La limitation de vitesse à 80 km/h

A partir du 1er juillet 2018 entre en vigueur la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes nationales, au lieu de 90 km/h auparavant. Voici ce qui va changer, prenez note !

Limitation de vitesse à 80 km/h : quand  est-elle appliquée ?

Au 1er juillet 2018, l’abaissement de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h concernera toutes les routes hors agglomération à double sens, dont les voies ne sont pas séparées par un terre plein ou une barrière de sécurité. Cette mesure vaut pour tout le territoire.

Voici les règles qui s’appliqueront à compter du 1er juillet 2018, selon les trois situations possibles.

  • Sur une route à double sens sans séparateur central, la vitesse maximale autorisée passera de 90km/h à 80km/h.
limitation vitesse 80 km/h sans séparateur
Abaissement de la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central.
  • Sur une route à trois voies sans séparateur central, la vitesse maximale autorisée restera à 90km/h sur la double voie, mais sera abaissée à 80km/h dans le sens opposé.
limitation de la vitesse à 80 km/h sur la voie en sens opposé uniquement
Route à 3 voies : limitation de la vitesse à 80 km/h sur la voie en sens opposé uniquement.
  • En cas de circulation sur une route à double sens AVEC un séparateur central (terre plein ou barrière de sécurité) à deux ou quatre voies, la vitesse maximale autorisée restera à 90 km/h.
Limitation de la vitesse maintenue à 90 km/h sur les routes avec séparateur central
Limitation de la vitesse maintenue à 90 km/h sur les routes avec séparateur central (glissière ou terre plein).

A noter : ces nouvelles règles ne concernent pas les jeunes conducteurs en période probatoire, pour qui la vitesse autorisée sur toutes les routes à doubles sens restera à 80 km/h.

Limitation de vitesse et sécurité routière

La mortalité sur les routes de France

La limitation à 80 km/h, loi du gouvernement Macron soutenue en particulier par le Premier Ministre Edouard Philippe, s’inscrit dans une volonté de faire baisser la mortalité sur la route. D’après le département de la sécurité routière, 55 % des accidents mortels se produisent sur les routes secondaires, qui représentent plus de 400 000 km du réseau routier. Ces routes sont considérées comme des voies rapides et les effets de la vitesse restent une des causes majeures de ces chiffres alarmants.

Mesure impopulaire, la réduction de la vitesse autorisée permettrait pourtant de sauver de nombreuses vies chaque année et de réduire le nombre de blessés. Suite à son annonce, le gouvernement a précisé que ce changement de vitesse passera en expérimentation pendant deux ans, afin de mesurer son efficacité.

Vitesse et distance de freinage

La diminution de la vitesse sur la route a pour effet une diminution de la distance de freinage.

On estime que, face à un obstacle, un conducteur met une seconde à prendre la décision d’appuyer sur la pédale de frein. À 90 km/h, un voiture parcourt donc 27 mètres pendant ce temps de réaction. À 80 km/h, cette distance passe à 24 mètres.

On ajoute au temps de réaction le temps de freinage. Ce dernier dépend de plusieurs facteurs : les conditions météorologiques, l’adhérence à la chaussée ou encore la voiture utilisée. La distance moyenne parcourue pendant le temps de freinage est de 54 m à 90 km/h, réduite à 40 m à 80 km/h.

Au total, la distance d’arrêt pour une voiture lancée à 80 km/h est donc en moyenne de 64 mètres, contre 81 mètres lorsqu’elle roule à 90 km/h. Démonstration faite !

Les conséquences de la limitation de vitesse

Une augmentation minime des temps de trajet

Le temps de trajet va forcément augmenter du fait de la réduction de la vitesse à 80 km/heure. Cependant la différence est minime. A 80 kilomètres par heure, il faut environ 8 minutes pour parcourir 10km, contre 7 minutes a 90km/h.

A raison d’une minute par tranche de 10 km/h, si vous travaillez à 30km de chez vous, vous ne « perdez » donc que 3 minutes !

Une réduction de la consommation

Rouler moins vite permet également d’économiser du carburant ! Réduire sa vitesse de 10 km/heure économise en moyenne entre 3 à 5 litres de carburant sur 500 km. Cela représente donc une économie allant de 4,5 à 7,50 euros en comptant le litre à 1,50 euros.

Le non respect de la limitation

Les sanctions pour non respect de la limitation de vitesse restent les mêmes sanctions qu’aujourd’hui.

Il est rappelé que le dépassement de la vitesse maximale autorisée de 1 à 19 km/heure coûte 1 point de permis. Un excès de vitesse entre 20 et 29 km/heure vous vaudra 2 points. Entre 30 et 39 km, vous perdrez 3 points, 4 points entre 40 et 49 et 6 points au-delà. L’excès de vitesse est également payant : ces sanctions sont assorties d’amendes.

Sur les routes concernées par cette nouvelle limitation, les panneaux sont changés et les radars reprogrammés. Chers automobilistes, soyez donc prudents dès le 1er juillet, jour officiel de la mise en oeuvre de cette nouvelle limitation à 80 km/heure !

Que les candidats au code se rassurent : le code de la route Lepermislibre est à jour et conforme à cette nouvelle règle !  Saviez qu’avec Lepermislibre, vous pouviez passer le code de partout en France ? Candidats du Rhône, de la Drome, de France et de Navarre, passez votre code en ligne avec Lepermislibre 😉

Les différents types de parking : public, privé et privé à usage public

Se garer n’est pas toujours chose aisée. Différents types de parking existent : des parkings publics, des parkings privés ou des parkings privés à usage public. On vous explique tout sur leurs spécificités, qui peut s’y garer et dans quelles conditions.

différents types de parking

Différents types de parking existent mais tous n’obéissent pas aux mêmes règles.

Quels sont les différents types de parking ?

Les parkings publics

Les parkings publics sont les emplacements dédiés au stationnement, librement accessibles aux usagers de la route. Ils sont gérés par l’État et appartiennent donc aux communes et aux collectivités. C’est le type de parking que vous rencontrerez le plus souvent : sur le bord de la route, sous forme de parking aérien ou souterrain, etc.

Généralement, sur un parking public, le stationnement est réglementé : il peut être payant, limité dans le temps. Attention à bien respecter les règles pour ne pas avoir de mauvaise surprise à votre retour !

 différents types de parking

Panneau indiquant la présence d’un parking.

Les parkings privés

Parmi les différents types de parking, ceux dits privés appartiennent à une personne, à une entreprise ou à tout autre organisme privé. Ce qui rend l’accès à ce lieu de stationnement interdit pour les usagers lambdas. Il peut s’agir d’un parking réservé aux habitants d’un immeuble par exemple. Box, garage, parking de surface, à l’extérieur… ce type de parking peut prendre plusieurs formes.

Attention, si vous stationnez sur ce genre de parking et que vous n’avez aucune autorisation pour y rester, votre véhicule peut être envoyé à la fourrière. Alors faites attention où vous vous garez !

Les parkings privés à usage public

Certains parkings sont privés mais restent accessibles au public. C’est par exemple le cas des parkings de supermarchés bénéficiant d’un accès libre. Même s’ils se situent sur des terrains privés, l’accès y est autorisé.  

Sur les différents types de parking, quelles sont les règles de circulation ?

Sur un parking public

Comme un parking public appartient à l’État, le code de la route y est appliqué. Si vous ne voulez pas risquer une amende, vous devrez donc vous y conformer. En bon conducteur, vous devrez suivre les indications des panneaux du code de la route et les marquages au sol, tout en respectant les règles de priorité. En cas d’infraction, les mêmes sanctions que sur la voie publique peuvent être appliquées.

Sur un parking privé

D’après le code de la route, toutes les voies ouvertes à la circulation publique sont soumises aux règles du code de la route. Dès lors, dans le cas d’un parking privé fermé à la circulation publique, il est possible que des règles spécifiques s’appliquent, qui ne suivent pas forcément celles du code de la route. Cependant, cela ne veut pas dire que le code de la route n’est pas appliqué ! C’est le règlement intérieur du lieu qui énonce les règles de conduite. Pour ne prendre aucun risque, suivez la signalisation et le marquage au sol du lieu.

parking privé à usage public

Parmi les différents types de parking, ceux des supermarchés sont généralement privés à usage public.

Sur un parking privé à usage public

Un parking privé à usage public est une voie accessible à la circulation publique. Vous devez donc respecter le code de la route. En effet même si vous êtes sur un parking privatif à usage public, il est interdit d’enfreindre les règles du code sous peine de vous retrouver en infraction.

Bien que tous les parkings n’obéissent pas aux mêmes règles, n’oubliez jamais de rouler avec prudence et de suivre les signalisations. Pensez à consulter nos astuces pour savoir comment vous garer en créneau, en bataille ou en épi !

ANTS : comment faire une demande de permis de conduire

À l’heure du tout numérique, les démarches du permis se modernisent ! Les candidats au permis doivent maintenant passer par le site de l’ANTS pour faire une demande de permis de conduire. Voici en quoi cela consiste et comment s’y prendre.

L’ANTS et le permis de conduire : les démarches en ligne

Qu’est-ce que l’ANTS ?

L’ANTS est l’Agence Nationale des Titres Sécurisés. Il s’agit d’un service administratif du gouvernement français, qui délivre notamment les passeports, cartes d’identité, cartes grises… et les permis de conduire !

Peu à peu, les démarches sont numérisées et les dossiers papiers sont remplacés par des demandes en ligne, sur le site de l’ANTS. C’est le cas pour le permis de conduire. En effet depuis novembre 2017, les candidats doivent effectuer en ligne sur le site de l’ANTS leur demande de permis de conduire.

À quoi correspond la demande de permis de conduire ?

La demande de permis de conduire sur l’ANTS correspond en fait à la demande de numéro NEPH. Il s’agit d’un numéro attribué à chaque candidat, indispensable pour pouvoir passer l’examen du code de la route et par la suite obtenir son permis de conduire. Cette demande, autrefois réalisée par dossier papier, se fait maintenant exclusivement en ligne, sur le site de l’ANTS pour le permis de conduire.

ANTS : demande de permis de conduire
Grâce à la numérisation des démarches, obtenez votre numéro NEPH en ligne sur l’ANTS, via la demande de permis de conduire.

Qui doit s’inscrire sur l’ANTS pour le permis de conduire ?

Vous devez effectuer sur l’ANTS une demande de permis de conduire si vous êtes dans l’une de ces situations :

  • il s’agit de votre toute première inscription au permis
  • vous souhaitez passer une nouvelle catégorie de permis (passer le permis moto après avoir obtenu le permis voiture par exemple)
  • vous devez repasser votre permis suite à une annulation ou une suspension

L’inscription via l’ANTS pour le permis de conduire est obligatoire dans ces cas, que vous soyez candidat d’une auto-école physique, en ligne ou candidat libre. Petite astuce : les candidats Lepermislibre sont guidés de A à Z dans leurs démarches et peuvent poser toutes leurs questions à notre équipe !

En revanche, vous n’êtes pas concerné par l’ANTS et la demande de permis de conduire si vous avez déjà été inscrit en auto-école auparavant, sans avoir obtenu votre permis depuis. En effet, vous possédez déjà un numéro NEPH, valable à vie. Il suffit donc de récupérer votre dossier auto-école pour poursuivre votre formation.

Les étapes pour faire une demande de permis de conduire sur l’ANTS

Faire la demande de permis

Voici les étapes à suivre sur l’ANTS pour la demande de permis de conduire.

  1. Rendez-vous sur le site de l’ANTS et connectez-vous, ou créez un compte si vous n’en avez pas.
  2. Cliquez sur “Mon espace conducteur” puis “Commencer la demande”.
  3. Choisissez le motif de votre demande selon votre situation et la catégorie du permis visé.
  4. Compléter les champs demandés et fournissez les documents requis pour l’inscription au permis (par photo ou scan).
  5. Validez votre demande ! Vous pourrez alors télécharger un justificatif de dépôt de votre demande.

Vous pouvez aussi suivre les étapes illustrées en vidéo :

Où trouver son numéro NEPH

Après avoir finalisé votre demande de permis, vous devez vérifier régulièrement le statut de votre demande, jusqu’à recevoir votre numéro NEPH. Cela peut prendre quelques semaines. Voici comment procéder :

  1. Reconnectez-vous à votre compte ANTS pour le permis de conduire.
  2. Rendez-vous dans votre espace conducteur.
  3. Lorsque vous voyez que votre demande est “validée”, vous pouvez accéder au dossier en ligne et télécharger le fac similé, qui est votre attestation d’inscription, sur lequel sera inscrit votre numéro NEPH.

Il est recommandé d’enregistrer ce document, qui vous sera nécessaire pour la suite de votre formation. Il remplace le document anciennement appelé Cerfa 02.

Lorsque vous aurez obtenu un résultat favorable au permis, vous devrez vous reconnecter sur votre espace ANTS et faire une demande de fabrication de votre permis de conduire.

Vous voilà renseigné sur l’ANTS et la demande de permis de conduire. Saviez-vous que vous pouvez vous inscrire avec l’auto-école Lepermislibre pour commencer à réviser votre code de la route et faire une heure d’évaluation de conduite, avant même d’avoir obtenu votre numéro NEPH ? N’attendez plus, commencez dès aujourd’hui votre formation au permis de conduire !

Comment fonctionne le moteur d’une voiture ?

Le moteur est l’organe principal et central de la voiture. Pour résumer, il est comme le cœur du véhicule : il produit l’énergie nécessaire à son fonctionnement. Voici quelques notions pour mieux comprendre le fonctionnement du moteur d’une voiture. On dissocie le moteur thermique et électrique.

Fonctionnement du moteur thermique d’une voiture

Dans le cas d’un moteur thermique de voiture, le fonctionnement est basé sur la transformation d’une combustion, dégageant énormément de chaleur, en énergie mécanique. On parle aussi de moteur à combustion ou à explosion.

Un fonctionnement en quatre temps

Le moteur thermique d’une voiture fonctionne en quatre étapes. On dit donc qu’il s’agit d’un moteur à quatre temps.

Dans le moteur sont creusés des cylindres et à l’intérieur de chaque cylindre se trouve un piston.

  1. Les pistons descendent, aspirant du carburant et de l’air.
  2. En remontant, tout ce mélange est comprimé dans les cylindres.
  3. Arrivé en butée haute, il se produit une combustion de ce mélange grâce à une étincelle. Cette explosion renvoie alors les pistons vers le bas.
  4. Les pistons remonteront à nouveau pour pousser les gaz d’échappement vers l’extérieur du moteur. Le cycle recommencera alors de zéro.

Ce mouvement de va et vient fait tourner un axe qui sort du moteur pour aller jusqu’aux roues. Voici donc comment le moteur thermique d’une voiture permet son fonctionnement.

fonctionnement du moteur de voiture : le moteur thermique
Les quatre temps du cycle de fonctionnement d’un moteur thermique.

Le fonctionnement du moteur commandé par la pédale d’accélérateur

La pédale d’accélérateur est la commande du moteur. Elle est située sous le volant à droite et doit être actionnée avec le pied droit. Cela permet au conducteur de réguler le fonctionnement du moteur de la voiture, en accélérant plus ou moins le mouvement des pistons.

Pour transmettre l’énergie produite par le moteur aux roues, le conducteur doit aussi agir sur l’embrayage de la voiture et la boîte de vitesses. N’hésitez pas à lire les articles concernés pour plus de détails.

La vitesse de fonctionnement du moteur : le régime moteur

La vitesse du moteur est appelée “régime moteur”, calculé en tours par minute.

Un moteur thermique de voiture a un fonctionnement “idéal”, c’est-à-dire une vitesse à laquelle il fournit une puissance suffisante au véhicule, tout en limitant son usure.

Le régime moteur idéal dépend du type de véhicule (cylindrée, puissance, carburant…) et de la situation (montée, descente…). On parle de sous-régime lorsque le moteur de la voiture tourne en-dessous de son régime idéal et de surrégime lorsqu’il tourne au-dessus de son régime idéal.

fonctionnement du moteur de voiture : le compteur du régime moteur
Lorsque le fonctionnement du moteur de la voiture est thermique, le régime du moteur s’affiche sur le compteur à droite du tableau de bord, sur, en tours par minute.

Fonctionnement du moteur électrique d’une voiture

Le fonctionnement du moteur d’une voiture électrique est basé sur l’exploitation de la force électromagnétique pour générer du mouvement.

La force électromagnétique

Le moteur électrique est constitué entre autres d’un cylindre aimanté qui englobe une bobine de cuivre, le tout autour d’un axe central.  Le principe appliqué au moteur électrique d’une voiture pour son fonctionnement est un principe physique.

La batterie de la voiture fournit un courant qui permet de générer un champ électromagnétique, grâce à la présence de la partie aimanté du moteur. Ce champ électromagnétique créé alors une force sur la bobine et la fait tourner. Cela entraîne le mouvement de l’axe et donc des roues du véhicule.

Le moteur électrique d’une voiture et sa commande

Contrairement à un moteur thermique, le fonctionnement du moteur d’une voiture électrique ne nécessite pas qu’il soit toujours en mouvement. Il n’y a donc pas besoin d’embrayage ni de boîte de vitesse pour réguler le fonctionnement du moteur dans une voiture électrique.

La seule commande est la pédale d’accélérateur, qu’il suffit de presser pour que la batterie délivre son courant au moteur. On a donc en quelque sorte un moteur directement relié aux roues.

Le moteur thermique et électrique : des usages différents

Selon que le fonctionnement du moteur de la voiture soit thermique ou électrique, le rendement n’est pas le même. Dans le cas d’un moteur thermique, la majeure partie de l’énergie que contient le carburant est perdue sous forme de chaleur. En comparaison, le moteur électrique à un rendement en moyenne trois fois supérieur. De plus, la voiture électrique n’utilisant pas de carburant fossile, elle dégage beaucoup moins de CO2 que le fonctionnement d’un moteur thermique, ce qui réduit son impact écologique.  

En revanche, l’autonomie de fonctionnement du moteur d’une voiture électrique est beaucoup plus faible. La batterie, électrique également, doit être rechargée à l’arrêt sur prise fixe. C’est pourquoi l’usage de ces voitures est souvent limité à un usage urbain.

Enfin, l’usure d’un moteur thermique ou électrique diffère. Un moteur électrique de voiture a un fonctionnement où la transmission d’énergie se fait sans contact : c’est la force magnétique (force de l’aimant) qui génère le mouvement des roues. L’usure liée aux frottements est donc très limitée par rapport à un moteur thermique.

Moteur thermique ou électrique en voiture, son fonctionnement permet en tout cas d’avancer ! L’usage que vous souhaitez faire de votre véhicule influencera le choix du type de moteur. Si vous conduisez une voiture à moteur thermique, découvrez alors nos conseils pour  démarrer, s’arrêter et changer les vitesses.

Limitation de vitesse en et hors agglomération : ce qu’il faut savoir

La route n’est pas un circuit, c’est pour cette raison qu’on y trouve des limitations de vitesse. Elles assurent en agglomération et hors-agglomération la sécurité des automobilistes. Jeune conducteur ou usager confirmé, si vous ne voulez pas finir dans un fossé ou en tête à queue, il est essentiel de ne pas les dépasser !

Limitation de la vitesse en agglomération

Cas général

La limitation de vitesse en agglomération est fixée à 50 km/h. Cette vitesse limite reste la même lorsque vous conduisez par temps de pluie, de brouillard ou autre précipitation. Bien entendu, il dépend aussi de votre bon sens d’adapter votre allure à la situation.

Les zones 30, piétonnes et aménagées

limitation de la vitesse en agglomération
La limitation de vitesse en agglomération est abaissée dans les zones 30.

La limitation de vitesse en agglomération peut être réduite dans certaines zones. Dans une zone 30 par exemple ou à l’approche d’un dos d’âne, vous n’êtes pas autorisé à rouler à plus de 30 km/h. La circulation dans une zone piétonne est également restreinte car dangereuse. La limitation de vitesse y est donc fixée à 30 km/h et il est recommandé de rouler au pas !

La limitation de vitesse en agglomération est donc assez réduite. D’autres règles de circulation s’appliquent à cet environnement particulier, notamment en ce qui concerne l’interdiction de stationner.

Limitation de la vitesse hors agglomération

Les routes à double sens

Sauf indication contraire, la limitation de vitesse hors agglomération sur les routes permettant la circulation à double sens est de 90km/h. Attention, à partir du 1er juillet 2018, cette limitation sera abaissée à 80km/h dans certaines situations !

En cas de pluie ou d’autres précipitations, cette limitation de vitesse est également abaissée à 80km/h.

Dans certaines zones, cette vitesse peut être réduite (en cas de virages serrés par exemple). Il convient dans ce cas de suivre les indications des panneaux du code de la route.

Limitations de vitesse sur les routes séparées par un terre-plein central

La limitation de vitesse sur les routes séparées par un terre-plein central est de 110 km/h. En cas de chutes de neige ou de pluie, cette limite est abaissée à 100 km/h.

La limitation de vitesse sur autoroute

Sur l’autoroute, la limitation de vitesse est de 130 km/h. S’il y a des précipitations, la limitation est réduite à 110 km/h.

À noter que lorsque la visibilité sur la route est inférieure à 50 mètres, donc très réduite, la limitation de vitesse hors agglomération est de 50 km/h. Cette règle du code de la route s’applique peu importe le type de route sur laquelle vous circulez.

limitation de vitesse hors agglomération et en agglomération
Pour ne pas dépasser les limitations de vitesse en agglomération comme hors agglomération, gardez un œil sur votre compteur de vitesse !

Limitation de vitesse hors agglomération pour les jeunes conducteurs

Étant donné qu’ils ont moins d’expérience, les jeunes conducteurs sont soumis à des limitations de vitesse spécifiques pendant leur période probatoire.

En agglomération, la limitation de vitesse pour les jeunes conducteurs reste la même : 50 km/h ou 30 km/h dans les zones réduites.

La différence se situe au niveau des limitations de vitesse hors agglomération, notamment sur les voies rapides pour les jeunes conducteurs :

  • sur les routes où la vitesse est limitée à 90km/h, elle est réduite à 80 km/h
  • sur les routes où la vitesse est limitée à 110km/h, elle passe à 100 km/h
  • sur autoroute, la vitesse limite passe de 130 km/h à 110 km/h

La limitation de vitesse en agglomération et hors-agglomération obéit donc à des règles clairement fixées par le code de la route. Cela n’empêche pas bien sûr de rester vigilant aux conditions extérieures pour adapter son allure. C’est le cas par exemple lorsque ladhérence à la route est réduite. N’oubliez pas également de conserver vos distances de sécurité avec les véhicules de devant.

Comment passer le permis pas cher ?

L’auto-école Lepermislibre accompagne depuis plusieurs années des candidats au permis de conduire en leur permettant d’économiser en moyenne 35% sur le coût de leur formation. Devant le modèle très réglementé et institutionnalisé des auto-écoles classiques, cela peut paraître surprenant, voire impossible. Découvrez pourtant comment notre fonctionnement permet de passer le permis pas cher, tout en bénéficiant d’une formation réglementaire et de qualité.

SOMMAIRE

Un permis pas cher grâce à notre auto-école à échelle nationale

Des milliers de candidats partout en France

La première raison qui nous permet de proposer un permis pas cher est celle-ci : nous opérons à bien plus grande échelle qu’une structure traditionnelle. En effet, une auto-école physique forme en moyenne une centaine de candidats par an, nous en accompagnons plusieurs milliers ! Cela a donc un impact positif sur le prix du permis.

Grâce à nos formules en ligne, chacun peut s’inscrire et organiser sa formation de chez soi, de partout en France. Depuis leur espace en ligne, les candidats Lepermislibre peuvent ainsi réviser leur code, réserver des leçons de conduite et s‘inscrire aux examens du permis. Ils sont accompagnés tout au long de leur formation par notre équipe via le chat en ligne, par mail ou par téléphone.

Notre unique agence physique est située à Lyon, d’où nous travaillons pour faire évoluer la plateforme et améliorer l’expérience de nos nombreux candidats et enseignants partenaires.

Lepermislibre, une auto-école agréée par l’État

Pour pouvoir enseigner la conduite en France, toute auto-école doit disposer d’un numéro d’agrément, décerné par l’Etat. Bien entendu, l’auto-école Lepermislibre ne déroge pas à cette règle : nous disposons du numéro d’agrément 17 069 0040 0.

Comme le précise la décision de justice du 16 juin 2016 au tribunal de grande instance de Paris, cet agrément donne le droit d’enseigner la conduite sur tout le territoire français : “En effet l’article R. 212-1 du code de la route, dans sa rédaction applicable à la date des faits et non modifiée sur ce point depuis, prévoit que l’autorisation d’enseigner la conduite des véhicules à moteur d’une catégorie donnée et la sécurité routière (…) est valable sur l’ensemble du territoire national.”

C’est donc grâce à cela que nous pouvons former proposer les services de notre auto-école pas chère, partout en France !

passer le permis pas cher
L’entraînement au code en ligne est l’une de nos solutions proposées par Lepermislibre pour passer le permis pas cher ! 

Le code en moyenne 16x moins cher

Un entraînement en ligne performant

Pour diminuer le coût de la formation au code et la rendre accessible à un plus grand nombre, nous proposons un entraînement au code de la route en ligne. Cet entraînement, conçu par des professionnels de la sécurité routière, est garanti conforme aux exigences de l’examen officiel du code de la route.

Accessibles depuis un ordinateur, un smartphone ou une tablette, chaque candidat peut consulter les cours et réaliser des tests d’entraînements en illimité, par thématique ou en mode examen. Il peut également suivre sa progression et poser toutes ses questions à notre service pédagogique par chat.

Ainsi, chacun peut adapter sa formation à son rythme et à ses besoins, de chez soi et à moindre frais ! Sachez que vous pouvez commencer votre entraînement avec Lepermislibre dès que vous le souhaitez, mais que l’âge minimum pour passer les examens du permis est de 17 ans pour l’épreuve théorique du code, et 18 ans pour l’épreuve pratique de la conduite.

Passage de l’examen du code en candidat libre

Les candidats Lepermislibre ont le statut de candidats libres. C’est-à-dire qu’ils réalisent eux mêmes leurs démarches et choisissent lorsqu’ils s’inscrivent aux examens. Cela permet notamment d’éviter des frais annexes tels que les frais de dossier et d’examen, qui font grimper la facture dans une auto-école physique. De plus, grâce aux dernières réformes mises en place par le gouvernement, les délais pour passer les examens du permis en candidat libre ont été fortement réduits.

Pour autant, les candidats Lepermislibre ne sont pas livrés à eux même ! Notre formule en ligne inclut un accompagnement dans ces démarches et la possibilité de réserver une place d’examen du code avec la Poste, directement depuis son espace personnel. Ne reste au candidat qu’à régler les 30€ de redevance nationale au centre d’examen pour passer le code.

Au total, vous passez votre code pour un coût en moyenne 16 fois moins élevé qu’en auto-école traditionnelle, une première étape pour obtenir votre permis pas cher !

Apprendre à conduire à moindre coût avec Lepermislibre

Qui sont les enseignants indépendants de la conduite ?

Les candidats Lepermislibre apprennent à conduire avec nos enseignants partenaires dans de nombreuses villes de France. Il s’agit d’enseignants diplômés et qualifiés, qui travaillent sous le statut d’indépendants, contrairement à la plupart des auto-écoles physiques où les enseignants sont salariés. Ils disposent de leur propre véhicule double commande et ne sont pas rattachés à un établissement en particulier. Ils choisissent quand, où et avec qui ils souhaitent travailler.

Nous mettons à leur disposition des outils pédagogiques en ligne leurs permettant d’organiser leur planning et d’exercer conformément au programme national de formation, le REMC (Référentiel pour l’Éducation à une Mobilité Citoyenne). De plus en plus d’enseignants auto-école choisissent de devenir indépendants, car les avantages sont nombreux : confort de vie, salaire moyen plus élevé, liberté de gérer leur activité…

Enseignants partenaires Lepermislibre pour passer le permis à moindre coût.
Les enseignants partenaires Lepermislibre vous accompagnent dans de nombreuses villes de France pour passer votre permis de conduire à moindre coût.

Nos tarifs en toute transparence pour un permis pas cher

Sur le prix d’une heure de conduite, 80% est reversé à l’enseignant pour la rémunération de la leçon dispensée, la location et l’entretien de son véhicule.

Nous gardons donc une marge de 20% pour faire fonctionner notre plateforme et la développer. Cette marge est faible, c’est ce qui explique l’attractivité des tarifs de notre auto-école. Nous pouvons fonctionner ainsi grâce au volume de leçons de conduite réalisées, bien plus important que dans une auto-école physique.

D’autre part, les enseignants indépendants bénéficient d’une rémunération plus élevée que s’ils étaient en activité salariée, pour la plupart. En plus de permettre aux candidats de passer le permis pas cher, ce modèle d’auto-école en ligne profite donc à tous !

L’examen du permis en candidat libre

Comme pour le code, les candidats Lepermislibre passent leur permis en candidat libre. Ils font la demande de convocation à l’épreuve pratique lorsqu’ils le souhaitent, en suivant les indications de leur espace personnel. Bien entendu, ils doivent avoir réalisé au moins 20 heures de leçons avec un enseignant diplômé auparavant.

L’examen du permis est gratuit, les candidats ne règlent que les heures d’accompagnement à l’épreuve par l’enseignant, soit le prix d’une ou deux heures de conduite.

Grâce à un fonctionnement innovant, Lepermislibre permet donc de passer son permis pas cher, tout en bénéficiant d’une formation accompagnée et performante. Alors n’attendez plus, passez votre permis de conduire avec Lepermislibre !

Romain, gérant de l’auto-école en ligne Lepermislibre, vous explique comment passer le permis de conduire pas cher et avec plus de flexibilité.

Les panneaux du code de la route : typologie et signification

Que serait la conduite sans les panneaux du code de la route ? Sûrement un jeu d’auto-tamponneuse géant ! Il existe un grand nombre de panneaux de signalisation routière et leurs significations sont multiples. Entre les panneaux signalétiques d’interdiction, de danger ou d’obligation, on vous explique comment les différencier et leurs utilités.

panneaux du code de la route

Les différents types de panneaux routiers.

Les principaux types de panneaux routiers

Les panneaux de danger

Dans les panneaux du code de la route, les panneaux de signalisation de danger sont ceux de forme triangulaire, au fond blanc et de bordure rouge. Chaque panneau annonce un danger précis à l’aide d’un symbole noir, en fonction du risque présent sur la route. Vous les trouvez dans les zones à risques, comme le panneau de carrefour à sens giratoire, ou le panneau de passage à niveau par exemple. 

panneau de danger : passage à niveau
Panneau de danger indiquant l’approche d’un passage à niveau.

En agglomération, chaque conducteur doit ralentir quand il arrive 50 mètres avant le panneau routier. Hors-agglomération, cette distance préventive passe à 150 mètres.

Les panneaux de prescription

Les panneaux de prescription, ou d’interdiction, sont de forme ronde. Lorsque vous voyez un panneau de ce genre sur la route, vous êtes obligé d’obéir à son indication. Le code de la route définit ce panneau en fonction de 3 cas :

  • Interdiction : il est interdit de faire ce qui est représenté sur le panneau. Exemple : l’interdiction de stationner. Les bords du panneau sont rouges.
  • Obligation : il est obligatoire de faire ce que le panneau énonce. Exemple : obligation de tourner à gauche. Le fond du panneau est bleu.
  • Fin : un panneau qui annonce la fin d’une limitation de vitesse par exemple. Le panneau est scindé par une ligne diagonale, signifiant la fin de l’interdiction ou de l’obligation.  
panneaux code de la route signification

Les panneaux du code de la route sont nombreux et leurs significations multiples. Ci-dessus, un panneau de prescription interdisant de rouler à plus de 70 km/h.

À noter qu’un panneau de prescription devient effectif lorsque vous atteignez le niveau du panneau.

Les panneaux routiers d’indication

Les panneaux signalétiques d’indication sont reconnaissables par leur forme carrée. Ils informent soit de l’emplacement d’une installation (aire de repos, etc.), soit d’une aide pour la conduite (annonce de la présence d’un passage piéton).

Ces panneaux routiers apportent au conducteur des informations et parfois des conseils pour adopter une conduite prudente.

Les panneaux routiers de direction

panneau de signalisation routière et leur signification

Exemple de panneaux de direction vers des destinations locales.

Les panneaux de direction aident les usagers de la route à choisir leur direction. Ils indiquent le nom de grandes villes, d’autoroutes, de localités, et pointent vers leur emplacement. Là aussi, vous pouvez les distinguer à l’aide d’un code couleur. Ceux de couleur verte indiquent les grandes villes, les bleus les autoroutes et les blancs les directions locales.

Les autres types de panneau de signalisation routière et leur signification

Les panneaux temporaires

Les panneaux routiers temporaires se repèrent facilement grâce à leur couleur jaune. Tous les panneaux de signalisation du code de la route peuvent se trouver sous la forme de panneaux temporaires. Comme son nom l’indique, un signalement temporaire est mis en place pour une durée limitée. Vous les trouverez aux alentours de travaux ou lorsque l’aménagement de la chaussée nécessite une modification à signaler.   

Les panonceaux

Les panonceaux sont des petits panneaux que l’on trouve sous les panneaux classiques. Ils apportent des précisions supplémentaires par rapport au panneau sous lequel ils sont placés. Il en existe 12 catégorie (rien que ça !). Citons les plus connues : panonceaux de distance (indique une longueur), panonceaux de catégorie (précise un type de véhicule), etc…

Les panneaux de localisation

Les panneaux de localisation (lieu-dit, zone touristique etc…) permettent de vous situer et d’indiquer aux conducteurs la présence de lieux appartenant au patrimoine touristique et culturel de la région.

Parmi eux, les panneaux d’agglomération implantés sur le côté droit de la route, à l’entrée et à la sortie d’une commune ou d’une ville, ils vous indiquent la localité dans laquelle vous entrez ou que vous quittez.

Panneau de jalonnement du code de la route
Les panneaux de jalonnement sont des panneaux du code de la route destinés aux piétons et aux cyclistes.

Les panneaux de jalonnement

Les panneaux de jalonnement font partie des panneaux de signalisation directionnelle. Ces panneaux sont destinés aux usagers non motorisés, notamment les piétons et les cyclistes. Ils donnent des indications sur des services ou des itinéraires qui leurs sont destinés.

Pour vous entraîner à identifier les panneaux du code de la route et les règles de circulation, rendez-vous sur la plateforme d’entraînement au code de la route Lepermislibre !

Comment réussir son permis de conduire ?

L’examen du permis de conduire est une épreuve stressante pour la plupart des candidats. Cependant, en se mettant dans les bonnes conditions et en apprenant de la bonne manière, réussir son permis devient (presque) un jeu d’enfant !

comment réussir son permis de conduire
Réussir son permis permet d’accéder aux plaisirs de la conduite et de la liberté

Réussir son permis du premier coup : les bases

Pour vous présenter à l’examen du permis de conduire dans les meilleures conditions, vous devez déjà posséder quelques bases.

Maîtriser le code de la route

En premier lieu, si vous voulez être sûr de ne pas faire de faute éliminatoire au permis, vous devez connaître votre code. Connaître les règles de priorité, les panneaux, les limitations de vitesses… ce sont les bases pour aller à l’épreuve dans les conditions optimales !

Maîtriser la conduite

C’est évident, pour bien réussir son permis, il est nécessaire de savoir conduire. Cela peut paraître bête mais comment espérez-vous réussir si vous ne maîtrisez pas votre véhicule ? Outre le fait d’exécuter les manœuvres de base (tourner le volant, marche arrière, stationnement etc.), vous devez être capable de “sentir” la voiture pour en rester le maître. Trop de candidats se précipitent alors qu’ils ne sont pas prêts. Ce qui nous amène au point suivant.

Pour bien réussir son permis, écouter son moniteur

Qui de mieux placé que votre moniteur pour vous aider à réussir le permis ? Il est votre interlocuteur privilégié et celui le plus à même de vous conseiller. Alors s’il vous dit que vous n’êtes pas encore prêt et que vous devriez conduire encore quelques heures, écoutez-le. Les enseignants partenaires Lepermislibre ne souhaitent qu’une chose : que leurs élèves réussissent le permis. Chacun à leur rythme.

Comment réussir son permis de conduire : les points à ne pas négliger

Pour bien réussir son permis : les contrôles visuels

Effectuer les contrôles de conduite, c’est assurer sa sécurité et celle des autres. L’inspecteur sera très attentif sur ce point. Pensez donc à vérifier régulièrement vos rétroviseurs intérieurs et extérieurs. Faites-le quand c’est nécessaire mais n’exagérez pas trop non plus. Si l’examinateur vous voit faire des contrôles abusifs, il pourrait croire que vous n’avez pas confiance en votre conduite.

Bien contrôler sa vitesse

L’examinateur sera intransigeant sur votre vitesse. Bien réussir son permis passe par une bonne observation de la route, ne manquez pas les panneaux qui indiquent la vitesse maximale autorisée. Ce serait trop bête de perdre des points pour cela. Respectez scrupuleusement les panneaux de signalisation. N’oubliez pas également d’adapter votre vitesse à la situation. Savoir adapter sa conduite en fonction des conditions et des autres usagers fait partie des compétences évaluées par l’inspecteur.

Les questions théoriques

Les questions théoriques peuvent vous rapporter 3 points, ce qui n’est pas rien ! Depuis le 1er janvier 2018, elles ont changé. Elles portent désormais sur des vérifications à l’intérieur ou à l’extérieur du véhicule, ainsi que sur la sécurité routière et les premiers secours.

comment réussir son permis de conduire
Pour bien réussir son permis : apprendre les questions de vérifications intérieures/extérieures est essentiel !

Comment réussir son permis de conduire : adopter la bonne attitude

Se détendre

L’épreuve du permis de conduire est aussi une épreuve mentale. Nombreux sont les candidats qui échouent au permis en raison d’une forte angoisse, voire d’une peur de conduire. C’est pourquoi il est important de se détendre. Avant l’épreuve, reposez-vous bien, mangez équilibré et éloignez de vous tout ce qui augmente votre stress. Si ce n’est pas suffisant : essayez la méditation, le sport ou n’importe quelle autre méthode susceptible de vous aider !  

Se préparer à côté du centre d’examen

Au cours de vos heures de conduite et l’examen approchant, il est très utile de faire un repérage des lieux et d’aller conduire dans la zone où vous passerez l’épreuve. Demandez à votre moniteur de vous y emmener et de faire un “examen blanc” du permis. Une telle préparation permet de se mettre dans les meilleures conditions pour réussir son permis.

Avant l’examen, les enseignants Lepermislibre font le maximum pour vous aider à réussir votre permis. N’hésitez pas à prévoir quelques heures de conduite avec eux pour arriver fin prêt à l’examen.

Bien réussir son permis à l’aide d’une préparation mentale

Comme les grands sportifs avant une épreuve importante, il peut être utile de se préparer mentalement pour réussir son permis. Visualisez la situation, imaginez-vous le jour de l’épreuve et pensez à son déroulement, anticipez vos réactions. Cela vous permettra d’aller à l’épreuve en confiance et montrera à l’inspecteur que vous maîtrisez votre conduite. Par exemple, imaginez que vous venez d’entrer dans le véhicule avec l’inspecteur, que vous mettez votre ceinture, etc… Le mental joue un rôle prépondérant dans la préparation d’une épreuve aussi stressante comme le permis. Pour réussir son permis, il faut donc être dans de bonnes conditions physiques et mentales.    

Il n’existe pas de formule magique pour obtenir le permis bien sûr, mais en suivant ces quelques conseils, vous augmenterez vos chances. Et n’oubliez pas, même en cas d’échec au permis, ne baissez pas les bras, vous pouvez toujours le repasser !

Frais de transfert de dossier auto-école : changer d’auto-école  

Passer le permis de conduire prend du temps et il n’est pas rare de devoir (ou de vouloir) changer d’établissement pendant sa formation. Saviez-vous que les frais de transferts de dossier auto-école étaient interdits ? Voici quelques conseils si vous êtes à la recherche d’une auto-école qui accepte le transfert de dossier.

Les frais de transferts de dossier auto-école sont interdits

La loi sur la gratuité du changement d’auto-école

Une loi du 1er juillet 2015 stipule que le changement d’auto-école est gratuit. C’est-à-dire que les frais de transfert de dossier que les auto-écoles avaient pris pour habitude de facturer aux candidats ne sont plus autorisés. De même, les frais de restitution du dossier demandés à un candidat qui souhaite changer d’établissement sont interdits.

Les auto-écoles qui ne respectent pas cette loi s’exposent à une amende de 1500€. Un argument de choix si on refuse de vous rendre votre dossier ! Découvrez tous nos conseils pour savoir comment récupérer votre dossier auto-école.

frais de transfert de dossier auto-école
Les frais de transfert de dossier d’auto-école sont interdits.

Validité du dossier auto-école sur tout le territoire

Tout d’abord, il faut savoir que l’enregistrement du dossier d’inscription au permis auprès de la préfecture est gratuit. De plus, une fois que celui-ci a été validé, le dossier reste valable dans n’importe quelle école de conduite, jusqu’à l’obtention du permis de conduire. Il n’y a aucune démarche à effectuer en préfecture en cas de changement d’auto-école ou de département.

Vous l’aurez compris, sans parler du fait que ce soit maintenant illégal, il n’y a aucune raison de devoir payer des frais de transfert de dossier auto-école !

Trouver une auto-école qui accepte le transfert de dossier

Changer d’auto-école et transférer son dossier

Le changement d’auto-école est un droit. Cela peut arriver par choix personnel, ou par obligation, en cas de de déménagement par exemple. Du moment que l’auto-école est agréée par l’Etat, la formation au permis est reconnue partout en France. Il est donc tout à fait possible de poursuivre sa formation et/ou de passer ses examens avec une autre école que celle où l’on s’était inscrit initialement, ou même en candidat libre.

Si en théorie, il ne devrait donc pas être difficile de trouver une auto-école qui accepte le transfert de dossier, certaines ont des conditions d’inscription assez strictes et coûteuses. Par exemple, il peut arriver qu’on vous impose un nombre d’heures minimum à effectuer, ou que le délai pour obtenir une place d’examen soit très long.

L’auto-école Lepermislibre accepte le transfert de dossier

Lepermislibre est une auto-école qui accepte le transfert de dossier, sans conditions ni frais. Vous pouvez simplement reprendre votre formation là où vous l’aviez laissée, selon vos besoins. Il suffit de quelques minutes pour réaliser votre inscription avec l’auto-école en ligne Lepermislibre. Aucun document n’est nécessaire, vous pouvez immédiatement commencer à vous entraîner au code et/ou réserver des leçons de conduite près de chez vous.

Et le dossier dans tout cela ? Avec Lepermislibre, vous êtes candidat libre, c’est donc vous qui le conservez. Grâce à cela, aucun frais de transfert de dossier auto-école. Vous trouverez sur votre espace en ligne toutes les indications pour passer le code avec La Poste par exemple et passer ou repasser le permis. En cas de besoin, notre équipe est disponible pour vous accompagner à tout moment dans votre formation.

Avec Lepermislibre, oubliez tous les tracas et frais de transfert de dossier auto-école. Tous les candidats sont les bienvenus, les candidats débutants, comme ceux qui ont raté le permis cinq fois ! Nos formules s’adaptent à chacun, pour enfin passer le permis en candidat libre et en toute sérénité.

Récupérer son dossier auto-école : ce qu’il faut savoir  

Déménagement, changement d’auto-école… plusieurs raisons peuvent pousser un candidat au permis de conduire à vouloir récupérer son dossier auto-école. Bonne nouvelle : plusieurs réformes facilitent dorénavant cette démarche ! Voici comment récupérer son dossier auto-école.

comment recuperer son dossier auto ecole
Déménagement, changement d’auto-école : il existe plusieurs raisons pour lesquelles on doit récupérer son dossier d’auto-école

SOMMAIRE

Le dossier auto-école : à quoi ça sert ?

Obtenir son numéro NEPH

Le dossier auto-école est le dossier d’inscription au permis de conduire. Il est constitué lors de la première inscription à l’auto-école. Lorsqu’il a été validé par la préfecture, celle-ci attribue au candidat un numéro NEPH, qui lui permettra de réaliser sa formation, puis de se présenter aux examens du code et du permis.

Le numéro NEPH se trouve :

  • soit sur le Cerfa 02 s’il s’agit d’un ancien dossier papier
  • soit sur l’attestation d’inscription au permis de conduire (aussi appelée “fac-similé”) si le dossier a été réalisé sur le site de l’ANTS

Passer le permis partout en France

Le numéro NEPH du dossier auto-école n’est pas rattaché à un établissement ou un département en particulier. Il est valable partout en France, jusqu’à l’obtention du permis. C’est pourquoi on peut simplement récupérer son dossier auto-école et poursuivre sa formation auprès d’une autre établissement.

Récupérer son dossier auto-école n’est plus obligatoire

comment récuperer dossier auto ecole
Depuis décembre 2017, il n’est plus obligatoire d’avoir son dossier auto-école papier

Réforme de 2017 : le dossier papier n’est plus obligatoire

Depuis décembre 2017, il n’est plus obligatoire de posséder son dossier auto-école papier pour poursuivre sa formation et passer son permis de conduire. Seul le numéro NEPH suffit. C’est une excellente nouvelle, car récupérer son dossier auto-école pouvait parfois s’apparenter au parcours du combattant !

S’inscrire avec Lepermislibre : nous ne demandons pas le dossier auto-école

Aucun document n’est nécessaire pour l’inscription à l’auto-école Lepermislibre, quelques clics suffisent. Il est uniquement demandé au candidat de renseigner son numéro NEPH sur son espace personnel après avoir débuté sa formation. Si vous ne connaissez pas votre numéro NEPH, pas d’inquiétude : une fois inscrit, vous aurez toutes les indications pour obtenir ou récupérer votre numéro NEPH.

Comment récupérer son dossier auto-école ?

Même si récupérer son dossier auto-école n’est plus obligatoire, cela reste bien entendu le droit de chacun. Normalement, une simple demande à l’auto-école suffit, mais il arrive de rencontrer quelques obstacles. Si cela vous arrivait, voici comment récupérer son dossier auto-école.

Comment faire si l’auto-école refuse de rendre le dossier

Il arrive que l’auto-école refuse de rendre son dossier au candidat, ou le lui facture. Sachez que depuis le 1er Juillet 2015, le changement d’auto-école est gratuit. C’est-à-dire que les frais de transfert de dossier sont interdits, même s’ils étaient prévus dans le contrat signé à l’inscription. Sur simple demande et gratuitement, l’auto-école doit donc rendre son dossier au candidat, il lui appartient.Le non-respect de cette loi est passible d’une contravention de 5e classe de 1 500 € pour l’auto-école.

Voici donc de quoi argumenter au cas où l’on rencontre des difficultés à récupérer son dossier auto-école !

Comment faire s’il est impossible de récupérer le dossier auto-école

Récupérer son dossier auto-école est parfois impossible, lorsque l’auto-école a fermé par exemple, ou que le dossier a été perdu ou jeté. Etant donné que le dossier papier n’est plus obligatoire, il suffit donc de récupérer son numéro NEPH en contactant directement la préfecture du département où l’on a été inscrit, même si cela fait très longtemps !

Voici donc comment récupérer son dossier auto-école, ou du moins son numéro NEPH. L’équipe Lepermislibre est là pour vous guider dans cette démarche si besoin. Vous n’aurez plus d’excuse pour ne pas enfin décrocher votre permis, surtout avec des délais d’attente réduits pour passer le code et le permis en candidat libre !