Signalisation du code de la route : les balises et leur signification

balise virage einnegé

Les bornes et les balises de signalisation jonchent le réseau routier français. Il en existe un très grand nombre et leurs significations sont multiples. Dans cet article nous vous donnons toutes les clés pour bien les différencier et comprendre leur utilité.

SOMMAIRE

La différence entre bornes et balises

Le rôle des balises

Les balises ont pour finalité d’améliorer le confort de conduite des usagers ou de les alerter de la présence d’un danger, comme un virage dangereux, par exemple. Placées en amont, elles ont pour objectif d’attirer l’attention des usagers de la route, les incitant dès lors à redoubler de vigilance et à se montrer particulièrement prudents.

C’est ainsi qu’en présence de balises, les conducteurs sont invités à adopter un comportement routier adapté, tel que :

  • réduire la vitesse de leur véhicule
  • réaliser des contrôles visuels avant de poursuivre leur trajet
  • stopper le mouvement de leur véhicule lorsque cela s’avère nécessaire

On les retrouve le plus souvent sur le bord des routes où elles marquent la limite de la chaussée. Par ailleurs, elles sont souvent équipées de marquages rétro-réfléchissants très utiles lorsque la visibilité est réduite.

Le rôle des bornes

Implantées tout au long du réseau routier français, sur l’accotement, les bornes routières ont pour finalité d’informer les usagers de la route de leur position à un instant T.

Conformément à l’arrêté du 24 novembre 1967 inhérent à la signalisation des autoroutes et des routes, les bornes comprennent deux parties, sur lesquelles figurent des informations importantes :

  • une cartouche d’identification, sous forme de pavé rectangulaire blanc, sur laquelle sont inscrits une lettre et un numéro permettant à l’usager de savoir précisément sur quelle voie il se trouve
  • un sommet arrondi de couleur jaune ou rouge, sur lequel se trouve un chiffre ordonné qui permet au conducteur de se repérer facilement tout au long de cette voie

Les balises qui offrent un meilleur confort sur la route

Les délinéateurs

délinéateur (J6)
Un délinéateur (J6)

Les délinéateurs sont des balises blanches et noires pourvues de catadioptres, codifiées J6, placées tout au long des accotements d’une route, de manière à en matérialiser le tracé. Elles permettent de bien guider le conducteur sur la route, et s’avèrent particulièrement utiles lorsqu’il lui faut conduire de nuit

Les balises de virage

balise virage J1
Balise de virage (J1)
balise virage J4
Balise de virage (J4)
balise virage enneigé
Balise de virage fréquemment enneigé (J1 bis)

Elles permettent au conducteur de mieux visualiser et évaluer la courbe d’un virage, notamment si ce dernier présente un tracé particulièrement complexe. Il peut s’agir de simples balises blanches pourvues d’un réflecteur (codifiées J1), de balises blanches surmontées d’un capuchon rouge (codifiées J1 bis) spécifiques aux zones à neige, ou encore de balises à chevrons blancs et bleus (codifiées J4) qui complètent ou remplacent les balises J1.

Les balises d’intersection

balise d'intersection
Balise d’intersection (J3)

Il s’agit de balises cylindriques de couleur blanche, pourvues d’un bandeau rétro-réfléchissant rouge, codifiées J3. Elles matérialisent le début et la fin d’une intersection, de manière à avertir l’usager de sa présence, et lui permettre, à l’instar des panneaux d’intersection, d’anticiper et de respecter les règles de priorité à appliquer à cet endroit.

Les balises qui avertissent d’un danger

Les balises d’obstacle

balise de signalisation d'obstacle
Balise de signalisation d’un obstacle (J13)

Balises de couleur bleu et blanche (codifiée J13), elles avertissent le conducteur de la présence d’un obstacle ou d’un petit ouvrage d’art positionné trop près de la chaussée, qu’il s’agisse d’un pont, d’un abri, d’un passage à niveau, etc. Souvent accompagnées de panneaux de signalisation de danger spécifiques, elles permettent d’éviter les accidents de la route pouvant être provoqués par l’effet de surprise.

balise passage à niveau
Balise de passage à niveau

Notez qu’il existe aussi des balises d’obstacle spécifiques informant de la présence d’un chantier (ou d’une zone de travaux) de taille importante.

Les balises d’alignement

Ces balises de signalisation rectangulaires de couleurs blanche et rouge, codifiées K5c, sont souvent pourvues d’un signal lumineux clignotant. Elles sont destinées à signaler au conducteur qu’une zone dangereuse est à l’approche, qu’il s’agisse de travaux ou de tout autre obstacle n’étant pas habituellement présent sur la voie. Elles ont pour finalité d’indiquer clairement au conducteur les modifications apportées au tracé des voies, de manière à réduire les risques d’accident inhérents.

Bien qu’il s’agisse de balises temporaires, elles prévalent sur la signalisation permanente, au même titre que les panneaux temporaires prévalent sur les panneaux permanents.

Les balisent qui indiquent une voie à suivre

Les balises de musoir

balise de musoir
Balise de musoir (J14A)

De couleur verte et pourvues de deux flèches blanches, les balises de musoir sont codifiées J14A lorsqu’elle sont implantées seules, et J14B lorsque 6 à 12 balises sont implantées ensemble en forme de V. Ces balises routières ont pour vocation de prévenir le conducteur de la séparation de 2 courants de circulation et de lui indiquer la voie à emprunter, tout comme les panneaux de direction peuvent le faire.

Elles sont principalement utilisées pour les divergents sur lesquels le trafic est particulièrement dense.

Les balises de tête d’îlot

Balises carrées de couleur bleue, codifiées J5, elles invitent l’usager à contourner l’îlot central présent sur la voie, par la gauche ou par la droite, en fonction du sens de la flèche blanche coudée qui y figure.

Les balises de guidage

Le rôle des balises de guidage

Qu’elles soient temporaires ou permanentes, les balises de guidage, codées K5d, sont utilisées sur de nombreuses voies pour compléter les indications fournies aux usagers. Généralement implantées aux abords de la chaussée, elles ont pour vocation d’informer le conducteur de la délimitation d’une zone de travaux, de lui indiquer une restriction d’usage ou de lui signaler un aménagement spécifique.

Le code couleur des balises de guidage

Balises routières cylindriques dotées deux bandes réfléchissantes, les balises de guidage sont de différentes couleurs en fonction de la signalisation qu’elles doivent compléter :

  • les balises vertes renforcent le marquage continu permanent
  • les balises blanches renforcent le marquage au sol permanent
  • les balises jaunes renforcent les marquages au sol temporaires (marquages au sol jaunes)
balise renforcement marquage continu
Balise de renforcement d’un marquage continu

En conclusion, quelles qu’elles soient, les balises servent à faire respecter la réglementation routière en encadrant les mouvements des usagers de la route. Mais c’est également le cas de bien d’autres éléments de signalisation verticale et horizontale dont vous pourrez trouver les significations, rôles et finalités, dans les cours de code de la route dispensés en ligne par Lepermislibre.

Panneau stop : que dit le code de la route ?

Le panneau stop est un des panneaux de signalisation du code de la route, plus précisément un panneau d’intersection. En sa présence, vous devez appliquer des règles spécifiques, tant pour assurer la sécurité de tous, que pour éviter les sanctions. 

SOMMAIRE

Reconnaître le panneau stop et son marquage au sol 

Un panneau facilement identifiable

Le panneau stop est le seul panneau du code de la route de forme octogonale. De plus, par sa couleur rouge et son inscription “stop” en lettres blanches, il est conçu de manière à attirer votre attention et ne pas passer inaperçu, quelles que soient les conditions de circulation ou les conditions météorologiques.

panneau stop
Le panneau stop.

La ligne de stop

Peu importe l’endroit où il est placé, ce panneau d’arrêt s’accompagne toujours d’une ligne de stop. Il s’agit d’un marquage au sol blanc (si la signalisation est permanente), ou d’un marquage au sol jaune (si la signalisation est temporaire), sous forme d’une ligne continue. Cette ligne d’arrêt permet d’indiquer de façon claire au conducteur l’endroit précis où il doit marquer un temps d’arrêt au stop.

signalisation d'arrêt
Signalisation d’arrêt sur la route.

Les règles du code de la route en présence d’un stop

Arrêt obligatoire

Le panneau stop fait partie des panneaux d’intersection. Il impose donc des règles de circulation qu’il est impératif de respecter, sous peine de vous mettre en danger, ainsi que les autres usagers de la route, et de risquer de provoquer un accident grave voire mortel.

C’est l’article R 415-6 du Code de la route qui définit les règles à respecter en présence d’un panneau stop : « à certaines intersections indiquées par une signalisation dite STOP, tout conducteur doit marquer un temps d’arrêt à la limite de la chaussée abordée. »

Différence entre le stop et le cédez-le passage

Les panneaux stop et cédez-le-passage ont tous deux pour finalité de fluidifier le trafic routier au niveau des intersections. Toutefois, à la différence du panneau cédez-le-passage, en présence duquel le conducteur peut se contenter de ralentir si la voie est dégagée, le panneau stop donne l’obligation de marquer un vrai temps d’arrêt prolongé. Et cela même si la voie semble totalement dégagée. 

Ce panneau est donc implanté lorsque la zone présente un danger particulier, afin de laisser suffisamment de temps au conducteur pour s’assurer de franchir l’intersection en toute sécurité.

Attention à l’arrêt insuffisant, ou « stop glissé »

Si vous vous contentez de ralentir votre véhicule, même de façon conséquente, mais que vous ne le stoppez pas complètement pendant quelques secondes, vous commettez une infraction au code de la route, appelée « stop glissé ». Vous pouvez dès lors être sanctionné.

Alors, pour être certain d’arrêter votre véhicule durant un laps de temps suffisamment long, nous vous conseillons de procéder comme suit :

  • faites bien attention à ce que les roues de votre véhicule cessent totalement leur mouvement et à ce que vos feux stop soient bien allumés
  • prenez le temps d’effectuer un contrôle visuel de qualité, en regardant une première fois à gauche, puis à droite, puis à nouveau à gauche avant de vous engager

Les sanctions prévues par le code de la route en cas de manquement à l’arrêt

Le code de la route punit le non-respect d’un arrêt au stop d’une contravention de classe 4, au même titre qu’un refus de priorité, qu’un dépassement dangereux, ou que la conduite en état d’ivresse, par exemple.

En omettant de vous arrêter, ou en faisant un stop glissé, vous vous exposez donc à :

  • une amende forfaitaire de 135€, pouvant atteindre jusqu’à 750€ en cas de majoration,
  • une perte de 4 points sur votre permis de conduire
  • une suspension du permis pouvant durer jusqu’à 3 ans 

Notez enfin que seules les forces de l’ordre sont habilitées à juger de la validité (ou non) de votre arrêt au panneau stop. Mieux vaut donc ne laisser aucun doute et prendre le temps de vous arrêter de manière indiscutable !

Panneau de sens interdit : réglementation et sanctions

Parmi la signalisation routière, le panneau sens interdit est sûrement l’un des plus connus. Découvrez les règles à respecter en présence de ce panneau d’interdiction. 

SOMMAIRE

Les règles du code de la route pour le panneau sens interdit

Reconnaître ce panneau d’interdiction

Le panneau sens interdit, inscrit dans la signalisation routière sous le code B1, est facilement reconnaissable par sa forme ronde, sa couleur rouge, et la barre horizontale blanche qui se trouve en son milieu.

panneau sens interdit
Sens interdit à tout véhicule.

Notez qu’il existe aussi un panneau notifiant l’interdiction de circuler dans les deux sens, enregistré sous le code B0 : 

panneau circulation interdite dans les deux sens
Circulation interdite à tout véhicule dans les deux sens.

Signification des panneaux sens interdit

Le panneau sens interdit indique aux usagers qu’il est interdit d’emprunter cette voie dans leur sens de circulation. L’interdiction commence à partir du panneau et s’étend jusqu’à la prochaine intersection. 

Attention tout de même, bien que vous ne puissiez pas vous engager dans la voie, des usagers peuvent arriver en sens inverse ! N’oubliez donc pas de faire attention aux règles de priorités notamment.

Panneau sens interdit avec panonceau

Certains panneaux sens interdit sont accompagnés d’un panonceau blanc en dessous. Ce panonceau indique une catégorie d’usager qui est autorisée à circuler malgré l’interdiction.

Il peut s’agir d’un panonceau ayant pour mention :

  • « sens interdit sauf riverains » 
  • « sauf pompier » 
  • « sauf véhicules de collecte d’ordures ménagères et de viabilité hivernale » 
  • « sauf cycliste » ou comportant la mention “sauf” + le sigle d’un vélo
  • « sauf autobus », etc…

À savoir

Emprunter une voie en sens interdit est une faute éliminatoire au permis !

Quelles sont les sanctions pour non-respect d’un sens interdit ?

Que prévoit le code en matière d’infraction au sens interdit ?

C’est l’article R412-28 du code de la route qui définit l’interdiction de circuler en sens interdit. Il prévoit que tout véhicule (motorisé ou non) ne peut emprunter une voie marquée d’un sens interdit, sous peine de commettre une infraction. Cela signifie qu’un vélo, une moto ou une voiture seront sanctionnés de la même manière pour cette infraction.

Les sanctions prévues en cas d’infraction

Comme pour le non-respect d’un feu de signalisation, ne pas respecter un sens interdit vous expose à une amende forfaitaire de 135€ (contravention de 4ème classe), pouvant être majorée à 375€ ou minorée à 90€.

Vous risquez également 4 points de retrait sur votre permis de conduire. 

Enfin, enfreindre un sens interdit peut engendrer une suspension du permis de conduire pour une période allant jusqu’à 3 ans.

Signalisation

Thématique importante des cours de code de la route, la signalisation routière correspond à l’ensemble des signaux implantés sur le réseau routier (feux de signalisation, marquage au sol, panneaux, etc…), destinés à informer les usagers de la route, leur fixer une ligne de conduite et assurer leur sécurité.

SOMMAIRE

Les panneaux du code de la route

Il existe un grand nombre de panneaux de signalisation routière, afin de donner au conducteur un maximum d’informations sur la situation qui l’entoure.

Panneaux de danger

Implantés sur la route pour vous prévenir d’un danger ou un risque à venir, les panneaux de danger vous invitent à être particulièrement vigilant. Parmi eux, on retrouve par exemple le panneau annonçant un passage à niveau, mais aussi les panneaux d’intersection, qui vous préviennent du type d’intersection à l’approche (comme un carrefour à sens giratoire). Ils indiquent aussi les règles de priorité à appliquer (panneau cédez le passage, stop, etc).

panneau priorité ponctuelle
Panneau annonçant une priorité ponctuelle à l’intersection

Panneaux de prescription

Les panneaux de prescription sont ronds et indiquent une interdiction ou une obligation, qui prend effet dès que vous avez atteint le niveau du panneau. Elle prend ensuite fin lorsque vous rencontrez le même panneau, barré de rouge ou de noir. 

panneaux de direction obligatoires
Panneaux indiquants une direction obligatoire
panneaux direction interdite
Panneaux signalants des directions interdites

Panneaux d’indication

Les panneaux d’indication routière ont pour but de vous informer sur la situation qui vous entoure. Ils peuvent par exemple annoncer une installation (aire de repos), ou donner une aide pour la conduite (annonce de la présence d’un passage piéton).

Au sein de cette catégorie, les panneaux de localisation permettent de se situer. C’est le cas par exemple des panneaux indiquant la présence de lieux-dits, lieux appartenant au patrimoine touristique et culturel de la région, etc… Il peut aussi s’agir des panneaux d’agglomération, qui indiquent la localité dans laquelle vous entrez ou que vous quittez.

panneau entrée agglomération
Panneau indiquant l’entrée dans une agglomération

Panneaux de direction

Les panneaux de direction peuvent indiquer une direction à suivre, une direction empruntée, ou une direction obligatoire. Ils peuvent revêtir différentes couleurs (bleu, vert, blanc ou jaune) en fonction du type de voie sur laquelle vous circulez.

Panneaux de direction

Parmi eux, les panneaux de jalonnement sont des panneaux spécifiquement destinés aux usagers non motorisés (piétons, cyclistes). Ils donnent des indications sur des services ou des itinéraires qui leur sont destinés.

panneau de jalonnement circuit touristique
Panneau de jalonnement indiquant un circuit touristique

Panneaux temporaires

Les panneaux temporaires, de couleur jaune, sont placés sur la chaussée pour signaler la modification provisoire des conditions de circulation, par exemple à cause de travaux. Ils sont prioritaires sur la signalisation habituelle.

panneau temporaire de déviation
Panneau temporaire indiquant une déviation

Les feux de signalisation

Ces signaux lumineux indiquent les priorités de passage et rythment la circulation. Il en existe plusieurs types :

  • les feux tricolores (feu vert, feu orange et feu rouge)
  • les feux de catégorie, destinés à une catégorie d’usagers spécifique (comme les bus ou les cyclistes)
  • les feux rouges clignotants de passage à niveau
  • le feu orange clignotant

Pour plus de détails et pour connaître les règles de circulation en présence de ces différents feux, consultez notre guide des feux de signalisation.

feux de signalisation

Les marquages au sol

Les marquages au sol, aussi appelés signalisation horizontale, permettent de délimiter les voies de circulation. Ils donnent également des indications pour la circulation. 

marquages au sol

La ligne de dissuasion

La ligne de dissuasion est un marquage au sol qui interdit le dépassement d’un autre véhicule, sauf s’il s’agit d’un véhicule lent, c’est-à-dire circulant à moins de 60 km/h. On peut la trouver sur les routes dangereuses, les voies sinueuses, à proximité des sorties d’autoroute, etc. Il s’agit d’une ligne blanche discontinue, composée de 3 mètres pleins et 1 mètre 33 de vide.

Le marquage au sol des places de parking

Les marquages au sol sont aussi utilisés pour réglementer les stationnements, notamment les marquages au sol de parking

  • les lignes bleus vous informent d’un stationnement limité dans le temps
  • les places de parking pourvues d’un pictogramme informent de la catégorie de personnes ou de véhicules autorisés à se garer sur l’emplacement
  • l’inscription « payant » indique que vous devez vous acquitter des droits de stationnement inhérents
  • une ligne jaune continue tracée sur le côté droit de la chaussée indique que l’arrêt et le stationnement sont interdits (lorsqu’elle est discontinue, l’arrêt est toléré)

Les marquages au sol jaunes

Les marquages au sol jaunes ont deux types de signification :

  • ils peuvent indiquer des règles de stationnement (lignes jaunes continues, discontinues, zig zag, etc.)
  • ils peuvent indiquer de façon temporaire la signalisation à suivre en cas de travaux, de déviation, etc. Il peut s’agir de zébras, de passages piétons ou de lignes d’arrêt ayant la même signification que leurs équivalents blancs et qui doivent être respectés en priorité lorsqu’ils sont présents sur la route.

Ligne de dissuasion : que dit le code de la route ?

La ligne de dissuasion fait partie des marquages au sol que vous pouvez retrouver sur la chaussée. Comme toute signalisation, elle a pour but de transmettre un message au conducteur et de lui permettre d’adapter sa conduite en fonction. Découvrez la réglementation concernant la ligne de dissuasion, étudiée dans les cours de code de la route.

SOMMAIRE

La ligne de dissuasion : définition et fonction

De quoi s’agit-il ?

Le code de la route et Légifrance définissent la ligne de dissuasion comme un marquage au sol ayant pour but de prévenir le conducteur d’un danger possible et de le dissuader à réaliser un dépassement. En présence d’une ligne de dissuasion, seul le dépassement des véhicules lents est autorisé (seuls les véhicules circulant en dessous de 60 km/h sont considérés comme des véhicules lents). En pratique, si vous franchissez une ligne de dissuasion pour dépasser un véhicule roulant à 61 km/h, vous êtes donc en infraction.

Où trouve-t-on des lignes de dissuasion ?

On peut trouver des lignes de dissuasion :

  • sur les routes en ou hors agglomération, lorsqu’elles sont étroites et sinueuses, dangereuses, lorsque la visibilité est mauvaise, que les intersections sont nombreuses ou encore sur les routes à double sens de circulation. Elles ont alors pour vocation de rappeler au conducteur qu’il est risqué de dépasser un autre véhicule. Elles peuvent aussi annoncer une ligne continue
  • entre deux flèches de rabattement, afin de dissuader le conducteur d’entamer un dépassement.
  • à l’approche d’une sortie d’autoroute ou d’une aire de repos. Dans ce cas, leur rôle est d’éviter que le conducteur ne se rabatte au dernier moment pour emprunter la sortie.

ligne de dissuasion en agglomération

Comment reconnaître une ligne de dissuasion ?

Un marquage au sol spécifique

La ligne de dissuasion est une ligne discontinue, qui s’étire sur la voie de la façon suivante : 3 mètres pleins peints en blanc et 1 mètre 33 de vide.

Elle est ainsi différentiable d’autres lignes blanches telles que la ligne de rive, la ligne double en pointillés ou la double ligne discontinue de par son graphisme spécifique réalisé sur un modèle similaire à celui de la ligne d’annonce. 

Des lignes de dissuasion… jaunes ?

On peut rencontrer des lignes de dissuasion de couleur jaune. Un marquage au sol jaune signifie qu’il est temporaire ( vous pouvez également rencontrer une double ligne pleine jaune, une ligne de rive, une ligne double pointillée, etc…). Cela peut s’expliquer par exemple par des travaux sur les voies, entraînant des changements provisoires dans les règles de circulation. 

Règles du code de la route en présence d’une ligne de dissuasion

Les rares cas où il est autorisé de franchir cette ligne

Au contraire du franchissement de la ligne blanche, qui est lui formellement interdit, la ligne de dissuasion peut être franchie mais uniquement pour doubler un véhicule lent. Est considéré comme véhicule lent tout véhicule circulant à moins de 60 km/h, comme un tracteur ou un vélo par exemple. 

Mais attention, ce dépassement exceptionnel n’est autorisé que si la voie d’en face est libre, et que le conducteur a bien pensé à signaler, en amont, son intention de dépasser, via le clignotant de son véhicule. 

ligne de dissuasion sur autoroute

Les sanctions en cas de dépassement abusif

Tout conducteur surpris à franchir une ligne de dissuasion pour doubler un usager de la route autre qu’un véhicule lent sera sanctionné pour dépassement dangereux, comme le prévoit l’article R414-4 du code de la route.

Il écopera alors d’une contravention de classe 4 (la même que pour non-respect d’une limitation de vitesse), qui entraînera le paiement d’une amende forfaitaire de 135 € (pouvant être minorée à 90€), un retrait de 3 points sur son permis de conduire, ainsi qu’une possible suspension de ce dernier, pouvant durer jusqu’à 3 ans.

Un risque de collision important

En dehors des sanctions administratives et financières, il faut également prendre en considération le risque important que prend le conducteur en doublant un véhicule alors que les conditions de circulation ne s’y prêtent pas. 

En effet, si la ligne a été tracée à cet endroit spécifique, c’est que le risque de provoquer un accident est important. Le conducteur doit bien prendre en considération qu’en la franchissant, il s’expose à un accident frontal, qui, en fonction de sa gravité, peut engendrer des dégâts matériels et humains.

Vous connaissez maintenant la signification des lignes de dissuasion. Si vous souhaitez vous entraîner à l’examen du code de la route, Lepermislibre vous propose des cours complets et des tests en illimité, accessibles depuis votre smartphone, tablette ou ordinateur portable, et à tout petit prix !

Feu orange : que dit le code de la route ?

En ville comme à la campagne, des feux de signalisation tricolores régulent le flux de véhicules sur les route. Si chacun sait que l’on peut passer au feu vert et que l’on doit s’arrêter au rouge, les règles du code de la route pour le feu orange sont plus complexes. Alors faut-il passer au feu orange où s’arrêter ? Nous vous disons ce qu’il en est. 

SOMMAIRE

passer au feu orange, ce qui dit le code de la route

Passer au feu orange : que dit le code de la route ?

En général l’arrêt est obligatoire !

D’après l’article R412-31 du code de la route, le feu orange (aussi appelé feu jaune) est un feu d’arrêt, à l’instar du feu rouge qu’il annonce. Il permet aux conducteurs arrivant d’une autre direction de passer une intersection en toute sécurité, ou aux piétons de traverser. Quand le feu passe à l’orange, vous êtes donc tenu de vous arrêter, avant le marquage au sol, le sas cycliste ou le passage piéton, s’il y en a.

Dans certaines situations, passer à l’orange peut être toléré

Des franchissements exceptionnels du feu orange peuvent être tolérés sous certaines conditions définies par le code de la route, dans l’article R412-31. En effet, il est possible de passer au feu orange si “lors de l’allumage dudit feu, le conducteur ne peut plus arrêter son véhicule dans des conditions de sécurité suffisantes”. C’est le cas par exemple :

  • quand le feu vert passe à l’orange à un moment où le conducteur ne peut plus s’arrêter avant le feu tricolore,
  • quand le feu passe à l’orange, mais que l’usager est suivi de trop près par un autre véhicule, et que son arrêt pourrait dès lors entraîner une collision,
  • quand le feu passe à l’orange mais que la chaussée est en trop mauvais état ou que les conditions météorologiques sont trop mauvaises pour permettre au conducteur de marquer un arrêt sans mettre son véhicule et ses occupants en danger.

Dans ces cas, il vaut mieux passer, plutôt que de piler au feu orange, même si normalement ce n’est pas permis. Notez toutefois que même si vous pensez être dans votre droit, les forces de l’ordre restent les seules habilitées à déterminer si la configuration des lieux et les conditions de circulation justifiaient ou non le passage à l’orange.

Le feux orange clignotant

Le feu orange clignotant n’a pas la même signification que le feu orange fixe. En présence de cette signalétique, vous pouvez passer, mais à condition de bien respecter les règles qui s’appliquent en matière de priorité, notamment celle de la priorité à droite, ou de la priorité aux piétons. L’orange clignotant à en effet pour finalité d’attirer l’attention des utilisateurs de la route sur un danger éventuel. Vous devez donc ralentir, voire vous arrêter si nécessaire avant de passer un feu orange clignotant.

Peut-on être flashé quand on grille un feu orange ?

Les radars que l’on trouve à l’heure actuelle sur les feux tricolores fonctionnent via deux bandes magnétiques placées à 3 mètres d’intervalle sur le sol. Ces radars ne s’activent pas quand le feu est orange mais ils sont conçus pour se déclencher et flasher les usagers de la route qui grillent les feux rouges.

Notez que si vous tractez une remorque, une caravane ou tout autre véhicule long et que le feu était presque à l’orange quand vous vous êtes engagé, il se peut que le feu passe au rouge avant que le véhicule que vous tractez ne soit entièrement passé… Dans un tel cas, le flash peut se déclencher mais vous ne devriez toutefois pas recevoir d’amende pour cela.

Les risques encourus lors du franchissement d’un feu orange

Un accident qui peut être grave ou mortel

Outre le fait de commettre une infraction, en grillant le feu orange, vous risquez de provoquer un accident susceptible de mettre en danger votre vie, celle des passagers que vous transportez, celle des autres automobilistes ou même des piétons qui peuvent se trouver à proximité. Et c’est d’autant plus vrai quand la visibilité est mauvaise, par exemple si vous devez circuler avec les feux de nuit, les feux de brouillard ou les feux de neige allumés.

Être tenu responsable en cas de collision

Votre assurance automobile a le droit de refuser de vous couvrir si, après être passé au feu orange, vous avez un accident de la route. Et ceci même si ce n’est pas vous qui en êtes à l’origine et que vous n’êtes pas en tort !

Une amende de deuxième classe

Lorsqu’un usager de la route franchit volontairement un feu orange, alors qu’il lui était tout à fait possible de s’arrêter, il prend le risque d’être sanctionné par les autorités compétentes en écopant d’une amende de 2ème classe qui peut être  :

  • de 35 € si elle est forfaitaire,
  • de 22 € si elle est minorée,
  • de 75 € si elle est majorée,
  • de 150 € au maximum.

Toutefois, le contrevenant ne perdra pas de points à son permis.

Notez que pour pouvoir sanctionner cette infraction, les forces de l’ordre doivent l’avoir constatée de visu. L’amende pour non-respect du feu orange peut ainsi vous être attribuée par des policiers en patrouille à moto ou à bord d’une voiture mais aussi par un agent préposé à la circulation ou tout autre représentant des forces de l’ordre habilité à le faire.

Sachez enfin que le temps nécessaire pour passer du feu orange au feu rouge dépend du lieu où le feu tricolore se situe. Il faut compter environ 3 secondes si on se trouve en agglomération et plutôt 5 secondes dans les zones extra-urbaines. Cela vous laisse donc tout le temps d’anticiper un éventuel arrêt qui vous permettra d’éviter de vous mettre en danger ! Si vous souhaitez en savoir plus concernant les feux tricolores ou les règles de la circulation, n’hésitez pas à consulter les cours de code en ligne de l’auto-école Lepermislibre.

Panneau de passage à niveau et balise : connaître leur fonctionnement

Un passage à niveau est situé au croisement d’une voie ferrée et d’une voie routière. Des panneaux du code de la route spécifiques aux passages à niveau, ainsi que des balises, sont présents sur la route. Cette signalisation permet d’alerter et de guider le conducteur dans ces zones particulièrement dangereuses. Voici en détails le fonctionnement d’un passage à niveau.

Le panneau de passage à niveau selon son fonctionnement

Panneau de passage à niveau sans barrière

Le panneau ci-dessous signale un passage à niveau qui n’est pas équipé d’une barrière. Il est placé 150 mètres avant le passage à niveau. Il est parfois accompagné d’un panonceau indiquant la présence d’un stop au niveau du passage de la voie ferrée.

Panneau indiquant un passage à niveau
Panneau indiquant un passage à niveau sans barrières

Panneau de passage à niveau avec barrière

Le panneau ci-dessous prévient de l’approche d’un passage à niveau équipé d’une barrière, qui s’abaisse au moment du passage d’un train. Il peut s’agir d’une barrière manuelle ou automatique. Dans ce cas, vous pourrez lire la mention « signal automatique » sur un panonceau en dessous. La barrière automatique est généralement accompagnée d’un feu rouge clignotant ou non et d’un signal sonore, qui se déclenchent à l’arrivée d’un train.

Panneau indiquant un passage à niveau muni de barrières
Panneau indiquant un passage à niveau muni de barrières

Notez que les panneaux de passage à niveau sont des panneaux de danger, car il s’agit de zones à haut risque, à l’approche desquelles vous devez faire preuve de vigilance.

Panneau de passage à niveau d’un tramway

Ce panneau prévient le conducteur de la traversée d’une voie de tramway. Il est généralement implanté 50m avant le passage de la ligne, les tramways circulant principalement en agglomération.

Panneau indiquant la traversée d'une voie de tramway
Panneau indiquant la traversée d’une voie de tramway

La balise de passage à niveau

La signalisation du code de la route comporte également des balises de passage à niveau, pour signaler l’approche de cette zone à risque. Ces balises blanches rayées de rouge sont positionnées comme suit :

  • hors agglomération, à 150 mètres (3 traits rouges), 100 mètres (2 traits rouges) puis 50 mètres (1 trait rouge) du passage à niveau
  • en agglomération, à 50 mètres, 30 mètres et 15 mètres du passage à niveau (même suite logique pour les traits rouges)
Balises pour passage à niveau
Balises pour passage à niveau

Fonctionnement d’un passage à niveau : adoptez une conduite prudente

Que faire en présence d’un panneau de passage à niveau

Les passages à niveaux sont des zones particulièrement dangereuses, des accidents arrivent malheureusement chaque année. En présence d’un panneau de passage à niveau, la première chose à faire est de réduire votre vitesse et d’agir avec prudence. Vous devez analyser la situation pour savoir si vous pouvez franchir la voie ferrée ou non. 

Puis-je franchir le passage à niveau ?

N’oubliez pas qu’un train est toujours prioritaire, vous ne devez pas entraver son passage.

Vous ne devez PAS franchir le passage à niveau dans toutes les situations suivantes : 

  • lorsque les barrières sont baissées, ou sont en train de se baisser (il est interdit de passer entre les demies barrières)
  • lorsque le feu rouge et/ou le signal sonore sont activés
  • lorsque des véhicules sont déjà engagés sur le passage ou que la route est bloquée de l’autre côté
Passage à niveau avec barrières et feu de signalisation
Passage à niveau avec barrières et feu de signalisation

Si jamais vous vous retrouviez coincé sur le passage à niveau au moment de la fermeture des barrières, enfoncez les avec votre véhicule afin de dégager la voie. Ces barrières sont prévues pour ne pas résister à ce choc.

Après le passage du train

Après le passage du train, n’avancez pas immédiatement. Le cas échéant, attendez que les barrières soient totalement levées et que les signaux sonores et lumineux soient éteints. Restez très vigilants, car plusieurs trains peuvent se suivre ! Vérifiez bien que la voie soit libre avant de vous engager.

Passage à niveau : les sanctions du code de la route

Ne pas respecter ces règles de sécurité en présence d’un panneau de passage à niveau ou d’une traversée de voie de chemin de fer entraînent :

  • une amende pouvant aller jusqu’à 750 €
  • le retrait de 4 points sur votre permis de conduire
  • une suspension du permis de conduire pour une durée maximale de 3 ans.

Le fonctionnement d’un passage à niveau est donc strictement encadré par la signalisation du code de la route afin d’éviter tout accident. Pour devenir un conducteur en herbe, entraînez-vous au code de la route et passez le permis avec l’auto-école en ligne Lepermislibre. N’hésitez pas à créer un compte pour découvrir nos offres et nous contacter si vous avez des questions !

Les panneaux de localisation : lieu-dit, lieu touristique et autres

Les panneaux de localisation sont des panneaux du code de la route qui permettent de vous situer et de vous orienter. Outre le nom de la ville ou de la commune, de nombreuses informations peuvent vous être communiquées grâce à cette signalisation : panneau de lieu-dit, de localisation touristique, culturelle… découvrez les différents panneaux de localisation.

Panneau de localisation géographique

Panneaux d’entrée et de sortie d’agglomération

Fond blanc à bordure rouge, portant en noir le nom d’une ville ou d’une commune. Fond blanc à bordure noire, pourtant un nom de ville barré de rouge. Ce sont les panneaux d’agglomération. Ces panneaux de localisation vous annoncent l’entrée ou la sortie d’une commune ou d’une ville. Veillez à respecter la limitation de vitesse qui s’applique en agglomération, soit 50 km/h (sauf indication contraire).

panneaux d'entrée et de sortie d'agglomération
Panneaux d’entrée et de sortie d’agglomération

Panneau de localisation d’un département ou d’une région administrative

Fond bleu, listel et inscription de couleur jaune, il s’agit d’un panneau de localisation d’entrée (ou de sortie si le panneau est barré de rouge) d’un département ou d’une région. 

panneau localisation département
Panneau de localisation du département du Puy de Dôme

Le panneau de lieu-dit

Le panneau de lieu dit permet de localiser les lieux traversés par la route pour lesquels il n’existe pas de panneau spécifique. Ce panneau de localisation est rectangulaire, sur fond noir, avec une inscription en lettres blanches et en italique. 

On le rencontre généralement dans un hameau ou un quartier en zone rurale, qui porte un nom traditionnel. Ce type de panneau peut également localiser une forêt, un cours d’eau ou fleuve (le nom est alors accompagné de vaguelettes).

panneau lieu-dit
Panneau de localisation d’un lieu-dit

Le panneau de lieu dit peut être accompagné d’une signalisation supplémentaire, comme un panneau de limitation de vitesse. 

Panneau de localisation touristique et culturelle

Panneau de localisation touristique

Les panneaux à fond marron, avec listel et inscription en blanc, sont des panneaux de localisation touristiques. Ils signalent la présence d’un parc, d’un château, d’une route ou d’un lieu inscrit au patrimoine de la région.

panneau localisation touristique
Panneau de localisation touristique

Panneau de localisation d’un élément culturel

Ce panneau à fond noir et inscription blanche ressemble au panneau de lieu-dit, mais porte le nom d’une œuvre d’art, d’un édifice… Il apporte une information culturelle aux automobilistes et permet de signaler et de mettre en valeur le patrimoine artistique d’un territoire.

Panneau de localisation d'un viaduc
Panneau de localisation d’un élément culturel : viaduc

Panneaux de localisation du réseau routier

Panneau de localisation de gestion ou de concession de réseau autoroutier

Vous rencontrerez sur l’autoroute des panneaux à fond bleu et inscription blanche. Ils portent un message disant : « Vous entrez sur l’Autoroute… » « Bienvenue sur l’Autoroute… », « Vous quittez l’Autoroute… ». Cette signalisation de localisation vous permet de connaître le nom du réseau autoroutier sur lequel vous circulez.

Localisation d’aire routière et autoroutière

Sur les routes et autoroutes, vous trouverez de nombreux panneaux d’indication, ainsi que des panneaux de localisation d’aires de repos. Ils ont un fond bleu et le nom de l’aire est inscrit en lettres blanches. Vous savez dès lors que vous avez la possibilité de faire une halte sur votre trajet. Le nom barré de rouge indique une sortie de l’aire. Ce panneau peut être surmonté d’un cartouche indiquant le nom de la voie, route ou autoroute que vous rejoignez. 

panneau de localisation d'une aire d'autoroute
Panneau de localisation d’une aire d’autoroute

Après la théorie, passez à la pratique ! Pour vous préparer à passer le code de la route, entraînez-vous en ligne et en illimité au test du code avec Lepermislibre, votre auto-école nouvelle génération !

Panneau d’indication routière : les indications du code de la route

Parmi les panneaux du code de la route, on distingue la catégorie des panneaux d’indications routières, dont le but est d’informer le conducteur sur la situation qui l’entoure. Voici comment reconnaître ces éléments de signalisation et comprendre leur signification.

Le panneau d’indication routière : définition

L’objectif du panneau d’indication est de vous donner des informations utiles sur la route que vous parcourez, comme la présence de certains aménagements, le type de voie etc… Ces panneaux n’ont pas de caractère obligatoire, mais ils vous aident à vous repérer, à adapter votre conduite et votre vitesse en fonction de votre environnement et à rester vigilant.

panneau d'indication
Le format du panneau d’indication

Le panneau d’indications routière est généralement de forme carrée, ou parfois rectangulaire, sur fond bleu liseré de blanc. Un panneau se démarque : celui indiquant une zone à fort risque d’incendie. Il est sur fond blanc liseré de rouge, des couleurs qui mettent en valeur le caractère d’alerte de cette signalisation et incitent à une extrême prudence.

Les panneaux d’indication selon le type de route

Panneaux d’indication sur l’autoroute

Des panneaux d’indication indiquent l’entrée ou la sortie d’autoroute, l’approche de péages, etc… Vous devez bien sûr connaître la limitation de vitesse qui s’applique sur l’autoroute, mais des panneaux de rappel peuvent être implantés en bord de chaussée. Attention, n’oubliez pas que la vitesse maximum autorisée est réduite pour les jeunes conducteurs en permis probatoire !

panneaux indication autoroute 1
panneaux indication autoroute 2
Panneaux d’indication sur l’autoroute

Panneaux indiquant une route à accès réglementé

Ces panneaux indiquent l’entrée ou la sortie d’une route à accès réglementé. Il s’agit d’une route interdite aux véhicules lents : vélos, piétons, cyclomoteurs… 

panneau entrée route à accès réglementé
Panneau d’entrée sur une route à accès réglementé
panneau sortie route à accès réglementé
Panneau de fin de route à accès réglementé

Panneaux d’indication sur la circulation

Ces panneaux d’indication routière vous renseignent sur la direction ou la réduction des voies, ainsi que sur le sens de la circulation. Ils sont donc utiles pour vous orienter, pour anticiper vos déplacements et ceux des autres usagers, ou pour savoir si vous pouvez effectuer un dépassement par exemple. Cette signalisation peut être accompagnée de panneaux de direction et de marquages au sol.

panneau indication circulation à sens unique
Panneau indiquant une circulation à sens unique
panneau indication réduction du nombre de voies
Panneau d’indication de la réduction du nombre de voies
panneau indication voies affectées
Panneau indiquant les voies affectées aux différentes directions possibles

Panneaux d’indication de priorité

Ce panneau est situé dans une zone où la largeur de la chaussée est réduite et le croisement de deux véhicules n’est pas possible. Il indique que vous avez la priorité de passage, les usagers en face doivent vous laisser passer. 

panneau indication priorité
Panneau indiquant que vous avez la priorité par rapport aux usagers venant d’en face

Indication d’une impasse

Ce panneau d’indication annonce une impasse.  À moins d’y habiter, inutile donc de vous engager dans cette voie sans issue.

panneau d'indication d'une impasse
Panneau indiquant une impasse

Panneaux indiquant des aménagements

Ces panneaux d’indication apportent une information sur des aménagements présents sur la voie ou en bordure de voie :

  • un arrêt de bus
  • un passage piéton
  • la surélévation de la chaussée
  • un parking ou lieu aménagé pour le stationnement
  • un emplacement d’arrêt d’urgence 
  • une piste cyclable etc… 
Indication d'un arrêt d'autobus
Indication d’un arrêt d’autobus
indication voie de détresse
Indication de la présence d’une voie de détresse
panneau emplacement d'arrêt d'urgence
Indication d’un emplacement d’arrêt d’urgence

Ces renseignements ont pour objectif de vous aider dans la conduite à tenir sur la route. La présence d’une piste cyclable signifie par exemple que vous devez être vigilant en présence des ces usagers vulnérables.

Vous connaissez maintenant la signification des panneaux d’indication routière. Vous passer le code de la route ? Pour vous entraîner au test du code en ligne et en illimité, créez votre compte Lepermislibre, votre auto-école nouvelle génération ! 

Panneau de jalonnement : signalisation pour piétons et cyclistes

Les panneaux de jalonnement font partie des panneaux du code de la route et plus précisément des panneaux de signalisation directionnelle. Ces panneaux sont destinés aux usagers non motorisés, notamment les piétons et les cyclistes. Ils donnent des indications sur des services ou des itinéraires qui leurs sont destinés. Voici les panneaux pour piétons et cyclistes.

Panneaux de jalonnement piétonniers pour les secours

Les panneaux pour piétons signalant un poste d’appel d’urgence

Des panneaux de jalonnement sont implantés sur la bande d’arrêt d’urgence des voies rapides pour signaler la présence d’un poste d’appel d’urgence, également appelé borne SOS. Ce sont des panneaux pour que les piétons sachent où contacter un opérateur du service routier en cas d’urgence. La borne d’appel permet aussi aux secours de mieux vous localiser.

Panneaux de jalonnement signalant un poste d’appel d’urgence, ou “borne sos”
Panneaux de jalonnement signalant un poste d’appel d’urgence, ou “borne sos”

Les panneaux de jalonnement concernés sont rectangulaires sur fond blanc et comportent :

  • un pictogramme représentant un téléphone et la mention “SOS”
  • une pointe de flèche noire dirigeant vers la droite ou la gauche
  • la distance à parcourir pour rejoindre la borne

Bon à savoir : si aucune borne d’appel n’est accessible, vous pouvez contacter les secours en composant le 112 depuis un téléphone portable.

Borne d'appel accessible pour les piétons en cas d’urgence
Borne d’appel accessible pour les piétons en cas d’urgence

Les panneaux pour piétons indiquant une issue de secours

Des panneaux de jalonnement peuvent être situés dans les tunnels par exemple, pour annoncer la présence d’une issue de secours. Ces panneaux permettent aux piétons d’évacuer la zone si besoin.

Ils sont rectangulaires à fond vert et comportent :

  • un pictogramme représentant un personnage et une porte
  • une flèche indiquant la direction à suivre
  • la distance à parcourir pour accéder à l’issue de secours
Panneaux de jalonnement indiquant une issue de secours
Panneaux de jalonnement indiquant une issue de secours

Les panneaux de jalonnement des itinéraires cyclables

Des panneaux de jalonnement permettent de guider les cyclistes ou autres usagers deux roues non motorisés sur un itinéraire qui leurs est réservé. Ces panneaux sont à fond blanc, liseré vert et avec des pictogrammes ou du texte inscrit en vert. Ils permettent également d’avertir indirectement les usagers motorisés de la présence de cyclistes et participent donc à sécuriser les déplacement de ces-derniers.

Panneau de jalonnement pour identifier une piste cyclable

Ce panneau permet d’indiquer aux cyclistes qu’ils circulent bien sur un itinéraire qui leurs est réservé. Il peut être isolé ou accolé à un panneau de direction.

Panneau de jalonnement signalant la présence d’une piste cyclable
Panneau de jalonnement signalant la présence d’une piste cyclable

Des panneaux de jalonnement pour annoncer une direction

Au même titre que les panneaux de direction, on peut trouver des panneaux de jalonnement de présignalisation ou de position.

  • Les panneaux de présignalisation annoncent la direction que doit prendre l’usager pour poursuivre son itinéraire. La distance à parcourir avant d’atteindre la destination peut être notée sur le panneau. Ces panneaux peuvent aussi annoncer un carrefour complexe ou un carrefour à sens giratoire on les appelle alors des panneaux diagrammatiques.
  • Les panneaux de position sont placés au niveau des intersections, ils indiquent la direction à suivre au niveau de ce panneau pour poursuivre l’itinéraire indiqué.
Panneaux indiquant la direction d'une voie pour les cyclistes
Panneaux indiquant la direction d’une voie pour les cyclistes

Les panneaux de jalonnement sont indispensables pour assurer la sécurité des piétons et cyclistes. Vous devez savoir les identifier, notamment si vous passez le code de la route. Pour vous préparer sereinement à l’examen, Lepermislibre vous propose un entraînement au code en ligne, valable pour toutes les catégories de permis. Inscrivez-vous en ligne pour débuter votre entraînement.