Examen du permis de conduire : quelles sont les fautes éliminatoires ?

Le jour de l’examen du permis de conduire, gare aux fautes éliminatoires ! Elles entraînent automatiquement un résultat au permis défavorable. Afin de bien vous préparer, voici un récapitulatif des fautes éliminatoires à ne pas commettre.

examen permis de conduire fautes eliminatoires
Même si vous maîtrisez les compétences évaluées le jour de l’examen du permis, une faute éliminatoire vous ferait échouer ! Restez vigilant à tout instant.

Qu’est-ce qu’une faute éliminatoire au permis ?

Lors de l’examen du permis, sont considérées comme fautes éliminatoires les erreurs de conduite mettant directement en jeu la sécurité des usagers et des passagers du véhicule. Réaliser une seule de ces fautes entraîne l’échec au permis de conduire, même si vous aviez obtenu les 20 points requis sur 30.

En règle générale, si l’examinateur est amené à prendre les commandes de la voiture (toucher le volant, les pédales), cela veut dire que vous venez de commettre une faute éliminatoire.

Sachez cependant que certaines erreurs sont tolérées le jour du permis. En cas de doute, gardez-donc votre calme et votre concentration jusqu’au bout de l’épreuve !

Examen du permis de conduire : les fautes éliminatoires au départ et à l’arrêt

Départ du véhicule au permis : les fautes éliminatoires

Savoir démarrer et s’arrêter en voiture est une des compétences évaluées au permis. Prenez donc garde aux fautes éliminatoires dès le début de l’épreuve. Voici les erreurs à ne surtout pas commettre au démarrage :

  • Ne pas prendre d’informations, entraînant une mise en danger ou une gêne pour les autres usagers.
  • Caler de manière répétitive à des endroits dangereux pouvant mettre en danger la circulation.
  • Reculer de façon importante (pour un démarrage en côte notamment).
  • Se déporter excessivement sur la gauche.

Les fautes éliminatoires lors de l’arrêt du véhicule

Pour montrer à l’examinateur que vous maîtrisez votre véhicule le jour du permis, ne commettez pas ces fautes éliminatoires lors de l’arrêt :

  • Laisser un espace de sécurité insuffisant avec le véhicule de devant (ne pas anticiper le freinage, mal rétrograder…).
  • S’arrêter en empiétant largement sur une voie de circulation autre que la vôtre.
permis faute eliminatoire au demarrage
Prenez un bon départ le jour permis, en ne commettant pas de fautes éliminatoires au démarrage !

Manoeuvres de l’examen du permis de conduire et fautes éliminatoires

Lors de l’épreuve, vous devez réaliser des manoeuvres, comme un stationnement, une marche arrière ou un demi-tour… Pendant cette étape du permis, les fautes éliminatoires à éviter sont les suivantes :

  • Heurter violemment ou escalader brutalement le trottoir, ce qui pourrait blesser des piétons mais également les personnes dans l’habitacle.
  • Risquer une collision avec un autre usager ou un autre obstacle.

À noter : l’étape des manoeuvres est en général le moment où l’examinateur vous pose les questions de vérifications intérieures, extérieures et de premiers secours.

Examen du permis de conduire : les fautes éliminatoires en circulation

Les fautes éliminatoires aux intersections

Franchir une intersection nécessite prudence et anticipation. Le jour de l’examen du permis, les fautes suivantes sont éliminatoires :

  • S’arrêter de manière non justifiée et causer une gêne ou un danger pour les autres usagers.
  • S’engager sur la voie et risquer de causer un arrêt dangereux (s’engager dans un carrefour encombré par exemple, vous obligeant à vous arrêter au milieu de l’intersection).
  • S’engager en obligeant les autres usagers à manoeuvrer.
  • Effectuer un abus de priorité (c’est le cas si vous avez la priorité mais ne vérifiez pas que les autres conducteurs vous ont bien vu avant de vous engager).
  • Refuser la priorité (oubli d’une priorité à droite ou refus de priorité au passage piéton par exemple).
  • Ne pas respecter un signal indiquant l’arrêt (ne pas s’arrêter, ou pas suffisamment, en présence d’un panneau “stop” par exemple).
  •  
  • Ne pas anticiper suffisamment au niveau d’une intersection non protégée et non visible (manque de contrôles visuels et de ralentissement par exemple).

Bien entendu, il est indispensable de connaître les panneaux d’intersection et de priorité que vous rencontrerez sur la route.

faute eliminatoire
Ne pas marquer l’arrêt à un stop constitue une faute éliminatoire.

Les fautes éliminatoires dans un virage

Pour réussir l’examen du permis de conduire, vous devez savoir comment tenir et tourner le volant dans un virage, mais également éviter ces fautes éliminatoires :

  • Heurter le trottoir.
  • Franchir ou chevaucher de manière prolongée la ligne continue.
  • Franchir ou chevaucher de manière prolongée l’axe médian de la route.
  • Sortir dangereusement du virage (vitesse trop élevée par exemple).

Les fautes éliminatoires lors d’un changement de direction

Lors d’un changement de direction, vous devez prendre toutes les précautions nécessaires pour que l’examinateur du permis ne vous attribue par de fautes éliminatoires telles que :

  • Changer de voie sans aucune prise d’information.
  • Refuser de céder le passage.
  • Utiliser la voie réservée à la circulation inverse.

Les fautes éliminatoires lors d’un croisement ou dépassement

Pour effectuer vos croisements et dépassements en toute sécurité au permis, sans fautes éliminatoires, veillez à ne pas :

  • Refuser la priorité.
  • Risquer une collision ou une sortie de chaussée.
  • Dévier de la trajectoire suite à une mauvaise tenue du volant ou une allure excessive.
  • Heurter le trottoir.
  • Prévoir un espace latéral ou longitudinal insuffisant (exemple type de la queue de poisson si vous vous rabattez trop proche du véhicule que vous venez de dépasser).
  • Entreprendre un dépassement alors que vous êtes sur le point d’être dépassé.
  • Utiliser la voie la plus à gauche lorsque la chaussée contient plus de deux voies.
  • Dépasser par la gauche alors qu’un véhicule annonce son intention de tourner à gauche.
  • Effectuer un dépassement non autorisé sur une chaussée à sens unique.
  • Franchir une ligne continue.
  • Franchir ou chevaucher de manière prolongée l’axe médian de la route.

Candidats à l’examen du permis de conduire, la liste des fautes éliminatoires peut vous paraître longue ! Mais rassurez-vous, les enseignants partenaires de l’auto-école Lepermislibre sont experts en la matière, ils vous aideront à vous préparer pour passer votre permis en candidat libre !

Panneaux d’intersection : signalisation et priorité sur la route

Aborder une intersection en voiture peut s’avérer délicat. Les panneaux d’intersection vous préviennent du type de carrefour à l’approche et vous indiquent les règles de priorité à suivre. Voici les panneaux de signalisation d’intersection à ne pas manquer !

panneau intersection
Les panneaux d’intersection et de priorité sur la route permettent aux usagers de franchir les intersections en toute sécurité.

Les panneaux de signalisation annonçant une intersection

Panneaux d’intersection et de priorité : prévenir et anticiper

Sur la route, vous trouverez des panneaux de signalisation implantés en amont d’une intersection. Ces panneaux indiquent le type d’intersection à venir et la règle de priorité qui s’applique (priorité à droite par exemple). Ils vous permettent d’anticiper et d’adapter votre conduite. En règle générale, les panneaux sont situés environ 150m avant l’intersection hors agglomération et 50m avant en agglomération.

panneau de signalisation d'intersection
Voici trois exemples de panneaux de signalisation d’intersection, qui indiquent les règles de priorité à appliquer.

Panneau de signalisation d’une intersection particulière : le carrefour giratoire

Le panneau d’intersection pour prévenir de l’approche d’un carrefour à sens giratoire (à différencier du rond-point) est facilement identifiable, grâce à ses flèches circulaires. La règle de priorité qui s’applique au niveau de ce type de carrefour est toujours la même : les conducteurs engagés dans l’anneau sont prioritaires.

panneau intersection carrefour giratoire
Panneau d’intersection annonçant un carrefour à sens giratoire.

On remarque que tous ces panneaux d’intersection sont également des panneaux de danger : ils incitent à la vigilance dans ces situations.

Les panneaux de priorité situés au niveau d’une intersection

Alors que les panneaux annonçant une intersection sont placés en amont, les panneaux de signalisation que nous allons vous présenter se situent au niveau même de cette intersection : il vous indique quel comportement adopter et quelles sont les règles de priorité.

Cédez la priorité à l’intersection : le panneau “Cédez le passage”

Le panneau “cédez le passage” au niveau d’une intersection indique que vous devez laisser passer les usagers venant de gauche, de droite et d’en face (si vous tournez à gauche). Ce panneau de priorité vous oblige à ralentir, mais n’exige pas l’arrêt si aucun usager n’est présent. Il peut être accompagné d’une bande blanche en pointillés au sol.

panneau d'intersection cédez le passage
Un des panneaux de priorité rencontré au niveau des intersections : le panneau “cédez le passage”.

Arrêt obligatoire à l’intersection : le panneau “Stop”

Le panneau d’intersection “stop” exige que vous vous arrêtiez pour laisser passer les autres usagers. En présence de ce panneau de priorité, vous devez marquer l’arrêt au niveau de la bande blanche au sol, sans la dépasser. Notez bien que l’arrêt est obligatoire, même si aucun usager n’est présent !

panneaux d'intersection stop
En présence d’un panneau de priorité “stop”, vous devez marquer l’arrêt à l’intersection et céder le passage aux autres usages.

Notez bien que si aucun panneau d’intersection n’est présent, c’est la règle de la priorité à droite qui s’applique.

Les panneaux indiquant une zone de priorité  

Le panneau de priorité ci-dessous à gauche signifie que vous êtes prioritaire sur toutes les intersections sur cette route. La fin de la zone de priorité est signalée par le panneau à droite.

panneau zone de priorité
Les panneaux de zone de priorité marquent l’entrée et la sortie d’une route sur laquelle vous êtes prioritaire à toutes les intersections.

Le respect des panneaux de signalisation d’intersection est donc primordial pour éviter les accidents et la perte de points sur votre permis ! Vous souhaitez en savoir plus sur les panneaux du code de la route ? Avec l’entraînement au code de la route en ligne Lepermislibre, révisez les règles de la circulation routière depuis chez vous en illimité !

Lepermislibre – Crédit agricole : partenaires des jeunes

partenariat lepermislibre crédit agricole
Lepermislibre et le Crédit Agricole s’associent pour aider les jeunes à passer leur permis de conduire !

Le permis de conduire est l’une des clés de l’insertion professionnelle, notamment dans les territoires ruraux ou dans les villes dont le réseau de transports en commun n’est pas optimal. Conscient de cet enjeu, LePermisLibre, l’auto-école en ligne nouvelle génération, apporte sa pierre à l’édifice en nouant un partenariat avec le Crédit Agricole Centre Est.

Objectif ? Permettre à de jeunes adultes d’obtenir leur permis de conduire en toute sérénité. Une aide précieuse pour gagner en indépendance et démarrer dans la vie active !

Avec le Crédit Agricole Centre Est : le code de la route devient GRATUIT !

Le Crédit Agricole a fait des jeunes un axe de développement majeur dans sa stratégie. Fidèle à ses valeurs de banque coopérative et mutualiste, l’axe retenu est celui de « les aider à bien démarrer dans la vie ». Une promesse forte qui est partagée par Lepermislibre et qui doit s’accompagner de solutions bancaires et extra bancaires.

Pour aider les jeunes, nous avions des solutions de financement comme le permis à 1 € par jour, des solutions d’assurance automobile compétitives et des partenariats avec de nombreuses auto-écoles de proximité, etc. Notre objectif est de faciliter le financement du permis de conduire car il reste encore trop coûteux pour cette génération”, indique Bernard Buisson, Directeur Général Adjoint au Crédit Agricole Centre Est.

Par ailleurs, la banque est très impliquée dans l’innovation et l’écosystème des start-ups, à l’instar de son incubateur “le village by CA“. En 2017, le Crédit Agricole Centre Est a rencontré Lepermislibre.

Leur solution nous a intéressés car elle propose une offre digitale sur l’ensemble de notre territoire et cela à un prix très compétitif. Nous avons donc décidé de soutenir cette start-up en contribuant à son développement. Une belle nouvelle preuve de notre engagement pour aider nos clients à bien démarrer dans la vie ”, complète Bernard Buisson, Directeur Général Adjoint au Crédit Agricole Centre Est.

Ainsi, les prospects et clients du Crédit Agricole Centre Est âgés de 18 à 25 ans peuvent désormais bénéficier d’une offre exclusive, disponible dans toute la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les modalités  :

  •   Lepermislibre offre la formation au code de la route aux candidats clients du Crédit Agricole Centre Est.
  •   De son côté, la banque rembourse le premier examen du code de la route (d’un montant de 30 €) lors d’une souscription à un produit ou une ouverture de compte.

Un bon plan à ne surtout pas manquer !

Quel âge pour le permis de conduire ou pour conduire une voiture ?

L’âge légal pour passer le permis de conduire dépend de la formation que vous choisissez, tout comme l’âge minimum pour passer le code de la route. En conduite accompagnée, classique ou en candidat libre, voici à quel âge on peut apprendre à conduire une voiture, passer le permis, puis enfin prendre la route seul !

age permis de conduire
À quel âge peut-on conduire une voiture en conduite accompagnée ? Lepermislibre vous répond !

L’âge pour le permis de conduire en conduite accompagnée

À quel âge peut-on conduire une voiture en conduite accompagnée ?

L’âge minimum pour s’inscrire en conduite accompagnée est de 15 ans. Mais à partir de quel âge peut-on conduire une voiture ? Cela dépend de votre progression.

Pour commencer, vous devez obtenir le code de la route. Suite à cela, vous effectuez votre formation pratique avec un enseignant de la conduite : au moins 20h pour un permis en boîte manuelle et 13h pour un permis en boîte automatique.

Lorsque votre enseignant vous estime prêt, il vous délivre une attestation de fin de formation. Vous pouvez alors débuter la conduite accompagnée avec un proche, en attendant d’avoir l’âge de passer le permis de conduire.

À quel âge peut-on passer le permis de conduire en conduite accompagnée ?

En conduite accompagnée, vous pouvez vous présenter à l’épreuve pratique du permis de conduire dès l’âge de 17 ans. Cet âge minimal a été modifié par un Arrêté le 16 juillet 2016 (il était auparavant de 17 ans et demi).. En cas de succès, vous recevez votre certificat d’examen du permis de conduire (CEPC) mais vous ne pourrez pas conduire seul avant l’âge de 18 ans.

a quel age peut on passer le permis de conduire
Si l’âge pour passer le permis est de 17 ans et demi en conduite accompagnée, vous ne pourrez pas conduire seul avant vos 18 ans !

L’âge pour le permis de conduire en candidat libre ou classique

À quel âge peut-on apprendre à conduire une voiture en candidat libre ou classique ?

Il est possible de s’inscrire en candidat libre ou en auto-école classique à partir de 16 ans, puis de passer l’examen du code de la route à 17 ans. Mais alors, à quel âge peut-on commencer à conduire une voiture ? La réponse : dès que vous vous sentez prêt !

En effet, il n’est pas obligatoire d’avoir obtenu le code de la route pour commencer les leçons de conduite en candidat libre ou classique. Vous pouvez donc faire votre heure d’évaluation de conduite à tout moment, puis effectuer vos leçons dès que vous avez votre NEPH, numéro attestant de votre inscription en préfecture.

Nous vous conseillons bien sûr d’avoir quelques notions de base du code de la route avant de vous lancer dans la conduite, afin de profiter pleinement de vos leçons.

À quel âge peut-on passer le permis de conduire en candidat libre ou classique ?

L’âge pour passer le permis de conduire en candidat libre ou classique est de 18 ans. Pour obtenir une convocation à l’examen, vous devez d’abord avoir obtenu votre code de la route et réalisé vos leçons de conduite. En cas de réussite, vous recevrez votre certificat d’examen du permis de conduire (CEPC) et vous pourrez enfin conduire seul !

Apprendre à conduire et passer le permis avec Lepermislibre

Avec l’auto-école en ligne Lepermislibre, vous apprenez à conduire avec des moniteurs indépendants et diplômés. Vous réservez vos leçons en ligne avec l’enseignant de votre choix, près de chez vous. Votre formation au permis est moins chère et plus flexible avec cette méthode !

A quel âge peut-on passer le permis de conduire avec Lepermislibre ?

Vous êtes candidat libre avec Lepermislibre. Vous pouvez donc vous inscrire à partir de 16 ans, passer votre code à 17 ans. Puis l’âge pour passer le permis de conduire est de 18 ans. Nous vous accompagnons tout au long de votre formation, et avec le sourire !

Vous souhaitez vous lancer ? Inscrivez-vous en ligne pour passer le permis de conduire avec Lepermislibre !

Partenariat Lepermislibre – École de la Deuxième Chance

Le permis de conduire est l’une des clés de l’insertion professionnelle et sociale, notamment dans les territoires ruraux ou dans les villes dont le réseau de transports en commun n’est pas optimal. Conscient de cet enjeu, LePermisLibre, l’auto-école en ligne nouvelle génération, apporte sa pierre à l’édifice en nouant un partenariat avec les Écoles de la Deuxième Chance.

Objectif ? Permettre à de jeunes adultes – dont certains en difficultés – d’obtenir leur permis de conduire en toute sérénité. Une aide précieuse pour gagner en indépendance et démarrer dans la vie active !

partenariat lepermislibre
Lepermislibre s’engage avec les jeunes de l’École de la Deuxième Chance.

Choisir la bonne voie avec les Écoles de la Deuxième Chance

Pour aller plus loin, Lepermislibre s’engage auprès des jeunes en difficulté, avec les Écoles de la Deuxième Chance. Un projet pilote mené en premier lieu avec l’École de la Deuxième Chance de Seine-et-Marne et qui tendra à se développer dans les autres Écoles du territoire.

Pour de jeunes demandeurs d’emploi, l’absence de permis de conduire est bien souvent un handicap dans leur recherche. A partir de ce constat, l’École de la Deuxième Chance propose à ses stagiaires en formation un nouveau package comprenant :

  •   Une formation de 3 mois sur un métier en tension
  •   Un accompagnement par Lepermislibre pour décrocher le précieux sésame

Pour offrir à ces jeunes des formations professionnelles d’avenir, l’École de la Deuxième Chance s’associe avec des organisations locales, telles que les Plombiers du Numérique, spécialisée dans le déploiement de la fibre optique.

Ceux qui n’avaient jusque là aucune solution pour accéder au permis de conduire, peuvent désormais bénéficier des formations innovantes, efficaces et peu onéreuses de la start-up Lepermislibre.

Le permis en poche, plus de 500 jeunes (en formation en Ile-de-France) disposent déjà d’un maximum de chances pour trouver un emploi en fin de parcours.

« L’avantage premier pour ces jeunes est de bénéficier d’un dispositif d’insertion complet. Aujourd’hui, le permis de conduire est indispensable pour accéder au marché de l’emploi. En leur faisant bénéficier de ce partenariat, nous venons compléter nos outils pour favoriser leur insertion sociale et professionnelle « , commente Mme Daga, Responsable communication à l’Ecole de la Deuxième Chance en Seine-Et-Marne.

Lepermislibre, récemment mis en avant par Maddyness pour ses partenariats d’avenir, ne compte pas s’arrêter là !

Nous sommes fiers de ces nouveaux partenariats. Ils sont la preuve que nous souhaitons faciliter l’accès au permis de conduire à des centaines de milliers d’étudiants. Le tout à des prix défiant toute concurrence ! Ces partenariats ont démarré avec succès fin octobre. Nous travaillons actuellement sur de nouvelles collaborations et restons à l’écoute de tous ceux qui souhaiteraient nous accompagner dans notre engagement, “ conclut Romain Durand, Directeur Général LePermisLibre.