Comment se passe l’examen du permis de conduire ?

Code de la route en poche, vous avez réalisé au moins 20 heures de conduite et vous vous sentez prêt ? Il ne vous reste plus qu’à vous présenter au permis ! Évaluation, manoeuvres, questions, voici comment se passe l’examen du permis de conduire.

Comment se passe l’examen du permis de conduire : critères d’évaluation

Les notions évaluées

Les compétences sur lesquelles vous serez évalué le jour du permis sont les mêmes que celles travaillées pendant votre formation au permis de conduire. :

  • Respect du code de la route
  • Connaissance du véhicule et capacité à remarquer les défauts techniques
  • Maîtrise des commandes et de la manipulation du véhicule
  • Capacité à assurer votre sécurité et celles des autres usagers
  • Autonomie au cours d’un trajet
  • Connaissance des notions basiques des premiers secours
  • Capacité à conduire en respectant l’environnement, en adoptant un comportement courtois et prévenant envers les autres usagers

Système de notation et erreurs éliminatoires

Pendant le déroulement du permis de conduire, un examinateur agréé par la préfecture sera présent dans la voiture, ainsi que votre enseignant ou votre accompagnateur.

Vous serez noté sur un barème de 31 points, répartis selon une grille d’évaluation. Il faut obtenir au moins 20 points pour réussir l’épreuve. De plus, vous ne devez pas commettre d’erreur éliminatoire, comme circuler en sens interdit, griller un feu, etc. Si cela arrivait, peu importe le nombre de points obtenus, vous devrez repasser le permis.

comment se passe l'examen du permis de conduire
Découvrez comment se passe l’examen du permis de conduire pour mieux vous y préparer.

Déroulement et durée de l’examen du permis

Les documents à présenter avant l’épreuve

Le jour de l’examen, vous devez amener votre convocation et les documents listés dessus, en particulier votre pièce d’identité. Attention, ces documents seront vérifiés avant le début de l’épreuve. Sans eux, on vous refusera tout simplement le passage de l’examen !

Pensez également à vous rendre sur place en avance, afin d’aborder l’épreuve dans les meilleures conditions possibles.

Déroulement du permis de conduire : l’épreuve pratique

La durée de l’examen du permis est de 32 minutes. Voici en détails comment se passe l’examen du permis de conduire :

Et voilà, vous n’aurez plus qu’à rentrer chez vous et attendre patiemment le résultat !

Déroulement du permis de conduire et installation au poste de conduite
Pour le bon déroulement du permis de conduire, assurez-vous d’être correctement installé(e) au volant.

Après l’épreuve du permis de conduire  

Comment connaître le résultat au permis de conduire

Après avoir passé l’épreuve, vous pourrez consulter le résultat du permis en ligne sous environ 48 heures, sur le site de la sécurité routière. Vous pourrez télécharger votre Certificat d’Examen du Permis de Conduire (CEPC), sur lequel sera indiqué le détail de vos points et la mention “favorable” ou “défavorable”.

Obtenir son permis de conduire définitif

Vous avez réussi votre examen ? Félicitations !

Vous devez maintenant demander la fabrication de permis de conduire sur le site de l’ANTS.

En attendant de le recevoir, vous pouvez conduire muni(e) de votre Certificat d’Examen du Permis de Conduire et de votre pièce d’identité.

N’oubliez pas que vous êtes en période probatoire pour une durée de 2 ou 3 ans selon votre formation !

Durée du permis de conduire : résultats obtenus sous 48h
Vous pouvez consulter le résultat de votre examen sur internet 48 heures après votre examen

Maintenant que vous savez comment se passe l’examen du permis de conduire, n’hésitez pas à consulter nos conseils pour réussir votre permis.

Saviez-vous qu’avec Lepermislibre, vous pouvez réserver des leçons de conduite à la carte et près de chez vous ? Votre enseignant pourra vous accompagner pour passer le permis de conduire.

 On croise les doigts pour vous !

CPF et permis : comment passer le permis de conduire avec le CPF ?

Le gouvernement a lancé le 21 novembre 2019 l’application “mon compte formation”, qui vous permet notamment d’obtenir un financement CPF pour votre permis de conduire. Cette aide financière, très avantageuse et très simple à obtenir, est une opportunité en or pour passer votre permis à moindre coût. Voici comment en profiter avec l’auto-école R&L Lepermislibre.

En clair

Si vous avez un solde CPF disponible sur votre compte formation, vous pouvez l’utiliser pour financer votre permis de conduire avec l’auto-école Lepermislibre.

SOMMAIRE

Financer son permis grâce au CPF avec l’auto-école Lepermislibre

S’inscrire via moncompteformation

La demande pour financer votre permis B avec votre CPF est simple et rapide ! Elle s’effectue en ligne sur le site moncompteformation, et vous aurez la réponse sous quelques jours seulement. Voici les étapes à suivre : 

  1. connectez-vous sur le site moncompteformation.gouv
  2. choisissez l’offre Lepermislibre en adéquation avec votre solde (notre auto-école apparaît sous l’organisme « R L »)
  3. cliquez sur “s’inscrire à la formation” (en bas à droite)
  4. votre demande sera validée sous 2 jours ouvrés (vous serez informé par email)
  5. connectez-vous à nouveau sur moncompteformation pour accepter la mobilisation de votre solde CPF pour votre permis de conduire
  6. vous recevrez un email de notre auto-école sous 2 jours ouvrés pour vous indiquer comment débuter votre formation

+ 30 offres de formations disponibles, en fonction de vos besoins et de vos ressources !

Nous proposons de nombreuses formules sur Moncompteformation.gouv, incluant ou non le code de la route, et de une à cinquante heures de conduite. Cela vous permet de choisir l’offre la plus adaptée à vos besoins et à votre budget !

Voici nos tarifs unitaires :

  • Entrainement au code de la route : 49€
  • Passage de l’examen du code de la route : 30 €
  • 1 heure de conduite : 39€
  • Passage de l’examen pratique du permis : épreuve gratuite, mais prévoir 2h de conduite pour l’accompagnement par votre enseignant

Découvrez toutes nos offres de formation CPF

Il ne vous est pas demandé d’avancer le montant financé par votre CPF, le règlement sera directement versé à l’auto-école par la Caisse des Dépôts, à la fin de votre formation. Sachez également que si votre solde CPF n’est pas suffisant pour financer la formation de votre choix, vous pouvez régler le complément par carte bancaire, après la validation de votre dossier.

Déroulement de la formation avec Lepermislibre

Nous sommes une auto-école en ligne, c’est-à-dire que tous nos services pour passer le code de la route et le permis de conduire sont accessibles depuis notre site internet. Vous pouvez accéder à votre espace personnel Lepermislibre depuis votre ordinateur, tablette ou smartphone. C’est depuis cet espace que vous révisez le code, que vous réservez vos leçons de conduite et que vous effectuez votre inscription aux examens.

L’examen du code de la route se déroule dans un centre d’examen de votre ville, comme La Poste par exemple. L’épreuve pratique du permis est évaluée par un inspecteur agréé par la préfecture de votre département. Elle est gratuite, vous devrez cependant réserver 2h de conduite sur le planning de votre enseignant si vous souhaitez qu’il vous accompagne à l’examen, avec sa voiture double commande.

Les enseignants de la conduite, partenaires de notre auto-école, sont tous diplômés d’État et sont présents dans de nombreuses villes en France.

Notre équipe de professionnels vous accompagne tout au long de votre formation : vous pouvez posez toutes vos questions sur le code à notre service pédagogique par chat. Vous apprenez à conduire avec des enseignants de la conduite diplômés, partenaires de notre auto-école dans de nombreuses villes. Pour localiser les moniteurs les plus proches de chez vous, créez un compte gratuitement, et rendez-vous dans l’onglet « Conduite », puis « Réserver une leçon ». Enfin, vous pouvez contactez notre service client en cas de besoin, par chat, mail ou téléphone.

Les conditions pour bénéficier du financement CPF du permis de conduire

Qui est éligible à ce financement ?

Le financement CPF du permis de conduire est accessible à toutes les catégories professionnelles suivantes :

  • salariés du secteur privé : vous pouvez utiliser votre solde CPF à tout moment pour financer la formation de votre choix
  • demandeurs d’emploi : vous pouvez mobiliser les droits CPF que vous avez acquis lors d’une précédente activité. Cependant, vous ne cumulez pas de nouveaux crédits CPF pendant votre période de chômage.
  • activités non salariées (auto-entrepreneurs, professions libérales etc) : votre compte CPF sera alimenté courant 2020, au titre de vos activités de 2018 et 2019. Vous pourrez donc prochainement mobiliser vos droits à la formation.

Cette aide au permis de conduire est accordée sans condition : du moment que vous avez un solde CPF disponible, vous y avez droit ! Elle constitue donc une vraie opportunité pour passer le permis à moindre coût. Vous pouvez également consulter notre article sur les modalités du financement CPF du permis pour plus d’infos.

Seul cas particulier : si vous êtes fonctionnaire ou salarié du public, votre compte CPF est affiché en heures de formation et non en euros, vous devez solliciter directement votre employeur pour faire valoir votre droit à la formation.

L’accord de l’employeur est-il nécessaire ?

Vous n’avez pas besoin de l’accord de votre employeur pour solliciter le financement CPF de votre permis (à l’exception des employés de la fonction publique). Vous n’êtes pas non plus tenu de l’informer de votre démarche. En effet, votre formation se déroulera en dehors de votre temps de travail et le coût sera pris en charge par la Caisse des Dépôts, ce dispositif est donc totalement indépendant de votre entreprise.

Choisir une auto-école agréée CPF

Pour passer votre permis avec votre CPF, vous devez choisir une auto-école agréée pour le CPF, ou plus précisément agréée comme “organisme de formation”. Cet agrément est délivré par la préfecture aux écoles de conduite qui en font la demande. Elles doivent pour cela répondre à de nombreux critères attestant de la qualité de leur formation. C’est justement le cas de l’auto-école Lepermislibre : nous sommes éligibles au CPF, mais également à l’aide au permis pour les apprentis, aux aides des régions, etc… nous serons donc ravis de vous accompagner si vous souhaitez faire financer votre formation au permis B avec notre auto-école !

En savoir plus : qu’est-ce que le CPF ?

Un budget pour financer des formations

Le CPF (Compte Personnel de Formation), anciennement connu sous le nom de DIF (Droit Individuel à la Formation), est un dispositif créé par l’État pour permettre aux travailleurs d’accéder à des formations et d’évoluer professionnellement. Ainsi lorsque vous travaillez, vous disposez d’un compte CPF, alimenté jusqu’à 500€ par an, selon que vous travailliez à temps plein ou temps partiel, et dans la limite d’un plafond de 5000€. Vous pouvez mobiliser ces fonds pour financer des formations, qui pourront vous être utiles dans votre vie professionnelle actuelle ou future… comme le permis de conduire par exemple, véritable levier pour l’emploi ! 

D’où viennent les fonds CPF ?

Le compte CPF est géré par la Caisse des Dépôts et Consignations, qui est une institution financière publique. Les fonds proviennent en partie de la “contribution à la formation professionnelle et à l’alternance”, dont les employeurs doivent s’acquitter chaque année.

Comment connaître mon solde CPF ?

Vous pouvez consulter votre solde CPF sur la plateforme de l’État moncompteformation. Pour cela, vous aurez besoin d’une adresse email et de votre numéro de sécurité sociale. Votre solde est mis à jour chaque année, en fonction de votre activité et de votre temps de travail. Les droits que vous avez acquis au titre d’une année seront crédités sur votre compte au plus tard le 30 avril de l’année suivante.

Profitez de votre financement CPF pour passer le permis B à moindre coût avec Lepermislibre !

Comment passer le BSR ou permis de conduire AM pour cyclomoteur léger

Accessible dès 14 ans, le BSR (Brevet de Sécurité Routière) permet de conduire un cyclomoteur ou un quadricycle léger, comme un scooter ou un quad. Voici ce qu’il faut savoir si vous souhaitez passer le BSR, ou permis de conduire AM.

Passer le BSR : à quoi ça sert ?

Qu’est-ce que le permis AM, anciennement appelé BSR ?

Le Brevet de Sécurité Routière a été remplacé en janvier 2013 par la catégorie de permis AM. Bien que le nom ait changé, l’acronyme BSR est resté dans l’usage et le contenu de la formation est pratiquement identique. Si vous êtes âgé de 14 ans ou plus, il est possible de passer le BSR afin de conduire un cyclomoteur ne dépassant pas les 50 cm³ (et 4 kilowatts) et une vitesse de 45 km/h. Le permis de conduire AM donne aussi accès à la conduite de quadricycles légers (quads, voiturettes) n’excédant pas les caractéristiques présentées précédemment.

Pourquoi passer le BSR ?

Obtenir le BSR ou permis de conduire AM à partir de 14 ans est nécessaire pour conduire un scooter ou un autre véhicule de ce type. Sans cela, tout usage en est illégal. D’autre part, l’obtention de ce permis est une première entrée dans le monde de la conduite. Vous pourrez ainsi déjà vous familiariser avec la route. Et à 15 ans si vous le souhaitez, vous pourrez même commencer votre formation pour passer le permis en conduite accompagnée !

comment passer le BSR
Comment passer le BSR (ou permis AM) pour rouler en scooter ?

Comment passer le BSR ou le permis de conduire AM ?

Qu’est ce que le permis AM nécessite comme formation ? Comme la plupart des permis, il est divisé en deux parties : la formation théorique dispensée au collège, puis la formation pratique en auto-école. Voici ce qu’il faut savoir si vous souhaitez passer le BSR.

Permis de conduire AM : la partie théorique

C’est au collège que la formation théorique au permis de conduire AM est enseignée. Elle concerne les règles de base de la conduite, comme la signification des panneaux du code de la route par exemple. Cette partie est validée en classe de 5ème lors du passage de l’ASSR1 (Attestation de sécurité routière niveau 1) et en 3ème lors du passage de l’ASSR2. Les jeunes non scolarisés ou en apprentissage ont la possibilité de passer l’ASR, qui est la certification équivalente hors scolarité. L’évaluation est faite sous forme de questionnaire à choix multiples.

Permis de conduire AM : la partie pratique

Après avoir validé la formation théorique, vous pouvez vous inscrire à la formation pratique dans une auto-école. Vous avez le choix entre l’option cyclomoteur (scooter) ou l’option pour quadricycle léger à moteur (quads, voiturettes). La formation dure au total 7 heures, réparties en 3 phases :

  • Enseignement hors circulation pendant 2 heures : vous aborderez la mécanique du scooter, les équipements indispensables, le comportement à adopter sur la route
  • Conduite sur les voies ouvertes à la circulation publique pendant 4 heures : vous apprendrez à suivre un parcours guidé par un moniteur, en conformité avec les règles du code de la route
  • Sensibilisation aux risques pendant 1 heure : cet enseignement a pour but de vous informer sur les risques liés à la conduite et de vous donner conseils et recommandations

Lors des exercices pratiques, il vous faudra être équipé notamment d’un casque et de gants homologués.

Il n’y a pas d’examen final pour valider le permis de conduire AM. À la fin de la formation, vous obtiendrez une attestation, qui vous autorise à conduire en attendant de recevoir votre permis de conduire AM définitif (comptez quelques mois pour qu’il soit édité). Cependant, passer le BSR n’est pas à prendre à la légère ! N’oubliez pas que vous conduirez sur la route au milieu d’autres usagers, c’est votre sécurité et la leur qui sera en jeu.

qu'est-ce que le permis AM
Qu’est-ce que le permis AM et comment le passer ?

Infos pratiques si vous souhaitez passer le BSR

Le coût de la formation pratique du BSR varie entre 150 et 400 euros en moyenne, selon les écoles de conduite. Comme pour toute catégorie de permis, il est nécessaire d’être enregistré en préfecture pour passer le permis de conduire AM. Pour cela, l’auto-école vous demandera notamment une pièce d’identité et une copie de votre attestation de réussite à l’ASSR.

Voilà donc comment passer le BSR ! Une fois obtenu, vous aurez le droit de conduire un scooter ou un véhicule du même type. Conduire une voiture vous démange ? Patientez un peu et dès 15 ans, vous aurez l’âge minimum pour passer le code de la route, première étape du permis B !

Permis de conduire probatoire : définition et explications

Suite à l’obtention du permis, tout conducteur débute par une phase de permis de conduire probatoire. Pendant cette période, vous serez plus limité que les conducteurs aguerris, le temps d’acquérir une bonne maîtrise de votre véhicule.  

Permis probatoire : définition et durée

Permis probatoire : définition

Une fois le permis en poche, vous entrez dans une période dite probatoire. Au départ, vous disposez de 6 points sur votre permis de conduire au lieu de 12 et vous en gagnez au fil des années.

Les personnes concernés par le permis de conduire probatoire sont celles ayant obtenu pour la première fois le permis et celles dont le permis a été invalidé retrouvant le droit de conduire. La période probatoire à donc pour but d’encadrer les usagers ayant peu d’expérience ou commis trop de fautes.

Combien de temps dure la période probatoire ?

Selon le parcours d’apprentissage de la conduite que vous avez suivi, la durée de cette période varie :

  • Pour les formations classiques ou en conduite supervisée : 3 ans avec un ajout de 2 points par an
  • Pour les formations en conduite accompagnée : 2 ans, avec un ajout de 3 points par an

Le permis de conduire probatoire : des restrictions particulières

Vitesse autorisée en période probatoire : on lève le pied !

Le permis probatoire, par définition, entraîne certaines contraintes. Les premières règles à suivre sont relatives aux limitations de vitesse. L’usager en permis de conduire probatoire doit respecter :

  • Une vitesse maximum de 110 km/h sur l’autoroute au lieu de 130 km/h
  • Une vitesse maximum de 100 km/h sur les portions d’autoroutes limitées à 110 km/h ou les routes à chaussées séparées (comme les 2 fois 2 voies)
  • Une vitesse maximum de 80 km/h sur une route hors agglomération

Et pendant toute la période probatoire, n’oubliez pas d’accrocher le “A” destiné aux apprentis conducteurs à l’arrière de votre véhicule si vous ne voulez pas risquer 22 euros d’amende !

permis probatoire définition
Pendant le permis de conduire probatoire, le taux d’alcoolémie autorisé pour conduire équivaut environ à un verre d’alcool.

Permis probatoire : tolérance zéro pour l’alcool

L’alcool est l’une des premières causes de mortalité sur la route et est impliqué dans près d’un tiers des accidents mortels. À savoir que les jeunes conducteurs sont souvent impliqués dans ces drames ayant lieu sur tout type de routes : en ville ou sur voies rapide. D’où une réglementation stricte établie par le code de la route.

Le taux d’alcoolémie autorisé en permis probatoire est ainsi diminué à 0.2 g par litre de sang maximum. Une dose qui correspond environ en moyenne à un peu plus qu’un verre d’alcool. En période probatoire, restez donc sobre. Si vous êtes contrôlé positif, vous risquez une amende de 135 euros ainsi qu’un retrait de 6 points !

Les sanctions en cas d’infraction lors du permis de conduire probatoire

Perte de points en période probatoire

Si vous perdez des points en période probatoire, vous ne récupérerez plus de points jusqu’à la fin de cette période. Par exemple, si vous perdez un point au début de votre période probatoire, vous le récupérez au bout de 6 mois. Pour retrouver la totalité des points (12 points), vous devrez attendre 3 ans à compter du jour du retrait de points. La perte d’un seul point peut vous coûter cher !

À noter que les pénalités de points sont les mêmes que pour les conducteurs expérimentés.

permis de conduire probatoire
Attention à la perte de points durant la période probatoire !

Récupérer des points en suivant un stage

Une fois les points perdus, vous avez deux possibilités : attendre ou faire un stage de récupération de points. Un stage peut vous permettre de gagner 4 points selon la limite annuelle en cours (8,10 ou 12 pour une formation classique en 3 ans).

Attention, si vous avez perdu 3 points ou plus en une seule fois, vous serez obligés de suivre un stage de récupération. Dans le cas d’une perte totale de points, il vous faudra repasser l’examen du code et du permis. Un certain nombre de personnes dans cette situation choisissent d’ailleurs de passer le permis en candidat libre.

D’après une ordonnance du 28 mars 2018, cette période probatoire pourrait être réduite à l’avenir… affaire à suivre ! En attendant, ne jouez pas aux têtes brulées et préférez conduire avec prudence pour passer la période du permis probatoire en toute sécurité. Afin de devenir un conducteur aguerri, n’hésitez pas à consulter nos conseils pour conduire la nuit, ou lorsque l’adhérence à la route est réduite par exemple.

Les documents pour l’inscription au permis : quels papiers fournir ?

Que vous soyez inscrit en candidat libre ou en auto-école, des documents d’inscription au permis vous seront demandés pour réaliser votre formation et passer les épreuves officielles. Voici lesquels.  

Les documents pour l’inscription au permis en ligne

Vous devez tout d’abord vous enregistrer en préfecture pour obtenir votre numéro NEPH, numéro de candidat.

Documents pour l’inscription au permis dans tous les cas

Voici les papiers à fournir pour l’inscription au permis en préfecture :

  • votre pièce d’identité en cours de validité et celle de votre responsable légal si vous êtes mineur(e)
  • un justificatif de domicile de moins de 6 mois (consultez les justificatifs acceptés)
  • votre attestation de recensement vous avez moins de 18 ans
  • votre attestation de participation à la JAPD si vous avez entre 18 et 25 ans
  • votre code photo d’identité numérique (voici comment obtenir ce code)
document inscription permis
Une pièce d’identité en cours de validité fait bien sûr partie des documents pour l’inscription au permis nécessaires.

Documents pour l’inscription au permis : cas particuliers

Si vous êtes dans l’une de ces situations, vous devrez fournir des documents supplémentaires :

  • Si vous devez repasser votre permis suite à une annulation ou une suspension, joignez le CERFA d’avis médical n°14801*01, rempli et signé par un médecin agréé, à l’issue de la visite médicale et de la réalisation des tests psychotechniques.
  • Si vous avez déjà obtenu un permis et que vous souhaitez passer une nouvelle catégorie, on vous demandera une copie de votre permis de conduire déjà obtenu.

Les documents d’inscription au permis : quand et comment les fournir ?

L’enregistrement en préfecture se fait maintenant exclusivement via la demande de permis de conduire sur le site de l’ANTS. Lors de cette demande, vous devrez télécharger vos documents d’inscription au permis.

Suite à votre inscription à l’auto-école Lepermislibre, vous serez guidé(e) étape par étape depuis votre espace en ligne et vous pouvez contacter notre équipe si vous avez besoin d’aide pour cette démarche.

Pour les candidats ayant déjà fournis leurs papiers d’inscription au permis dans un établissement précédent, il suffira de récupérer le dossier auto-école.

Les documents pour l’inscription au permis : passer l’épreuve pratique

Les papiers à fournir pour l’inscription au permis

Voici quels sont les documents d’inscription au permis dont vous devrez disposer pour passer l’épreuve pratique en candidat libre ou en auto-école :

  • votre numéro NEPH, que vous trouverez sur votre attestation d’inscription de l’ANTS (ou anciennement votre Cerfa 02)
  • votre résultat favorable à l’examen au code de la route (mail reçu par le centre d’examen ou tampon au dos de votre Cerfa 02)
  • une pièce d’identité en cours de validité
  • un justificatif de domicile de moins de 3 mois
papiers à fournir pour l'inscription au permis
Préparez les papiers à fournir pour l’inscription au permis avant de demander votre convocation à l’examen pratique.

Passer le permis en candidat libre : comment être convoqué au permis ?

Pour passer le permis en candidat libre, vous devez envoyer une demande de convocation au service des permis de votre département. La demande se fait par courrier ou en ligne, selon les départements.

Sur votre espace candidat Lepermislibre, vous trouverez toutes les indications nécessaires, notamment leurs coordonnées et les documents à joindre en plus de vos propres papiers d’inscription au permis.

Vous pouvez faire cette demande dès que vous le souhaitez, en sachant que le délai pour passer le permis en candidat libre est de deux mois environ et que vous devrez avoir réalisé au moins 20 heures de conduite avec un enseignant agréé pour passer l’examen.

Maintenant que vous savez quels sont les papiers à fournir pour l’inscription au permis, il ne vous reste plus qu’à choisir votre auto-école ! L’auto-école Lepermislibre vous propose des outils en ligne pour vous former en candidat libre et une solution pour passer votre permis moins cher, tout en bénéficiant d’une formation de qualité et d’un accompagnement à chaque étape. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !

Comment se passe l’examen du code de la route 2020 ? Comment le réussir ?

Le code de la route est la première étape nécessaire pour passer le permis. Voici comment se passe l’examen du code en 2020, épreuve pendant laquelle vous devrez montrer que vous connaissez les règles de bonne conduite et de la sécurité routière. Découvrez également les conseils Lepermislibre pour savoir comment réussir son examen.

SOMMAIRE

Comment se passe l’examen du code de la route ?

Que vous passiez le code avec la Poste ou un autre centre d’examen, en candidat libre ou non, voici comment se déroulera l’épreuve.

comment se passe l'examen du code
Savoir comment se passe l’examen du code vous permettra de mieux vous y préparer !

Les documents à présenter à l’examen

Le jour de l’examen du code, vous devez penser à ramener :

  • votre convocation imprimée (vous avez dû la recevoir par mail du centre d’examen)
  • votre pièce d’identité (vous trouverez la liste des pièces d’identité acceptées ici)

Attention, sans ces deux documents, vous ne serez pas autorisé à passer l’examen !

De plus, il est demandé aux candidats d’arriver au centre d’examen au moins 15 minutes à l’avance afin de faciliter l’organisation de l’épreuve.

Comment se passe l’examen du code : les modalités

Voici comment se passe l’examen du code 2020 :

  • L’épreuve dure environ 30 minutes au total.
  • Vous devez répondre à 40 questions aléatoires sur le code de la route et obtenir au moins 35 points pour avoir un résultat favorable à l’examen.
  • Les questions sont affichées de manière écrite et également lues à l’oral (chaque candidat dispose d’un casque audio). Après l’énoncé de la question, vous disposez de 20 secondes pour répondre. Le temps restant pour chaque question est indiqué par un chronomètre.
  • L’examen du code se déroule maintenant sur tablette, qui vous sera fournie par le centre d’examen. Avant de commencer l’épreuve, vous aurez 3 questions tests pour vous permettre de vous familiariser avec ce dispositif.
  • Comme tout examen officiel, la triche est punie d’une interdiction de présentation à l’examen pendant 5 ans !

Les questions posées lors de l’examen

Même s’il est impossible de savoir quelles questions seront présentées à l’examen, elles seront réparties en fonction des thématiques du code de la route :

  • 10 questions sur “le conducteur”
  • 5 questions sur “les autres usagers”
  • 4 questions sur “la circulation routière”
  • 4 questions sur “la route”
  • 4 questions sur “la mécanique et les équipements”
  • 3 questions sur “les notions diverses”
  • 3 questions sur “prendre et quitter son véhicule”
  • 3 questions sur “la sécurité du passager et du véhicule”
  • 3 questions sur “l’environnement”
  • 1 question sur “les premiers secours”

Les questions sont basées sur des images ou des vidéos (visionnables une seule fois, soyez attentif !). Par moment, il y aura plusieurs réponses à sélectionner.

Si vous avez suivi l’entraînement au code en ligne Lepermislibre, vous saurez donc déjà comment se passe l’examen du code ! Notre formule comporte des cours selon les dix thématiques présentées ci-dessus et des tests en illimité, par thématique ou en condition d’examen.

Après avoir passé l’examen, vous recevrez le résultat par mail sous 24 à 48 heures.

Comment réussir son examen du code de la route ?

Vous aimeriez savoir comment réussir son examen du code ? Pas de formule magique, mais voici nos conseils pour optimiser vos chances de réussite.

comment réussir l'examen du code de la route
Comment réussir son examen du code 2020 : restez zen !

S’entraîner régulièrement

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est préférable de suivre un entraînement régulier au code de la route. Réalisez quelques tests chaque jour et n’hésitez pas à refaire d’anciens tests pour voir si vous avez bien mémorisé vos erreurs. C’est à force de répétition qu’on finit par acquérir des automatismes et qu’on comprend comment réussir son examen du code de la route.

Être dans de bonnes conditions

Préférez un mode de vie sain pendant vos révisions et les jours précédant l’épreuve. Une bonne alimentation, ainsi qu’un rythme régulier de sommeil vous permettront de réviser plus efficacement et de mieux vous concentrer le jour J. Bien entendu, le moment voulu, cela vous aidera aussi à réussir votre permis !

Savoir comment se passe l’examen du code 2020 pour mieux gérer son stress

Si vous vous êtes bien préparé à l’examen du code, vous n’avez pas de crainte à avoir, car les questions seront très similaires à l’entraînement, si ce n’est identiques ! Vous saurez donc à quoi vous attendre, ce qui devrait vous aider à vous rassurer.

Cette épreuve reste néanmoins stressante pour la plupart, n’hésitez donc pas à pratiquer du sport ou de la méditation par exemple, qui vous aideront à gérer vos émotions. Cela peut s’avérer utile également si vous avez peur de conduire.

Voici donc comment se passe l’examen du code. Auparavant, assurez-vous de suivre un entraînement à jour avec les nouvelles réformes, comme la limitation à 80 km/h par exemple. Avec Lepermislibre aucun risque, notre formule est garantie conforme à l’examen !

?Découvrez comment se passe l’examen du code de la route 2020

Jeune conducteur et points sur le permis : la période probatoire

Après avoir réussi l’épreuve du permis de conduire, les jeunes conducteurs sont soumis à une période probatoire pendant laquelle ils doivent faire leurs preuves. Le nombre de points d’un jeune conducteur est limité et les sanctions en cas d’infractions ont des répercussions plus importantes, cela dans le but de sensibiliser les conducteurs novices à la sécurité routière.

Nombre de points d’un jeune conducteur en permis probatoire

Qu’est-ce que le permis probatoire ?

Le permis probatoire concerne tous les conducteurs titulaires d’un premier permis de conduire, peu importe la catégorie. Durant cette période, on ne vous considère pas encore comme un conducteur aguerri. C’est pourquoi vous ne disposez pas du même nombre de points comme jeune conducteur que comme usager confirmé.

À noter : les personnes ayant repassé le permis après avoir subit une annulation ou invalidation sont également soumis au permis probatoire dans certains cas.

Jeune conducteur et points : comment ça fonctionne ?

Suite à l’obtention du permis de conduire, le nombre de points pour un jeune conducteur est de 6 seulement, contre 12 pour un permis “confirmé”. Chaque année, de nouveaux points sont crédités sur votre permis, jusqu’à atteindre ces 12 points et ainsi la fin du permis probatoire.

Le nombre de points obtenus chaque année dépend du type de formation suivie :

  • si vous avez suivi une formation au permis “classique”, vous obtiendrez 2 points supplémentaires par an, soit un permis probatoire de 3 ans
  • si vous avez suivi une formation au permis en conduite accompagnée, vous obtiendrez 3 points supplémentaires par an, soit un permis probatoire de 2 ans

Attention, ces délais ne sont valables que vous si vous ne commettez pas d’infractions entraînant la perte de points.

jeune conducteur points
Pour les jeunes conducteurs, les points sont ajoutés progressivement sur le permis, avec un capital initial de 6 points suite à la réussite à l’examen.

Les autres limites pour les jeunes conducteurs

Outre le capital de points, un jeune conducteur est soumis à d’autres limitations. Les limitations de vitesse sont inférieures aux permis confirmés, notamment sur les voies rapides. Le taux d’alcool au volant est également abaissé à 0.2 g/l. Ce seuil est très faible, on parle même de “tolérance zéro”. N’oubliez pas également d’accrocher le “A” à l’arrière de votre voiture, où vous vous exposez à une amende de 22 euros !

La perte de points pour les jeunes conducteurs  

perte de points jeune conducteur
La perte de points pour un jeune conducteur est très dissuasive ! Un moyen de sensibiliser au maximum les nouveaux usagers à la sécurité routière.

Jeunes conducteurs : des points précieux !

Les jeunes conducteurs sont soumis aux mêmes pénalités que les conducteurs confirmés en cas d’infraction. Mais avec un capital initial de 6 point seulement, cela va très vite ! Un excès de vitesse de plus de 50 km/h entraîne le retrait de 6 points, soit possiblement la totalité et l’obligation de repasser votre permis. Griller un feu rouge ou téléphoner au volant vous coûtera 3 points, tout comme un arrêt ou stationnement dangereux. Soyez donc particulièrement prudent, la perte de points pour les jeunes conducteurs ne pardonne pas !

Perte de points : les jeunes conducteurs bloqués pendant 3 ans

La perte de points comme jeune conducteur stoppe le crédit annuel de points pendant la période probatoire. En cas d’infraction, vous pourrez donc récupérer uniquement le ou les points perdus, mais aucun nouveau point ne sera ajouté à votre permis jusqu’à la fin de votre période probatoire. De plus, vous devrez attendre à nouveau 3 ans à partir de votre la date de l’infraction pour que votre période probatoire se termine et pour bénéficier des 12 points complets du permis de conduire. Raison de plus pour faire attention !

La récupération des points pour les jeunes conducteurs

récupération points jeune conducteur
La récupération de points pour les jeunes conducteurs peut s’effectuer via des stages.

Il existe des méthodes qui permettent la récupération de points pour les jeunes conducteurs.

Récupérer des points lors d’un stage volontaire

Si vous le souhaitez, vous avez la possibilité d’effectuer un stage volontaire pour récupérer jusqu’à 4 points en une seule fois. Toutefois, le nombre de points qu’un jeune conducteur peut récupérer est limité en fonction du plafond pour l’année en cours (6 points la première année, 8 la deuxième ou 9 en cas de conduite accompagnée, etc). De plus, vous ne pouvez pas réaliser un tel stage si vous avez perdu tous vos points. Vous devrez repasser les épreuves. De nombreux candidats choisissent de s’inscrire aux examens en candidats libres, une méthode plus flexible et moins chère.

Stage obligatoire pour la récupération de points

Suite à une infraction entraînant un retrait de 3 points ou plus, un stage de récupération de points pour le jeune conducteur est obligatoire. Ces stages ont pour but de sensibiliser les conducteurs à la sécurité routière. Ils sont payants et peuvent être effectués dans des centres agréés par la préfecture.

Jeunes conducteurs, vos points sont précieux ! Ne prenez aucun risque, conduisez prudemment et assurez-vous de connaître la signification des panneaux du code de la route sur le bout des doigts.