Épreuve Théorique Générale (ETG) : passer l’examen du code

Découvrez ici comment se passe l’ETG, ou Épreuve Théorique Générale du permis de conduire. Tout ce que vous devez savoir sur cet examen, et des conseils pour le passer facilement et à moindre coût !

SOMMAIRE

Qu’est-ce que l’ETG ?

ETG : l’Épreuve Théorique Générale du permis de conduire

ETG signifie Épreuve Théorique Générale du permis de conduire, plus communément connue sous le nom d’examen du code de la route. Il s’agit de la première épreuve à valider, pour pouvoir ensuite se présenter à l’examen pratique du permis. 

L’examen théorique général a pour objectif d’évaluer vos connaissances des règles de circulation routière, du véhicule, et des comportements à adopter en tant que conducteur. 

En mai 2016, l’ETG a subi une réforme. La formation théorique du permis de conduire est maintenant davantage axée sur la pratique de situations réelles, et moins sur des connaissances “par coeur”. Cela afin de mieux préparer les futurs conducteurs aux différentes situations qu’ils peuvent rencontrer sur la route, et d’améliorer la sécurité routière.

Quand passer cette épreuve ?

L’ETG est une étape obligatoire pour passer les permis de conduire de catégories B1, B, BE, C, D, CE, DE, C1, D1, C1E, et D1E. L’âge minimum pour passer le code de la route est de 17 ans (sauf en conduite accompagnée, où l’âge est abaissé à 15 ans).

Les prétendants aux permis de catégorie A1 et A2 doivent passer un examen du code de la route spécifique : l’ETM (Épreuve Théorique Moto), depuis l’arrêté du 18 février 2020.

Quelle est sa durée de validité ?

Suite à la réussite de l’examen, la durée de validité du code de la route est de 5 ans. Vous pouvez vous présenter à l’épreuve pratique du permis (jusqu’à 5 passages) ou passer une nouvelle catégorie de permis sans repasser l’épreuve théorique générale pendant cette période.

Comment passer cet examen théorique ?

S’inscrire en auto-école

La solution la plus commune pour passer le code de la route est de s’inscrire en auto-école. Celle-ci dispensera la formation théorique et pratique nécessaire, et se chargera de vous inscrire aux examens.

Passer le code en candidat libre

Il est possible de passer le code en candidat libre, c’est-à-dire sans faire appel à une auto-école. Le coût de l’examen est de 30€ seulement, et vous pouvez vous y inscrire directement sur le site internet de l’un des centres agréés. Vous pouvez par exemple passer l’ETG avec La Poste, SGS Objectif Code, ou encore avec Dekra. 

Pour vous inscrire, il vous suffit d’obtenir ou récupérer votre numéro NEPH. Il s’agit d’un identifiant à 12 chiffres, délivré par la préfecture, que tous les candidats à l’ETG et au permis doivent posséder. Vous l’obtiendrez sous une dizaine de jours en faisant une demande de permis sur le site de l’ANTS, ou en récupérant votre ancien dossier auto-école si vous en avez déjà un.

entraînement au code sur mobile
Entraînement au code sur mobile pour passer l’examen en candidat libre.

Comment se préparer à l’épreuve ?

S’entraîner en ligne

Si vous souhaitez passer l’épreuve théorique générale en candidat libre, il existe de nombreux moyens pour réviser sur internet, simplement et à moindre coût. Vous pouvez par exemple tester quelques applications de code de la route, souscrire au Pass Rousseau, ou encore vous inscrire au code en ligne Lepermislibre. Cette formule, conçue par une auto-école agréée, vous donne accès à des cours et des tests en illimité, ainsi qu’à une assistance pédagogique, pour vous préparer à votre rythme. La plateforme permet également de s’inscrire à une session d’examen dans un centre agréé, où que vous soyez en France. N’hésitez pas à effectuer un test de code gratuit pour découvrir cette offre, sans engagement.

Déroulement de l’examen théorique du permis de conduire

L’ETG se compose de 40 questions à choix multiples, réparties selon 10 thèmes :

  • 10 questions sur “le conducteur”
  • 5 questions sur “les autres usagers”
  • 4 questions sur “la circulation routière”
  • 4 questions sur “la route”
  • 4 questions sur “la mécanique et les équipements”
  • 3 questions sur “les notions diverses”
  • 3 questions sur “prendre et quitter son véhicule”
  • 3 questions sur “la sécurité du passager et du véhicule”
  • 3 questions sur “l’environnement”
  • 1 question sur “les premiers secours”

Vous devrez répondre à ces questions du code de la route sur une tablette tactile, qui vous sera fournie par le centre d’examen. Suite à l’énoncé de chaque question, vous disposerez de 20 secondes maximum pour sélectionner la ou les réponses qui vous paraissent correctes. 

Il vous faudra obtenir au minimum 35 points pour avoir le code. Vos résultats vous seront transmis directement par mail quelques heures après le passage de l’épreuve.

Panneau stop : que dit le code de la route ?

Le panneau stop est un des panneaux de signalisation du code de la route, plus précisément un panneau d’intersection. En sa présence, vous devez appliquer des règles spécifiques, tant pour assurer la sécurité de tous, que pour éviter les sanctions. 

SOMMAIRE

Reconnaître le panneau stop et son marquage au sol 

Un panneau facilement identifiable

Le panneau stop est le seul panneau du code de la route de forme octogonale. De plus, par sa couleur rouge et son inscription “stop” en lettres blanches, il est conçu de manière à attirer votre attention et ne pas passer inaperçu, quelles que soient les conditions de circulation ou les conditions météorologiques.

panneau stop
Le panneau stop.

La ligne de stop

Peu importe l’endroit où il est placé, ce panneau d’arrêt s’accompagne toujours d’une ligne de stop. Il s’agit d’un marquage au sol blanc (si la signalisation est permanente), ou d’un marquage au sol jaune (si la signalisation est temporaire), sous forme d’une ligne continue. Cette ligne d’arrêt permet d’indiquer de façon claire au conducteur l’endroit précis où il doit marquer un temps d’arrêt au stop.

signalisation d'arrêt
Signalisation d’arrêt sur la route.

Les règles du code de la route en présence d’un stop

Arrêt obligatoire

Le panneau stop fait partie des panneaux d’intersection. Il impose donc des règles de circulation qu’il est impératif de respecter, sous peine de vous mettre en danger, ainsi que les autres usagers de la route, et de risquer de provoquer un accident grave voire mortel.

C’est l’article R 415-6 du Code de la route qui définit les règles à respecter en présence d’un panneau stop : « à certaines intersections indiquées par une signalisation dite STOP, tout conducteur doit marquer un temps d’arrêt à la limite de la chaussée abordée. »

Différence entre le stop et le cédez-le passage

Les panneaux stop et cédez-le-passage ont tous deux pour finalité de fluidifier le trafic routier au niveau des intersections. Toutefois, à la différence du panneau cédez-le-passage, en présence duquel le conducteur peut se contenter de ralentir si la voie est dégagée, le panneau stop donne l’obligation de marquer un vrai temps d’arrêt prolongé. Et cela même si la voie semble totalement dégagée. 

Ce panneau est donc implanté lorsque la zone présente un danger particulier, afin de laisser suffisamment de temps au conducteur pour s’assurer de franchir l’intersection en toute sécurité.

Attention à l’arrêt insuffisant, ou « stop glissé »

Si vous vous contentez de ralentir votre véhicule, même de façon conséquente, mais que vous ne le stoppez pas complètement pendant quelques secondes, vous commettez une infraction au code de la route, appelée « stop glissé ». Vous pouvez dès lors être sanctionné.

Alors, pour être certain d’arrêter votre véhicule durant un laps de temps suffisamment long, nous vous conseillons de procéder comme suit :

  • faites bien attention à ce que les roues de votre véhicule cessent totalement leur mouvement et à ce que vos feux stop soient bien allumés
  • prenez le temps d’effectuer un contrôle visuel de qualité, en regardant une première fois à gauche, puis à droite, puis à nouveau à gauche avant de vous engager

Les sanctions prévues par le code de la route en cas de manquement à l’arrêt

Le code de la route punit le non-respect d’un arrêt au stop d’une contravention de classe 4, au même titre qu’un refus de priorité, qu’un dépassement dangereux, ou que la conduite en état d’ivresse, par exemple.

En omettant de vous arrêter, ou en faisant un stop glissé, vous vous exposez donc à :

  • une amende forfaitaire de 135€, pouvant atteindre jusqu’à 750€ en cas de majoration,
  • une perte de 4 points sur votre permis de conduire
  • une suspension du permis pouvant durer jusqu’à 3 ans 

Notez enfin que seules les forces de l’ordre sont habilitées à juger de la validité (ou non) de votre arrêt au panneau stop. Mieux vaut donc ne laisser aucun doute et prendre le temps de vous arrêter de manière indiscutable !

Changement d’adresse ou de nom : faut-il refaire son permis de conduire ?

Découvrez quelles sont les démarches du permis de conduire à effectuer si vous avez changé de nom ou d’adresse.

SOMMAIRE

Faut-il changer l’adresse de son permis ?

L’adresse postale n’est plus mentionnée sur le nouveau permis

Changer l’adresse sur son permis de conduire, suite à un déménagement par exemple, n’est pas obligatoire. De toute manière, depuis 2013 et la mise en place du nouveau permis (carte plastifiée), l’adresse du titulaire n’y est plus mentionnée. Si vous disposez de l’ancien format rose cartonné, vous pouvez donc le conserver tel quel, même si l’adresse n’est plus la bonne.

Vous aurez cependant la possibilité de changer l’adresse à laquelle votre permis est enregistré si vous devez faire une demande de permis sur l’ANTS. Cela peut être le cas :

  • suite à une détérioration, une perte ou un vol de votre titre
  • si vous souhaitez passer une nouvelle catégorie de permis
  • si vous devez faire renouveler votre permis

Le changement d’adresse sur la carte grise est obligatoire

S’il n’est pas nécessaire de mettre à jour votre permis en cas de changement d’adresse, vous devez en revanche absolument le faire pour la carte grise de votre véhicule, maintenant appelée Certificat d’Immatriculation.

Vous disposez d’un mois pour faire cette démarche via le site de l’ANTS, sous peine d’amende en cas de contrôle. Notez également qu’en cas d’infraction au code de la route, les contraventions sont envoyées à l’adresse figurant sur votre carte grise. Si elle n’est pas à jour, vous ne recevrez donc pas les contraventions, et vous risquez de vous retrouver, à plus ou moins long terme, avec des contraventions majorées pour défaut de paiement, voire une saisie sur salaire.

logo site ants
Le site de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés) pour les démarches du permis de conduire.

Faut-il signaler un changement de nom ou de prénom pour le permis de conduire ?

Changement de nom suite à un cas de mariage

Depuis 2013, le permis de conduire ne mentionne plus que le nom de naissance de son titulaire, c’est-à-dire le nom qui figure sur son certificat de naissance. Il n’est donc plus possible ni nécessaire de demander un nouveau permis si vous avez changé de nom suite à un mariage.

Changement de nom suite à un divorce

Si c’est votre nom marital qui figure sur votre permis, aussi appelé “nom d’usage”, vous pouvez le changer si vous le souhaitez, en faisant une demande en ligne sur le site de l’ANTS. Vous devrez fournir le jugement de divorce, enregistré par un notaire. Vous recevrez alors un nouveau permis, sur lequel ne figurera plus que votre nom de naissance.

Modification du nom ou du prénom suite à un changement d’état civil

Si votre nom ou prénom ont changé, après une adoption par exemple, ou à cause d’un changement d’état civil, vous pouvez faire modifier votre permis de conduire (sans obligation). La demande est à faire en ligne sur le site de l’ANTS. On vous demandera de fournir votre justificatif de changement de nom bien entendu. 

Pour conclure, notez que d’ici le 19 janvier 2033, toutes les personnes titulaires d’un permis de conduire à l’ancien format (papier rose) devront le faire changer pour un nouveau titre (carte plastifiée). Et ce nouveau permis de conduire doit être renouvelé tous les 15 ans. Vous pouvez donc attendre sans problème de devoir renouveler votre permis pour effectuer les modifications souhaitées.

Candilib : comment s’inscrire à l’examen du permis de conduire en ligne ?

Avis aux candidats souhaitant passer ou repasser leur examen de conduite en candidat libre : la plateforme Candilib permet d’effectuer son inscription au permis de conduire en ligne, simplement et gratuitement. Toutes les infos ici !

SOMMAIRE

Candilib : une plateforme pour l’inscription au permis en candidat libre

De quoi s’agit-il ?

Candilib est une plateforme spécialement conçue pour tous ceux qui souhaitent passer le permis en candidat libre, c’est-à-dire de manière individuelle, sans passer par une auto-école traditionnelle. Cette plateforme est gérée par la Sécurité Routière et permet de s’inscrire en ligne à l’examen pratique. C’est ainsi que chaque candidat libre peut réserver gratuitement la date de passage qui lui convient le mieux parmi les créneaux proposés sur la plateforme.

Les départements où Candilib est disponible

À ce jour, il est possible s’inscrire à l’épreuve du permis en candidat libre via Candilib si vous êtes domicilié dans les départements suivants :

  • 38 : Isère 
  • 45 : Loiret
  • 69 : Rhône 
  • 75 : Paris 
  • 76 : Seine-Maritime
  • 77 : Seine-et-Marne 
  • 78 : Yvelines 
  • 91 : Essonne 
  • 92 : Hauts-de-Seine 
  • 93 : Seine-Saint-Denis 
  • 94 : Val-de-Marne 
  • 95 : Val-d’Oise

Pour les autres départements, vous pouvez contacter le service des permis de votre préfecture pour connaître la démarche à suivre. Si vous êtes candidat Lepermislibre, vous retrouverez la démarche précise pour vous inscrire au permis dans votre département sur votre espace personnel.

Ne pas confondre Candilib avec l’ANTS

La plateforme Candilib et la plateforme de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés) permettent de réaliser deux démarches bien différentes. Candilib permet de réserver une date d’examen pratique, alors que la demande de permis de conduire sur l’ANTS permet d’obtenir un numéro NEPH, numéro obligatoire pour suivre une formation à la conduite et passer les examens officiels.

Comment s’inscrire sur Candilib ?

Bannière site candilib
La plateforme Candilib

1 – Réaliser une pré-inscription en ligne

Pour avoir l’autorisation d’accéder au planning sur Candilib, vous devez tout d’abord réaliser une pré-inscription sur la page d’accueil de la plateforme. Pour ce faire, il vous faudra renseigner :

2 – Attendre le mail de validation ou de votre inscription

Une fois votre pré-inscription réalisée, il vous faudra patienter jusqu’à 48 heures pour recevoir le mail de validation de Candilib. À partir de ce moment, vous devrez encore attendre une trentaine de jours pour pouvoir accéder au planning des réservations. Dans le cas où le mail vous indiquerait que votre demande d’accès a été refusée, vous devrez réitérer votre demande, en veillant bien à ce que toutes les informations demandées soient fournies.

3 – Accéder au planning des réservations

Après le délai d’attente d’une trentaine de jours, vous pourrez enfin accéder au planning des réservations sur Candilib. Il vous suffira alors de sélectionner :

  • le centre d’examen de votre choix parmi ceux proposés dans le département de résidence que vous aurez préalablement renseigné lors de votre pré-inscription
  • le créneau de passage qui vous convient, parmi les disponibilités affichées sur le site pour les deux mois suivants

Modifier ou annuler une réservation

Il est tout à fait possible d’annuler sans pénalités une réservation, à condition, toutefois, de le faire dans les 7 jours qui précèdent la session prévue. Si vous ne respectez pas ce délai ou ne vous présentez pas à l’épreuve le jour J, il vous faudra attendre 45 jours avant de pouvoir réserver à nouveau un créneau.

Organiser le passage de votre examen

Quel délai pour obtenir une date de permis ?

Le planning Candilib est mis à jour pour les 2 mois à venir. En fonction du département où vous vous trouvez et de la période où vous vous êtes inscrit, vous pouvez espérer obtenir une date de permis pour cette période, mais il est également fréquent de devoir attendre quelques mois pour trouver des créneaux de libres. 

Voici quelques conseils qui vous aideront à obtenir une date d’examen au plus vite :

  • Connectez-vous le plus souvent possible à la plateforme Candilib, pour voir si des disponibilités ont été ajoutées. Le meilleur créneau pour ce faire étant entre midi et 14 heures.
  • Inscrivez-vous sur la plateforme Candilib dès le début de votre formation pratique, de manière à avancer dans votre apprentissage pendant le délai de validation de votre inscription et la période d’attente d’accès au planning.

Les avis sur Candilib

Les avis sur Candilib sont unanimes et convergent vers trois avantages non négligeables pour les candidats, à savoir :

  • un délai d’attente réduit pour passer l’épreuve pratique, grâce à un accès privilégié réservé uniquement aux candidats libres
  • une vue d’ensemble sur les plages horaires qui sont disponibles dans la région pour les 60 jours à venir
  • des démarches administratives facilitées, puisqu’elles sont entièrement réalisables en ligne

Où trouver le résultat au permis après l’inscription Candilib ?

Après le passage de votre épreuve pratique réservée sur Candilib, vous pourrez obtenir votre résultat au permis de conduire en vous rendant sur le site de la Sécurité Routière. Les résultats sont mis en ligne à partir de 48h après.

Panneau de sens interdit : réglementation et sanctions

Parmi la signalisation routière, le panneau sens interdit est sûrement l’un des plus connus. Découvrez les règles à respecter en présence de ce panneau d’interdiction. 

SOMMAIRE

Les règles du code de la route pour le panneau sens interdit

Reconnaître ce panneau d’interdiction

Le panneau sens interdit, inscrit dans la signalisation routière sous le code B1, est facilement reconnaissable par sa forme ronde, sa couleur rouge, et la barre horizontale blanche qui se trouve en son milieu.

panneau sens interdit
Sens interdit à tout véhicule.

Notez qu’il existe aussi un panneau notifiant l’interdiction de circuler dans les deux sens, enregistré sous le code B0 : 

panneau circulation interdite dans les deux sens
Circulation interdite à tout véhicule dans les deux sens.

Signification des panneaux sens interdit

Le panneau sens interdit indique aux usagers qu’il est interdit d’emprunter cette voie dans leur sens de circulation. L’interdiction commence à partir du panneau et s’étend jusqu’à la prochaine intersection. 

Attention tout de même, bien que vous ne puissiez pas vous engager dans la voie, des usagers peuvent arriver en sens inverse ! N’oubliez donc pas de faire attention aux règles de priorités notamment.

Panneau sens interdit avec panonceau

Certains panneaux sens interdit sont accompagnés d’un panonceau blanc en dessous. Ce panonceau indique une catégorie d’usager qui est autorisée à circuler malgré l’interdiction.

Il peut s’agir d’un panonceau ayant pour mention :

  • « sens interdit sauf riverains » 
  • « sauf pompier » 
  • « sauf véhicules de collecte d’ordures ménagères et de viabilité hivernale » 
  • « sauf cycliste » ou comportant la mention “sauf” + le sigle d’un vélo
  • « sauf autobus », etc…

À savoir

Emprunter une voie en sens interdit est une faute éliminatoire au permis !

Quelles sont les sanctions pour non-respect d’un sens interdit ?

Que prévoit le code en matière d’infraction au sens interdit ?

C’est l’article R412-28 du code de la route qui définit l’interdiction de circuler en sens interdit. Il prévoit que tout véhicule (motorisé ou non) ne peut emprunter une voie marquée d’un sens interdit, sous peine de commettre une infraction. Cela signifie qu’un vélo, une moto ou une voiture seront sanctionnés de la même manière pour cette infraction.

Les sanctions prévues en cas d’infraction

Comme pour le non-respect d’un feu de signalisation, ne pas respecter un sens interdit vous expose à une amende forfaitaire de 135€ (contravention de 4ème classe), pouvant être majorée à 375€ ou minorée à 90€.

Vous risquez également 4 points de retrait sur votre permis de conduire. 

Enfin, enfreindre un sens interdit peut engendrer une suspension du permis de conduire pour une période allant jusqu’à 3 ans.

Que faire en cas de vol du permis de conduire ?

Découvrez les étapes à suivre si vous vous êtes fait voler votre permis de conduire. Bien que ce ne soit jamais une partie de plaisir, il est maintenant possible d’effectuer la plupart des démarches administratives liées au permis en ligne, ce qui vous simplifiera la tâche !

SOMMAIRE

Étape 1 : faire une déclaration de vol de permis

La procédure en cas de vol du permis en France

Si vous êtes victime d’un vol de permis en France, vous devez rapidement vous rendre à la gendarmerie ou au commissariat de police, qui sont les seules institutions habilitées à recevoir votre déclaration de vol et à vous remettre le récépissé correspondant. Ce document remplacera votre permis de conduire pour une durée maximum de deux mois, vous devrez le présenter aux forces de l’ordre en cas de contrôle. 

Notez toutefois que ce document provisoire ne vous permet de conduire que sur le territoire français.

La marche à suivre en cas de vol du permis à l’étranger

Si votre permis vous est volé lors d’un séjour à l’étranger, vous devrez faire une première déclaration sur place, auprès des autorités locales. Ces dernières vous remettront alors une copie de votre déclaration ou un récépissé. Ensuite, il faudra vous adresser à l’ambassade de France ou au consulat, qui vous demanderont certainement de leur fournir une copie de cette déclaration ou de son récépissé, puis vous guideront pour le reste des démarches à effectuer. 

Enfin, une fois rentré en France, vous devrez refaire une déclaration de vol de permis dans un commissariat de police ou auprès de la gendarmerie.

À savoir

En cas de contrôle, vous risquez une amende forfaitaire de 11€ si vous ne pouvez pas présenter votre permis, ou le récépissé de déclaration de vol de celui-ci. Cette amende peut même atteindre 750 euros en cas de récidive.

Étape 2 : demander un duplicata de permis

Après avoir effectué la déclaration de vol de votre permis, vous devrez impérativement faire la demande de duplicata dans les deux mois qui suivent.

À qui s’adresser ?

Bien que de nombreux sites payants vous proposent d’effectuer la demande de duplicata pour vous, sachez qu’il est tout aussi simple de le faire par vous-même ! Il vous suffit de remplir la demande pour récupérer votre permis sur le site l’ANTS. Il s’agit d’un site gouvernemental, qui permet d’effectuer de nombreuses démarches administratives en ligne, comme la demande de renouvellement de permis.

logo ANTS
Site de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés)

Quels sont les documents à fournir ?

Pour que votre demande soit bien prise en compte et que votre dossier soit traité dans les plus brefs délais, il faut impérativement qu’il soit complet, c’est-à-dire qu’il contienne l’ensemble des documents numérisés ou photographiés suivants :

  • justificatif d’identité
  • justificatif de domicile datant de moins de 6 mois
  • déclaration de vol
  • photo d’identité 
  • votre signature numérisée

Toutefois, si vous n’arrivez pas à fournir votre photo ou votre signature en format numérique, vous pouvez tout à fait remplir et envoyer un formulaire photo-signature (FPS) par courrier lors de la téléprocédure.

Par ailleurs, si votre demande concerne un permis de catégorie C ou D, il vous faudra également joindre un avis médical. Si vous ne le faites pas, la même durée de validité de votre permis sera la même que celui que vous vous êtes fait volé.

Combien ça coûte ?

La fabrication d’un nouveau permis de conduire vous sera facturée 25€ par l’État. Vous pourrez régler cette somme à la fin de la procédure en ligne, par carte bancaire.

Étape 3: réception de votre nouveau permis de conduire

Suivez la production de votre permis directement en ligne

Le site de l’ANTS vous permet de voir où en est votre dossier, à tout moment. Pour ce faire, vous n’aurez qu’à vous connecter à votre espace personnel en entrant le numéro de dossier qui vous aura été remis lors de votre demande.

Par ailleurs, vous pouvez également être informé de l’avancée de votre dossier en temps réel par l’ANTS, via email ou texto. 

Votre duplicata transmis par voie postale

Votre nouveau permis de conduire vous sera envoyé à votre domicile, à l’adresse que vous aurez indiquée sur le formulaire lors de votre demande.

Si vous êtes absent le jour où le facteur passe le déposer, vous trouverez un avis de passage dans votre boîte aux lettres. Vous disposerez alors de 15 jours pour récupérer votre nouveau permis de conduire au bureau de poste. Si vous n’allez pas le chercher durant ce délai, votre permis sera renvoyé à l’expéditeur et il vous faudra alors refaire une nouvelle demande.

Que faire si vous avez retrouvé votre permis volé ?

Si vous retrouvez votre permis de conduire après en avoir déclaré le vol, mais avant d’avoir demandé un duplicata, vous n’aurez qu’à détruire le récépissé. En revanche, si vous avez déjà obtenu votre nouveau permis, vous devrez renvoyer l’original à la préfecture.

Permis BE : tout savoir pour conduire une voiture avec remorque ou caravane.

Plusieurs catégories de permis donnent la possibilité de conduire un véhicule attelé d’une remorque ou d’une caravane, parmi eux le permis BE. Découvrez ici quel est le permis de conduire adapté à vos besoins, et comment passer le permis BE si nécessaire.

SOMMAIRE

Quel permis faut-il pour tracter une remorque ou une caravane ?

Peut-on tracter une caravane ou une remorque avec le permis B ?

Le permis B (permis voiture) suffit pour conduire un véhicule attelé d’une remorque ou d’une caravane, sous certaines conditions :

  • si le PTAC* de la remorque/caravane est inférieur à 750 kg
  • ou si la somme des PTAC* voiture + remorque (ou voiture + caravane) ne dépasse pas 3500 kg
voiture avec remorque
Cas où le permis B suffit pour conduire avec une remorque.

Le permis B + mention 96

Si le PTAC* total du véhicule tracteur et de la remorque (ou caravane) dépasse 3500 kg, mais reste en dessous de 4250 kg, vous devez alors faire ajouter la mention 96 à votre permis B. Pour obtenir la mention additionnelle 96, il faut suivre une formation de 7 heures auprès d’une auto-école ou d’une association agréée.

Le permis BE : permis remorque

Le permis de conduire BE, anciennement nommé permis EB, est indispensable lorsqu’on souhaite tracter un semi-remorque ou une remorque dans les cas suivants :

  • si le PTAC* de la remorque est compris entre 750 kg et 3500 kg (soit 3,5 tonnes)
  • et si le PTAC* de l’ensemble véhicule tracteur + remorque est supérieur à 4250 kg (soit 4,25 tonnes)

À noter que ce permis convient aux véhicules affectés au transport de personnes ou de marchandises, et équipés de 9 places assises maximum (conducteur compris).

Comment passer le permis BE ?

Pour passer le permis remorque BE, il faut obligatoirement :

  • être âgé d’au moins 18 ans
  • être déjà titulaire du permis B

La visite médicale, qui était obligatoire pour passer le permis EB, a été supprimée depuis la mise en application du décret datant du 31 mai 2016.

Notez que le prix du permis BE varie fortement en fonction de la durée de votre formation, de l’auto-école choisie et de la région où vous le passerez. Mais en général, il oscille entre 500€ et 1000€. 

L’inscription en auto-école ou en ligne

Vous devez tout d’abord vous enregistrer en préfecture pour passer le permis remorque, comme pour toute nouvelle catégorie de permis que vous souhaitez passer. La plupart des auto-écoles se chargeront de cette démarche pour vous. Toutefois, vous pouvez également faire cette demande de permis depuis le site de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés). Dans ce cas, n’oubliez pas de vous munir de votre numéro NEPH, votre numéro d’identification unique, transmis par la préfecture de votre département, et qui figure déjà sur votre permis B.

La formation théorique

Pour passer le permis BE, vous devez valider l’épreuve théorique du code de la route. Il s’agit de la même épreuve pour tous les types de permis (sauf le permis moto, qui à maintenant son propre code de la route). Vous pouvez préparer votre code en auto-école ou en en ligne, pour plus d’économie. Bonne nouvelle, si vous avez obtenu votre code depuis moins de 5 ans, il reste valable, vous n’avez donc pas à le repasser !

La formation pratique

La formation pratique du permis BE doit être délivrée par une auto-école agréée. Il n’y a pas de volume horaire minimal pour se former à la partie pratique du permis BE. En d’autres termes, cela signifie que c’est au formateur de déterminer le nombre d’heures de formation que vous devrez suivre, en fonction de vos compétences.

Sachez toutefois que conduire un véhicule attelé d’une remorque demande une parfaite maîtrise, tant pour votre sécurité que pour celle des autres usagers de la route. C’est pourquoi il vous faudra tout de même un certain temps pour apprendre à manier parfaitement votre ensemble, en marche avant comme en marche arrière. Par ailleurs, depuis le 1er janvier 2018, une formation aux gestes de premier secours obligatoire vient s’ajouter à cette formation.

L’épreuve HC (Hors Circulation)

L’épreuve Hors Circulation, aussi dite d’admissibilité, se compose de plusieurs exercices : interrogation orale, test de connaissances et exercice de maniabilité. Elle dure 20 minutes environ et a pour finalité de vérifier vos connaissances concernant :

  • les règles de sécurité
  • le code de la route et la signalisation routière 
  • l’attelage et le dételage d’un ensemble véhicule et remorque
  • la réalisation d’une manœuvre (bien souvent une marche arrière en réalisant une courbure)

Pour la réussir, il faut satisfaire à l’exercice de maniabilité, ne pas avoir eu de note éliminatoire et obtenir un total de 19 points minimum (sur 23).

La réussite à l’épreuve HC vous donne la possibilité de vous présenter 5 fois en 3 ans à l’épreuve CIR (en circulation).

L’épreuve CIR (en circulation)

L’épreuve CIR, qui dure environ 40 minutes, peut se dérouler sur des itinéraires très variés. L’examinateur évaluera vos compétences à différents niveaux :

  • installation dans le véhicule et maintien de la sécurité à bord
  • maîtrise des commandes du véhicule
  • circulation en autonomie et conscience des risques
  • respect et application du code de la route
  • adaptation de l’allure aux circonstances
  • maintien des espaces de sécurité suffisants
  • partage de la chaussée en toute intelligence avec les autres usager

Pour réussir cette épreuve, vous devrez obtenir au minimum 17 points (sur 27) et ne commettre aucune erreur éliminatoire.

Résultats et validité du permis remorque

Après le passage de l’épreuve en circulation, vous pourrez consulter votre résultat au permis BE dans les 48 heures. Ils seront mis en ligne sur le site de la sécurité routière.

Si votre résultat est favorable, il ne vous restera qu’à télécharger votre CEPC (Certificat d’Examen du Permis de Conduire). Ce document peut vous servir de permis de conduire durant les 4 mois qui suivent le jour de l’examen, mais n’est pas valable à l’étranger. Avant que cette période de 4 mois ne se termine, vous devrez faire apposer la mention BE sur votre permis de conduire (demande à effectuer sur le site de l’ANTS à nouveau).

La durée de validité du permis BE est de 15 ans. A l’issue de cette période, vous devrez faire renouveler votre permis. Il s’agit uniquement d’une formalité administrative, vous n’aurez aucun examen à repasser (sauf si votre permis est limité pour raisons de santé, auquel cas une visite médicale peut être nécessaire).

*Poids Total Autorisé en Charge, élément indiqué sur la carte grise du véhicule dans la case “F”.

Conseils

Se préparer à l’épreuve du code efficacement

L’auto-école en ligne Lepermislibre vous donne tous les outils pour vous préparer à l’épreuve théorique et obtenir votre code de la route rapidement !

Avec notre entraînement en ligne, révisez les cours et testez vos connaissances grâce à plus de 2500 questions de code. Notre équipe pédagogique est à votre écoute si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à nous contacter via le chat de votre espace personnel.

Pour vous accompagner au mieux, nous organisons aussi régulièrement des séances de révision en live sur youtube avec une enseignante de la conduite. Elle vous donnera de nombreuses astuces pour déjouer les questions pièges, réviser efficacement et avoir votre code du premier coup.

Vous pouvez également participer aux challenges organisés par notre équipe, pour vous aider à vous motiver. De nombreux candidats ont réussi à passer le code en 15 jours grâce à notre coaching, et ont ainsi gagné leur première heure de conduite offerte !

code de la route avec lepermislibre

Réviser le code en ligne : bien choisir sa formation

De nos jours, il n’est plus obligatoire de se rendre en salle d’auto-école pour se former au code de la route. De nombreux candidats préfèrent réviser et s’inscrire à l’examen du code en ligne, une méthode plus pratique et moins chère. À cet effet, les offres de formation au code sur internet ou via une application ne manquent pas, mais il n’est pas toujours simple de s’assurer de leur fiabilité !

Avec Lepermislibre, auto-école en ligne agréée par l’État, vous avez l’assurance de choisir une formation complète, conçue par des professionnels de l’Éducation Routière, et conforme à l’examen du code 2021. N’hésitez pas à découvrir notre formule en réalisant un test de code en ligne gratuit.

Se préparer

Vous trouverez ici les conseils de notre auto-école pour vous préparer efficacement à l’épreuve théorique du code de la route : de quelle manière sont construits les tests et les questions du code, les compétences à travailler, et les conditions optimum pour réviser.

SOMMAIRE

Tout savoir sur le test du code de la route

Pour vous préparer efficacement à l’examen, il est utile de savoir comment se passe le test du code de la route. Prenez note du déroulement de l’épreuve, de la répartition des questions, des résultats attendus, etc… Vous saurez ainsi à quoi vous attendre le jour de l’épreuve, et cela vous aidera à orienter vos révisions. 

Les questions du code de la route

Compétences évaluées à l’examen

Les questions de code de la route ont une logique particulière. Il ne suffit pas de connaître par cœur vos cours de code pour répondre correctement, vous devez aussi analyser la situation, évaluer le danger potentiel, prendre en compte les autres usagers et leur sécurité, etc… Depuis 2016, de nouvelles thématiques ont été ajoutées à l’examen, telles que les premiers secours et l’environnement. Les questions du code ont donc pour but de vous préparer à une conduite responsable et citoyenne.

Comment contourner les questions pièges ?

Certaines questions peuvent paraître ambiguës, ou trop simples. Souvent qualifiées de questions “pièges”, elles sont en fait assez faciles à déjouer. Avec un peu de pratique et en suivant nos conseils, vous saurez les reconnaître facilement et donner les réponses correctes. 

Comment faire pour avoir son code rapidement ?

On vous l’accorde, passer le code n’est pas forcément une partie de plaisir. Alors autant être efficace et rapide ! Découvrez nos conseils pour avoir le code rapidement. Des astuces qui vous permettront de maximiser vos progrès lors de vos révisions, et de valider l’épreuve théorique en un rien de temps.

Vous pouvez également prendre note de nos 10 conseils pour avoir son code du premier coup que nous mettons à votre disposition.

Conseils pour réviser avec Lepermislibre

Découvrez la méthode recommandée par notre auto-école pour réviser le code de la route efficacement. En termes de chronologie, nous vous conseillons de commencer par apprendre les cours, puis de tester vos connaissances avec les séries de code thématiques, et enfin les examens blancs. Vous trouverez également quelques conseils simples à appliquer au quotidien, comme observer la circulation lors de vos trajets pour vous familiariser avec ses règles.

En ligne

passer son code sur internet

Découvrez nos conseils pour vous préparer au code en ligne, une méthode très prisée de nos jours. En effet, grâce aux nouvelles technologies, il est très simple de réviser et de s’inscrire à l’examen du code sur internet, ce qui permet un vrai gain de temps et d’argent !

SOMMAIRE

S’entraîner gratuitement au code en ligne

Lepermislibre, auto-école en ligne agréée depuis 2015, vous propose de faire gratuitement et sans engagement, un test de code de la route ! Répondez à une série de 40 questions aléatoires et conformes à l’examen du code de la route 2020, et découvrez votre résultat avec la correction détaillée. 

Comment passer le code en ligne ?

De plus en plus de personnes choisissent maintenant de passer le code en ligne plutôt que via une auto-école. Cela offre plus de liberté et de flexibilité pour la formation, et coûte bien moins cher. En effet, la présentation à l’examen du code en candidat libre coûte seulement 30€ (tarif unique pour tous les centres d’examen en France, fixé par l’État), soit en moyenne 10 fois moins cher que le tarif en auto-école. Pour vous préparer, de nombreux sites et auto-écoles en ligne, comme Lepermislibre, permettent de s’entraîner et de s’inscrire au code sur internet

entrainement au code sur téléphone
S’entraîner au code sur internet, sur son téléphone, quoi de plus pratique ?

De nombreuses formations au choix

Le code en ligne Lepermislibre

L’entraînement au code de la route en ligne Lepermislibre est conçu par des professionnels de l’Éducation routière, et conforme aux attentes du nouvel examen. L’accès coûte 19€ seulement, valable pour un an, et compatible sur ordinateur, smartphone et tablette. Vous pouvez ainsi réviser à votre rythme :

  • cours théoriques couvrant toutes les thématiques du code de la route
  • tests et examens blancs en illimité, comprenant plus de 2500 questions similaires à celles de l’épreuve théorique
  • séances de révision du code en live avec une enseignante de la conduite plusieurs fois par semaine

Les supports de Codes Rousseau

Codes Rousseau, et notamment leur code en ligne “Pass Rousseau”, est une des références pour réviser le code de la route. Du traditionnel manuel à l’entraînement sur internet, cet éditeur a été l’un des premiers à innover et à créer de nouveaux supports d’apprentissage du code.

Les applications de code

Il existe un vaste choix d’applications de code de la route, qui permettent de s’entraîner à l’examen. Attention cependant, si de nombreuses applications se présentent comme gratuites, force est de constater que vous devrez payer à un moment ou à un autre, soit pour accéder à des contenus supplémentaires, ou tout simplement pour continuer à l’utiliser.