Grille d’évaluation du permis de conduire et points de l’examen

La grille d’évaluation du permis, appelée CEPC (Certificat d’Examen du Permis de Conduire), détaille les compétences évaluées le jour de l’examen du permis de conduire et les points obtenus par le candidat. Découvrez quelles sont ces compétences et combien de points sont nécessaires pour obtenir son permis de conduire.

La grille d'évaluation du permis de conduire.
La grille d’évaluation du permis détaille les points sur lesquels vous serez noté lors de l’examen pratique.

La grille d’évaluation du permis : 4 compétences clés à maîtriser

Evaluation de votre connaissance du véhicule

Lors de l’examen du permis de conduire, de nombreux points sont attribués sur des connaissances théoriques, indépendantes de votre conduite ce jour. Vous êtes ainsi évalué sur :

  • l’installation en voiture (sur 2 points) : dès le début de l’épreuve, vous devez effectuer les réglages nécessaires (rétroviseurs, siège…) pour avoir la bonne position au volant et conduire dans de bonnes conditions.
  • les vérifications intérieures et extérieures (sur 3 points) : pendant l’épreuve, l’examinateur vous pose 3 questions pour tester votre connaissance du véhicule et des premiers secours.
  • la connaissance des commandes de la voiture (sur 3 points) : l’examinateur vérifie au cours de l’épreuve que vous savez utiliser les différents éléments mécaniques de la voiture, comme les clignotants, les essuies glaces etc…

Appréhender la route : les critères de la fiche d’évaluation

Pour gagner des points sur cette deuxième compétence, vous devez connaître le code de la route sur le bout des doigts et analyser rapidement les éléments autour de vous pour adapter votre conduite en fonction. Les critères de la grille d’évaluation du permis sont les suivants :

  • la prise d’information (sur 3 points) : l’inspecteur vérifie que vous balayez la route du regard pour repérer panneaux, marquages au sol, feux de signalisation etc… et que vous effectuez les contrôles visuels obligatoires, notamment grâce aux rétroviseurs.
  • l’allure du véhicule (sur 3 points) : vous devez adapter votre allure en fonction des circonstances, en freinant, ralentissant ou accélérant selon le besoin.
  • l’application de la réglementation (sur 3 points) : ces points vous sont attribués si vous appliquez parfaitement les règles de circulation routière : respect des priorités, des limitations de vitesse etc…

Les points pour le partage de la route avec les autres usagers

Dans cette partie de la fiche d’évaluation au permis, l’examinateur note votre capacité à assurer votre sécurité et celle des autres usagers selon trois critères :

  • la communication avec les autres usagers (sur 3 points) : vous devez bien sûr utiliser vos clignotants chaque fois que cela est nécessaire, mais aussi les feux de détresse en cas d’embouteillage par exemple, pour prévenir les autres usagers.
  • le partage de la chaussée (sur 3 points) : assurez-vous de ne pas gêner ou mettre en danger les autres usagers lors de vos déplacements. Veillez aussi à tenir et tourner le volant correctement pour maintenir votre trajectoire, notamment en cas de virage.
  • le maintien des espaces de sécurité (3 points) : veillez à toujours respecter les distances de sécurité nécessaires pour éviter les accidents.
Examen du permis de conduire : les points pour le réussir.
Lors de l’examen permis de conduire, vous gagnez des points en fonction de votre maîtrise de chaque compétence de la grille d’évaluation. Les contrôles visuels, notamment via les rétroviseurs, font partie des critères évalués.

Votre autonomie et conscience du risque évaluées au permis

Cette compétence de la grille d’évaluation évalue votre comportement en tant que conducteur. Vous devez faire preuve d’assurance, tout en restant vigilant pour pouvoir réagir aux situations imprévues. Voici les critères notés :

  • l’analyse des situations (sur 1 point) : l’inspecteur peut vous interroger pour voir si vous savez déceler les risques potentiels d’une situation (en cas de trafic important par exemple, de sortie d’école, d’intempéries…)
  • l’adaptation aux situations (sur 1 point) : vous devez prendre les initiatives nécessaires pour adapter votre conduite à la situation, qu’il s’agisse d’allumer vos phares, de changer de voie, de ralentir… soyez maître de votre véhicule.
  • la conduite autonome (sur 1 point) : vous devez être capable de suivre un itinéraire seul, en respectant les règles de circulation routière.

La fiche d’évaluation du permis : les points supplémentaires

Points bonus de l’examen du permis de conduire

Lors de l’examen du permis de conduire, vous pouvez obtenir jusqu’à 2 points bonus si vous répondez à ces critères :

  • courtoisie au volant (1 point bonus) : au-delà du respect des règles de circulation, soyez prévenant et attentif envers les autres usagers, notamment les plus vulnérables, comme les cyclistes, les piétons…
  • conduite économique et respectueuse de l’environnement (1 point bonus) : pour ce faire, vous devez avoir une conduite fluide et souple. Pour préserver votre moteur et limiter sa consommation, veillez à changer de vitesses ou rétrograder dès que c’est nécessaire.

Observations de l’examinateur du permis

L’examinateur dispose d’un espace sur la grille d’évaluation du permis de conduire pour noter des observations générales. Cela peut vous aider notamment en cas d’échec à mieux comprendre vos erreurs et travailler sur vos points faibles.

Evaluation des manoeuvres

Les deux manoeuvres que vous réalisez lors de l’examen du permis de conduire n’ont pas de points distincts attribués. Les compétences évaluées sont celles de la grille d’évaluation du permis de conduire. Veillez donc à ne pas perdre de points ou commettre de fautes éliminatoires lors de ces manoeuvres.

fiche d'évaluation permis de conduire
Consultez votre fiche d’évaluation du permis en ligne, 48h après l’examen, pour découvrir votre résultat. On croise les doigts !

Réussir l’examen du permis de conduire : combien de points nécessaires ?

Points minimum et fautes éliminatoires au permis

Les compétences de la grille d’évaluation du permis vous permettent donc d’obtenir jusqu’à 31 points au total. Pour réussir l’épreuve, vous devez obtenir au minimum 20 points, sans faute éliminatoire.

Evaluation et résultat du permis de conduire

Suite à l’épreuve, l’examinateur indique sur votre fiche d’évaluation du permis le nombre de points que vous avez obtenu pour chaque critère :

  • 0 : vous n’avez obtenu aucun point, cette compétence mal acquise (mais vous n’avez pas fait d’erreur éliminatoire).
  • 1 : vous avez obtenu 1 point, compétence moyennement maîtrisée.
  • 2 : vous avez obtenu 2 points, compétence bien maîtrisée.
  • 3 : vous avez obtenu 3 points, compétence très bien maîtrisée.
  • E : vous avez commis une faute éliminatoire, l’examen du permis est obligatoirement raté.

Le total des points acquis est noté en bas de la grille d’évaluation du permis et la mention “favorable” ou “insuffisant” est entourée.

Vous pouvez consulter votre fiche d’évaluation en ligne sous 48h après l’examen pour connaître votre résultat au permis de conduire.

Pour réussir l’examen du permis de conduire, quoi de mieux que de vous entraîner avec un expert ? Réservez des leçons de conduite avec des moniteurs auto-école diplômés, à petit prix, grâce à l’auto-école en ligne Lepermislibre. Sans engagement et sans minimum obligatoire, choisissez combien de leçons vous souhaitez réaliser et passez le permis de conduire accompagné par un de nos enseignants partenaires si vous le souhaitez.


Examen du permis de conduire : quelles sont les fautes éliminatoires ?

Le jour de l’examen du permis de conduire, gare aux fautes éliminatoires ! Elles entraînent automatiquement un résultat au permis défavorable. Afin de bien vous préparer, voici un récapitulatif des fautes éliminatoires à ne pas commettre.

examen permis de conduire fautes eliminatoires
Même si vous maîtrisez les compétences évaluées le jour de l’examen du permis, une faute éliminatoire vous ferait échouer ! Restez vigilant à tout instant.

Qu’est-ce qu’une faute éliminatoire au permis ?

Lors de l’examen du permis, sont considérées comme fautes éliminatoires les erreurs de conduite mettant directement en jeu la sécurité des usagers et des passagers du véhicule. Réaliser une seule de ces fautes entraîne l’échec au permis de conduire, même si vous aviez obtenu les 20 points requis sur 30.

En règle générale, si l’examinateur est amené à prendre les commandes de la voiture (toucher le volant, les pédales), cela veut dire que vous venez de commettre une faute éliminatoire.

Sachez cependant que certaines erreurs sont tolérées le jour du permis. En cas de doute, gardez-donc votre calme et votre concentration jusqu’au bout de l’épreuve !

Examen du permis de conduire : les fautes éliminatoires au départ et à l’arrêt

Départ du véhicule au permis : les fautes éliminatoires

Savoir démarrer et s’arrêter en voiture est une des compétences évaluées au permis. Prenez donc garde aux fautes éliminatoires dès le début de l’épreuve. Voici les erreurs à ne surtout pas commettre au démarrage :

  • Ne pas prendre d’informations, entraînant une mise en danger ou une gêne pour les autres usagers.
  • Caler de manière répétitive à des endroits dangereux pouvant mettre en danger la circulation.
  • Reculer de façon importante (pour un démarrage en côte notamment).
  • Se déporter excessivement sur la gauche.

Les fautes éliminatoires lors de l’arrêt du véhicule

Pour montrer à l’examinateur que vous maîtrisez votre véhicule le jour du permis, ne commettez pas ces fautes éliminatoires lors de l’arrêt :

  • Laisser un espace de sécurité insuffisant avec le véhicule de devant (ne pas anticiper le freinage, mal rétrograder…).
  • S’arrêter en empiétant largement sur une voie de circulation autre que la vôtre.
permis faute eliminatoire au demarrage
Prenez un bon départ le jour permis, en ne commettant pas de fautes éliminatoires au démarrage !

Manoeuvres de l’examen du permis de conduire et fautes éliminatoires

Lors de l’épreuve, vous devez réaliser des manoeuvres, comme un stationnement, une marche arrière ou un demi-tour… Pendant cette étape du permis, les fautes éliminatoires à éviter sont les suivantes :

  • Heurter violemment ou escalader brutalement le trottoir, ce qui pourrait blesser des piétons mais également les personnes dans l’habitacle.
  • Risquer une collision avec un autre usager ou un autre obstacle.

À noter : l’étape des manoeuvres est en général le moment où l’examinateur vous pose les questions de vérifications intérieures, extérieures et de premiers secours.

Examen du permis de conduire : les fautes éliminatoires en circulation

Les fautes éliminatoires aux intersections

Franchir une intersection nécessite prudence et anticipation. Le jour de l’examen du permis, les fautes suivantes sont éliminatoires :

  • S’arrêter de manière non justifiée et causer une gêne ou un danger pour les autres usagers.
  • S’engager sur la voie et risquer de causer un arrêt dangereux (s’engager dans un carrefour encombré par exemple, vous obligeant à vous arrêter au milieu de l’intersection).
  • S’engager en obligeant les autres usagers à manoeuvrer.
  • Effectuer un abus de priorité (c’est le cas si vous avez la priorité mais ne vérifiez pas que les autres conducteurs vous ont bien vu avant de vous engager).
  • Refuser la priorité (oubli d’une priorité à droite ou refus de priorité au passage piéton par exemple).
  • Ne pas respecter un signal indiquant l’arrêt (ne pas s’arrêter, ou pas suffisamment, en présence d’un panneau “stop” par exemple).
  •  
  • Ne pas anticiper suffisamment au niveau d’une intersection non protégée et non visible (manque de contrôles visuels et de ralentissement par exemple).

Bien entendu, il est indispensable de connaître les panneaux d’intersection et de priorité que vous rencontrerez sur la route.

faute eliminatoire
Ne pas marquer l’arrêt à un stop constitue une faute éliminatoire.

Les fautes éliminatoires dans un virage

Pour réussir l’examen du permis de conduire, vous devez savoir comment tenir et tourner le volant dans un virage, mais également éviter ces fautes éliminatoires :

  • Heurter le trottoir.
  • Franchir ou chevaucher de manière prolongée la ligne continue.
  • Franchir ou chevaucher de manière prolongée l’axe médian de la route.
  • Sortir dangereusement du virage (vitesse trop élevée par exemple).

Les fautes éliminatoires lors d’un changement de direction

Lors d’un changement de direction, vous devez prendre toutes les précautions nécessaires pour que l’examinateur du permis ne vous attribue par de fautes éliminatoires telles que :

  • Changer de voie sans aucune prise d’information.
  • Refuser de céder le passage.
  • Utiliser la voie réservée à la circulation inverse.

Les fautes éliminatoires lors d’un croisement ou dépassement

Pour effectuer vos croisements et dépassements en toute sécurité au permis, sans fautes éliminatoires, veillez à ne pas :

  • Refuser la priorité.
  • Risquer une collision ou une sortie de chaussée.
  • Dévier de la trajectoire suite à une mauvaise tenue du volant ou une allure excessive.
  • Heurter le trottoir.
  • Prévoir un espace latéral ou longitudinal insuffisant (exemple type de la queue de poisson si vous vous rabattez trop proche du véhicule que vous venez de dépasser).
  • Entreprendre un dépassement alors que vous êtes sur le point d’être dépassé.
  • Utiliser la voie la plus à gauche lorsque la chaussée contient plus de deux voies.
  • Dépasser par la gauche alors qu’un véhicule annonce son intention de tourner à gauche.
  • Effectuer un dépassement non autorisé sur une chaussée à sens unique.
  • Franchir une ligne continue.
  • Franchir ou chevaucher de manière prolongée l’axe médian de la route.

Candidats à l’examen du permis de conduire, la liste des fautes éliminatoires peut vous paraître longue ! Mais rassurez-vous, les enseignants partenaires de l’auto-école Lepermislibre sont experts en la matière, ils vous aideront à vous préparer pour passer votre permis en candidat libre !

Comment se passe l’examen du permis de conduire ?

Code de la route en poche, vous avez réalisé au moins 20 heures de conduite et vous vous sentez prêt ? Il ne vous reste plus qu’à vous présenter au permis ! Évaluation, manoeuvres, questions, voici comment se passe l’examen du permis de conduire.

Comment se passe l’examen du permis de conduire : critères d’évaluation

Les notions évaluées

Les compétences sur lesquelles vous serez évalué le jour du permis sont les mêmes que celles travaillées pendant votre formation au permis de conduire. :

  • Respect du code de la route
  • Connaissance du véhicule et capacité à remarquer les défauts techniques
  • Maîtrise des commandes et de la manipulation du véhicule
  • Capacité à assurer votre sécurité et celles des autres usagers
  • Autonomie au cours d’un trajet
  • Connaissance des notions basiques des premiers secours
  • Capacité à conduire en respectant l’environnement, en adoptant un comportement courtois et prévenant envers les autres usagers

Système de notation et erreurs éliminatoires

Pendant le déroulement du permis de conduire, un examinateur agréé par la préfecture sera présent dans la voiture, ainsi que votre enseignant ou votre accompagnateur.

Vous serez noté sur un barème de 31 points, répartis selon une grille d’évaluation. Il faut obtenir au moins 20 points pour réussir l’épreuve. De plus, vous ne devez pas commettre d’erreur éliminatoire, comme circuler en sens interdit, griller un feu, etc. Si cela arrivait, peu importe le nombre de points obtenus, vous devrez repasser le permis.

comment se passe l'examen du permis de conduire
Découvrez comment se passe l’examen du permis de conduire pour mieux vous y préparer.

Déroulement et durée de l’examen du permis

Les documents à présenter avant l’épreuve

Le jour de l’examen, vous devez amener votre convocation et les documents listés dessus, en particulier votre pièce d’identité. Attention, ces documents seront vérifiés avant le début de l’épreuve. Sans eux, on vous refusera tout simplement le passage de l’examen !

Pensez également à vous rendre sur place en avance, afin d’aborder l’épreuve dans les meilleures conditions possibles.

Déroulement du permis de conduire : l’épreuve pratique

La durée de l’examen du permis est de 32 minutes. Voici en détails comment se passe l’examen du permis de conduire :

Et voilà, vous n’aurez plus qu’à rentrer chez vous et attendre patiemment le résultat !

Déroulement du permis de conduire et installation au poste de conduite
Pour le bon déroulement du permis de conduire, assurez-vous d’être correctement installé(e) au volant.

Après l’épreuve du permis de conduire  

Comment connaître le résultat au permis de conduire

Après avoir passé l’épreuve, vous pourrez consulter le résultat du permis en ligne sous environ 48 heures, sur le site de la sécurité routière. Vous pourrez télécharger votre Certificat d’Examen du Permis de Conduire (CEPC), sur lequel sera indiqué le détail de vos points et la mention “favorable” ou “défavorable”.

Obtenir son permis de conduire définitif

Vous avez réussi votre examen ? Félicitations !

Vous devez maintenant demander la fabrication de permis de conduire sur le site de l’ANTS.

En attendant de le recevoir, vous pouvez conduire muni(e) de votre Certificat d’Examen du Permis de Conduire et de votre pièce d’identité.

N’oubliez pas que vous êtes en période probatoire pour une durée de 2 ou 3 ans selon votre formation !

Durée du permis de conduire : résultats obtenus sous 48h
Vous pouvez consulter le résultat de votre examen sur internet 48 heures après votre examen

Maintenant que vous savez comment se passe l’examen du permis de conduire, n’hésitez pas à consulter nos conseils pour réussir votre permis.

Saviez-vous qu’avec Lepermislibre, vous pouvez réserver des leçons de conduite à la carte et près de chez vous ? Votre enseignant pourra vous accompagner pour passer le permis de conduire.

 On croise les doigts pour vous !