Quelles sont les spécificités du code de la route pour les gyroroues ?

Les gyroroues font partie des Engins de Déplacement Personnel Motorisés, tout comme les trottinettes électriques, les hoverboard, les gyropodes, et les patrouilleurs. Depuis quelques années, cette nouvelle catégorie de véhicules séduit de plus en plus d’utilisateurs, à la recherche d’un mobilité plus économique, plus rapide et plus fun ! Mais même si ce moyen de transport procure un sentiment de liberté, il n’en reste pas moins soumis à des règles et des obligations spécifiques, mises en place depuis le 25 octobre 2019, et désormais étudiées dans les cours de code de la route. Alors que dit le code de la route concernant les gyroroues ? Nous faisons le point.

SOMMAIRE

les règles du code de la route pour les gyroroues

Définition et fonctionnement du gyroroue

Le gyroroue, également connu sous le nom de monocycle auto-équilibré, de mono-roue électrique ou de monocycle électrique, est un engin de déplacement urbain individuel. Contrairement au gyropode, il n’est pourvu que d’une seule roue et n’a pas de guidon.

Il se compose donc d’un moteur gyroscopique et d’une roue dotée de capteurs, carénée, ainsi que de deux marchepieds escamotables, et d’une batterie qui est rechargeable sur secteur.

Pour mettre le moteur en marche et le faire avancer, il suffit à l’utilisateur de se pencher en avant. La vitesse de l’engin sera dès lors proportionnelle à son inclinaison, et la direction de la trajectoire sera contrôlée par les pressions des mollets exercée sur la roue.

Les règles du code de la route pour l’utilisation des gyroroues

À partir de quel âge peut-on circuler en gyroroue ?

L’utilisateur du gyroroue doit être âgé d’au moins 12 ans, l’âge minimum requis pour avoir le droit de conduire n’importe quel EDPM. Le gyroroue est prévu pour un usage exclusivement personnel. Bien que son ergonomie ne s’y prête absolument pas, précisons tout de même qu’il est interdit de circuler à deux sur un gyroroue, quel que soit l’âge du deuxième individu.

Quelle est la vitesse maximale autorisée ?

Avant la mise en œuvre de la loi sur les EDPM, certains modèles pouvaient dépasser les 50 km/h. Aujourd’hui, la vitesse maximale imposée pour les constructeurs et les utilisateurs, est de 25km/h. Toutefois, il arrive encore de trouver, sur le marché, des gyroroues dépassant cette vitesse. Sans compter que certains utilisateurs n’hésitent pas à les faire débrider ! Sachez que dans les deux cas, vous serez en infraction pour non respect de la limitation de vitesse imposée pour la mobilité en EDMP, et que cela peut vous coûter cher !

Il est vrai que rouler à 25km/h peut paraître contraignant d’un premier abord… Mais cette vitesse maximum est imposée pour votre sécurité ! Rouler rapidement avec un tel engin représente, en effet, un grand risque en cas d’accident, car ils ne sont pas conçus pour résister aux chocs, et ne vous fournissent aucune protection !

Mobilité des gyroroues : ou a-t-on le droit de circuler ?

En agglomération, les gyroroues ont l’obligation d’emprunter les bandes cyclables ou les pistes prévues à cet effet. Si il n’y en a pas, ils pourront alors circuler sur les routes dont la vitesse maximale est de 50 km/h.

Hors agglomération, les gyroroues n’ont le droit de circuler que sur les pistes cyclables et les voies vertes.

Il existe toutefois des dérogations, accordées dans certaines villes et sous certaines conditions, aux conducteurs de gyroroues, qui pourront alors :

  • circuler au pas sur les trottoirs, à condition de ne pas gêner ou mettre en danger les autres utilisateurs et de suivre la réglementation des passages pour piétons,
  • circuler, hors agglomération, sur certaines routes donc la vitesse maximale autorisée ne dépasse pas 80 km/h.

Sauf dérogation disant le contraire, il est interdit de circuler sur le trottoir, mais vous avez le droit d’y marcher en tenant votre gyroroue à la main, moteur coupé.

Quels sont les usages qui sont interdits ?

Lorsque vous circulez en gyroroue, vous n’avez pas le droit d’utiliser vos écouteurs pour écouter de la musique, ou répondre au téléphone. Par ailleurs, vous ne devez pas tenir votre smartphone à la main.

Pour rouler en gyroroue en toute sécurité, vous devez conduire prudemment et de façon responsable. C’est ainsi que de la même façon qu’il est interdit de conduire une voiture en état d’ivresse, il est également prohibé de conduire un gyroroue en étant sous l’influence de stupéfiants ou en état d’ébriété.

Les équipements obligatoires pour les gyroroues

Au même titre qu’il existe des équipements obligatoires pour voitures, certains équipements sont obligatoires pour les gyroroues. Sur les pistes cyclables, les voies vertes et en agglomération, le port du casque n’est pas imposé. Toutefois, il reste fortement recommandé !

Lorsque la visibilité est insuffisante, de nuit comme de jour, en et hors agglomération, les utilisateurs de gyroroues sont tenus de porter des équipements ou des vêtements réfléchissants (brassard, gilet, etc.) 

Par ailleurs, tout comme le prévoit le code de la route pour les trottinettes électriques, les gyroroues devront également être équipés, à compter du 1er juillet 2020 :

  • de catadioptres (dispositifs rétro-réfléchissants),
  • de feux de position (aussi bien à l’avant qu’à l’arrière),
  • d’un système de freinage,
  • d’un avertisseur sonore.

Les gyroroues sont également soumis à une obligation d’assurance en responsabilité civile spécifique, qui permettra d’indemniser les victimes, en cas d’accident avec l’engin.

Quelles sont les sanctions prévues en cas de non respect du code ?

Les contrevenants au code de la route pour les gyroroues écoperont d’un amende de :

  • 35 € : pour le transport d’un passager, le non-respect des règles de circulation, le non-port d’un équipement ou de vêtements rétro-réfléchissants, pour la tractation, la poussée d’une charge ou le fait de s’être fait remorqué avec un gyroroue,
  • 135€ : en cas de débridage de l’engin ou pour la circulation non-autorisée sur un trottoir,
  • 1500€ : pour avoir circulé avec un engin ne respectant par la vitesse maximale par construction fixée à 25 km/h.

Sachez enfin qu’il n’existe pas encore de règles de stationnement spécifiques pour les gyroroues, mais qu’une réglementation est en cours. Si vous souhaitez en savoir plus, sur les règles du code de la route pour les différents EDPM, n’hésitez pas à vous inscrire en ligne, aux cours de code dispensés par Lepermislibre.

10 conseils pour avoir son code du premier coup

Vous vous préparez à passer l’épreuve théorique du permis ? Dans cet article, nous vous donnons 10 conseils à suivre pour réviser votre code de façon efficace, et mettre toutes les chances de votre côté pour réussir votre code du premier coup !

SOMMAIRE

conseils pour avoir son code du premier coup

Conseil n°1 : lisez bien vos cours de code

Avant de passer à la pratique, la théorie reste indispensable ! Prenez le temps de bien lire vos cours de code, ils contiennent des connaissances essentielles. Pour cela, vous pouvez vous procurer un manuel écrit, consulter des cours de code sur internet comme ceux de l’auto-école en ligne Lepermislibre, ou même réviser via une application de code de la route. Dans l’idéal, essayez-de lire vos cours au minimum 3 fois de suite, en prenant tout votre temps, de manière à bien vous imprégner de leur contenu. Si cela vous aide, vous pouvez même les lire à voix haute.

Conseil n°2 : assurez-vous d’avoir bien compris

Pour mémoriser vos cours et répondre correctement aux questions du code de la route, il est impératif de bien comprendre ce que vous apprenez, et ce qui vous est demandé. Pour vous en assurez, vous pouvez expliquer à une personne de votre entourage ce que vous avez lu après avoir révisé vos cours. Cela vous aidera à mémoriser les informations principales et vous permettra de savoir si vous avez bien compris. Faites ensuite un test thématique, c’est-à-dire un test dont les questions sont toutes en lien avec le cours que vous venez de réviser. Essayez de bien comprendre l’objectif de la question, et de vous remémorer les informations du cours pour y répondre. Et procédez ainsi pour les 10 thématiques du code de la route !

Conseil n°3 : soyez assidu et révisez régulièrement

Pour avoir son code du premier coup, mieux vaut éviter le « bourrage de crâne » à la dernière minute, qui ne sert strictement à rien ! Privilégiez plutôt une méthode progressive et régulière, qui vous permettra de mémoriser sur le long terme tout ce que vous allez étudier. Il vous sera alors plus facile de vous en souvenir le jour de l’examen. Pour vous organiser et être certain de ne pas vous décourager, nous vous recommandons de déterminer, très objectivement, la fréquence à laquelle vous pourrez apprendre et réviser. Ceci fait, il ne vous restera plus qu’à vous en tenir à votre planning.

Conseil n°4 : n’hésitez pas à demander de l’aide

Au cours de votre formation au code, il peut arriver qu’une notion vous semble floue, ou que la correction de certaines questions ne vous paraisse pas claire. C’est pourquoi chez Lepermislibre, des professionnels de la route sont à disposition pour vous aider. Notre service pédagogique répond à toutes vos questions par chat, et des séances de révision du code en live animées par Séverine, enseignante de la conduite diplômée, sont organisées chaque semaine pour vous aider à progresser.

Conseil n°5 : ne vous mettez pas la pression

Même si vous faites tout pour avoir votre code du premier coup, ne commettez pas l’erreur de vous mettre trop la pression ! Prenez le temps de bien étudier chaque cours, revenez plusieurs fois sur les notions qui vous semblent difficiles et n’hésitez pas à vous mesurer aux tests de code de la route autant que nécessaire. Ce n’est que de cette façon que vous pourrez constater vos progrès ! Gardez toujours en tête que l’erreur est humaine, et que c’est en vous corrigeant que vous progresserez. Alors relativisez, pensez positif et restez plutôt concentré sur tout le travail que vous avez déjà accompli !

Conseil n°6 : la première impression est toujours la bonne

Revenir sur son premier instinct n’est généralement pas conseillé. Si le travail réalisé en amont a été bien fait, les réponses que vous donnerez aux questions seront presque automatiques. Inutile donc de toujours tergiverser et de chercher les pièges là où il n’y en n’a pas, cela ne peut que vous faire perdre du temps et vous déstabiliser. Fiez-vous à votre première impression et à votre jugement, et ne changez votre réponse que si vous êtes vraiment sûr de vous être trompé.

Conseil n°7 : scrutez tous les détails de la photo

L’examen théorique du code de la route se compose de questions à choix multiples, pour lesquelles plusieurs réponses sont parfois possibles. Observez bien les photos pour chaque question, scrutez les détails aux quatre coins, afin d’éviter qu’un indice ne vous échappe. Chaque élément a son importance et doit être pris en compte pour vous permettre de donner la ou les bonnes réponses : un clignotant enclenché, un piéton au loin, un panneau de signalisation temporaire… rien n’est laissé au hasard, si ces éléments sont présents, c’est qu’ils sont significatifs !

Conseil n°8 : prenez les questions les unes après les autres

Lors de chaque session de code, vous serez interrogé sur 40 questions, portant sur les 10 thèmes du code de la route. Vous disposez de 20 secondes pour répondre à chaque question, ce qui vous laisse le temps de sélectionner la ou les réponses qui vous paraissent les plus adéquates. Inutile donc de vous précipiter, restez concentré et focalisé uniquement sur la question en cours, gardez votre calme comme vous le feriez chez vous, lors de vos entraînements.

Conseil n°9 : ne perdez pas vos moyens en cas d’erreur

Même si vous avez tout donné lors de votre apprentissage du code de la route, il arrive de faire des erreurs le jour de l’examen, parfois liées au stress ou à la précipitation. Si vous pensez vous être trompé, ne vous focalisez pas sur cette erreur, laissez derrière vous la question concernée et passez à la suivante ! Dites vous bien que ce n’est pas si grave, après tout, l’objectif est d’obtenir au minimum 35 points sur 40. Vous avez donc droit à 5 erreurs, souvenez-vous-en, rien n’est jamais perdu !

Conseil n°10 : reposez-vous la veille de l’examen

Il est évident que vous aurez bien plus de chances de réussir l’épreuve théorique du permis, si vous vous présentez le jour J, en étant au mieux de votre forme. Pour cela, détendez-vous au maximum, mangez léger et pensez à vous coucher tôt. Nous ne conseillons pas de trop réviser la veille de l’examen, car cela ne pourra que vous desservir et risque d’engendrer plus de stress. Le plus gros du travail doit être fait dans les semaines qui précèdent l’examen, et non quelques heures auparavant !

Vous avez lu attentivement tous nos conseils ? Alors à vous de jouer ! Si vous les suivez scrupuleusement, vous aurez de grandes chances d’avoir votre code du premier coup. Pour plus de conseils et pour accéder à notre entraînement au code en ligne, aux révisions en live avec Séverine, et bien plus encore, inscrivez-vous en quelques clics avec Lepermislibre, votre auto-école à domicile !

Découvrez en vidéo les conseils de Séverine, enseignant partenaire Lepermislibre, pour avoir son code du premier coup !

Qu’est-ce que l’ESP ?

L’ESP est un dispositif électronique de contrôle de la trajectoire du véhicule, dans les cours de code de la route comme l’une des nouvelles technologies d’aide à la conduite. Il permet de renforcer la sécurité du véhicule et des passagers, en évitant les sorties de route et les accidents. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Nous vous expliquons tout !

SOMMAIRE

L'ESP et les cours de code de la route

L’ESP, une technologie d’aide à la conduite inscrite au code de la route

Définition de l’ESP 

L’ESP (Electronic Stability Program), également appelé ESC (Electronic Stability Control), est un dispositif électronique de contrôle de la trajectoire du véhicule. Il a vu le jour en 1990, sous l’impulsion de Bosch, à la demande des constructeurs automobiles BMW et Mercedes-Bentz. Il s’agit d’un dispositif de sécurité et d’aide à la conduite, tout comme l’AFU (Assistance au Freinage d’Urgence), l’ASR (Antipatinage des Roues) ou l’ABS (Antiblocage des Freins). Son action à pour but de corriger la trajectoire du véhicule, lorsque les roues ne répondent plus correctement au volant, et que le risque de sortie de route est ressenti. L’ESP fait partie des équipements obligatoires de voiture pour les modèles construits dès 2012.

Des capteurs électroniques pour détecter le risque

L’ESP comprend de nombreux capteurs électronique, placés à différents endroits stratégiques du véhicule et destinés à lui transmettre les informations qui lui permettront de fonctionner correctement : 

  • des capteurs de vitesse qu’on retrouve sur les roues,
  • un capteur d’accélération transversale, permettant de remarquer les mouvements latéraux qui sortent de l’ordinaire,
  • un capteur d’angle de braquage, qui permet à la fois de déterminer la vitesse et l’angle de braquage, 
  • un capteur de lacet, qui permet de surveiller les rotations que le véhicule effectue sur son axe vertical.

Fonctionnement de l’ESP

L’ESP agit comme une béquille, en déclenchant de manière sélective un freinage automatique, afin de corriger les écarts de trajectoire du véhicule :

  • dans le cas où le véhicule sous-vire, c’est à dire quand il tourne moins que prévu à cause de l’essieu avant qui glisse vers l’extérieur, l’ESP va freiner la roue arrière intérieure,
  • dans le cas où le véhicule survire, c’est à dire quand il tourne plus que prévu à cause de l’essieu arrière qui dérive vers l’extérieur, l’ESP va freiner la roue avant extérieure.

Si cette action s’avère insuffisante, l’ESP va procéder de la même façon sur les autres roues. Dans le même temps, il peut également réduire la puissance excédentaire des roues motrices en jouant sur l’accélérateur et l’antipatinage.

Finalité de l’ESP et réglementation du code de la route

L’objectif de l’ESP est de corriger la trajectoire d’un véhicule, quand ses roues ne répondent pas comme il faudrait aux mouvements du volant. En remettant le véhicule dans le droit chemin, il lui permet de conserver une trajectoire idéale.

Sa finalité est donc d’assurer la sécurité du conducteur, en évitant tout accident inhérent à une sortie de route ou une perte de contrôle de la voiture. L’ESP assure donc un rôle non négligeable quand on sait que, à l’instar du non-respect des limitations de vitesse ou de la conduite en état d’ivresse, les sorties de route provoquent chaque année de nombreux accidents graves et mortels.

Attention cependant, l’ESP ne dispense pas de respecter le code de la route ! Bien qu’il constitue une aide, il ne permet pas d’éviter toute perte de trajectoire. Vous devez bien entendu avoir une allure adaptée, respecter les règles de circulation et rester vigilant en toute situation.

ESP en panne

Que faire en cas de panne de l’ESP ?

Comme tout équipement, l’ESP peut s’user, dysfonctionner ou même tomber en panne ! Pour savoir si l’ESP de votre voiture fonctionne correctement, pensez à bien surveiller le voyant qui le représente sur votre tableau de bord. Vous le reconnaîtrez facilement par sa couleur orange et son icône représentant une voiture qui dérape. Si l’ESP fonctionne correctement, ce voyant ne doit s’afficher qu’au démarrage de votre véhicule ou en cas d’utilisation du système. S’il reste allumé en dehors de ces deux cas, n’hésitez pas emmener votre véhicule au garage, car rouler avec un ESP défectueux ou en panne, vous mettra en danger.

L’ESP fait partie des équipements qui vont être vérifiés, comme le prévoit le code, lors du contrôle technique. En cas de voyant défectueux ou non fonctionnel lors de ce contrôle, votre véhicule sera recalé et vous devrez procéder aux réparations inhérentes avant de repasser une contre-visite.

Sachez enfin qu’il est possible de débrancher temporairement l’ESP, comme par exemple, pour faciliter le démarrage de votre véhicule dans la neige. Toutefois, pour des raisons évidentes de sécurité, cette action doit rester exceptionnelle ! 

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce que prévoit le code pour l’ASR, l’ESP ou tout autre élément de sécurité routière, n’hésitez pas à consulter les cours de notre auto-école en ligne Lepermislibre.

Comment avoir son code de la route rapidement ?

Nous vous l’accordons, les révisions du code ne sont pas forcément une partie de plaisir, et les démarches administratives pour passer l’examen peuvent en décourager certains. Pourtant, en s’y prenant de la bonne manière, il est tout à fait possible d’avoir le code rapidement, et bien plus facilement qu’il n’y paraît ! Suivez simplement le guide.

SOMMAIRE

les conseils Lepermislibre pour avoir son code rapidement

Bien s’organiser pour être efficace et avoir son code rapidement

Travaillez régulièrement

Que vous choisissiez de passer le code avec une auto-école traditionnelle, en vous entraînant avec une application de code de la route, ou via une auto-école en ligne comme Lepermislibre, l’important est d’être RÉ-GU-LIER. Mettez en place un planning de révision, approprié à vos attentes et conforme à votre style de vie, et tenez-vous y ! En effet, travailler régulièrement vous permettra non seulement de mieux mémoriser et donc d’apprendre plus vite, mais c’est aussi la meilleure façon de retenir les cours de code sur le long terme. Vous augmenterez ainsi vos chances d’obtenir le code rapidement, et cela ne pourra que vous servir pour la suite de votre formation pratique à la conduite.

Testez vos connaissances et apprenez de vos erreurs

Après avoir potassé vos cours, les tests de code de la route et examens blancs restent la meilleure façon de vous préparer à l’épreuve finale. Cela vous permet de confronter vos connaissances théoriques à la pratique, et de savoir précisément ce que vous avez appris, compris et retenu. Vous pourrez vous rendre compte de vos points forts et de vos points faibles, et adapter vos révisions en conséquence. N’hésitez pas à revenir régulièrement à vos cours pour consolider vos connaissances si besoin.

D’autre part, ne soyez pas découragé si vous faites beaucoup d’erreurs au début, c’est comme ça que l’on apprend ! L’important est de comprendre pourquoi vous vous êtes trompé et de pouvoir vous corriger, de manière à ne pas refaire la même erreur par la suite. En répétant vos entraînements régulièrement, les réponses finiront par devenir un réflexe.

Ne stressez pas et restez concentré

Même si la perspective de passer un examen vous stresse ou vous angoisse, vous devez apprendre à laisser tout cela de côté ! Le stress ne pourra qu’altérer vos facultés de concentration, ce qui vous empêchera d’apprendre correctement. Gardez en tête que le code de la route n’est pas fait pour vous piéger, mais pour vous donner les bases et les réflexes dont vous aurez besoin pour conduire en toute sécurité. Ce n’est pas un apprentissage facile certes, mais avec une bonne préparation, vous finirez par vous imprégner de la logique des questions du code, il n’y a aucune raison de ne pas y arriver. 

D’autre part, plus vous serez concentré sur votre travail, plus vite vous progresserez et obtiendrez le code de la route. Installez-vous confortablement dans un lieu calme, loin de tout bruit qui pourrait vous déranger et n’hésitez pas à éteindre votre téléphone portable, votre tablette ou votre ordinateur si vous ne les utilisez pas pour vos révisions. Ne faites surtout pas plusieurs choses en même temps, toute distraction ne fera que vous faire perdre du temps. 

Réviser avec l’auto-école en ligne Lepermislibre

Des cours théoriques complets pour apprendre le code

Chez Lepermislibre, nous vous proposons une formation pour passer le code sur internet, qui permet de s’entraîner à domicile et d’avoir son code rapidement. Vous y avez accès en illimité, depuis votre téléphone, votre ordinateur ou votre tablette. Vous pouvez commencer par parcourir les cours, illustrés par des photos et vidéos, et réalisés par des professionnels de la sécurité routière. Ils portent sur les 10 thématiques du nouveau code de la route, telles que le conducteur, la circulation routière, les premiers secours, les autres usagers, l’environnement, la mécanique et ses équipements, et la sécurité du passager et du véhicule.

Des tests d’entraînements en illimité

Après avoir bien appris et révisé vos cours, vérifiez ce que vous avez retenu en vous confrontant à nos séries de tests du code de la route, conformes à celles de l’examen officiel, et corrigées en détails pour vous aider à progresser. Selon vos besoins, vous pouvez vous entraîner avec : 

  • des tests thématiques, portant sur le cours de votre choix,
  • des tests aléatoires, portant sur tous les thèmes confondus,
  • des examens blancs, dont les questions sont réparties comme le jour de l’examen, et pour lesquelles vous avez un temps de réponse limité.

Des séances de révision du code en live

Notre auto-école nouvelle génération vous propose également de vous entraîner via des séances de révision du code en live dispensées par Séverine, enseignante de la conduite diplômée. Chaque séance dure environ une heure et comprend un test de code à faire en sa compagnie, corrigé en direct. Elle vous donnera des explications précieuses et des conseils pour bien comprendre les questions et progresser rapidement. Si un sujet vous pose encore problème, ou si vous avez des incompréhensions, vous pourrez lui en faire part via le chat, afin qu’elle vous apporte des réponses.

Nous vous aidons à avoir le code rapidement

Vous pouvez suivre votre progression en consultant l’historique de vos résultats en ligne. Vous saurez ainsi si vous êtes réellement prêt à passer l’examen. Par ailleurs, bien que nous vous laissions totalement libre pour votre apprentissage et vos révisions, nous ne vous laissons pas seul pour autant ! Notre service pédagogique reste à votre disposition, tout au long de votre apprentissage, pour répondre à toutes vos questions sur le code de la route. Et si vous voulez maximiser vos chances d’avoir votre code rapidement, vous pouvez même compter sur un coaching personnalisé.

S’inscrire à l’examen pour passer le code rapidement

Une inscription en ligne très rapide 

Vous pouvez vous inscrire à l’examen du code de la route en ligne rapidement, sans forcément passer par une auto-école traditionnelle. Les centres d’examen du code proposent en effet une inscription en candidat libre, directement depuis leur site internet, en quelques clics. Avec cette méthode, le délai d’attente pour passer l’épreuve théorique est de 24h seulement ! Vous pouvez donc réserver votre place à l’avance, ou au dernier moment, selon votre préférence.

Demandez votre NEPH avant tout

Pour vous inscrire, vous devez au préalable obtenir votre numéro NEPH (Numéro d’Enregistrement Préfectoral Harmonisé). Si vous n’avez jamais passé de permis ou n’avez jamais été inscrit dans une auto-école, il suffit d’en faire la demande sur le site de l’ANTS. Vous le recevrez sous une dizaine de jours, et celui-ci restera valable pendant 6 ans.

Choisissez enfin votre session d’examen du code !

Lorsque vous êtes fin prêt à passer l’épreuve du code, rendez-vous sur le site du centre agréé de votre choix, tel que La Poste, Objectif Code ou Dekra, pour y réserver une place d’examen. Les candidats Lepermislibre peuvent aussi localiser les centres agréés les plus proches de chez eux et effectuer la réservation directement depuis leur espace de code en ligne. Il suffit de choisir le lieu, la date et l’heure, et de régler la somme de 30€ (tarif unique fixé par l’État pour le passage de l’examen théorique). Rendez-vous sur place le jour J muni de votre convocation et de votre pièce d’identité pour passer le test. Vous recevrez votre résultat dans les 48 heures suivantes, par email.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour réviser votre code de façon optimale et vous présenter à l’épreuve théorique au plus vite. Avec 85% de réussite à l’épreuve, l’auto-école en ligne Lepermislibre reste à votre disposition pour vous aider à avoir votre code rapidement !

Assistance au freinage d’urgence, ou AFU : kesaco ?

L’AFU (Assistance au Freinage d’Urgence) est l’un des éléments étudiés dans les cours de code de la route, en lien avec la sécurité du passager et du véhicule. Ce dispositif fait partie des nouvelles technologies proposées par les constructeurs de voiture pour réduire le taux d’accidents sur la route. Découvrez comment fonctionne l’AFU et dans quelles situations elle peut être utile.

SOMMAIRE

aide au freinage d'urgence sur la route

Définition de l’AFU, nouvelle technologie inscrite au code de la route

Qu’est ce que l’AFU ?

L’AFU, ou Assistance au Freinage d’Urgence, est un dispositif électronique conçu pour aider à arrêter plus rapidement votre véhicule lorsque vous êtes confronté à une situation de freinage d’urgence.

Bien qu’elle ne fasse pas partie à ce jour des équipements obligatoires pour les voitures, l’AFU est généralement proposée sur les modèles récents. En fonction du véhicule choisi, cette fonction peut revêtir d’autres noms, tels que la PBA (Assistance au freinage prévisible) ou l’EBA (Emergency Brake Assist). Bien qu’elles aient la même finalité, ces fonctions peuvent différer légèrement de l’AFU, de par leur conception.

Comment fonctionne ce dispositif ?

Lorsqu’une situation d’urgence ou de danger se présente au conducteur, ce dernier aura comme réflexe d’ôter rapidement son pied de la pédale d’accélérateur afin de le placer sur la pédale de frein. 

Or, l’AFU est dotée d’un calculateur capable d’associer la rapidité de ce geste et la force avec laquelle vous enfoncez la pédale de frein, comme étant des signes de freinage d’urgence. 

C’est ainsi que si vous appuyez rapidement et suffisamment fort sur la pédale de frein, l’AFU va se déclencher automatiquement pour porter la pression de freinage à son maximum.

Parallèlement à cela, les systèmes d’ABS (système antiblocage des roues) et d’ESP (Electronic Stability Program) vont également intervenir, pour éviter toute perte de contrôle du véhicule et lui permettre de ralentir et de s’arrêter en toute sécurité. 

Dans quelles circonstances l’AFU peut-elle s’avérer utile ?

Exemples de situations nécessitant un freinage d’urgence

L’AFU est un système de freinage d’urgence très utile pour parer aux nombreux dangers que vous pourrez rencontrer sur la route. Il existe, en effet, une multitude de situations où vous serez amené à freiner brusquement. C’est le cas, par exemple : 

  • quand un piéton ou un animal traverse brusquement la route, 
  • quand un cycliste choisit de se rabattre, sans prévenir, devant votre véhicule,
  • lorsqu’une des portières d’un véhicule à l’arrêt s’ouvre soudainement,
  • lorsqu’en roulant sur l’autoroute, vous êtes tout à coup confronté à un embouteillage, etc. 

Chacune de ces situations nécessitera un freinage rigoureux de votre part, qui vous permettra d’éviter le danger et ne pas heurter le véhicule, l’objet ou la personne se trouvant devant vous.

Les avantages de l’AFU

L’AFU est particulièrement efficace pour aider le conducteur dans des situations où il a vu le danger, mais où même en freinant à temps, il n’arriverait pas à arrêter le véhicule à lui seul. En entrant en action, l’AFU va ainsi permettre de :

  • abaisser la vitesse du véhicule avant la collision (quand cette dernière ne peut pas être évitée)
  • réduire les dommages matériels sur le véhicule
  • limiter les blessures des conducteurs et passagers

Les limites de l’AFU et l’importance de respecter le code de la route

Comme son nom l’indique, l’AFU fonctionne uniquement en cas de commande de freinage. Cela signifie que si les actions entreprises pour arrêter votre véhicule sont imprécises, inadaptées ou trop tardives, l’AFU risque de ne pas s’enclencher ou de le faire trop tardivement. 

Il faut bien prendre en considération que l’AFU ne peut pas scruter les risques ou s’apercevoir des obstacles qui peuvent se dresser sur la route à votre place. C’est donc toujours à vous de le faire et d’entreprendre les actions d’évitement qui s’imposent. 

C’est pourquoi il est important de toujours prendre le volant dans de bonnes conditions, en étant bien reposé et en bannissant tout comportement à risque tel que l’alcool au volant, par exemple. 

Il est également primordial de bien respecter le code de la route, notamment au niveau des limitations de vitesse, du respect des feux de signalisation et de non franchissement de la ligne blanche par exemple.

Sans compter que chaque AFU ne se déclenche que si les seuils requis sont dépassés ou atteints… En d’autres termes, l’AFU ne vous fournira une puissance d’arrêt additionnelle que si elle estime que vous vous trouvez dans une situation d’urgence !

En conclusion, bien que l’AFU soit une aide au freinage très précieuse dans grand nombre de cas, gardez bien en tête que votre vigilance et votre bon comportement en tant que conducteur restent indispensables pour faire face aux imprévus et éviter les accidents. D’où l’intérêt de respecter les règles de sécurité et du code de la route, objectif principal de l’auto-école en ligne Lepermislibre pour la formation de ses candidats !

Les applications de code de la route : bien choisir sa formation

Il est possible aujourd’hui de réviser le code en ligne, plutôt que dans une école de conduite traditionnelle. Vous pouvez ainsi choisir de vous entraîner via une application de code de la route, ou via une formation en ligne, puis passer l’épreuve théorique en candidat libre. Voici comment procéder.

SOMMAIRE

application lepermislibre

Pourquoi choisir de s’entraîner avec une application de code de la route ?

Réviser à son rythme, de chez soi

De nombreux candidats optent pour une application de code de la route pour ne pas avoir à suivre, plusieurs fois par semaine, les cours dispensés par une école de conduite traditionnelle. Il est vrai que les horaires proposés ne s’adaptent pas forcément à tous les emplois du temps, et qu’en fonction du lieu où l’on habite, il n’est pas toujours aisé de s’y rendre. Apprendre le code sur internet est donc plus pratique.

Par ailleurs, pour réviser le code de la route de façon optimale, il est primordial de se trouver dans de bonnes conditions. En travaillant votre code depuis votre téléphone portable, une tablette ou un ordinateur, vous pourrez vous isoler dans un endroit calme où personne ne viendra vous déranger. Cela vous permettra de vous concentrer et de bien mémoriser.

Une formation au code bien moins chère

En plus d’être plus pratiques, les applications pour le code de la route sont en général bien moins chères que les formations proposées dans les auto-écoles classiques, qui coûtent en moyenne 313€ (selon une étude interne menée en 2019 auprès de 50 auto-écoles). Chez Lepermislibre par exemple, notre code en ligne est ainsi 16x moins cher, pour un accès illimité pendant un an !

Qu’en est-il des applications de code de la route gratuites ?

Il existe un vaste choix d’applications de code de la route, téléchargeables depuis le Play Store ou l’App Store. Mais prenez garde aux annonces trop alléchantes ! En effet, bien que certaines des applications de code de la route se disent « gratuites » ou proposent « des cours de code gratuits », force est de constater que dans la plupart des cas il faut toujours payer à un moment ou à un autre, soit pour accéder à des contenus supplémentaires, ou tout simplement pour continuer à utiliser l’application.

Conseil pratique : assurez-vous bien sûr de posséder un téléphone portable compatible, tel qu’un Android ou un iPhone dernière génération. Il est également conseillé de disposer d’un forfait incluant la 3G, la 4G ou la 5G, si vous ne voulez pas être limité à l’accès à une connexion à un réseau wifi pour utiliser votre application de code de la route.

L’entraînement en ligne Lepermislibre : bien plus qu’une simple application pour réviser le code

Un entraînement au code complet et conforme à l’examen

L’entraînement au code de la route Lepermislibre est réalisé par des experts de la sécurité routière, pour vous garantir une préparation conforme aux exigences de l’examen théorique de 2020. Notre formule en ligne comprend :

  • des cours portant sur les 10 thématiques officielles du nouveau code de la route, illustrées par des photos et des vidéos prises en situation réelle
  • plus de 2500 questions de code de la route régulièrement mises à jour, similaires à celles qui vous seront posées le jour de l’examen
  • un nombre illimité de tests de code et d’examens blancs spécialement conçus pour vous entraîner de manière optimale à l’épreuve théorique
  • des séances régulières de révision du code en live animées par une enseignante diplômée de la conduite

C’est ainsi qu’une fois votre inscription sur notre site réalisée, vous aurez accès à tous ces outils intuitifs pour réviser votre code à domicile. Et cela pendant un an, sans aucun engagement ni renouvellement de paiement.

Un service rarement proposé par une application de code : l’inscription à l’examen

Passer par une application pour réviser le code de la route signifie bien souvent que vous devrez réaliser seul toutes les formalités administratives pour vous inscrire à l’épreuve théorique. Ce n’est pas le cas avec Lepermislibre ! En effet, vous avez accès depuis votre espace personnel à toutes les démarches pour obtenir ou récupérer votre numéro NEPH, puis vous inscrire à la session de code de votre choix, sans payer les frais habituellement facturés par les auto-écoles traditionnelles pour ce genre de services. 

Vous pouvez ainsi réserver votre session d’examen à La Poste par exemple, directement depuis votre espace en ligne, en quelques clics seulement. L’inscription coûte 30€, tarif unique en France fixé par le gouvernement pour tous les centres d’examen. 

Sachez enfin que vous pouvez réserver votre passage à l’examen la veille pour le lendemain. Une fois l’examen passé, vous recevrez vos résultats directement dans votre boîte mail.

Une équipe dédiée à votre réussite

Lors de votre apprentissage du code, vous pourrez vous rendre compte de vos progrès, jour après jour, grâce aux outils de suivi et d’aide en ligne. Notre équipe pédagogique est également joignable en cas de besoin, par chat mail et téléphone. Nous pouvons vous proposer un coaching personnalisé, vous aider pour vos démarches administratives, et répondre à toutes vos questions. Grâce à tout cela, nous enregistrons auprès de nos candidats un très beau taux de réussite de 85% à l’examen du code, contre une moyenne nationale de 66% (taux de réussite à l’épreuve théorique calculé sur une base de 251 candidats entre novembre 2017 et février 2018, moyenne nationale selon étude CLCV publiée en septembre 2019).

Existe-t-il une application mobile Lepermislibre ?

Notre application revient bientôt !

Notre application mobile est en maintenance pendant quelques mois, mais en attendant son retour, vous pouvez tout de même réviser votre code depuis votre téléphone ou votre tablette, car toute notre plateforme est optimisée pour s’adapter à ces écrans et ainsi vous garantir une expérience agréable.

Comment accéder à notre entraînement sur mobile

Pour accéder à votre espace d’entraînement au code sur votre téléphone ou votre tablette, il suffit de vous rendre sur le site Lepermislibre depuis le navigateur internet. Cliquez ensuite sur le menu en haut à droite de votre écran, puis sur “connexion” si vous avez déjà un compte. Entrez votre adresse mail et votre mot de passe, et vous aurez ainsi accès à tous les outils pour suivre votre formation.

Si vous le souhaitez, vous pouvez même mettre un raccourci sur votre téléphone ou votre tablette pour accéder directement à votre espace :

  • Connectez-vous sur le navigateur internet 
  • Entrez l’adresse du site Lepermislibre : https://www.lepermislibre.fr/
  • Cliquez sur le menu du navigateur, en haut à droite de la barre de recherche
  • Cliquez sur « ajouter à l’écran d’accueil »
  • Donnez un nom à votre raccourci 

Le raccourci apparaîtra alors sur votre écran d’accueil, comme une icône d’application de code !

Les nouvelles technologies ont donc révolutionné le monde du permis de conduire et permettent aujourd’hui de réviser le code via une application mobile, ou de vous former en ligne avec l’auto-école agréée Lepermislibre par exemple. De quoi passer le code à moindre coût et dans les meilleures conditions !

Les spécificités du code de la route pour les trottinettes électriques

Depuis le décret du 23 octobre 2019, la trottinette électrique est considérée, dans le code de la route, comme étant un Engin de Déplacement Personnel Motorisé (EDPM). Face à leur recrudescence et à l’augmentation des accidents, des règles d’utilisation ont été intégrées à la législation, et sont désormais abordées dans les cours de code de la route. Mais alors où circuler en trottinette électrique et sous quelles conditions ? Faisons le point sur les nouvelles règles du code. 

SOMMAIRE

code de la route pour les trottinettes électriques

Les règles de circulation à respecter en trottinette électrique

Qui a le droit d’utiliser une trottinette électrique ?

La trottinette électrique est exclusivement réservée à un seul et unique utilisateur qui doit, en plus, être âgé de 12 ans au minimum. En d’autres termes, il est strictement interdit de monter à deux sur une trottinette, que vous soyez en couple ou accompagné de votre enfant.

Quelle est la vitesse maximale autorisée ?

La vitesse maximale autorisée lorsque vous circulez en trottinette électrique est de 25 km/h. Il s’agit en effet de la vitesse limite pour les engins non immatriculés d’après le code de la route. La plupart des trottinettes sont déjà limitées à 25 km/h lors de leur conception en usine, il est bien sûr interdit de les débrider. Cela représenterait un grand risque en cas de collision, ces engins n’étant pas conçus pour résister à de tels chocs. 

Où peut-on circuler avec une trottinette électrique ?

Il est interdit de rouler sur les trottoirs, sauf si une autorisation du maire dit le contraire !

En agglomération, les trottinettes électriques peuvent emprunter les pistes cyclables. S’il n’y en a pas, elles pourront alors rouler sur toute chaussée limitée à 50km/h maximum. Les aires piétonnes peuvent être empruntées, à condition, toutefois, d’y circuler lentement.

Hors agglomération, les trottinettes électriques, peuvent, comme le prévoit le code, circuler sur les pistes cyclables ou sur les voies vertes. Si une dérogation existe, il est également possible de rouler sur la chaussée, mais uniquement dans les zones limitées à 80 km/h maximum. 

Notez qu’en cas de circulation sur la chaussée, les utilisateurs de trottinettes électriques devront se soumettre aux mêmes règles de code que tout autre véhicule motorisé. À ce titre, vous devrez par exemple respecter les limitations de vitesse, les feux de signalisation, ou encore l’interdiction de franchissement d’une ligne blanche

Les usages interdits

Il est interdit de rouler en trottinette électrique avec des écouteurs, de tracter ou de pousser une charge ou un véhicule à l’aide de sa trottinette ou de se faire remorquer par un autre véhicule. 

Les équipements obligatoires pour les trottinettes électriques

Les équipements obligatoires pour la trottinette 

À l’instar des équipements obligatoires pour les voitures, le code a prévu des équipements obligatoires pour les trottinettes électriques. C’est ainsi que tout engin devra être équipé, au plus tard pour le 1er juillet 2020, des équipements de sécurité et de visibilité suivants : 

  • des freins,
  • des feux avants et arrières,
  • un avertisseur sonore (klaxon), 
  • des dispositifs rétro-réfléchissants. 

Par ailleurs, tout propriétaire d’une trottinette électrique est tenu de souscrire une assurance responsabilité civile destinée à couvrir les dommages éventuellement causés à d’autres véhicules ou aux piétons.

Les équipements obligatoires pour le conducteur

Le gilet haute visibilité est le seul équipement imposé pour circuler en trottinette en toute sécurité de nuit à la ville, comme à la campagne.

Le port du casque n’est imposé par le code, pour l’utilisateur de trottinette, qu’en cas de circulation hors agglomération. 

En agglomération, le casque est seulement recommandé, à l’instar d’autres équipements de sécurité, tels que les gants, les protèges-poignets ou les genouillères, destinés à vous protéger en limitant les dégâts en cas de chute ou de choc.

Prévenir les accidents 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les blessures en trottinette électrique sont fréquentes, qu’il s’agisse de plaies, de bosses, de fractures, ou même de blessures plus importantes à la tête. C’est pourquoi nous vous conseillons d’opter pour un maximum de protections avant de prendre la route. Condamnez également tout comportement à risque, qui pourrait vous mettre en danger ou augmenter le risque de chute tels que l’alcool au volant, où plutôt au guidon, pour le coup !

Sanctions en cas de non respect du code de la route 

L’utilisateur de trottinette doit se conformer aux règles édictées dans le code de la route, sous peine d’être sanctionné par les autorités compétentes. C’est ainsi qu’il écopera d’une amende de :

  • 35€ en cas de non-respect des règles de circulation,
  • 135€ en cas de circulation sur les trottoirs,
  • 1500€ en cas de non respect de la vitesse de 25km/h maximale imposée,
  • jusqu’à 3000€ en cas de récidive du dépassement de vitesse.

Par ailleurs, le stationnement des EDPM est en cours de réglementation, et il est parfois possible de se trouver en possession d’une trottinette sur un trottoir ou dans un immeuble, à condition que le moteur soit coupé et de la tenir à la main. 

Si vous souhaitez en savoir davantage ou même devenir incollable en la matière, n’hésitez pas à vous inscrire à la formation au code de la route dispensée en ligne par Lepermislibre.

Contrôle technique : que dit le code ?

Bien que les toutes premières règles de sécurité inhérentes aux véhicules datent de 1899, ce n’est que le 1er janvier 1992 qu’une obligation de contrôle technique a vu le jour, renforcée, le 1er juillet 2019, par une version plus exigeante. Parallèlement à cela, la réforme du permis de conduire de 2016 a permis d’inclure la mécanique du véhicule et ses équipements, dans les 10 thématiques étudiées dans les cours de code de la route. Deux façons efficaces de sensibiliser les conducteurs au danger que peut représenter un véhicule peu ou mal entretenu ! 

SOMMAIRE

centre de controle technique

Le contrôle technique : définition et réglementations du code de la route

Qu’est-ce que le contrôle technique ?

Réglementé par le code de la route, le contrôle technique est un passage incontournable pour tout propriétaire de véhicule, qui consiste à amener son véhicule dans l’un des nombreux organismes agréés par l’État, afin de le faire contrôler. 

Sur place, le contrôleur vérifie son état général et sa sécurité, le temps d’un examen visuel d’une durée d’environ trente minutes. Durant ce laps de temps, il s’assure que les principaux organes du véhicule sont dans un état satisfaisant, permettant de conduire sans entraîner de risques tant pour le conducteur et ses passagers, que pour les autres automobilistes.

À quoi sert ce contrôle ?

D’après le code la route, le contrôle technique a pour double objectif d’éviter les accidents de la routes imputables à la vétusté des véhicules et d’agir au niveau écologique en limitant leur pollution. Et force est de constater que, dans la pratique, cette vérification régulière du parc de véhicules français, oblige les propriétaires de véhicules polluants ou jugés dangereux à les réparer ou à les retirer de la circulation. 

Le contrôle technique, obligatoire avant toute vente de véhicule d’occasion, permet, quant à lui, de protéger le nouvel acquéreur contre tout vice éventuel, en lui indiquant son état réel.

Quels sont les véhicules concernés ?

Tous les véhicules sont amenés à passer, à un moment ou à un autre, au contrôle technique, qu’il s’agisse de voitures de particuliers (fonctionnant au diesel, à l’essence ou au GPL), de camping-cars dont le PTAC est inférieur ou égal à 3,5 tonnes ou d’utilitaires.

Notez toutefois que les véhicules utilitaires doivent en plus subir annuellement un contrôle de leurs émissions polluantes et que les véhicules qui fonctionnent au GPL subissent un contrôle technique plus approfondi.

Fréquence de passage au contrôle technique prévue par le code

L’obligation de contrôle technique, prévue par le code de la route, concerne tous les propriétaires de véhicule (qu’il soit neuf ou d’occasion), à plus ou moins longue échéance :

  • pour un véhicule neuf, le premier passage doit se faire dans les 6 mois qui précèdent ses 4 ans de mise en circulation,
  • pour un véhicule d’occasion, un passage doit avoir lieu avant la vente (aux frais du vendeur), puis tous les deux ans (à vos frais).

Notez que certains centres de contrôle technique envoient des lettres de rappel à leurs clients pour leur éviter de dépasser la date limite. Mais c’est plutôt rare ! Pour savoir précisément quand passer le contrôle technique, mieux vaut noter la date indiquée sur la vignette collée sur votre pare-brise, ou tout simplement, y jeter un coup d’œil de temps en temps !

Comment se déroule le contrôle technique ?

Choix du centre d’examen et prix

Après avoir pris rendez-vous, présentez-vous au centre d’examen de votre choix avec votre véhicule, muni de l’original du certificat d’immatriculation. Le tarif pour ce contrôle n’est pas imposé par l’État. Il varie en fonction du centre choisi et du type de votre véhicule, dans un fourchette allant de 50€ à 130€. 

Points de contrôle et défaillances : les nouveautés depuis 2019

Auparavant, chaque véhicule était soumis à une série de 124 points de contrôle portant sur les principaux équipements obligatoires d’une voiture. Mais depuis la mise en place du nouveau contrôle technique en juillet 2019, cette liste s’est allongée pour atteindre 131 points portant sur 9 fonctions : la visibilité (les feux de signalisation notamment), l’identification, le freinage, la direction, la liaison au sol, l’équipement électrique, la structure, la carrosserie et les équipements, les nuisances et les autres matériels. 

Il faut savoir que plus de 600 défaillances peuvent être constatées au cours d’un contrôle technique, et que ces dernières sont classées en trois catégories :

  • les défaillances mineures : le propriétaire n’est pas tenu de faire les réparations,
  • les défaillances majeures : le propriétaire doit réparer son véhicule et faire une contre-visite,
  • les défaillances critiques : le propriétaire ne peut pas repartir avec son véhicule qui est immobilisé sur place.

Le procès verbal de contrôle technique

Ce n’est qu’une fois toutes les vérifications réalisées, que le contrôleur va décider de remettre (ou non), au propriétaire, le procès verbal qui atteste que son véhicule est en bon état pour circuler.

C’est sur ce document légal que se trouvent l’identité du propriétaire, la date du contrôle, le kilométrage exact du véhicule et les défauts éventuellement constatés.

Les résultats du contrôle technique apparaîtront également sur le certificat d’immatriculation du véhicule ainsi que sur une vignette où sera indiquée la date du prochain contrôle technique à effectuer, à coller en bas à droite du pare-brise, de façon à montrer que le véhicule est bien en règle. 

Sanctions prévues par le code de la route pour non respect du contrôle technique

Lorsqu’un véhicule est recalé au contrôle technique, son propriétaire dispose d’un délai de deux mois pour faire les réparations et passer la contre-visite. S’il ne le fait pas et qu’il est contrôlé, le contrevenant pourra écoper d’une contravention de 4ème classe (la même qu’en cas d’alcool au volant), et devra alors s’acquitter :

  • d’un tarif minoré de 90 euros, en cas de paiement sous 15 jours,
  • d’un tarif forfaitaire de 135 euros,
  • d’un tarif majoré de 375 euros (en cas de récidive par exemple).

Sans compter que dans les cas les plus graves, les forces de l’ordre peuvent même immobiliser le véhicule ou ordonner sa mise en fourrière.

Voilà un bon résumé de ce que vous devez savoir pour passer le contrôle technique et conduire en sécurité avec Lepermislibre, l’auto-école en ligne qui vous accompagne tout au long de votre formation au permis !

Dekra et le code : comment s’entraîner et passer l’examen ?

Aujourd’hui, vous pouvez passer le code avec La Poste, avec SGS Objectif Code, ou encore avec Dekra, dont les salles d’examen ne désemplissent pas. En effet, depuis la réforme du permis de conduire mise en place en 2016, de nombreuses structures sont habilitées pour faire passer l’épreuve théorique. Voici alors comment procéder si vous souhaitez passer par l’opérateur de code Dekra.

SOMMAIRE

passer le code avec dekra

Choisir Dekra pour le code : où et comment passer l’épreuve ?

Plus de 1500 centres d’examen Dekra pour le code partout en France

Il existe environ 1550 centres Dekra un peu partout sur le territoire et connus sous trois enseignes principales : Dekra, Norisko et Autocontrol. La structure est spécialisée dans l’inspection, les services, la certification et la gestion des sinistres inhérents aux secteurs de l’Automobile, de l’Industrie et du Transport. En plus de faire passer 26 millions de contrôles techniques chaque année en France, l’opérateur bénéficie aujourd’hui de l’agrément de centre d’examen du code, accordé par l’État. C’est ainsi qu’il est désormais facile de trouver un centre Dekra pour le code de la route, à proximité de chez soi.

Comment se passe l’examen du code ?

Peu importe que vous choisissiez SGS pour le code, La Poste, le code Dekra ou toute autre structure habilitée à faire passer l’épreuve officielle, cette dernière se déroulera toujours de la même façon. Vous serez installé dans une salle d’examen et devrez répondre durant 30 minutes aux 40 questions à choix multiples qui vous seront posées sur une tablette tactile. Pour réussir l’épreuve, vous devrez donner au minimum 35 bonnes réponses. La session terminée, vous connaîtrez vos résultats sous 48 heures maximum, par mail. 

Comment s’inscrire à l’épreuve ?

Une fois prêt à passer l’épreuve théorique, connectez-vous sur le site du centre d’examen du code de la route Dekra et inscrivez-vous directement en ligne. La procédure est simple et rapide :

  • indiquez votre localisation afin de trouver la salle d’examen la plus proche de chez vous
  • sélectionnez le lieu et le créneau souhaités
  • entrez vos informations personnelles (nom et date de naissance) et votre numéro NEPH 
  • réglez par carte bancaire la somme de 30€ fixée par le ministère de l’Intérieur pour chaque session en France (un montant identique pour tous les opérateurs)

Une fois votre inscription pour le code Dekra réalisée, votre convocation vous sera envoyée par mail. Il ne vous restera plus qu’à attendre le jour J, puis à vous rendre sur place muni de votre convocation imprimée et de votre pièce d’identité, pour passer l’épreuve.

Quels délais pour passer le code avec Dekra ?

Depuis la réforme du permis de conduire, les délais de passage de l’épreuve du code ont été considérablement réduits. Vous pouvez désormais vous inscrire à la session que vous envisagez 3 mois auparavant et jusqu’à la veille de l’examen. Par ailleurs, en cas d’impossibilité de vous y rendre, vous pouvez annuler votre réservation dans les 48 heures qui la précèdent. Suite à cela, vous n’aurez plus qu’à réserver une nouvelle date d’examen, en bénéficiant des mêmes délais que pour votre réservation initiale et sans avoir à repayer. 

S’entraîner via notre auto-école en ligne pour réussir le code 

Une formule moins chère et conforme à l’épreuve du code Dekra

L’auto-école Lepermislibre met à votre disposition une formation complète en ligne, qui vous permettra de réviser tranquillement à domicile, ou de tout autre endroit, en vue de réussir votre examen. Nos cours, tests d’entraînement, examens blancs, et sessions de révision en live sur youtube, sont entièrement réalisés par des professionnels de la sécurité routière et sont conformes à l’épreuve officielle. Vous pourrez y accéder facilement depuis votre tablette, votre ordinateur ou votre smartphone. Et tout cela en illimité et pendant une année à partir de votre inscription, pour un tarif 16x moins cher, en moyenne, qu’en école de conduite traditionnelle. De quoi vous former de façon optimale et à moindre coût à l’examen du code Dekra !

Une formation complète au code de la route et une aide permanente

Notre formation au code de la route est régulièrement enrichie et mise à jour, vous révisez ainsi grâce à des contenus variés. Pour vous mettre dans les mêmes conditions que Dekra pour le code, ce sont plus de 2500 questions à choix multiples similaires à l’examen que vous retrouverez dans les différents tests. Sont incluent les nouvelles thématiques de l’épreuve, telles que les premiers secours ou la mécanique du véhicule et ses équipements, par exemple. Par ailleurs, tout au long de votre apprentissage, vous pourrez joindre notre support pédagogique par chat, pour lui poser toutes vos questions, obtenir des conseils pour votre progression, ou pour vos démarches administratives. Vous pourrez ainsi travailler votre code en toute autonomie, sans pour autant être livré à vous-même !

Un taux de réussite supérieur à la moyenne nationale

De très nombreux candidats font appel à nos cours de code en ligne pour se former au mieux avant de se présenter à l’épreuve du code Dekra. Notre auto-école en ligne est fière de recenser un très beau taux de réussite de 85% à l’examen théorique, par rapport à la moyenne nationale de 66%. Grâce à ces résultats et à la confiance que nous portent nos élèves, nous sommes à même de vous proposer, jour après jour, une formation toujours plus qualifiante basée sur des outils en ligne innovants.

C’est ainsi que nous mettons toutes les clés entre vos mains pour vous permettre de réussir le code avec Dekra ! Et si vous souhaitez poursuivre votre formation au permis en candidat libre, vous pouvez également suivre des leçons de conduite avec l’auto-école en ligne Lepermislibre. Réservez-les tout simplement en quelques clics, sur le planning des enseignants indépendants qui collaborent avec nous dans de nombreuses villes, afin de vous former au mieux à l’épreuve pratique du permis B.

Le nouveau contrat auto-école : contenu et finalité

En France, des milliers de candidats se forment chaque année en vue de passer le permis en candidat libre ou avec une auto-école traditionnelle. Cependant, de fortes disparités existent au niveau des tarifs et du contenu de la formation. Pour y remédier, l’État a instauré un contrat type auto-école, que chaque structure sera tenue d’appliquer dès juin 2020, et qui permettra de comparer plus facilement les différentes offres sur le marché. Découvrez ce que renferme ce contrat, et ce qu’il va changer chez Lepermislibre. 

SOMMAIRE

nouveau contrat auto-ecole : les objectifs

Les objectifs du nouveau contrat auto-école à partir de juin 2020

Clarifier les modalités de formation de l’auto-école

Suite au décret du 20 février 2020 publié dans le Journal Officiel, un nouveau contrat auto-école devra être utilisé dans les 12000 auto-écoles que compte l’Hexagone, à compter du 1er juin 2020. Ce document devra, dès lors, être fourni à tout candidat à l’examen du permis de conduire, dès son inscription, quelle que soit la structure concernée. En plus d’indiquer l’identité et les coordonnées de l’élève et de l’établissement, ce contrat devra définir : 

  • la durée des formations théorique et pratique
  • leur programme et leur déroulement
  • le nombre d’heures de conduite estimé
  • les obligations des deux parties
  • les démarches administratives à réaliser
  • les modalités de résiliation ou de rétractation
  • le tarif à payer par le candidat

Faire baisser le prix du permis de conduire

Toutes les écoles de conduite de France devront utiliser les mêmes termes pour définir leur prestation dans leur contrat de formation. Cela permettra de comparer les services proposés par les différentes structures, et pour les candidats, de savoir très précisément ce pour quoi ils payent. Le coût total du permis de conduire en France oscille actuellement entre 1600 euros et 1800 euros. En instaurant des comparateurs en ligne, l’État souhaiterait revoir ce tarif à la baisse de 30%, en évitant, par exemple, que certaines structures n’ajoutent des frais interdits, comme les frais de transfert du dossier auto-école

Le nouveau contrat auto-école impacte-t-il les formalités administratives du permis de conduire ?

La réponse est non ! Le contrat de formation auto-école a uniquement pour but d’établir plus d’équité entre les différentes structures du territoire. Les formalités et papiers pour vous inscrire au permis restent donc les mêmes. 

Obtenir ou récupérer son code NEPH

Pour vous inscrire aux épreuves du code ou de la conduite, vous devez posséder un numéro NEPH. Il est possible qu’une auto-école vous facture des frais de constitution de dossier, mais sachez que vous pouvez aussi faire la demande de ce numéro en ligne, gratuitement. Nous procédons ainsi chez Lepermislibre, afin d’éviter les frais inutiles à nos candidats. Toutes les indications pour effectuer votre demande sont disponibles sur votre espace personnel. Et si, suite à une précédente inscription en auto-école, vous avez déjà obtenu un numéro NEPH, vous le retrouverez facilement sur l’attestation d’inscription au permis de votre dossier, ou en le demandant directement à votre ancien établissement.

Contrat auto-école et inscription aux examens théorique et pratique

Le nouveau contrat auto-école ne change rien non plus à la procédure d’inscription aux examens du permis. Pour passer le code de la route, vous pouvez choisir le centre d’examen agréé le plus proche, qu’il s’agisse de La Poste, Pointcode, Dekra, Objectifcode, etc. L’inscription se fait en ligne et coûte 30€ (cette redevance est fixée par l’État et est identique dans tous les centres d’examen). Les épreuves pratiques du permis sont organisées par les préfectures de chaque département, ce sont eux qui envoient les convocations à l’examen. Ces démarches sont accessibles depuis l’espace candidat Lepermislibre, afin de vous permettre de vous inscrire aux examens dès que vous le souhaitez.

Est-il toujours possible de passer le permis en candidat libre ?

Oui ! La mise en place d’un contrat auto-école ne signifie pas que vous devrez impérativement vous inscrire dans une auto-école classique pour passer votre permis de conduire. Vous pouvez toujours choisir de vous préparer aux épreuves de manière autonome, ou avec l’aide d’une auto-école en ligne comme Lepermislibre par exemple. Dans ce cas, un contrat vous sera fourni de manière numérique. Comme vous pourrez vous en rendre compte en lisant les différents avis sur le permis en candidat libre, les avantages de cette formule sont nombreux (prix réduits, flexibilité, etc…).

Qu’est-ce-que le contrat type va changer pour l’auto-école en ligne Lepermislibre ?

Notre contrat auto-école déjà en place

Nous faisons déjà signer un contrat à tous nos candidats. Ce document détaille les conditions d’utilisation et de fonctionnement de notre plateforme et spécifie, entre autres :

  • le type de permis convoité
  • le déroulement de la formation et des examens théoriques et pratiques
  • le nombre d’heures de conduite recommandées, estimées par l’enseignant suite à la première heure d’évaluation
  • les conditions de remboursement (droit de rétractation, conditions d’annulation des leçons, etc.)

Bien entendu, notre auto-école en ligne ne manquera pas d’appliquer la réforme, dès sa mise en œuvre, en apportant toutes les précisions nécessaires du contrat type auto-école.

Des tarifs toujours aussi attractifs 

Notre formation au permis de conduire en ligne est déjà et restera 35% moins chère qu’une formation en auto-école traditionnelle (économie moyenne constatée selon l’enquête UFC Que Choisir de 2016, qui estime le coût d’une formation code + 20h de conduite à 1155€ en France). Sans compter que nous ne facturons aucun frais de dossier ni frais administratifs, car nous vous donnons la possibilité de réaliser toutes les démarches d’inscription au permis de conduire en ligne gratuitement et facilement, depuis votre espace personnel. Nous conservons donc nos tarifs les plus bas, et en toute transparence.

Votre contrat de formation auto-école reste flexible

Vous pourrez toujours déterminer par vous-même le nombre d’heures de conduite que vous souhaitez réaliser avant de vous présenter à l’épreuve pratique du permis. Nous ne faisons que vous conseiller un nombre d’heures, suite à l’évaluation de départ que vous ferez auprès d’un de nos enseignants partenaires, mais ce n’est en aucun cas une obligation ! Et le cas échéant, nous vous remboursons les leçons non utilisées après l’obtention de votre permis.

Le contrat auto-école à donc pour but de donner plus de clarté sur les différentes offres disponibles pour passer votre permis de conduire, néanmoins, les avantages d’une formation avec une auto-école en ligne comme Lepermislibre restent bien intactes !