Les vérifications intérieures : quelles nouveautés pour le permis de conduire ?

Vous êtes peut-être un conducteur hors pair, mais connaissez-vous votre véhicule ? Les questions de vérifications au permis vous testent sur ce sujet. Depuis janvier 2018, le thème de ces interrogations a été légèrement modifié. Désormais les questions portent sur les vérifications intérieures ou extérieures, la sécurité routière et les premiers secours.

Verifications interieures permis de conduire
Les vérifications intérieures, une étape clé de l’examen du permis de conduire

Pourquoi de nouvelles questions de vérifications intérieures au permis de conduire ?

La réorganisation de l’épreuve

La première question que vous vous posez est : pourquoi une nouvelle organisation de l’interrogation sur les vérifications intérieures et extérieures ? En effet, les questions ont longtemps porté sur les contrôles internes et externes du véhicule uniquement mais ce n’est désormais plus le cas. L’examinateur choisira entre ces deux options et vous testera sur deux nouveaux thèmes.  

Depuis le 1er janvier 2018, lors de l’épreuve pratique du permis, on vous posera :

  • Une question sur les vérifications intérieures OU extérieures
  • Une question sur la sécurité routière
  • Une question sur les premiers secours

Renforcer la sécurité routière

Cette réforme est apparue dans l’optique de renforcer la sécurité routière et limiter le risque d’accident. L’idée est de sensibiliser les conducteurs à ces thématiques également importantes pour tout automobiliste. Vous serez ainsi interrogé sur les premiers secours et la sécurité routière en plus. Chaque thème vous rapporte 1 point. Bien sûr, nous sommes là pour vous préparer au mieux afin que vous en totalisiez un maximum !

Les vérifications intérieures : une pratique essentielle

C’est dans cette optique de sécurité routière que sont pensées les questions de vérifications intérieures. À travers elles, l’examinateur teste votre connaissance du véhicule. Ainsi, vous prouverez que vous êtes capable de comprendre les avertissements s’affichant sur votre tableau de bord comme les voyants d’alerte : voyant de batterie, voyant de pression d’huile moteur, etc. Cela vous permettra de bien réagir en fonction des situations auxquelles vous serez confronté au volant. Car maîtriser sa conduite est une chose, mais connaître son véhicule en est une autre. En comprenant les avertissements et le fonctionnement de base de la voiture, vous augmentez votre sécurité et votre confort !

Les vérifications intérieures : déroulement et sujets de l’interrogation   

Vérifications intérieures permis de conduire
Les questions de vérifications intérieures concernent le réglages des dispositifs dans l’habitacle

Quand se déroule le test ?

En général, les candidats sont interrogés sur les vérifications intérieures au permis de conduire après ou au moment des manoeuvres (stationnement ou marche arrière). L’examinateur vous posera alors les trois fameuses questions.

Pour une question de partialité et de hasard, elles sont choisies en fonction du kilométrage de la voiture. L’examinateur relèvera les deux derniers chiffres du compteur kilométrique pour tirer une question entre 1 et 100. Même si la quantité de questions peut sembler impressionnante, ne vous y laissez pas prendre. Car suite à votre formation, vous pourrez répondre juste à toutes les questions.

Que dois-je savoir sur les vérifications intérieures ?

Ce passage de l’épreuve concerne le réglage des dispositifs à l’intérieur de l’habitacle. On peut vous demander d’activer les essuie-glaces, de régler les rétroviseurs ou de montrer la commande permettant d’allumer les feux de route, les feux de croisement… Dans tous les cas, vous aurez vu toutes les manipulations à faire et les choses à savoir avec votre enseignant Lepermislibre !

Sur votre espace personnel Lepermislibre, vous pouvez réviser toutes les questions de vérifications intérieures/extérieures, de premiers secours et de sécurité routière pour vous préparer au permis de conduire.

Les vérifications intérieures expliquées par notre enseignante

?Découvrez avec Séverine, enseignante lepermislibre, les nouvelles vérifications intérieures du permis de conduire

Vérifications extérieures : quelles sont les nouvelles questions ?

Le jour de l’examen du permis, une des parties de l’épreuve consiste à répondre aux questions de l’examinateur. Depuis janvier 2018, ces interrogations ont été modifiées et portent sur les vérifications extérieures OU intérieures, la sécurité routière et les premiers secours.

Vérifications extérieures permis de conduire
Depuis janvier 2018, l’organisation des questions de vérifications extérieures a été modifiée

De nouvelles questions pour 2018

Depuis le 1er janvier 2018, le thème des questions posées lors de l’examen a un peu changé. Notamment celui sur les vérifications extérieures du permis. Dans la nouvelle réglementation, on vous posera :

  • Une question sur les vérifications intérieures OU extérieures
  • Une question sur les premiers secours
  • Une question sur la sécurité routière

Les vérifications extérieures au permis : déroulement de l’épreuve

Après ou au moment des manœuvres de l’examen, l’examinateur vous demandera de vous arrêter. Il vous posera alors les trois fameuses questions sur les vérifications extérieures ou les autres thèmes. Celles-ci sont tirées au sort en fonction des numéros du compteur kilométrique.

Vous gagnez 1 point par bonne réponse. Vous pouvez donc en avoir 3 en tout. Plutôt pas mal pour gagner des points faciles, non ?

Vérifications extérieures : quelles questions ?

Les questions de vérifications extérieures le jour de l’examen

Le jour de l’examen, vous serez interrogé sur tous les dispositifs contrôlables et réglables à l’extérieur du véhicule. Par exemple, on peut vous demander de contrôler l’état des pneus, de vérifier le niveau du liquide de refroidissement ou de vérifier l’état des essuie-glaces. Au cours de votre formation, vos enseignants Lepermislibre vous formeront au mieux à ces questions.

Le but des questions de vérifications extérieures

L’objectif de ce genre de test est d’assurer à l’examinateur que vous êtes en état de contrôler les dispositifs essentiels à la conduite. Hormis lors de l’examen, effectuer ces vérifications est un gage de sécurité. En tant que conducteur, vous devrez savoir comment vérifier l’état de vos pneus et contrôler le niveau de liquide de frein.

Si vous passez le permis de conduire avec Lepermislibre, vous pouvez consulter toutes les questions de vérifications intérieures et de vérifications extérieures ainsi que des premiers secours, directement sur votre espace en ligne ! 

Les vérifications extérieures expliquées par notre enseignante

?Découvrez avec Séverine, enseignante lepermislibre, les nouvelles vérifications extérieures du permis de conduire

Code et permis en candidat libre : délais d’attente réduits

Passer le permis de conduire ou le code en candidat libre comporte de nombreux avantages : formation plus libre, plus adaptée… Cependant, pour le code et le permis en candidat libre, quels sont les délais d’attente pour avoir une date d’examen ? En d’autres termes, combien de temps attendre pour passer le permis ou le code une fois prêt pour l’épreuve ? Lepermislibre vous explique tout !

Permis en candidat libre délai attente
Passer le permis en candidat libre : un délai d’attente faible

Permis en candidat libre : quels délais d’attente ?

Un temps d’attente réduit pour passer le permis en candidat libre

En termes de délai d’attente, combien de temps attendre pour passer le permis ? Si les délais d’attente pour les candidats libres pouvaient être extrêmement longs par le passé, ce n’est désormais plus le cas. Désormais, lors de l’inscription à l’examen pratique du permis en candidat libre, le délai d’attente est fortement réduit. Depuis l’Arrêté du 21 juillet 2016 modifiant le délai d’attribution des places d’examen, vous pouvez obtenir une date d’examen au permis de conduire sous 2 mois ! Ce changement facilite l’accès au permis pour les candidats libres. Chez Lepermislibre, vous pouvez demander une place d’examen dès que vous le souhaitez et organiser votre formation avec votre moniteur en fonction.

Le délai d’attente dans le cas d’un échec au permis

Dans le cas d’un échec au permis, le délai d’attente pour une deuxième présentation à l’examen de la conduite est généralement un peu plus long car votre dossier n’est plus prioritaire. Les places d’examens sont attribuées aux premières demandes. Selon les situations, pour obtenir une nouvelle convocation à l’examen du permis en candidat libre, le délai d’attente pour repasser l’épreuve est d’environ 3-4 mois. L’avantage de ce fonctionnement : vous ne dépendez pas de votre auto-école pour obtenir une place d’examen.

Permis en candidat libre : un délai d’attente avantageux pour les candidats Lepermislibre !

D’après une étude de l’association Prévention Routière, la majorité des candidats en filière traditionnelle mettent entre 6 mois et 1 an pour obtenir le permis… Un laps de temps énorme si l’on compare aux candidats Lepermislibre qui obtiennent en moyenne le code et le permis en 3-4 mois ! Voilà combien de temps il faut pour passer le permis en candidat libre, plutôt court, non ?

Code en candidat libre : quels délais d’attente ?  

Code candidat libre
Passer le code en candidat libre : plus aucun délai d’attente

Code en candidat libre : plus aucun temps d’attente depuis la réforme

Combien de temps d’attente pour passer le code en candidat libre ? Pour choisir une date d’examen pour l’épreuve du code en candidat libre, il n’y a plus de délais d’attente. En effet, depuis Juin 2016 et la réforme sur l’externalisation du code de la route, il n’y a plus de temps défini avant de pouvoir vous présenter à l’épreuve théorique. En tant que candidat libre vous pouvez choisir une date quand vous voulez ! Si vous ratez l’examen, il suffit d’attendre 48h pour réserver une nouvelle date. Avec la suppression de ces délais, vous pouvez avoir votre code en 1 mois, voilà combien de temps est requis pour passer le code en candidat libre !

Un essentiel pour les candidats : le numéro NEPH

La seule condition préalable aux candidats pour passer l’examen du code de la route est d’avoir un numéro NEPH. Vous obtenez votre numéro NEPH (Numéro d’Enregistrement Préfectoral Harmonisé) à l’aide d’une simple demande de permis sur le site de l’ANTS et Lepermislibre est là pour vous guider ! Si vous avez déjà un numéro NEPH avant de vous inscrire sur Lepermislibre, vous n’avez plus rien à attendre pour passer l’examen !

Vous voyez, c’est le bon moment pour passer le permis de conduire en candidat libre avec des délais d’attente plus avantageux que jamais ! En prime, Lepermislibre est là pour que vous restiez libre mais accompagné. 

Phares de neige : les feux pour conduire sous la neige

La neige, cette belle nappe blanche dont la nature se drape en hiver… Et qui augmente le risque d’accidents ! Conduire sans phares en cas de neige est dangereux et interdit car la visibilité est fortement réduite. En cas de blizzard, les flocons de neige masquent votre champ de vision et rendent votre véhicule moins visible des autres. Les feux en cas de neige sont donc indispensables, savez-vous lesquels allumer et les précautions à prendre ? Petit point sur code de la route et la sécurité routière.

Phares de neige : quels feux allumer ?

Feux de neige à prioriser : les feux de croisement

Parmi les différents phares de votre voiture, les premiers phares de neige que vous avez le droit d’allumer et qu’il FAUT allumer sont les feux de croisement. Ces feux vous assureront une visibilité minimale pour bien voir et être vu des autres conducteurs.

Cependant lorsque les conditions météo sont trop mauvaises, vous aurez besoin de feux de neige plus puissants : les feux de brouillard.

Phares de neige
Les phares en cas de neige : savez-vous quels feux de neige utiliser ?

Feux de brouillard avant et arrière : à allumer pour les neiges plus importantes

Lorsque la faible chute de neige se transforme en tempête et que la visibilité est très faible, vous pouvez également activer vos feux de brouillard comme phares de neige.

Allumer les feux de brouillard avant en cas de neige permet d’éclairer la chaussée. La lumière de ces feux est plus large et plus puissante que celle des feux de croisement ou de route, sans pour autant éblouir les autres conducteurs. C’est pourquoi il est recommandé de les utiliser comme phares de neige lorsque la visibilité est très faible.

L’utilisation des feux de brouillard arrière sous la neige est également possible. Vous serez ainsi plus visible par les conducteurs derrière vous. Ces feux de brouillard sont rarement utilisés mais sont très pratiques dans ce cas-là.

Les phares de neiges ne sont pas suffisants : équipement et bons comportements

Bien entendu, allumer ses phares en cas de neige ne suffit pas pour éviter les risques liés à ce climat. Il est recommandé voire obligatoire dans certains cas d’équiper son véhicule de pneus neige, de chaînes ou de chaussettes à neige. Cela permet d’augmenter l’adhérence à la route et d’éviter les dérapages. Une autre astuce est de suivre les traces des machines de salage qui passent sur les routes principales après des chutes de neige. Vous prenez ainsi beaucoup moins de risques.

Conduire neige
Quand les phares de neige ne suffisent plus : sortez les pneus neige !

Dans tous les cas, une fois vos feux de neige allumés, pensez à bien ralentir et à adopter une allure stable. Augmentez votre distance de sécurité afin de minimiser les risques d’accident en cas de freinage soudain. Vous aurez alors une meilleure vision et plus de temps pour analyser la situation.

En allumant vos phares de neige et en suivant ces conseils, vous serez parfaitement équipé pour affronter ce climat ! En hiver, la brume peut aussi influencer la visibilité, découvrez quels feux allumer en cas de brouillard !

Feux de brouillard avant, arrière : les feux antibrouillard

En voiture, on utilise rarement les feux de brouillard. Cependant, lorsque les conditions sont périlleuses, comme en cas de brume épaisse, ils sont indispensables ! Feux de brouillard avant et arrière : voici quand les utiliser.

Feux de brouillard : à quoi servent-ils ?

Par temps de brouillard épais, des effets d’optique peuvent altérer la conduite. Les feux antibrouillard sont justement conçus pour corriger ces effets d’optique et garantir une meilleure sécurité.

Voici les effets d’optique qui surviennent par temps de brouillard :

  • l’effet de halo entourant les sources lumineuses
  • l’effet de voile, qui diminue la netteté des obstacles et les rend flous
  • l’extinction, c’est-à-dire la disparition visuelle de certains obstacles

Dans certaines situations, les feux de croisement ne sont pas assez puissants pour parer à ces effets d’optiques. Il convient alors d’utiliser les feux de brouillard avant et les feux de brouillard arrière, qui sont les phares de voiture les plus puissants et offrent une zone d’éclairage plus large.

Quels feux de brouillard ?
Les feux de brouillard avant et arrière : des feux spécialement conçus pour améliorer la visibilité en cas de brouillard.

Quels feux utiliser en cas de brouillard ?

Feux de croisement et feux de brouillard avant et arrière

Dès que la visibilité est altérée, il convient d’allumer les feux de croisement. Cela est valable par temps de brouillard mais également en cas de pluie ou de neige par exemple.

Les feux de brouillard doivent être allumés lorsque la visibilité est très faible, en cas de brouillard épais. Les feux de brouillard avant ont pour rôle d’éclairer le bord et le centre de la chaussée, afin de maintenir sa trajectoire. Les feux de brouillard arrière permettent d’être vu par les automobilistes à l’arrière.

Lorsque la brume se dissipe, n’oubliez pas d’éteindre vos feux antibrouillard, pour ne pas éblouir les autres automobilistes.

Feux de route interdits

Même si leur puissance d’éclairage est très forte, n’activez surtout pas les feux de route en cas de brouillard ! Cela aurait pour conséquence de créer un “mur blanc” devant vous. Ce phénomène est dû au fait que les feux de route éclairent plus en hauteur, tandis que la lumière des feux de brouillard est orientée vers la chaussée.

Quelques conseils pour conduire en cas de brouillard

En cas de brouillard, si la visibilité est réduite à moins de 50 mètres, l’utilisation seule des feux de brouillard ne suffit pas à assurer votre sécurité. Dans ces conditions, vous devez rouler à 50km/h au maximum et augmenter vos distances de sécurité pour éviter les carambolages. Ne prenez pas non plus le risque de dépasser d’autres conducteurs, le brouillard masque les obstacles et fausse l’appréciation des distances. Enfin, restez sur la file de droite pour être le plus en sécurité possible.

Feux de brouillard : dans quelles autres conditions peut-on les utiliser ?

En cas de pluie : feux de brouillard avant uniquement

Parmi les feux à utiliser en cas de pluie, les feux de brouillard avant permettent d’améliorer la visibilité en cas de forte averse. Attention cependant à ne jamais allumer les feux de brouillard arrière quand il pleut, car cela éblouirait les autres usagers.

En cas de neige : feux de brouillard avant et arrière

Une importante tombée de flocons peut également créer une sorte de “voile” réduisant radicalement votre vision et votre visibilité. Dans ces cas-là, vous pouvez allumer vos feux antibrouillard avant et arrière en plus de vos feux de croisement, afin de mieux voir et d’être vu par les autres usagers.

Les feux de brouillard permettent donc une meilleure visibilité sur la route, mais ne réduisent pas tous les risques liés aux mauvaises conditions météorologiques ! Prenez garde au brouillard givrant par exemple, dont les gouttelettes d’eau gèlent au contact de la chaussée. N’hésitez pas à consulter nos conseils en cas de mauvaise adhérence à la route, pour vous préparer au mieux au permis de conduire.

Entraînement code de la route en ligne avec Lepermislibre

Vous avez envie de passer le code de la route plus facilement et à prix réduit ? Simple, efficace et rapide, notre plateforme va vous donner envie de passer le code. Avec Lepermislibre, découvrez l’entrainement code de la route nouvelle génération !

Passer le code plus librement

Grâce à notre plateforme en ligne, les cours et tests de code sont accessibles où vous voulez. Plus besoin de vous déplacer pour vous perfectionner. Révisez chez vous, dans votre canapé ou en attendant le bus. Sur ordinateur, tablette ou mobile, il n’y a plus de limites. Notre objectif : proposer une méthode plus pratique et moins chère pour faciliter le passage de l’examen du code.

Un entrainement au code conforme à l’examen

La plateforme d’entraînement au code de la route Lepermislibre a été réalisée par des professionnels et experts de la sécurité routière. Elle est donc entièrement conforme à l’épreuve officielle du code. Bien entendu, personne ne peut savoir quelles questions tomberont le jour de l’examen, mais vous pouvez être sûr que ce seront des questions similaires, sinon identiques à celles de l’entraînement. Une fois que vous vous sentez prêt, il ne vous reste plus qu’à réserver une date d’examen du code sur notre site, dans le centre d’examen La Poste de votre choix, partout en France.

Pour obtenir le code du premier coup, suivez l’entraînement code de la route Lepermislibre !  

 Entrainement code de la route Lepermislibre

Préparez-vous avec l’entraînement au code de la route Lepermislibre !

Cours complets et tests en illimité

Pour vous entraîner, vous avez accès à des cours théoriques et des tests en illimité. Les cours sont composés de toutes les thématiques nécessaires pour connaître le code de la route sur le bout des doigts. Conduire sur la voie publique n’aura plus de secrets pour vous. Les cours sont classés par thèmes : la circulation, la mécanique, la sécurité routière, la signalisation, etc…

Des séries entières de questions sont disponibles sur la thématique qui vous intéresse, mais également des entraînements aléatoires et des examens blancs, pour savoir comment se passe l’examen du code le jour J.

Objectif : entraînement au code de la route et réussite à l’examen !

Un suivi de vos performances vous aidera à situer votre niveau. L’entraînement au code de la route Lepermislibre, c’est plus de 2500 questions. Largement de quoi devenir un conducteur en herbe !

Testez notre entraînement au code gratuitement !

Le truc génial, c’est qu’avant de débourser un seul centime, vous pouvez tester un entraînement gratuit au code. Créez votre compte et accéder à 40 questions tests, vous aurez un aperçu de ce que notre plateforme vous apportera. Oubliez les salles de code et les anciennes méthodes de test… Passer le code en mode libre et sans engagement, c’est maintenant possible avec Lepermislibre !     

Une équipe à votre écoute

Une question ? Notre équipe d’experts est à votre écoute et prête à vous assister ! Par téléphone, mail ou chat, notre service client vous assiste et résout tout vos problèmes. Notre expertise et notre bonne volonté seront toujours à votre service. Il suffit de demander ! Car avec Lepermislibre, vous êtes indépendant mais n’êtes pas livré à vous même.  

N’attendez plus et commencez tout de suite votre entraînement au code de la route avec Lepermislibre ! Pour une progression efficace, n’hésitez pas à consulter nos conseils de révision du code.

Feux de nuit : savoir quels feux allumer la nuit en voiture

L’éclairage de la lune ne suffit malheureusement pas pour conduire après le coucher du soleil. Rouler sans feux de nuit est dangereux et interdit par le code de la route ! Pour bien voir et être vu, découvrez quels feux allumer la nuit.

Quels feux allumer la nuit sur une chaussée éclairée ?

Même lorsque la route est éclairée, il faut toujours utiliser des feux de nuit, au moins pour être vu par les autres usagers. Voici donc quels feux allumer la nuit sur une chaussée éclairée.

Quels feux la nuit
Pour bien voir et être vu, quels feux allumer la nuit ?

Feux de croisement

Si vous vous demandez quels feux utiliser la nuit lorsque la chaussée est éclairée, les feux de croisement sont toujours appropriés ! Parmi tous les types de phare, ce sont les feux les plus communément utilisés. Ils permettent d’améliorer la visibilité et d’être vu, sans pour autant éblouir ou gêner les autres usagers.

Feux de position : en agglomération uniquement

En agglomération uniquement, si l’éclairage public vous assure une visibilité suffisante, il est possible de n’allumer que les feux de position comme feux de nuit. Cela vous permet notamment d’être vu par les autres usagers. Bien entendu, dès que la visibilité devient insuffisante, repassez en feux de croisement. 

Quels feux allumer la nuit sur une route non-éclairée ?

Les chaussées non-éclairées sont les plus dangereuses car la vision y est très réduite. Il est donc indispensable de savoir quels feux allumer la nuit sur ce type de route.

Les feux de route

Les feux de route doivent être activés en agglomération et hors-agglomération quand la chaussée n’est pas éclairée, ou que l’éclairage est insuffisant. Ils sont très puissants, ils offrent donc plus de visibilité que les feux de croisement. Cependant, ils sont aussi très éblouissants ! C’est pourquoi vous ne devez pas rester en feux de route lorsque vous croisez ou suivez un autre usager.

Les feux de croisement

Lorsque la chaussée n’est pas éclairée mais que vous ne pouvez pas activer les feux de route, les feux de croisement sont les feux de nuit à utiliser. Cette règle est valable en agglomération comme hors-agglomération.

Pour rouler en toute sécurité à la tombée du soleil, il ne s’agit pas uniquement de savoir quels feux allumer la nuit. Outre la visibilité réduite, les conditions de conduite de nuit sont plus complexes. Les réflexes peuvent êtres diminués à cause de la fatigue par exemple. Il est donc primordial de savoir adapter sa conduite la nuit, suivez nos conseils !

Conduire sous la pluie : quels feux en cas de pluie ?

Les premières gouttes tombent sur votre pare-brise, puis rapidement, la fine pluie se transforme en averse. Le trafic est ralenti et vous n’y voyez plus rien. Mais alors, quels feux utiliser en cas de pluie ? Feux de croisement ? Feux de brouillard ? Lepermislibre vous guide !

Pourquoi faut-il allumer ses feux en cas de pluie ?

Quels feux allumer en cas de pluie pour conduire dans de bonnes conditions ? Entre feux de croisement et feux de brouillard, la pluie n’a qu’à bien se tenir !

Tout comme la nuit, la pluie diminue la visibilité. L’eau ruisselant sur le pare-brise atténue nettement la visibilité du conducteur. Les essuie-glaces en balayent une partie, mais votre visibilité reste altérée.

De plus, les autres usagers sur la route projettent de l’eau lors des croisements ou dépassements, notamment à cause du système d’évacuation de l’eau par les pneus. Ces projections n’améliorent pas votre visibilité !

Il est donc nécessaire d’allumer ses feux pour voir et être vu sur la route. Voici quels feux allumer en cas de pluie, pour conduire dans les meilleures conditions possibles.

Quels feux en cas de pluie : feux de croisement ou de brouillard

quels feux en cas de pluie
Quels feux allumer en cas de pluie pour conduire dans de bonnes conditions ? Entre feux de croisement et feux de brouillard, la pluie n’a qu’à bien se tenir !

Il existe deux types de phares autorisés par temps pluvieux. Voici donc quels feux utiliser en cas de pluie.

Feux de croisement et pluie

Les feux de croisement par pluie sont les premiers que vous devez activer. Ceux-ci vous donneront une bonne visibilité et vous permettront d’être mieux vus par les autres usagers.

Feux de brouillard et pluie

S’il pleut à verse et que la visibilité est très réduite, vous pouvez aussi allumer les feux de brouillard sous la pluie, mais uniquement les feux de brouillard avant. Ils sont plus puissants que les feux de croisement. Les feux de brouillard par pluie vous offriront donc une meilleure visibilité.

Il est interdit en revanche d’allumer les feux de brouillard arrière sous la pluie, car ils aveugleraient les conducteurs derrière vous ! Ils sont réservés à la conduite par temps de brouillard ou de neige uniquement.

Voici donc quels feux utiliser en cas de pluie pour vous permettre de passer l’orage. Grâce à vos feux de croisement par pluie et vos feux de brouillard avant, restez bien éclairés !

Vous savez maintenant quels feux allumer en cas de pluie. Cependant, améliorer sa visibilité n’est pas le seul soucis auquel on fait face sous la pluie. L’eau sur la chaussée réduit l’adhérence des pneus à la route et provoque des risques d’accident et d’aquaplaning. Des notions indispensables pour passer le code de la route et le permis de conduire

Inscription à l’auto-école Lepermislibre : tout savoir

Vous souhaitez passer votre permis de conduire mais vous vous demandez comment se déroule l’inscription à l’auto-école ? Quels documents sont à fournir, quels sont les frais d’inscription à l’auto-école, quelles démarches effectuer ? Voici comment se passe l’inscription à l’auto-école en ligne Lepermislibre. Vous allez voir, c’est plus simple que vous ne le pensez !

Frais d’inscription à l’auto-école

L’inscription en auto-école implique souvent de s’engager sur des formules longues et coûteuses. Rassurez-vous, ce n’est pas le cas chez Lepermislibre, loin de là ! Il n’y a pas de frais d’inscription à l’auto-école Lepermislibre . Pour vous inscrire, vous réglez uniquement la formule code en ligne ou votre heure d’évaluation de conduite, aucun frais supplémentaire ni engagement. Avec Lepermislibre, évitez les dépenses inutiles ! 

Inscription auto-école simplifiée
Avec Lepermislibre, l’inscription à l’auto-école est simplifiée !

Inscription à l’auto-école pour passer le code

Dès votre inscription à l’auto-école Lepermislibre pour passer le code, vous avez accès à l’entraînement en illimité depuis votre compte en ligne. Pour faire simple, vous payez une seule fois et vous révisez autant que vous le voulez, pendant aussi longtemps que vous le souhaitez.

Vous aurez également toutes les indications sur votre compte pour constituer votre dossier d’inscription gratuitement. Ainsi, les frais d’inscription à l’auto-école sont considérablement réduits !

Pour passer l’examen final du code de la route, prévoyez seulement de régler 30€ au centre d’examen, comme La Poste par exemple. Le paiement se fera depuis votre compte Lepermislibre, au moment de la réservation de votre date d’examen.

Inscription à l’auto-école pour passer le permis

Pour votre inscription à l’auto-école en conduite, il suffit de régler et réserver en ligne votre première leçon, avec l’un de nos nombreux enseignants partenaires dans toute la France. À l’issue de cette leçon, celui-ci établira une estimation de vos besoins et vous serez ensuite libre d’effectuer le nombre d’heures de votre choix. Vous pourrez acheter des leçons à l’unité à tout moment, mais également des packs de 5, 10 ou 20 heures aux tarifs dégressifs.

Avant de vous présenter à l’examen du permis de conduire, vous devrez avoir réalisé au moins 20 heures de conduite avec un enseignant. Bien entendu, les heures effectuées lors d’une précédente inscription en auto-école sont comptabilisées.

L’examen du permis est gratuit ! Prévoyez cependant une ou deux heures de conduite avec votre enseignant Lepermislibre afin qu’il vous accompagne à l’examen.

Au total avec des frais d’inscription à l’auto-école si avantageux et des prix bas, vous réduisez le coût du permis de conduire avec l’auto-école Lepermislibre !

Lepermislibre divise le coût du permis par deux
Avec Lepermislibre, le prix du permis de conduire est divisé par deux.

Quel papiers à fournir pour l’inscription à l’auto-école Lepermislibre ?

Aucun. Oui, vous avez bien lu. Aucun papier n’est à fournir lors de votre inscription à l’auto-école Lepermislibre. Seuls votre nom et vos coordonnées vous seront demandés pour créer votre compte. Grâce à l’inscription à l’auto-école en ligne, vous pouvez immédiatement commencer à vous entraîner au code en ligne ou effectuer votre première heure de conduite.

Bien entendu, quelques démarches seront tout de même nécessaires par la suite, car les examens du code et du permis de conduire sont des examens officiels. Il est donc indispensable de posséder un identifiant délivré par la préfecture, appelé numéro NEPH.

Inscription 100% en ligne

Suite à votre inscription à l’auto-école Lepermislibre, nous vous indiquerons comment obtenir ce numéro NEPH. S’il s’agit de votre première demande, vous devrez la faire en ligne, via l’ANTS. Les documents demandés dépendent des situations, il vous suffira de suivre les instructions.

Candidats déjà inscrits dans une auto-école

Si vous avez déjà un numéro NEPH au moment de votre inscription à l’auto-école Lepermislibre, conservez-le précieusement, il vous sera demandé.

Si vous avez besoin de le réactiver ou que vous avez perdu votre numéro NEPH, nous vous indiquerons également comment procéder.

Dans tous les cas, l’équipe Lepermislibre est disponible pour répondre à vos questions si besoin !

Comment obtenir une place d’examen suite à l’inscription à l’auto-école ?

Avec l’auto-école Lepermislibre, vous passez le code et le permis en candidat libre, c’est donc vous qui décidez quand vous souhaitez passer vos examens. Une fois encore, rien de plus simple. Suite à votre inscription à l’auto-école Lepermislibre, vous n’aurez qu’à suivre les indications sur votre compte.

Après votre inscription : passez le code

Suite à votre inscription à l’auto-école et lorsque vous vous sentirez prêt, vous pourrez réserver votre examen du code directement depuis votre compte Lepermislibre. L’examen du code de la route se passe dans des centres privés partout en France, comme les bureaux de Poste. Vous choisirez donc le centre d’examen, la date et l’heure qui vous conviendront. Vous n’aurez plus qu’à vous rendre sur place le jour J !

Pour bien vous préparer, n’hésitez pas à vous renseigner sur le déroulement de l’examen du code.

Obtenez le permis de conduire
Passez le permis de conduire avec notre auto-école.

Passer le permis avec notre auto-école

Les places de permis de conduire sont attribuées par le centre d’examen de votre région. Pour faire une demande de convocation, il vous suffira de suivre les instructions de votre compte Lepermislibre.

Vous pouvez envoyer votre demande de convocation dès que vous le souhaitez après votre inscription à l’auto-école Lepermislibre. Assurez-vous tout de même de prévoir assez de temps pour effectuer toutes vos heures de conduite, en fonction des délais de convocation qui s’appliquent.

Nous espérons avoir répondu à toutes vos questions sur l’inscription en auto-école. Vous l’avez vu, passer le code et le permis est simple et économique avec Lepermislibre, alors n’attendez plus !

Les feux : connaître les différents types de phares de voiture

Il existe cinq types de phares de voiture. Ces phares assurent la visibilité du véhicule pour le conducteur et les autres usagers. Connaître les différents feux de voiture et leurs caractéristiques fait partie des compétences évaluées au permis de conduire et vous sera indispensable pour votre conduite de tous les jours. Lumière sur les phares de voiture !

Feux de position : des phares de voiture à faible puissance

Les phares de voiture basiques : les feux de position.
Les feux de position : les phares de voiture basiques.

Les feux de position, comme leur nom l’indique, vous permettent d’être vu par les autres usagers lorsque la luminosité n’est pas optimale. Ils renforcent votre visibilité sur la route. En actionnant ces feux de voiture, vous serez visible à 150 mètres. Il peut donc être nécessaire d’utiliser ces feux en cas de pluie par exemple, si la luminosité est suffisante.

En revanche, ce type de phares de voiture n’éclaire pas assez pour vous diriger lorsque la visibilité est insuffisante.

Feux de croisement : les feux de voiture les plus utilisés

Les feux les plus utilisés : les feux de croisement.
Les feux de croisement : les phares de voiture les plus utilisés.

Les feux de croisement sont les phares de voiture qui permettent d’éclairer la route devant vous, sur un distance d’environ 30 mètres. L’éclairage de ces phares de voiture est orienté vers le sol, pour ne pas éblouir les autres conducteurs. Vous pouvez régler l’angle d’éclairage selon vos préférences.

Ces feux de voiture sont les plus utilisés car ils répondent aux besoins de nombreuses situations, en agglomération comme sur route et autoroute. On peut utiliser ces feux la nuit, ou comme feux de neige ou de pluie.

Les feux de route : des phares de voiture à forte puissance

Des phares de voiture puissants : les feux de route.
Les feux de route : des phares de voiture à forte puissance. 

Les feux de route procurent un des éclairages les plus puissants parmi tous les phares de voiture. Ils éclairent à environ 100 mètres devant vous.

Ce type de phare de voiture est fortement éblouissant pour les autres usagers. C’est pourquoi on ne les utilise qu’en feux de nuit, lorsque la chaussée n’est pas éclairée. Si vous croisez d’autres automobilistes, n’oubliez pas de passer en feux de croisement pour ne pas les éblouir !

Les feux de brouillard : un type de phare de voiture à usage restreint

Feux de brouillard avant : des feux de voiture très puissants

Les feux de brouillard avant : des feux de voiture très puissants.
Les feux de brouillard avant : des feux de voiture très puissants.

Les feux de brouillards avant sont des feux de voiture très éblouissants et dont l’éclairage est très large. C’est pourquoi l’utilisation de ce type de phares de voiture est réservée aux conditions météorologiques où leur usage ne risque pas d’éblouir les autres usagers.

On peut bien sûr utiliser ces feux en cas de de brouillard, mais également en cas de fortes chutes de neige ou de forte pluie, lorsque la luminosité est très réduite.

Feux de brouillard arrière

Les feux de brouillard arrière : des feux puissants mais moins utilisés.
Les feux de brouillard arrière : des feux puissants mais moins utilisés.

Les feux de brouillard arrière sont des feux de voiture encore plus puissants et éblouissants que les feux de brouillard avant et les feux de route.

L’utilisation de ce type de phares de voiture est réservée à deux cas uniquement : sous la neige ou dans le brouillard, mais jamais en cas de pluie. Dans une nappe de brouillard très dense ou dans le blizzard, utiliser ces phares de voiture n’est pas obligatoire mais fortement recommandée. Elle permet d’assurer une sécurité optimale.

Les différents types de phares de voiture permettent de rester en sécurité sur la route en cas de mauvaise visibilité et selon les conditions météorologiques. Pour une conduite encore plus sûre, n’hésitez pas à consulter nos conseils pour conduire la nuit ou lorsque l’adhérence est réduite.