directement sur son site web : http://peep.asso.fr/

Marche arrière en voiture et demi tour : comment faire ?

La marche arrière en voiture et le demi tour font partie des manoeuvres évaluées lors du permis de conduire. N’hésitez donc pas à suivre ce guide pour vous aider à faire une marche arrière en ligne droite et faire demi tour en voiture !

Comment faire une marche arrière en ligne droite en voiture

Enclencher la marche arrière en voiture

Pour enclencher la marche arrière en voiture, il faut enfoncer la pédale d’embrayage et placer le levier de boîte de vitesse sur la position marche arrière. Le mouvement de transmission aux roues tourne ainsi en sens inverse, ce qui permet au véhicule de pouvoir reculer.

Gérer sa direction pendant la marche arrière en voiture

Pour faire une marche arrière en voiture, il faut conserver une allure très faible, en utilisant le point de patinage. Cela permettra un arrêt immédiat en cas de danger soudain, ou de risque de collision.

Lorsqu’on est en train de faire une marche arrière en voiture, il faut se retourner pour visualiser sa direction et se diriger. Le regard se porte là où on veut placer le véhicule. La vision par les rétroviseurs ne sert qu’à évaluer les distances, le champ visuel dans les rétroviseurs étant trop faible pour reculer “aux rétroviseurs”. Tout au long du déplacement, il faut renouveler souvent les coups d’oeil sur l’environnement et anticiper les actions des autres usagers.

Pour se diriger pendant une marche arrière en voiture, il faut tourner le volant dans le sens où on veut déplacer le véhicule, en indiquant avec le clignotant bien sûr. Pour faire une marche arrière en ligne droite, il suffira simplement d’ajuster très légèrement la trajectoire si besoin.

Comment faire un demi tour en voiture

Vérifications avant de faire demi tour en voiture

Afin de faire un demi tour en voiture, on doit se situer dans un endroit assez calme vis à vis du trafic. Il faut aussi toujours s’assurer qu’il n’y ait pas de ligne continue au sol, auquel cas il est interdit de faire demi tour en voiture.

Faire une marche arrière en voiture et faire un demi tour en voiture
Faire une marche arrière en voiture et faire un demi tour nécessitent d’allier manoeuvres et vigilance continue.

Etapes à suivre pour faire demi tour en voiture

Pour faire un demi tour en voiture, il faut toujours effectuer un nombre impair d’opérations : une, trois, cinq et ainsi de suite.

  • Après avoir clignoté à gauche, avancez en point de patinage et en tournant votre volant à fond à gauche. Stoppez le véhicule près du trottoir, sans le heurter.
  • Clignotez ensuite à droite et effectuez une marche arrière, en tournant vos roues à fond à droite et en regardant derrière. Stoppez à nouveau le véhicule près du trottoir, sans le heurter.
  • Répétez ces opérations jusqu’à pouvoir faire repartir le véhicule en sens inverse.

Pendant que vous êtes en train de faire demi tour en voiture, il est important de surveiller sans cesse les alentours, pour s’assurer qu’aucun véhicule n’arrive de gauche ou de droite. Si c’est le cas, vous devez favoriser leur passage.

Faire un demi tour ou une marche arrière en voiture vous sera également utile pour certaines manoeuvres de stationnement, découvrez nos astuces à ce sujet.

Passer le code de la route avec la Poste : comment faire ?

Passer le code de la route avec la Poste est une des options proposées aux candidats depuis une réforme de 2016. C’est également l’option proposée aux candidats de l’auto-école en ligne Lepermislibre ! Voici la marche à suivre pour l’inscription au code de la route avec la Poste, sans oublier nos conseils pour se préparer à passer l’examen du code de la route.

SOMMAIRE

L’inscription au code de la route avec la Poste

Passer le code de la route avec la Poste est très simple. Une fois que vous possédez un numéro NEPH, vous pouvez réaliser votre inscription au code de la route avec la Poste en quelques clics.

Comment obtenir votre NEPH ?

Le numéro NEPH est votre numéro de candidat au permis de conduire. Il est nécessaire pour passer l’examen du code de la route à la Poste, ou dans n’importe quel centre d’examen. Il vous sera également demandé pour passer l’examen pratique du permis de conduire.

Pour obtenir votre numéro NEPH, il faut faire une demande en ligne, sur le site gouvernemental de l’ANTS. Vous recevrez votre numéro sous quelques jours.

Passer le code de la route à la Poste
Passer le code de la route à la Poste, c’est simple et tellement pratique !

Comment réaliser votre inscription au code de la route avec la Poste

L’inscription au code de la route avec la Poste s’effectue en ligne également, sur leur site internet. Vous y trouverez la liste des bureaux de Poste agréés pour faire passer l’examen, ainsi que les sessions disponibles. Vous pourrez donc réserver votre place d’examen du code de la route à la Poste de votre choix et au créneau qui vous convient. Vous devrez régler 30€ pour la présentation à l’examen par carte, au moment de la réservation en ligne. Vous recevrez ensuite votre convocation par mail.

Comment se passe l’examen du code de la route dans un centre laposte ?

Documents à présenter

Pour passer le code de la route avec la Poste, vous devez vous présenter au bureau choisi au moins quinze minutes avant le début de la session d’examen. Vous devrez obligatoirement amener avec vous votre convocation imprimée et une pièce d’identité.

L’examen du code de la route

La session dure environ 30 mins. L’examen se déroule sur tablette, fournie par le centre d’examen bien sûr. Vous devrez répondre aux 40 questions et obtenir au moins 35 bonnes réponses pour valider l’examen. Si vous souhaitez savoir en détails comment se passe l’examen du code, consultez notre article.

Résultat de l’examen du code de la route

Quelques heures après avoir passé le code de la route avec la Poste, vous recevrez votre résultat par mail. Si la mention “favorable” est inscrite, c’est gagné ! En revanche, si vous voyez indiqué “défavorable”, c’est que vous avez obtenu moins de 35 bonnes réponses. Vous pourrez réserver une nouvelle date d’examen du code de la route à la Poste sous 48h.

Dans tous les cas, vous saurez dans quelle thématique vous aurez fait des erreurs, ce qui vous permettra de savoir où vous devez vous perfectionner par la suite.

Pourquoi passer le code de la route avec la Poste via Lepermislibre ?

L’auto-école en ligne Lepermislibre, vous permet de passer le code de la route à la Poste encore plus simplement !

S’entraîner à passer le code de la route

L’offre en ligne Lepermislibre vous donne accès à un entraînement au code de la route avec des cours et des tests de code en illimité, pour vous préparer à l’examen depuis chez vous. Vous pouvez réviser sur ordinateur, tablette ou smartphone, sans limite dans le temps. C’est la solution idéale pour vous entraîner à votre rythme et pour être certain de vous préparer efficacement. Sans parler des économies réalisées !

Passer le code de la route à la Poste : entraînement en ligne
Avant de passer le code à la Poste, entraînez-vous en ligne et en illimité avec Lepermislibre, pour réussir l’examen rapidement !

S’inscrire au code de la route

Votre espace en ligne Lepermislibre vous permet également de réaliser votre inscription au code de la route avec la Poste. Vous êtes guidé étape par étape en fonction de votre situation. Vous aviez déjà été inscrit en auto-école, ou non ? Vous devez repasser le code suite à l’annulation de votre permis ? Vous souhaitez peut être passer une nouvelle catégorie de permis, ou vous êtes déjà titulaire d’un permis étranger ? La formule en ligne Lepermislibre s’adapte à tous les parcours et vous facilite vos démarches.

N’attendez plus pour passer l’examen du code de la route à la Poste avec Lepermislibre !

Croisement et dépassement : comprendre le code de la route

Sur la route, en cas de croisement et dépassement, le code de la route détermine des règles à respecter pour garantir la sécurité des usagers. En effet, selon les situations, ces actions peuvent s’avérer délicates, voire dangereuses. Voici les principales règles à connaître et nos conseils pratiques pour croiser et dépasser un véhicule en toute sécurité. Prenez note, ces informations sont précieuses si vous vous préparez à passer le permis de conduire !

Croisement et dépassement : agir selon le code de la route et la situation

Les règles de croisement et dépassement dépendent des caractéristiques de la chaussée. Pour croiser un véhicule, il arrive de devoir ralentir, se serrer sur le bord de la chaussée, s’arrêter, voire manoeuvrer.  De la même manière, selon la situation, le dépassement peut être autorisé ou non. Voici un rappel des règles de croisement et dépassement du code de la route.

Croisement d’un véhicule sur une chaussée étroite

Si le croisement est difficile sur chaussée étroite, en terrain plat ou à faible pente, c’est au véhicule le plus maniable de favoriser le passage de l’autre. Ainsi, un véhicule léger fera en sorte de faciliter le passage des véhicules lourds ou des véhicules comprenant plusieurs éléments, comme une remorque.

Croisement d’un véhicule en pente

Si le croisement avec un autre véhicule est difficile sur une route en pente, le code de la route indique que c’est le véhicule descendant qui doit faciliter le passage au véhicule montant. En revanche, si le véhicule montant dispose d’une place pour manoeuvrer plus facilement, il convient d’inverser les rôles : le véhicule montant effectue la manoeuvre pour faciliter le passage du véhicule descendant.

Si le croisement est totalement impossible, c’est le véhicule le plus maniable qui doit manoeuvrer pour laisser passer l’autre. S’il s’agit de deux véhicules de catégories différentes par exemple, c’est le véhicule le plus léger qui doit manoeuvrer, qu’il soit en montée ou en descente.

N’hésitez pas à consulter également nos recommandations pour vous aider à effectuer un démarrage en côte.

Dépassement d’un véhicule

Plusieurs indices de la signalisation peuvent indiquer un dépassement interdit. C’est le cas si vous rencontrez une ligne discontinue de votre côté de la chaussée, ou si vous rencontrez le panneau suivant.

interdiction de dépasser un véhicule
Panneau signalant l’interdiction de dépasser un véhicule.

Dépasser un véhicule est également interdit de manière générale si la visibilité est réduite, comme dans un virage où au sommet d’une montée. Il est aussi interdit de dépasser un véhicule dans toutes les zones à risques, comme les intersections, les passages à niveaux.

Il faut donc bien analyser la situation avant d’entreprendre croisement et dépassement.

Comment dépasser un véhicule

Dépasser un véhicule ne s’opère pas de la même manière sur une chaussée à sens unique (comme une autoroute ou une voie à chaussées séparées) et sur une chaussée à double sens de circulation. La puissance de votre véhicule est aussi très importante à prendre en compte, car d’un véhicule à l’autre, le pouvoir d’accélération sera radicalement différent.

Dépassement d’un véhicule sur une chaussée à sens unique

Dépasser un véhicule sous entend deux conditions :

  • avoir une allure supérieure au véhicule à dépasser,
  • avoir une allure suffisante pour ne pas gêner les véhicules venant derrière et déjà en train de dépasser.

Pour ce faire, il faut donc observer régulièrement les véhicules arrivant de derrière dans ses rétroviseurs et dans l’angle mort gauche, pour évaluer leur vitesse de déplacement. Il faut essayer d’anticiper pour changer de voie au bon moment, sans perdre sa distance de sécurité vers l’avant, ni être obligé de ralentir.

Lorsque le moment paraît propice, il faut bien sûr clignoter avant d’effectuer le changement de voie.

Avant de reprendre sa position initiale sur la chaussée, on s’assure grâce au rétroviseur intérieur de voir l’ensemble du véhicule qu’on a dépassé.

Puis on vérifie le rétroviseur droit et l’angle mort droit et si la voie est libre, on clignote avant de se rabattre sur la voie d’origine.

Dépassement d’un véhicule sur une chaussée à double sens

Les croisements et dépassements sont plus difficiles et dangereux sur une chaussée à double sens que sur une chaussée à sens unique.

Dépasser un véhicule sur une chaussée à double sens nécessite de se placer momentanément sur la voie opposée, en contre sens de la circulation. Pour réaliser ce dépassement, vous devez suivre les mêmes étapes que précédemment, en vérifiant la distance et la vitesse des véhicules venant en sens inverse, en plus de ceux venant de derrière.

Dépassement d'un véhicule sur une chaussée à double sens
Lors du dépassement d’un véhicule sur une chaussée à double sens, prudence et anticipation sont indispensables pour rester en sécurité.

Être dépassé

Lorsqu’un véhicule entreprend de vous dépasser, il convient de garder une allure stable pour ne pas perturber et fausser sa manoeuvre. Cependant, il faut rester vigilant pour pouvoir réagir rapidement si la manoeuvre est dangereuse (par exemple si la distance avec le véhicule en sens inverse est trop faible). Dans certains cas, il sera nécessaire de ralentir.

Croiser et dépasser sur la route nécessite donc anticipation et vigilance.

Garder le contrôle du véhicule en cas de croisement et dépassement

Lors des croisements et dépassements, le rapprochement des véhicules et les conditions météorologiques peuvent affecter le maintien de votre trajectoire. Il faut donc être préparé au moment de croiser et dépasser un véhicule afin de pouvoir réagir en fonction.

Dépassement d’un véhicule à gros gabarit

Le type de véhicule que l’on dépasse est à prendre en compte, notamment pour le dépassement d’un véhicule à gros gabarit, comme un poids lourd, ou un véhicule à plusieurs éléments. Si il y a du vent venant de droite, vous ne sentirez plus le vent pendant le dépassement. La résistance à l’air est donc moins importante. Mais en arrivant à l’avant du véhicule, la résistance augmente soudainement et peut provoquer une perte de contrôle de la trajectoire. Il faudra rester vigilant et maintenir fermement le volant.

Dépassement d’un vélo

Croiser et dépasser un vélo nécessite une vigilance particulière, car le souffle généré par notre véhicule peut faire chuter le cycliste au moment de votre passage. Il convient d’adapter votre vitesse et de prendre toutes les précautions nécessaires pour ne pas mettre en danger le cycliste.

Lors de vos croisements et dépassements, le code de la route est à conjuguer avec une vigilance accrue et une maîtrise de votre véhicule en toute circonstance. Découvrez également nos conseils pour adapter votre conduite aux conditions, notamment sur la bonne utilisation des feux de voiture la nuit

Comment régler les rétroviseurs d’une voiture : extérieur et intérieur

Savoir comment régler les rétroviseurs d’une voiture fait partie des premières compétences jugées lors de l’examen du permis de conduire. Les rétroviseurs extérieurs et intérieurs offrent au conducteur un champ de vision indispensable pour se déplacer en sécurité. Bien régler ses rétroviseurs est donc une nécessité !

Fonction des rétroviseurs extérieurs et intérieurs d’une voiture

Les rétroviseurs sont les ORGANES permettant au conducteur de la voiture de voir ce qu’il se passe derrière et sur les côtés, grâce à des miroirs. Toutes les voitures, hors utilitaires, sont équipées de trois rétroviseurs : un rétroviseur intérieur et deux rétroviseurs extérieurs.

La position des rétroviseurs est réglable. C’est pourquoi il est important pour chaque conducteur de bien régler ses rétroviseurs, pour optimiser son champs de vision. Nous vous expliquerons par la suite comment régler les rétroviseurs d’une voiture.

Il subsiste malgré tout une zone de chaque côté de la voiture, non visible dans les rétroviseurs. On appelle ces zones les “angles morts”. Nous verrons dans notre article quels sont les contrôles visuels à effectuer en voiture pour bien utiliser les rétroviseurs et sécuriser les angles morts.

Comment régler les rétroviseurs d’une voiture

Voici quelques repères à mémoriser pour savoir comment régler les rétroviseurs d’une voiture.

Comment régler le rétroviseur intérieur

Pour régler le rétroviseur intérieur, il faut l’orienter de manière à voir l’intégralité de la vitre arrière de la voiture. Pour cela, on peut aligner le bord du toit de la voiture au haut du rétroviseur et le côté droit de la vitre arrière au bord droit du rétroviseur.

Comment régler les rétroviseurs d'une voiture : rétroviseur intérieur
Savoir comment régler les rétroviseurs d’une voiture, une notion simple mais élémentaire.

Comment régler les rétroviseurs extérieurs

Les rétroviseurs extérieurs doivent être réglés de manière à bien voir ce qu’il se passe le long de la voiture. Voici comment faire pour bien régler ses rétroviseurs extérieurs :

  • pour un véhicule à cinq portes, il suffit d’orienter les rétroviseurs de manière à voir la poignée de la porte arrière dans l’angle en bas, côté intérieur du rétroviseur.
  • pour les véhicules trois portes, il suffit de régler les rétroviseurs de manière à voir le bord de l’aile arrière de la voiture, dans l’angle en bas côté intérieur du rétroviseur.
Comment régler les rétroviseurs d'une voiture : rétroviseurs extérieurs
Prendre les bons repères pour bien régler ses rétroviseurs extérieurs permet d’augmenter son champ de vision en voiture.

Maintenant que vous savez comment régler les rétroviseurs d’une voiture, découvrez tous les réglages à effectuer pour compléter votre installation au poste de conduite.